La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèles empiriques déclairement M Neveu. Les deux composantes de la lumière 1.Une lumière ambiante non directionnelle. 2.Des sources lumineuses directionnelles,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèles empiriques déclairement M Neveu. Les deux composantes de la lumière 1.Une lumière ambiante non directionnelle. 2.Des sources lumineuses directionnelles,"— Transcription de la présentation:

1 Modèles empiriques déclairement M Neveu

2 Les deux composantes de la lumière 1.Une lumière ambiante non directionnelle. 2.Des sources lumineuses directionnelles, à distance finie (par exemple un spot) ou infinie (parexemple le soleil). On ne prend pas en compte l'éclairage réciproque des objets. Les trois modes d'interaction entre les objets et la lumière 1.L'absorption de la lumière et sa conversion en chaleur (objet noir). 2.La réflexion/diffusion vers d'autres objets (objet brillant ou réfléchissant). 3.La transmission de la lumière à travers l'objet (objet transparent). MODÈLES D'OMBRAGE : INTRODUCTION

3 Modèle déclairement / modèle dombrage

4 Modèle déclairement LES MODES DE RÉFLEXION DE LA LUMIÈRE Diffusion et réflexion spéculaire 1.réémission diffuse (aspect poreux comme la craie, par exemple).. sans direction privilégiée de réémission,. forte interaction avec l'objet -> la lumière diffuse est donc fortement affectée par la couleur de la surface de l'objet. 2.réflexion spéculaire (aspect brillant comme le métal chromé, par exemple).. réflexion selon une direction privilégiée fonction de l'angle de la source avec la normale,. faible interaction avec l'objet -> la lumière réfléchie est donc proche de la lumière incidente, avec une composante plus ou moins importante de la couleur de l'objet. La plupart des surfaces combinent les deux modes de réflexion de la lumière.

5 Composante diffuse Réflexion diffuse non directionnelle lumière diffuse non directionnelle donc indépendante de l'angle entre la normale et le vecteur de vue. loi de Lambert : la lumière diffuse dépend de l'angle entre la source et la normale à la surface.

6 Composante spéculaire Modèle de réflexion spéculaire Effet de faisceau pour les surfaces réfléchissantes qui ne sont pas des miroirs parfaits : la lumière est réfléchie maximalement dans la direction de réflexion miroir parfaite r, l'intensité de la lumière réfléchie diminue rapidement lorsqu'on s'éloigne de l'angle de réflexion.

7 Composante spéculaire Calcul de la réflexion spéculaire dans le modèle de Phong Dans le modèle de Phong, l'intensité est une fonction cos p (t) Rôle du paramètre p dans le modèle de Phong Plus p est grand plus on est proche d'un miroir parfait P=0 P=1 P=4 cos P

8 Combinaison des modes Combinaison des trois modes de réflexion Pour obtenir la luminosité totale, on additionne les trois sources de réflexion lumineuses vues précédemment : lumières ambiante, diffuse et spéculaire.

9 Modèle dombrage « constant » Normale en chaque face Intensité constante pour toute la face Effet de Mach

10 Modèle dombrage de Gouraud 4 étapes : - Normale en chaque sommet - Intensité en chaque sommet -Après projection en 2D: - sur une arête, à interpoler les intensités entre deux sommets, - sur une ligne de remplissage d'un polygone à interpoler les intensités entre deux arêtes

11 Ombrage de Phong 4 étapes : Normale en chaque sommet Après projection en 2D: sur une arête, interpoler les normales entre deux sommets, sur une ligne de remplissage d'un polygone interpoler les normales entre deux arêtes intensité en chaque sommet


Télécharger ppt "Modèles empiriques déclairement M Neveu. Les deux composantes de la lumière 1.Une lumière ambiante non directionnelle. 2.Des sources lumineuses directionnelles,"

Présentations similaires


Annonces Google