La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES &

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES &"— Transcription de la présentation:

1 LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES & CAPES ANGLAIS DIDACTIQUE

2 LES TRAVAUX DU CONSEIL DE L'EUROPE l La Charte des langues régionales et minoritaires (1992) l La conférence Innsbrück 1999 : "La diversité linguistique en faveur de la citoyenneté démocratique en Europe", Editions du Conseil de l'Europe, l 2 fondements des politiques linguistiques éducatives en Europe : - la protection de la diversité linguistique et la citoyenneté démocratique - + cohésion sociale, la compréhension et le respect mutuel l Les travaux de la division des politiques linguistiques l L'année Européenne des langues (2002) l La Journée Européenne des Langues : le 26 septembre l La création du Portfolio européen des langues (2001) l Le Cadre européen commun de référence pour les langues (2001) l Le Guide pour le développement des politiques linguistiques en Europe (Beacco et Byram (2003)

3 LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES l Instrument « pratique », transversal à toutes les langues l Publié par le Conseil de lEurope en 2001 l Référentiel pour lenseignement des langues l Descripteurs de niveaux de compétence (A1-C2) l Différentes dimensions des capacités langagières l Reconnaissance européenne l Comparabilité internationalehttp://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

4 LE CECRL l Document plus pédagogique que politique l Publié en anglais et français puis traduit en + de 30 langues l Outil descriptif qui permet de sinterroger sur les choix des enseignants et des institutions dans le domaine de l ELVE l Une méthodologie commune + terminologie commune + une échelle commune de niveaux de compétence lLe CECR développe une approche actionnelle qui fait reposer lenseignement et lapprentissage des langues sur la réalisation de tâches communicatives et sur les activités de communication langagière (Goullier, 2006: 6)

5 LA NOTION DE COMPETENCES DANS LE CECRL 5 compétences décrites par le Cadre : 1. Écouter : compréhension orale CO 2. Lire : compréhension écrite CE 3. Écrire : expression écrite EE 4. S'exprimer oralement en continu EO 5. Sexprimer à loral en interaction : situation de dialogue

6 LES 6 DESCRIPTEURS DE NIVEAUX l Pour chaque compétence il existe des descripteurs de niveaux classés : l des plus basiques : A1 A2 B1 B2 C1 C2 : aux plus sophistiqués l Et qui permettent aux usagers de se situer dans chacune de leurs langues

7 NIVEAUX l A1 et A2 : utilisateur élémentaire l B1 et B2 : utilisateur indépendant l C1 et C2 : utilisateur expérimenté l Exemple : - A1 comprendre : je peux comprendre des mots familiers et des expressions courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de lenvironnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement

8 EXEMPLES l A2 parler, sexprimer en continu : - Je peux utiliser une série de phrases ou dexpressions pour décrire en termes simples ma famille et dautres gens, mes conditions de vie, ma formation et mon activité professionnelle actuelle ou récente

9 NIVEAUX CONTEXTE SCOLAIRE FRANCAIS l A1 : Fin école élémentaire l A2 : fin pallier 1 LV1 collège l B1 : fin pallier 2 LV1 collège l A2 : fin collège LV2 + 3 ème tech agricole l B1 : lycée professionnel l B2 : LV1 LEGT fin de cycle terminal (*B1/B2) l B1/B2 : LV2 (*B1) l A2/B1 : LV3 (*A2) l * = prendre part à une conversation

10 LE PORTFOLIO EUROPÉEN DES LANGUES l Objectif : encourager le plurilinguisme et le dialogue entre les cultures l faciliter la mobilité en Europe l protéger et renforcer la diversité culturelle l encourager l'apprentissage en autonomie l encourager l'apprentissage tout au long de la vie l donner une reconnaissance formelle aux compétences acquises en langues au niveau international l Il peut être utilisé pour toutes les langues et dans n'importe quel environnement institutionnel. l Il permet de documenter les compétences linguistiques (même partielles) l de donner de l'importance aux expériences interculturelles l et ceci dans toutes les langues apprises même hors contexte scolaire

11 LE PORTFOLIO l Document dans lequel toute personne qui apprend ou a appris une langue - à lécole ou en dehors - peut consigner ses connaissances linguistiques et ses expériences culturelles - pour l'inciter à réfléchir sur son apprentissage l 4 portfolios différents existent en France : –Primaire –Collège –Lycée –Jeunes et adultes l

12 LE PEL : CONTENUS l Sorte de curriculum vitae linguistique individuel que l'apprenant doit compléter de manière permanente. - partie biographique : l'apprenant enregistre ses expériences d'apprentissage et ses compétences - dans le passeport : ses qualifications linguistiques formelles - dans le dossier du portfolio : inclut ses travaux personnels. l Différents PEL pour différents niveaux : primaire, collège,lycée, adulte l Il y a des PEL validés en : - Suisse, France, Allemagne, Pays-Bas, République Tchèque, Hongrie fédération de Russie, Irlande, Portugal, Suède, Italie, UK, Bulgarie, Catalogne, Grèce, Belgique, Moldavie/Roumanie, Malte, Suède, Turquie.

13 LE PASSEPORT DES LANGUES l Auto-évaluation des capacités de l'apprenant en différentes langues à un moment donné, définie en termes de capacités En relation avec les niveaux de compétence du Cadre. Europass » l Sous forme électronique « Europass », une initiative de LUE –Rendre vos compétences et qualifications visibles dans toute lEurope –Favoriser la mobilité en Europe l Il peut être complété en ligne :http://europass.cedefop.eu.int/

14 DES TESTS D'AUTO-EVALUATION Dialang l Développé avec le soutien de la Commission européenne, Dialang est un outil logiciel simple et facile d'utilisation pour l'évaluation de son niveau en 14 langues étrangères : l allemand, anglais, danois, espagnol, finnois, français, grec, irlandais, islandais, italien, néerlandais, norvégien, portugais, suédois. l Dialang l Dialang permet de tester ses connaissances en lecture, rédaction, écoute, grammaire et vocabulaire. l Premier système majeur d'évaluation fondé sur le CECRL l Téléchargement gratuit :

15 LES POLITIQUES LINGUISTIQUES ET LE CECR Le CECR joue actuellement un rôle majeur : 1.dans la définition des politiques linguistiques des Etats membres 2.pour laction des institutions et organismes engagés dans lenseignement, lévaluation ou la formation des enseignants

16 LE PLURILINGUISME l plurilinguisme = ce qui caractérise les citoyens européens, l ce qui participe à la construction de l'identité européenne. l intrinsèquement lié à citoyenneté démocratique, l préservation de la diversité linguistique et culturelle en Europe n'est pas une fin en soi : placée sur le même plan que la construction d'une société plus tolérante basée sur la solidarité. l plurilinguisme : " notion qui s'est imposée comme forme d'éducation langagière appropriée aux réalités européennes" (p. 33) l "un but commun pour les politiques linguistiques éducatives pourrait être de valoriser et de développer les répertoires linguistiques des agents sociaux au travers d'une éducation au plurilinguisme (en prenant des mesures qui facilitent l'apprentissage et l'enseignement des langues) d'une éducation à la prise de conscience du plurilinguisme c'est-à-dire d'une éducation à la tolérance langagière" (p. 34).

17 LE CECR ET LE PLURILINGUISME plurilinguisme compétence plurilingue et pluriculturelle. l Le CECR vise la promotion du plurilinguisme et lintroduction de la notion de compétence plurilingue et pluriculturelle. ne classe pas les langues et les cultures dans des compartiments séparés l Lapproche plurilingue met laccent sur le fait que le locuteur ne classe pas les langues et les cultures quil connaît (que ce soit par apprentissage scolaire ou de manière autodidacte) dans des compartiments séparés. compétence communicative toute connaissance et toute expérience des langues l Il construit plutôt une compétence communicative à laquelle contribuent toute connaissance et toute expérience des langues. l Dans cette perspective, les langues sont en corrélation et interagissent. l

18 LA COMPÉTENCE PLURILINGUE CECRL (2001 : 11) l "On désignera par compétence plurilingue et pluriculturelle, la compétence à communiquer langagièrement et à interagir culturellement possédée par un acteur qui maîtrise, à des degrés divers, plusieurs langues, et a, à des degrés divers, lexpérience de plusieurs cultures, tout en étant à même de gérer lensemble de ce capital langagier et culturel. Loption majeure est de considérer quil ny a pas là superposition ou juxtaposition de compétences toujours distinctes, mais bien existence dune compétence plurielle, complexe, voire composite et hétérogène, qui inclut des compétences singulières, voire partielles, mais qui est une en tant que répertoire disponible pour lacteur social concerné."

19 LA COMPÉTENCE PLURILINGUE l il s'agit d'une compétence intégrée : l "Ce nest pas la juxtaposition (…..) qui va caractériser la compétence plurilingue, mais une intégration ou, à tout le moins, une mise en relation entre ses différentes composantes. Ce nest pas non plus lhomologie entre les compétences qui va caractériser la compétence plurilingue, mais une différenciation entre des composantes distinctes dune compétence unique. Doù la nécessité de penser cette compétence plurilingue comme étant à certains égards une compétence déséquilibrée (le répertoire étant composé de variétés inégalement développées et maîtrisées), mais intégrant différentes capacités ». (Coste, 2000, p.4)

20 LA COMPÉTENCE PLURILINGUE l notion plus large que compétence de communication : elle reconnaît - une maîtrise différente dans chacune des langues du locuteur, - un profil de compétences différent dune langue à lautre - et des connaissances culturelles qui ne correspondent pas forcément à des compétences linguistiques. l Exemple : un locuteur peut avoir à un moment donné : - une maîtrise plus grande dans la langue de scolarisation que dans la langue parlée dans son environnement familial, - une connaissance de la culture dune communauté sans parler la langue, - une connaissance orale dune langue et écrite et orale dune autre l Cette compétence qui peut sembler déséquilibrée est tout à fait normale - elle correspond au vécu du locuteur, à ses expériences dapprentissage, - aux différentes variétés auxquelles il ou elle a été exposé(e) etc.

21 LA COMPÉTENCE PLURILINGUE l Elle est aussi évolutive, dynamique : l « suivant la trajectoire professionnelle de lacteur social considéré, son histoire familiale, ses voyages, ses lectures et ses loisirs, des modifications sensibles viennent affecter sa biographie linguistique et culturelle, modifier les formes de déséquilibre de son plurilinguisme, rendre plus complexe son expérience de la pluralité des cultures. Ce qui n'implique aucunement une instabilité, une incertitude, un déséquilibre de lacteur considéré, mais contribue plutôt dans la plupart des cas, à une meilleure prise de conscience identitaire » (CECR, 2001, p. 105). l La compétence plurilingue permet de mobiliser un répertoire et de le reconfigurer selon ses expériences personnelles, l de mettre de côté certaines langues à un moment donné puis de les réapprendre dans un autre contexte.

22 PERSPECTIVES l Compléter et prolonger les outils de référence ? (inter)culturelle –la compétence (inter)culturelle reste peu développée –Lenseignement bilingue : * * une langue autre que la langue de scolarisation sert de vecteur à la construction de connaissances, * requiert des descripteurs adaptés et différents l Construire une Europe plurielle ? politique plurielle des langues ? –une politique plurielle des langues ? –vs histoire des États Nations construits sur le monolinguisme –la cohérence politique de lespace européen ? contexte local l Recadrer/encadrer le CECR dans un contexte local : –selon la configuration des langues en présence politique linguistique éducative –Comment, dans un contexte donné, le CECR peut être mis au service dune politique linguistique éducative compétence plurilingue * qui développe effectivement la compétence plurilingue éduque au plurilinguisme et à linterculturel * qui éduque au plurilinguisme et à linterculturel ?

23 QUESTIONS positionnement différentiel; un profil différencié du sur mesure l Dun instrument permettant une comparaison et un positionnement différentiel; un profil différencié de capacités inégalement développées; du sur mesure, certes plus coûteux mais mieux ajusté et individualisé désignations globales transversalement homogène au prêt-à-porter à une ligne unique traversant oral et écrit, réception et production, interaction. Ainsi, A2 ou B2 deviennent vite des désignations globales ou totalisantes censées indiquer quun apprenant de niveau A2 ou B2 lest de manière transversalement homogène, across the board, dans toutes les capacités décrites disposant de descripteurs; au prêt-à-porter l Une tendance à la simplification du CECR. l Trop complexe et trop coûteux détablir des profils différenciés dès lors quune généralisation à de vastes populations est prévue (Daniel Coste)

24 ELVE : CHANGEMENT DE PARADIGME l évolution vers une conception globale de léducation aux langues - qui intègre enseignement et apprentissage de TOUTES les langues - pour promouvoir un réel plurilinguisme à travers une attitude positive envers la diversité des langues, des compétences et des locuteurs l une vision beaucoup plus large de l'enseignement et de l'apprentissage des langues : - qui se déroulent avant tout dans un contexte multilingue, - qui se diversifient quant aux choix des langues, - qui sont envisagés tout au long de la vie, en contexte scolaire mais aussi dans d'autres contextes, et même en autonomie.

25 ELVE EN CONTEXTE MULTILINGUE Il s'agit ainsi non seulement : l d'apprendre les langues mais aussi l de prendre de conscience de la multiplicité des langues parlées en Europe (et dans le monde), l de la valeur et des ressources que représente cette pluralité, l donc de reconnaître les compétences des locuteurs dans toutes les langues avec lesquelles ils ont été en contact. l Penser que les apprenants de langue ne sont plus forcément monolingues l Les langues : un droit, une ressource plutôt quun problème l Vers des approches écologiques ?

26 CONCLUSION l Vaste chantier pour les établissements scolaires que d'intégrer ces nouvelles propositions l Vaste chantier pour la formation des enseignants : - faire prendre conscience aux enseignants de langue(s) de la nécessité de passer de la didactique d'une langue à une didactique du plurilinguisme, - soit prendre en compte la ou les langues des élèves dans l'enseignement de la langue étrangère l En France, les représentations du bilinguisme sont encore socialement biaisées l Les nouveaux modèles en place réorganisent l'enseignement des langues (on parle de rénovation ?) mais ne changent pas les relations de pouvoir entre-elles l Les langues étrangères sont-elles devenues des disciplines qui discriminent ?

27 BIBLIOGRAPHIE l Conseil de la Coopération Culturelle (2000) : Un Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Apprendre, Enseigner, Evaluer. Paris : Didier. l Goullier, F. (2006) Les outils du Conseil de lEurope en classe de langue. Paris : Didier l Little, D. & Perclova, R. (2001) : PEL. Guide à lusage des enseignants et formateurs denseignants. Strasbourg : Conseil de l Europe l Little, D. et al (2007) Préparer les enseignants à lutilisation du PEL. Conseil de l Europe ECML

28 SITES WEB l CONSEIL DE L'EUROPE : l CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE : l commun.pdf commun.pdf l PORTFOLIO EUROPÉEN DES LANGUES : l CENTRE EUROPÉEN DES LANGUES VIVANTES : CELV (ECML) :

29 MerciTakkGraciasευχαριστώkiitos Thank you…


Télécharger ppt "LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES &"

Présentations similaires


Annonces Google