La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La sécurité alimentaire mondiale Proposition de séquence Catherine TURCAN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La sécurité alimentaire mondiale Proposition de séquence Catherine TURCAN."— Transcription de la présentation:

1 La sécurité alimentaire mondiale Proposition de séquence Catherine TURCAN

2 Etude comparée de la situation alimentaire dans deux sociétés différentes : Burkina Faso et France Séance 1 (2h) La situation alimentaire au Burkina Faso et en France Objectifs : Comment la population est-elle nourrie aujourdhui au Burkina Faso et en France? Mettre en évidence linégal accès aux ressources alimentaires Situer les deux pays sur les planisphères de lIDH, de la disponibilité alimentaire et de la part de la population sous-alimentée Synthétiser les informations dans un tableau

3 Supports documentaires Film « Se nourrir à Koudougou » (23 mn 53), extrait du DVD Se nourrir…au Burkina Faso, à Cuba, au Népal. Lalimentation au coeur des enjeux de développement, Lafi Bala, CRDP académie de Montpellier, Photo régime alimentaire famille Le Moines, possibilité ticket course supermarché Rappel planisphère IDH (vu avec séquence pauvreté dans le monde) Planisphères disponibilité alimentaire et part de la population sous-alimentée

4 Famille CampaoréFamille Le Moines Situation de la famille -composition -situation économique -scolarisation Cadre de vie -maison -rues -équipements -moyens de transports -accès à leau potable Accès à la nourriture -lieux et distance -produits vendus et leur provenance -coût du marché Préparation du repas -les personnes et leur rôle -temps de préparation -les ustensiles de cuisine -les moyens de cuisson Types de repas -coût du repas -plat préparé -eau consommée -façon de manger IDH Situation alimentaire du pays : -consommation de calories par personne et par jour -part des personnes sous- alimentées dans la population totale

5

6 PaysIDH – Place (sur 176) Natalité % o Mortalité % o Fécond ité Espérance de vie (H – F) RNB / Hab. ($) Burkina Faso 0,302 : 175 e43196,543 – France0,932 : 16 e13101,976 –

7 France Burkina Faso

8 France Burkina Faso

9 France Burkina Faso

10 Séance 2 (1h) Les facteurs dexplication Objectifs : Comment expliquer cette différence de situation alimentaire entre les deux pays ? Relever les différences entre deux systèmes agricoles En déduire les conséquences sur la situation alimentaire des deux pays Replacer ces situations agricoles à léchelle mondiale dans la participation aux échanges mondiaux Analyser les effets pervers de laide alimentaire mondiale sur lagriculture locale

11 Supports documentaires Carte zones climatiques au Burkina et texte sur la situation agricole au Burkina Photo grande ferme beauceronne et extrait article du Monde sur lagriculture française Planisphère des échanges agricoles mondiaux Texte M.Oudet, « La monétisation du riz »

12 Koudougou Source FAO Burkina Faso : pays sahélien à cheval sur trois zones climatiques zone sahélienne : précipitations inférieures à 350 mm donc agriculture aléatoire zone soudano-sahélienne : précipitations entre 500 et 900 mm, semi aride, sorgho et mil (car cycle de végétation bref) zone soudanienne : précipitations de 900 à 1000 mm, céréales (maïs), racines et tubercules, cultures de rapport Koudougou : habitants, chef-lieu de la province du Boulkiemdé (Centre-Ouest) zone soudano-sahélienne, 3e ville du Burkina Faso

13 Questions sur les documents A partir de la carte et du texte chercher toutes les contraintes auxquelles lagriculture est confrontée. Daprès le texte quelles sont les productions agricoles de cette région ? Les villages ont-ils de quoi se nourrir? Quels sont les facteurs qui aggravent le manque de sécurité alimentaire?

14 Le Burkina Faso est lun des pays les plus « pauvres » du monde. Léconomie burkinabé repose particulièrement sur le secteur rural qui occupe 80% de la population. Le faible accès de la majorité de la population surtout rurale à leau potable, la faiblesse des revenus, la faiblesse de la diversification des cultures, la faiblesse de léducation nutritionnelle ne favorisent pas la sécurité alimentaire des zones rurales. Les indices de développement des zones rurales sont au plus bas et la région du Sahel connaît une situation encore plus difficile. La population de cette région vit de l'agriculture (essentiellement des céréales) et de l'élevage extensif. Mais la production agricole ne permet pas dassurer lautosuffisance des villages, suite à des conditions agro écologiques défavorables et des fortes contraintes de production. Lélevage souffre également dune dégradation importante de lenvironnement : déficit pluviométrique, diminution et dégradation des pâturages, érosion des sols en plus dune faible productivité du cheptel. Toutes ces contraintes liées à lagriculture, lélevage, lenvironnement et la sécurité alimentaire sont amplifiées par la faiblesse des revenus et l'extrême précarité économique des ménages les plus vulnérables. Daprès

15 Questions sur les documents 1. Daprès le texte et limage quels sont les atouts de lagriculture française ? 2. Daprès le texte quelles sont les principales productions ? A qui sont-elles destinées ? 3. Comment nomme-t-on ce type dagriculture ?

16 Grande ferme beauceronne Source: doc photo Lagriculture européenne

17 « Lagriculture française a de beaux arguments : surfaces disponibles importantes, bons rendements, compétence technique, sols et climat avantageux qui permettent une production régulière. Et aussi, de bonnes performances dans les produits du terroir comme le fromage, le fois gras et surtout les vins et spiritueux, principal excédent commercial agroalimentaire, deux fois supérieur à celui des céréales. Le solde de la balance commerciale agroalimentaire française affiche pour 2006 un excédent de 8,7 milliards deuros, en hausse de plus de 1 milliard par rapport à Parmi les dix principaux clients de la France, les trois non-européens sont les pays riches : Etats-Unis, Suisse et Japon. » Daprès Laetitia Clavreul, Le Monde, 3 mars 2007.

18 Source : doc photo Lagriculture mondialisée

19 Questions sur le document 1. Quelle est la place de la France dans les échanges agricoles européens et mondiaux ? 2. Quelle est la place de lAfrique ?

20 Questions sur le document De quelle aide bénéficie le Burkina Faso ? Quel nom cela porte-t- il ? Quelle conséquence cela a-t-il pour la production de riz locale ? Pourquoi ? Qui profite de cette situation ?

21 « Certaines ONG américaines écoulent les surplus subventionnés américains (comptabilisés dans l'aide des USA aux PED). Comment une ONG peut-elle vendre à bas prix pour 1,5 milliard de FCFA de riz pour son propre fonctionnement, et prétendre que cela ne joue pas sur le marché national Burkinabé ? On a même créé un nouveau mot pour décrire cette pratique : cela s'appelle « faire de la monétisation ». […] Pendant ce temps, au Sourou, dans les dix coopératives de producteurs de riz, des milliers de tonnes de riz ne trouvent pas preneur. J'ai visité les magasins d'une de ces 10 coopératives : ils contiennent actuellement tonnes de riz paddy. Les 900 tonnes de la dernière campagne, et 200 tonnes qui restent de la campagne précédente. Les producteurs veulent vendre ce riz à 100 F CFA le kilo (prix plancher pour ne pas vendre à perte), ils ne trouvent pas preneurs. […] Le Cathwel continue de recevoir gratuitement du riz (et autres céréales) du gouvernement américain. […] Il le met en vente, au plus offrant, sur le marché du Burkina Faso, pendant que les producteurs burkinabés sont dans la misère parce qu'ils n'arrivent pas à vendre leurs productions (riz, maïs, sorgho, petit mil). A qui profite cette monétisation ? Aux producteurs américains, mais certainement pas aux producteurs burkinabés. » D'après M. Oudet, Koudougou, le 18/01/2004, abc Burkina n° 68

22 Séance 3 (1h) Les perspectives dans un contexte de développement durable Objectifs : Quelles solutions envisagées pour mieux nourrir la population dans la perspective dun développement durable ? Mettre en évidence à partir dun texte le problème qualitatif de lalimentation en France. Mettre en évidence des inégalités daccès à la nourriture à léchelle de la France (lien avec léducation civique séance « lutte contre les inégalités »). Prendre connaissance des solutions mises en œuvre au Burkina Faso pour rompre avec limage catastrophiste dune Afrique immobile. Comprendre le message dune caricature.

23 Supports documentaires Texte sécurité alimentaire en France, doc resto du coeur Ferme pilote au Burkina Caricature Nord/Sud

24 Questions sur le document La sécurité alimentaire est-elle garantie en France ? Par qui ? Malgré cette sécurité, quels problèmes liés à lalimentation le texte soulève t-il? Quelle solution est envisagée par le ministère de la Santé ?

25 « La France est lun des pays au monde où la sécurité alimentaire est la mieux garantie. LAgence française de sécurité sanitaire des aliments est chargée de lévaluation scientifique des risques liés à lalimentation. Les acteurs de la chaîne agroalimentaire ont un rôle majeur dans la sécurité des aliments. Les « démarches qualités » simposent de plus en plus. Pour les scientifiques, il apparaît clairement que les risques liés à lalimentation relèvent fréquemment du dernier maillon de la chaîne : le consommateur ! Des comportements alimentaires déséquilibrés et chaotiques, associés à une réduction générale de lactivité physique, sont les grands pourvoyeurs de maladies. Partant de ce constat, le ministère de la Santé a lancé, début 2001, le programme national « Nutrition Santé » pour essayer de faire évoluer les comportements alimentaires. » Daprès A. Martin professeur de nutrition, expert de lAfssa, www. Chu-lyon.fr, avril 2008.

26 Questions sur le document La totalité de la population est-elle bien nourrie en France ? Justifie ta réponse à laide des indications données par le document. De quel type daide bénéficient ces personnes ?

27 Source manuel déducation civique 5 e Nathan Mais des exclus

28 Questions sur le document Daprès le texte quelle est la particularité des champs dAli Ouedraogo ? Quels sont les aménagements réalisés ? Les effets ? Quels aménagements ont été réalisés dans le village de Guié? Dans les deux cas qui a aidé à mettre en place réalisations? Quelle preuve cela donne-t-il sur les conditions naturelles du Burkina Faso?

29 « Les champs dAli Ouedraogo ne ressemblent pas à ceux de ses voisins. Avec laide dune ONG investie dans la lutte contre la désertification, il leur fait battre des records de productivité (1500 kg de sorgho par hectare contre 800kg pour les meilleures terres des environs). Il sagit de techniques paysannes traditionnelles améliorées par des techniciens agricoles. Dans les champs des cordons pierreux sont aménagés comme des petites terrasses. Des arbres y sont plantés. Des retenues en demi-lune piègent leau dans des micro-cuvettes. Les « zai », des trous profonds de 20cm, où des graines sont plantées dans le fumier, permettent une infiltration de leau en profondeur. Lobjectif est dempêcher lérosion et de retenir leau au maximum. On stoppe la désertification, on augmente la fertilité des terres, donc des rendements des céréales et du fourrage pour le bétail, on récupère de la biodiversité. Cependant, faute de moyens, seulement 9% de la surface cultivable du pays fait lobjet de ces techniques. Dans le village de Guiè, lONG Terre verte a crée un « bocage sahélien ». Des haies protègent les sols de lérosion. Avec une mécanisation minimale, une petite dose dengrais chimique, des variétés sélectionnées et des rotations culturales, la zone a reverdi et les rendements sont quatre fois supérieurs. Cest la preuve quil ny a pas de fatalité, que même avec ces sols, ces climats, tout est possible » Daprès Gaëlle Dupond, « Au Burkina Faso des paysans font reverdir le Sahel », Le Monde, 18 juin 2008.

30 Programme de Sécurité alimentaire durable par la fertilisation des sols au Burkina Faso LES OBJECTIFS A ATTEINDRE Améliorer durablement la sécurité alimentaire des ménages ruraux pauvres Réduire lextrême pauvreté et la faim Créer un environnement durable Réduire la mortalité infantile Renforcer les capacités des organisations locales de développement LES ACTIVITES ET LES RESULTATS ATTENDUS Au moins producteurs équipés et formés pour augmenter la production agro-pastorale 3748 hectares aménagés pour lutter contre l'érosion, 8 ravines traitées, 120 digues filantes réalisées 111 brigades de défense et de restauration des sols opérationnelles 3200 fosses fumières et compostières creusées qui permettront la fertilisation des sols arbres plantés, mètres de haies vives réalisés 480 membres des groupements formés aux techniques de gestion durable, 12 responsables de la FGPN et 33 responsables d'unions formés à la gestion, l'administration, l'évaluation... Source : SOS Sahel.

31 Source : SOS Sahel Cordons pierreux zaï Fosses fumières

32 LAcacia albida en Afrique sahélo-soudanienne De la famille des légumineuses, ces arbres prélèvent par leur racine du calcium, du phosphate et de la potasse dans les couches profondes du sol. Leur présence dans les champs cultivés permet ainsi de doubler les rendements du mil semé sous leur frondaison. Source : alimentaire mondiale-Famine au Sahelwww.sosenfants.org/crise

33 Conclusion Préserver et partager

34 Source : google image/sécurité alimentaire

35 Source : Se nourrir au Burkina Faso CRDP Académie de Montpellier


Télécharger ppt "La sécurité alimentaire mondiale Proposition de séquence Catherine TURCAN."

Présentations similaires


Annonces Google