La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les points critiques et les enjeux de lantibiothérapie vétérinaire en termes de santé publique P.L. TOUTAIN ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les points critiques et les enjeux de lantibiothérapie vétérinaire en termes de santé publique P.L. TOUTAIN ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S."— Transcription de la présentation:

1 1 Les points critiques et les enjeux de lantibiothérapie vétérinaire en termes de santé publique P.L. TOUTAIN ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E Ispaïa 31 Janvier 2012

2 2 Qui est lintrus? F. Schubert W.A. Mozart G. Mahler F. Liszt J. Hallyday

3 3 Qui est lintrus? Schubert, Mozart, Liszt et Mahler sont morts prématurément dinfections bactériennes qui aujourdhui seraient traitables avec succès par un antibiotique. Pour lui, les antibiotiques ont fait le job

4 4 1-Antibiorésistance: la montée des périls

5 5 "One can think of the middle of the 20 th century as the end of one of the most important social events in history: the virtual elimination of the infectious diseases as a significant factor in social life" Sir Mac Farland Burnett, Natural History of Infectious Disease, 1962 "The war against infectious diseases has been won" U.S. Surgeon General, 1969

6 6 Aujourd'hui De nombreuses maladies infectieuses qui étaient jugulées resurgissent –Pas dimplication des pratiques Vétérinaire Émergence de résistances –Implication des pratiques vétérinaire démontrée

7 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse7 Conséquences médicales de lantibiorésistance En 2009, la vache folle avait fait 23 morts en France et 214 dans le monde

8 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia lantibiothérapie vétérinaire est une thérapeutique partagée avec lhomme

9 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Usages des antibiotiques Treatment & prophylaxis Human medicine Community Veterinary medicine Animal feed additives Environment Hospital Agriculture Plant protection Industry

10 10 La démarche sociétale prioritaire pour l'antibiothérapie vétérinaire Ne pas favoriser l'émergence des bactéries résistantes ou de gènes de résistance capables de poser des problèmes (réels, potentiels) médicaux à l'homme 1.transfert direct de germes zoonotiques paysans, propriétaires d'animaux de compagnie (immunodéprimés) 2.transfert indirect de germes ou de gènes de résistance via la chaîne alimentaire et lenvironnement

11 11 Les 4 dangers liés à lusage des antibiotiques en médecine vétérinaire 1.Rejet dantibiotique dans lenvironnement 2.Résidus dantibiotique dans les aliments 3.Diminution de la sensibilité ou résistance des pathogènes zoonotiques passant de lanimal à lhomme soit directement soit via la chaîne alimentaire 4.Développement de résistance sur la flore commensale et passage des gènes de résistance à lhomme

12 Les inquiétudes actuelles ont justifiées la création dun Comité National Vétérinaire pour un usage raisonné des antibiotiques

13 13 Les conséquences médicales de l'antibiorésistance Individuelles –échec du traitement Collectives –perte d'activité de l'antibiotique ou d'une famille d'antibiotiques

14 14 2-Facteurs médicaux et non médicaux impliqués dans l'émergence d'antibiorésistance et la recherche des responsabilités

15 15 A-Facteurs non médicaux impliqués dans l'émergence d'antibiorésistance Mondialisation de l'agriculture (échanges, transports) Intensification de l'agriculture (usage vétérinaire) Chaîne alimentaire Usages industriels dantibiotiques Usages phytosanitaires dantibiotiques Surpopulation, urbanisation Fréquence et nature des contacts interindividuels Mobilité des populations Pauvreté Facteurs climatiques (température, humidité )

16 16 Importance des échanges commerciaux Environ 40% des échanges commerciaux pour les produits de agriculture et de la pêche se font entre pays développés et pays en développement La mondialisation vue par un microbe

17 17 B-Facteurs médicaux impliqués dans l'émergence d'antibiorésistance Surconsommation globale dantibiotique – Accès libre aux produits de santé, automédication – Les génériques ( augmentation de la consommation de vieux antibiotiques : ex: ciprofloxacine ) Techniques médicales (service d'urgence, réanimation) Schémas posologiques inadéquats Valeurs critiques des antibiogrammes à réviser Population immunodéprimée en expansion (greffés, sujets âgés, SIDA)

18 18 3-Consommation et surconsommation dantibiotiques

19 19 Usage important des antibiotiques en MV 22% 20% 34% 21%

20 20 Répartition de la consommation des antibiotiques entre la médecine humaine et vétérinaire Source: UCS 2000 Source: FEDESA 2001

21 21

22 22 Comment exprimer une consommation dantibiotique? Difficultés pour exprimer une consommation dantibiotique à des fins de comparaisons interspécifiques (notamment homme vs. Animal) –Impossibilité de comparer directement en unité pondérale des substances ayant des puissances très différentes 1kg doxytétracycline ne peut pas être comparé à 1 kg dune quinolone de troisième génération Notion de DDD

23 23 Les indicateurs pour exprimer lusage des antibiotiques en 2008 IndicateursDéfinition/Calcul/unités Wacti Weight of active ingredient Quantité pondérale vendue en France Kg ou Tonnes dantibiotique vendus par an en France Wacti/WAP Weight of Animal Population mg dantibiotique utilisés par Kg de PV de lespèce animale élevée en France et susceptible dêtre traitée par lantibiotique WAT Weight of Animal Treated Wacti/posologie nominale de lespèce Kg ou tonnes de masse animale dune espèce traités avec la posologie nominale pour cette espèce ALEA Animal Level of Exposure to Antimicrobials WAT/WAP % de la masse totale dune espèce animale traité avec la posologie nominale

24 24 Consommation pondérale dantibiotiques pour les différentes espèces en France % 16.1% 7.8% 1.83% 0.51% 22.5% 7.18 Tonnage total en 2009= 1067 Tonnes

25 25 4-Influence des génériques sur la consommation des antibiotiques

26 26 Influence of generics marketing on the fluoroquinolone use (oral route) in poultry ( ); national survey in France

27 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Le cas des génériques de fluoroquinolones

28 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Use of fluoroquinolones in veterinary medicine: Germany, DK, UK From Hellmann: Assoc Vet Consult. SAGAM 2005

29 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Use of fluoroquinolones in veterinary medicine: Eastern EU, Spain, Portugal From Hellmann: Assoc Vet Consult. SAGAM 2005

30 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Pathogens susceptibility and use of fluoroquinolones in veterinary medicine MIC 90 %sensitive Chicken µg/mL Cattle µg/mL Swine µg/mL E Coli Salmon spp MIC 90 %sensitive Chicken µg/mL Cattle µg/mL Swine µg/mL E Coli Salmon spp Denmap Spain/Portugal Baptista & al 2006 EAVPT Torino deJong ICAAC 2006 From Hellmann: Assoc Vet Consult. SAGAM 2005

31 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse 5-Est-ce une bonne pratique que dencourager lusage des vieux antibiotiques plutôt que celui des antibiotiques les plus récents

32 32. For three antibiotic classes (quinolones, cephalosporins and carbapenems), it was observed that the less active drugs could be worse at hastening the spread of resistance than more active drugs in the same class. This led the authors to qualify the (WHO) stratagem of recommending the use of old antibiotics as part of microbiological folklore.

33 33 Les nouveaux antibiotiques peuvent être moins générateurs de résistance 3.Mécanismes daction innovants Fluoroquinolones de IV générations avec le double mécanisme daction (Gyrase & topoisomérase) 4.Propriétés PK plus favorables Sélectivité de la distribution (éviter la flore digestive) Élimination rénale préférentielle Inactivation dans le caeco-côlon (pH, fixation au contenu digestif) Métabolisation en un métabolite microbiologiquement inactif (pas dimpact sur le tube digestif, lenvironnement…) Meilleure compliance Temps de demi-vie approprié

34 34 Les 4 dangers liés à lusage des antibiotiques en médecine vétérinaire 1.Rejet dantibiotique dans lenvironnement 2.Résidus dantibiotique dans les aliments 3.Diminution de la sensibilité ou résistance des pathogènes zoonotiques passant de lanimal à lhomme soit directement soit via la chaîne alimentaire 4.Développement de résistance sur la flore commensale et passage des gènes de résistance à lhomme

35 35 6-danger liés à l excrétion des antibiotiques par lanimal dans l'environnement

36 Circuit des antibiotiques, des pathogènes zoonotiques et des gènes de résistance: temps de résidence aux différentes étapes Tube digestif: 48h Lisier: quelques semaines Pollution de lair Bio-aérosol Pollution des sols, eau Ex:T1/2 tiamuline=180 jours Ex: Les quinolones se retrouvent dans les végétaux

37 37 Production de lisier chez le porc

38 Production de fèces par les porcs Une place annuel dengraissement: 1.5 tonne par an Un élevage standardisé naisseur-engraisseur en prenant la truie comme unité de compte: tonnes par an soit environ 1500 à 2000 tonnes de lisier par an pour un élevage de 100 truies.

39 39 Problème de la présence des antibiotiques dans l'environnement Certains antibiotiques sont excrétés sous leur forme active par lanimal ( fèces, urine) et peuvent persister dans les lisiers et dans lenvironnement Grande stabilité de certains antibiotiques –Ex:Tétracyclines : plusieurs mois dans les sols –Les quinolones passent dans les plantes –La tiamuline reste stable dans un lisier de porc pendant plus de180 jours –Le temps de demi-vie de lérythromycine dans le lisier de porc est de 41 jours Les antibiotiques ainsi excrétés peuvent agir sur les flores environnementales (lisiers…) doù lanalyse éco-tox réalisée lors des demandes dAMM vétérinaires (y compris les génériques)

40 40 Vitesse de dégradation des antibiotiques dans le fumier, lisier et sols AntibiotiquesmatricesDégradation %Jours ChlortétracyclineFumier bovin2484 TétracyclinesPorc fumier5048 OxytetracyclineSol+contam fumier0180 OxytetracyclineSédiment, aérobiose5043 TMPlisier SulfamidesFumier/lisier028 Aminoglycosidesfumier030 Tiamuline 5026 TylosineLisier porc aérobie502 BacitracineSable fèces bovin7730 EnrofloxacineFumier bovin<156

41 Risques des bioaérosols Studies of bioaerosols inside intensive pig farms have shown more than 90% had multi-drug resistance.*,** Antibiotic resistance bacteria have been recovered 150 meters downwind from intensive pig farms.** Swine workers and veterinarians have elevated carriage of MRSA (methicillin- resistant Staphyloccoccus aureus).*, *** *A.Chapin, et.al, Airborne Multidrug-Resistance Bacteria Isolated from Swine CAFO, **S.G. Gibbs, et.al. Isolation of Antibiotic-Resistant Bacteria Downwind of Swine CAFO, 2006 *** Wulf, M, et.al. MRSA in Veterinary Doctors and Students in Netherlands, 2006

42 Gestion des lisiers Etudes nécessaires pour optimiser la dégradation des antibiotiques et favoriser la non présence de pathogènes zoonotiques et de gènes de résistance dans les lisiers; optimiser les méthodes dépandage

43 Waste Treatment and Antimicrobials Antimicrobials resist biological decomposition waste treatment. Reports include: –Anaerobic digestion destroyed only 59% of oxytetracycline in manures in 64 days. – Various studies showed methane production was reduced from 20-80% when manures contain antibiotics, depending on the concentration of antibiotics in the manures. – However, composting destroyed 95% of oxytetracyline in manures within first week. Also, levels of oxytetracycline resistant bacteria were 10-fold lower. –Antibiotics found intact and reported in sewage sludge were ciprofloxacin, doxycycline, norfloxacin, ofloxacin,

44 44 La communication doit être professionnelle et valorisante pour les filières

45 45 Il ny a pas que les lisiers Consommation deau: environ 1000 litres par jour et par patient Eau particulièrement souillée (contamination biologiques et chimiques)

46

47 7- danger posé par la présence de résidus dantibiotiques dans les aliments

48 48 Danger posé par la présence de résidus dantibiotiques dans les aliments Issus de lanimal –Négligeable en termes de santé publique –Non respect des délais dattente –Plan de surveillance de la DGAL Positivité: 0.3% pour les antibiotiques et 0.4% pour les sulfamides Très nombreux contrôles pour la filière lait (risque technologique) Contaminations –Pains de glace historiquement fortifiés aux antibiotiques pour conserver le poisson

49 49 8-Diminution de la sensibilité ou résistance des pathogènes zoonotiques passant de lanimal à lhomme soit directement soit via la chaîne alimentaire

50 50 Les germes susceptibles de faire de la résistance en MV Pathogènes animauxZoonotiquesFlore commensale Efficacité des traitements vétérinaires Efficacité homme Problème écologique global Surconsommation d'antibiotiques Eradication naturelle Risque de colonisation définitive Enjeux individuelsEnjeux collectifs

51 Les dangers de santé publique liés aux pathogènes zoonotiques et aux gènes de résistance 1.La transmission de pathogènes zoonotiques devenus résistants aux AB –Salmonella –Campylobacter –E. coli 2.La transmission de matériel génétique support de résistance et capable de coloniser la flore commensale digestive humaine –Enterococci (entérocoques) –autres enterobacteriaciae (entérobactéries) G. Morris

52 Les zoonoses alimentaires dans lUE rapport EFSA 2011 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse52

53 Les zoonoses rapportées dans lUE en 2009 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse53 VTEC: E Coli verotoxinogène

54 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse54 Quelles sont les Infections humaines imputables à la chaîne alimentaire Salmonella spp –95% des cas humains (USA) soit 1.4x10 6 cas par an sont d'origine alimentaire Campylobacter jejuni –80% des cas humains (USA) soit 2x10 6 cas par an sont d'origine alimentaire E. Coli –Verotoxinogènes (ex: O157:H7): 85% –Enterotoxiques: 70% –Autres: 30% –Uropathogènes: ?

55 55 Le cas des salmonelles Non typhi

56 Prévalence de la contamination des viandes par Salmonella EU 2009 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse56

57 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Salmonella spp % résistance N=62 Faible prévalence (5%); –S Typhimurium; S Derby. Résistance –Ampicilline: 24.2% – Céphalosporines: 0% –Ciprofloxacine: 0% –Colistine: 1.6% –Gentamicine: 0%; –streptomycine: 53.2% –Tétracyclines:77.4% –TMP/Sulfa: 8.1% JAC N=62

58 Prévalence de campylobacter sur les carcasses de volaille et comparaison avec le porc EU 2009 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse % 90%

59 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Campylobacter spp: % résistance Essentiellement Campylobacter coli n=52 Résistances –A Nalidixique: 20.8% –Ciprofloxacine: 18.9% –Gentamicine: 0%; –Tétracyclines:86.5% –Erythromycine: 54.7% JAC

60 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia E Coli : % résistance N=101 Ampicilline: 20.8% Céphalosporines: 0% Ciprofloxacine: 0% Colistine: 0% Gentamicine: 1% Tétracyclines: 91.1% TMP/Sulfa: 53.5% JAC

61 E Coli EU 2009 Notified cases of verotoxigenic Escherichia coli (VTEC) in humans have increased in EU since Most of these cases are caused by serogroup O157. As in previous years, the notification rate was highest in young children. In animals, the VTEC O157 serogroup was mostly reported from cattle and bovine meat. (prévalence de 0.1% en France) PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse61

62 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse62 Causes de mortalité pour les toxi-infections alimentaires

63 Mortalité liée aux zoonoses Based on the reported fatality rates and the total numbers of reported confirmed cases, it is estimated that in 2009 there were approximately 270 human deaths due to listeriosis, 90 deaths due to salmonellosis and 40 deaths due to campylobacteriosis in EU. PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse63

64 Traitement des salmonelloses & campylobactérioses par les antibiotiques Généralement pas de traitement avec des antibiotiques Mise en œuvre dantibiothérapie en cas de sévérité de linfection, chez des sujets à risque etc. PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse64

65 Problème potentiel de santé publique lié à lantibiothérapie des germes zoonotiques Emergence de résistance vis-à-vis des traitements de première intention pour les infections intestinales. Salmonella –Fluoroquinolones –Céphalosporines de 3 eme génération –Impossibilité de traiter des enfants avec des quinolones Campylobacter –Fluoroquinolones –Macrolides

66 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse66 Les germes zoonotiques retrouvés chez lhomme sont-ils résistants ?

67 Le dernier rapport du CNR année 2009 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse67

68 Résistance de S. Typhimurium en France PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse68

69 Résistance de S enteridis en France PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse69

70 Le possible vs. Le probable PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse70

71 71 –Échec thérapeutique –Mortalité augmentée –Durée prolongée des diarhées Conséquences pour la santé humaine du passage par voie alimentaire de salmonelles devenues résistantes

72 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse72 Impact de la résistance sur les risques de mortalité des salmonelloses humaines

73 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse73 Antibiotic use and drug resistance: salmonella Q : is there a relationship between drugs used to treat Salmonellosis in humans and the antimicrobial pattern of resistance among salmonella isolated in human? NO Q : is there a relationship between resistance patterns in Salmonella isolates from animals and antimicrobials used in farm animals YES

74 Remise en cause du rôle prépondérant des filières animales comme responsables des résistances aux salmonelles chez lhomme PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse74

75 9-Quels sont les écosystèmes vétérinaires de bactéries commensales posant des problèmes à lantibiothérapie vétérinaire

76 76 Les écosystèmes de bactéries commensales posant des problèmes à lantibiothérapie vétérinaire Systèmes ouverts et large réservoir –Tube digestif –Peau Système ouvert et faible réservoir –Arbre respiratoire Système fermé et faible réservoir –La mamelle

77 77 Le tube digestif comme réservoir potentiel de bactéries résistantes Le plus large des réservoirs: bactéries Exposé aux antibiotiques administrés par voie orale et à biodisponibilité réduite comme les tétracyclines chez le porc Exposé aux antibiotiques administrés par voie générale et excrétés dans le tube digestif via la bile ou par sécrétion intestinale (fluoroquinolones) Limpact des antibiotiques sur la flore digestive est systématiquement évalué pour les nouveaux antibiotiques lors de la demande dAMM

78 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Biophase & antibiorésistance Tractus digestif Proximal Distal 1-F% Résistance = défaut defficacité Résistance =Pb de santé publique Biophase Pathogène visé sang Chaîne alimentaire Environment flore Zoonotiques (salmonella, campylobacter commensaux ( enterococcus) F% AB: oral route

79 79 Fluoroquinolone impact on E. coli in pig intestinal flora (From P. sanders, Anses, Fougères) Before treatment : E. coli R (0.01 to 0.1%) After IV. :Decrease of total E coli, slight increase of E. coli R (4 to 8 %) Back to initial level After repeated IM (3d) : Decrease below LoD E. coli (2 days), fast growth (~ ufc/g 1 d). E. coli R followed to a slow decrease back to initial level after 12 days IV IM 3 days

80 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Biophases & antibiorésistance Tractus digestif Proximal Distal secretions intestinales Bile Résistance = défaut defficacité Résistance =Pb de santé publique Biophase Pathogène visé sang Chaîne alimentaire Environment Administration systémique Quinolones Macrolides Tétracyclines flore Zoonotiques (salmonella, campylobacter ) commensaux ( enterococcus)

81 Iqpaïa Résultats : excrétion de bla TEM Effets significatifs des modalités de traitement sur le gène of bla TEM (p<0.001).

82 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia Bactéries de la peau Population:10 12

83 83 Biodisponibilité orale des tétracyclines chez le porc Chlortétracycline: –Pigs Fasted or fed: 18 to 19% Doxycycline: –Pigs :23% Oxytétracycline: –Pigs:4.8% –Piglets, weaned, 10 weeks of age: by drench: 9%;in medicated feed for 3 days: 3.7%. Tétracycline: –Pigs fasted:23%.

84 84 Les nouveaux antibiotiques peuvent être moins générateurs de résistance 1.Mécanismes daction innovants Fluoroquinolones de IV eme générations avec le double mécanisme daction (Gyrase & topoisomérase) 2. P ropriétés PK plus favorables Sélectivité de la distribution (éviter la flore digestive) Élimination rénale préférentielle Métabolisation en un métabolite microbiologiquement inactif (pas dimpact sur le tube digestif, lenvironnement…) Meilleure observance

85 85 Comment se mettent en place les résistances et comment passent- elles à lhomme?

86 10-Comment se mettent en place les résistances 1.Par pression de sélection –Diffusion verticale (Zoonotiques ) 2.Par transfert déléments mobiles –Diffusion horizontale ( zoonotiques & commensaux) PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse86

87 87 Les antibiotiques ne créent pas la résistance; ils sélectionnent les bactéries résistantes inéluctablement présentes dans tous les écosystèmes bactériens (mutations spontanées)

88 88 Days Log CFU/g of feces Ampicilline dans leau de boisson Inoculation de S liquefaciens From Duval-Yflah Y. et al. IAI 1980; 28 :981 Résistance à la colonisation par Serratia liquefaciens ( ) multirésistante in vivo dans le tube digestif de souris à flore humaine [E. coli ( )]. Évènement sans sélection Sélection Amplification

89 Résistance via les commensales : le transfert de gènes se fait de façon horizontale d'une bactérie donneuse à une bactérie receveuse via des plasmides

90 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse90 Les germes commensaux du tube digestifs à considérer 1.Les Entérobactéries Gram negatif 2.Les Entérocoques Gram positif Les deux espèces les plus fréquemment rencontrées en pathologie humaine sont : Enterococcus faecalis (80%) et Enterococcus faecium (10-20%) qui peuvent être à l'origine d'infections nosocomiales chez les patients fragilisés

91 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse91 Echange horizontal de gènes de résistance entre bactéries notamment entre commensales et agents pathogènes Gram négatif Pseudomonas Enterobacteriaceae Vibrio cholerae Campylobacter Gram positif Staphylococci Enterococci Pneumococci Streptococci

92 92 La diffusion des gènes de résistance (ex ELSB= Extended-Spectrum Beta- Lactamase) par les bactéries commensales Bêta-lactamases large spectre portées par E Coli et Klebsiella pneumonia Gènes de résistance aux quinolones

93 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse93 Les flores commensales chez lhomme Les bactéries commensales (à la différence des pathogènes zoonotiques) sont des bactéries résidentes et elles perdurent dans leur écosystème Les échanges interhumains sont fréquents (ce qui nest pas le cas pour les pathogènes zoonotiques) Les charges bactériennes sont élevées et associées avec un état de bonne santé –Ici le risque est associé à la prévalence de lantibiorésistance dans les flores humaines

94 94 Bactéries commensales Low carriage of resistant strains by human should be a public health goal in much the same way as a normal blood pressure and a low serum cholesterol (Lester et al. 1990)

95 11-Comment des bactéries rendues résistantes à cause de traitements vétérinaires ou encore des gènes de résistance dorigine vétérinaire passent-ils à lhomme?

96 96 Antibiorésistance : passage indirecte de lanimal à lhomme via lalimentation & lenvironnement Aliment Environnement Bactéries zoonotiques Gène de résistance (flore commensale)

97 97 Genèse & diffusion de la résistance de lanimal à lhomme: les pathogènes zoonotiques Bactéries zoonotiques Bactéries commensales

98 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse98 Circuit des pathogènes zoonotiques et des gènes de résistance portés par les bactéries commensales abattoir Viande Risques professionnels Sol Eau de surface Eau souterraine Air 3 voies possibles Zoonotique Gène de résistance Environnement Gène de résistance

99 99 Campylobacter: prevalence la chaîne dabattage est un point critique % prévalence dans les fèces 0-32% prévalence dans les carcasses 0-<5% prévalence Au comptoir

100 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse100 Les aliments qui peuvent transmettre des bactéries résistantes Remarque: il ny a pas que les produits carnés mais aussi des végétaux comme les pousses de soja, la salade, les épices etc.

101 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse101 Passage directe de lanimal à lhomme (risque professionnel) Également manipulation sans précaution des AB (porc) Le cas du Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (MRSA)

102 102 Les SARM ou SARO (MRSA) Staphylococcus aureus (SA) devenus résistant à la méthicilline (M) sont devenus une cause majeure dinfection nosocomiales; on parle de SARM ou de SARO (résistance à loxacilline)

103 103 MRSA in human: nosocomial infections Major cause of morbidity and mortality in human Intensive Care Units (ICU) –Up to 50% staphylococcal infections in human ICUs are now due to MRSA –Transmission via transiently colonised hands of health care workers Hospital acquired strains commonly resistant to multiple classes of antibiotics

104 104 MRSA in animals

105 105 SA in animals –A ubiquitous commensal with a host range that span to all vertebrates –In domestic animals, SA is primarily an opportunistic pathogen associated with sporadic infections, – but it is a major etiological agent of bovine mastitisbut it is a major etiological agent of bovine mastitis –An Update on Staphylococcus aureus MastitisAn Update on Staphylococcus aureus Mastitis

106 23/02/ Prévalence des MRSA (ST398)chez le porc (EFSA, 2010)

107 107 A French studies has documented antimicrobial resistance of commensals in pigs and pig farmers, In that study, 5 MRSA isolates were found in pigs, including one strain (ST 398 on multilocus sequence typing) that has since been associated with pigs in other countries. A small number of pig associated strains were found in farmers across a wide geographic range in France, leading the authors to conclude that pig farming could be a risk factor of staphylococcal infection of farmers. To read the full article

108 108 MRSA in swine A national Dutch survey of 540 pigs slaughtered in nine slaughterhouses, found 39% of the pigs (and 44 out of 54 groups of pigs) to be positive for MRSA in their nares. 39 All the isolates belonged to a single clonal group, MLST 398, Dutch studies estimate the prevalence of the ST398 clone in people with occupational exposure to pigs to be 760 times higher than that of the general population. investigations in other European countries (Belgium, Germany, Denmark) indicate that the occurrence of MRSA in swine is not a problem limited to the Netherlands

109 109 MRSA colonization is an occupational risk for veterinary professionals To read the full article MRSA was isolated from nares of 27/417 (6.5%) attendees at an international veterinary conference: 23/345 (7.0%) veterinarians, 4/34 (12.0%) technicians, and 0/38 others.

110 110 MRSA in vets In: Clin Microbiol Infect. 2008;14 (1): To read the full article

111 111 MRSA: foodborne route of transmission S aureus can frequently be isolated from pig carcasses, though generally resistant isolates have not been predominant However concerns about foodborne risk have been reinforced by the first report of a life threatening infection with the pig ST 398 MRSA-strain in a 63-year-old Dutch woman who was not exposed to pigs, suggesting indirect (possibly foodborne) routes of transmission.

112 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse112 6-Quelles sont les preuves de limplication des traitements vétérinaires dans la résistances des zoonotiques (Salmonella, Campylobacter…)

113 113 Émergence des résistances aux quinolones chez Salmonella typhimurium DT104 en GB à la suite de la mise sur le marché des Fluoroquinolones chez les animaux de rente Stöhr & Wegener, Drug resistance Updates, 2000, 3:

114 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Quelles sont les preuves de limplication des traitements vétérinaires dans les phénomènes dantibiorésistance par les commensaux

115 115 Le cas décole de lusage en élevage porcin de la nourséothricine After using of the streptothricin antibiotic nourseothricin in animal husbandry for growth promotion, plasmid-borne resistance to streptothricin could be observed in E. coli from nourseothricin fed pigs, from employees in pig farms and from their family members. Moreover, streptothricin resistance plasmids also occurred in E. coli of man without any contact to pig farms (gut flora and even urinary tract infections). However, these individuals live in villages and towns of the territory where nourseothricin was applied to pigs.

116 116 Passage de lanimal à lhomme dEnterococcus faciens

117 Nécessité dune surveillance des bactéries zoonotiques et commensales

118 PL Toutain Ecole vétérinaire Toulouse Ispaia

119 Antibiorésistance: la chaîne des responsabilités

120 120 Antibiorésistance: chaîne des responsabilités & mesures de gestion Facteurs mécanismePossibilité daction Ecologie microbienne Émergence Sélection par les antibiotiques Innovation pharmaceutique Prescripteurs Bonne pratiques ou non Outils de diagnostic Formation Circuits commerciaux Eleveurs Organisation des filières Pratiques délevage Formation Limiter laccessibilité Consommateurs Exigence sur les prix mondialisation Information Valeurs politique D après Chauvin; Thèse Univ Rennes 2009 p87

121 121 Compétences et intérêts financiers des prescripteurs?

122 122 Les intérêts financiers du prescripteur: les marges arrières Peuvent atteindre 80% sur les génériques dantibiotique Les dannois et les finlandais considèrent que la résolution de ce point a été le facteur le plus imprtant dans la réduction de la consommation des antibotiques Il faut réglementer cet aspect de la délivrance des antibiotiques

123 123 Restriction du droit de prescription des vétérinaires danois pour les antibiotiques Les fluoroquinolones ne peuvent être prescrites que sur une justification de laboratoire La prescription doit être approuvée par le vétérinaire responsable du district Les fluoroquinolones doivent être administrées par le vétérinaire lui-même Les fluoroquinolones ne peuvent être prescrites que sur une justification de laboratoire La prescription doit être approuvée par le vétérinaire responsable du district Les fluoroquinolones doivent être administrées par le vétérinaire lui-même

124 124 Responsabilités des consommateurs

125 125 La responsabilité du consommateur dans ses priorités quant à lachat de ses aliments

126 126 La responsabilité du consommateur dans ses priorités quant à lachat de ses aliments Tant que le prix de laliment sera le principal critère de choix des consommateurs, il sera difficile de faire passer lidée que lhygiène et la santé publique ont un coût et que ce coût doit être répercuté sur le consommateur si on ne veut pas encourager les dérives visant à minimiser les prix

127 127 Sources dinformation

128 128 Ce site donne tous les liens internet utiles pour la France

129 129 2-Facteurs médicaux et non médicaux impliqués dans l'émergence d'antibiorésistance et la recherche des responsabilités

130 130 La mobilité des populations est un risque majeur de résistance

131 131 Travel is a major risk factor The first prospective study demonstrating that international travel is a major risk factor for colonization with ESBL-producing Enterobacteriaceae

132 132 Travel is a major risk factor Healthy volunteers traveling outside Northern Europe were enrolled. – Rectal swabs and data on potential travel-associated risk factors were collected before and after traveling. Twenty-four of 100 participants with negative pretravel samples were colonized with ESBL-producing Escherichia coli after the trip. – All strains produced CTX-M enzymes, mostly CTX-M-15, and some coproduced TEM or SHV enzymes. –Coresistance to several antibiotic subclasses was common. –Travel to India was associated with the highest risk for the acquisition of ESBLs (88%; n = 7). Five of 21 volunteers who completed the follow-up after 6 months had persistent colonization with ESBLs.

133 133 Implication des voyages dans les cas de salmonelloses dues à Salmonella enterica sérotype Kentucky ST198 et résistantes à la ciprofloxacine

134 134 Consulter le site de ministère de la santé (plan antibiotique)

135 135

136 136 Le site de lANSES (AFSSA)

137 137 The Fourth Edition includes coverage of the most recent antimicrobial agents developed for use in human or veterinary medicine.

138 138 Un guide pratique par espèce

139 139 Communication sur l antibiotique à 50 ans dintervalle


Télécharger ppt "1 Les points critiques et les enjeux de lantibiothérapie vétérinaire en termes de santé publique P.L. TOUTAIN ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S."

Présentations similaires


Annonces Google