La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Comprendre et s'approprier les évolutions du catalogage en bibliothèque Journée dinformation Média Centre-Ouest 13 novembre et 6 décembre 2012 Emilie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Comprendre et s'approprier les évolutions du catalogage en bibliothèque Journée dinformation Média Centre-Ouest 13 novembre et 6 décembre 2012 Emilie."— Transcription de la présentation:

1 1 Comprendre et s'approprier les évolutions du catalogage en bibliothèque Journée dinformation Média Centre-Ouest 13 novembre et 6 décembre 2012 Emilie Liard / Véronique Lacan Support élaboré à partir des travaux du groupe national de formateurs RDA

2 2 III. Participer au Web de données … en utilisant les technologies du Web sémantique

3 3 Le Web de données ? Un Web constitué de données accessibles, structurées, dans un format non- propriétaire, identifiées et liées entre elles sémantiquement (Définition de Tim Berners-Lee dès 1999) Objectif : Mettre à disposition des données en utilisant des techniques standardisées qui garantissent linteropérabilité –Disposer de données utilisables dans des contextes et avec des systèmes différents sans restriction de conditions daccès ou de mise en œuvre

4 4 Architecture du Web (1) World Wide Web : toile daraignée de serveurs dinformations reliés les uns aux autres par des liens physiques (le réseau matériel) et des liens logiques (les liens hypertextes) Architecture du Web : infrastructure technologique définie par des standards Standardisation de larchitecture du Web assurée par un organisme, le W3C – W3C = World Wide Web Consortium

5 5 Architecture du Web (2) Repose sur 3 technologies : Un protocole : HTTP (Hypertext Transfer Protocol) Un langage : HTML (Hypertext Markup Language) –Standard défini par le W3C pour la diffusion de documents sur le Web pour pouvoir afficher de l'information à l'aide de balises dont le nombre est limité. Il est interprété par le navigateur Des identifiants : URI (Uniform Resource Identifier) –Chaîne de caractères normalisée permettant d'identifier de manière permanente une ressource abstraite ou physique, accessible ou non sur Internet (personne, organisme, lieu, évènement, concept, …)

6 6 Évolutions du web Web 1.0 web de documents –permet aux usagers de naviguer facilement sur Internet en utilisant des liens hypertexte une page = un document –format : HTML (HyperText Markup Language) ne permet que la mise en forme Web 2.0 web collaboratif Web 3.0 web de données / web sémantique –permet aux machines de trouver et dexploiter les données contenues dans les documents –format : RDF (Resource Description Framework)

7 7 Limites du Web de documents Les données sont cachées sous les pages HTML (Web profond) Seules les pages HTML sont liées entre elles Les pages HTML sont faites pour les humains Ce que veulent les machines, ce sont des données des données liées –car elles se complètent les unes les autres –car les liens permettent de naviguer et de découvrir avec des liens qualifiés, signifiants –au-delà du « voir aussi » des hyperliens

8 8 Le Web de données Extension du Web permettant de relier non pas des documents (pages HTML) mais les données elles-mêmes, et de les rendre exploitables par des machines Repose sur les mêmes technologies de base –HTTP : transfert des données –URI : nommage des ressources Utilisation dun autre langage –il ne sagit plus déchanger des documents destinés à être immédiatement visualisés, mais des données structurées –RDF = langage du Web de données liées

9 9 RDF RDF = Resource Description Framework Nouveau modèle généraliste et standardisé pour encoder, échanger et réutiliser des métadonnées structurées Proposé en 1999 par le W3C Permet de décrire simplement des ressources : document, personne, objet, évènement Objectif : partager les métadonnées pour des ressources identiques par lutilisation dune syntaxe commune

10 10 RDF : un modèle conceptuel Principe de base –toute chose peut être décrite avec des phrases minimales composées dun verbe, dun sujet et dun complément déclaration RDF composée de 3 éléments = triplet, représenté sous forme de graphe Exemple : Honoré de Balzac a écrit "La Comédie humaine" Sujet : Honoré de Balzac Ressource Verbe : a écrit Prédicat Complément : La Comédie humaine Objet

11 11 RDF : Graphe La déclaration est représentée visuellement par un graphe (système de nœuds reliés par des flèches) qui permet de parcourir l'information de lien en lien

12 12 RDF : modèle de graphe Lobjet dun triplet est –Soit une chaîne de caractères (« littéral ») –Soit une ressource qui peut être le sujet ou lobjet dautres déclarations On construit ainsi un modèle de graphe Sujet : La Comédie humaine

13 13 Formalisme RDF Modèle permettant de représenter un nombre considérable de ressources désignées chacune par une URI Éclatement de linformation –Des données et pas des « documents » –Plus de souplesse pour manipuler, sélectionner…

14 14 RDF : souplesse Cadre conceptuel de description des ressources applicable à nimporte quel domaine Permet de mélanger les vocabulaires Peut être exprimé en utilisant diverses syntaxes

15 15 RDF : extensibilité RDF rend les données extensibles –Plus besoin de tout dire sur une ressource, une personne, etc. –Possibilité détablir des liens vers dautres sources (en RDF) pour compléter linformation Recensions, commentaires, etc. Données commerciales, etc. Dictionnaires biographiques, etc.

16 16 Un Web de données … Modèle de données : RDF Langage dinterrogation : SPARQL Langage de requête sur les graphes RDF permettant de spécifier le type de données recherchées SPARQL permet dinterroger les données telles quon les a modélisées

17 17 Un Web de données … Modèle de données : RDF Langage dinterrogation : SPARQL Langage de requête sur les graphes RDF permettant de spécifier le type de données recherchées SPARQL permet dinterroger les données telles quon les a modélisées

18 18 … et un Web sémantique Schéma (ou ontologie) Document formel expliquant les catégories, leurs relations, avec leur sens, la structure et les contraintes associées Exemples : Foaf pour la description dun profil utilisateur Dublin Core pour la description (simple) dune ressource ISBD pour la description bibliographique RDF permet de raisonner sur les données, pour les enrichir ou contrôler leur cohérence

19 19 Web de données et Web sémantique Web de données : possibilité de relier et déchanger des données au moyen dURI Web sémantique : possibilité déchanger les schémas des données et la sémantique associée Objectif : permettre aux machines de comprendre la sémantique, la signification de linformation sur le Web

20 20 Le Web de données aujourdhui

21 21 Et les bibliothèques? Que peut nous apporter le Web de données ? Relier les catalogues des bibliothèques avec dautres données existantes Ouverture à dautres communautés (libraires, éditeurs, …) Navigation par les utilisateurs sans avoir à connaître les formats des bases de données et les langages de requête spécifiques Plus de visibilité par les moteurs de recherche Tirer parti des données structurées des catalogues et des référentiels Interopérabilité Souplesse pour la réutilisation des données

22 22 Comment y arriver ? Des données structurées Des vocabulaires normalisés éléments de métadonnées listes de valeurs Des identifiants pérennes (URI) pour désigner les ressources pour exprimer les relations entre les données Une syntaxe normalisée : RDF RDF = Resource Description Framework

23 23 Structurer linformation

24 cam FRBNF X 003http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb b 010 $a $brel. 100 $a d2005 m y0frey50 ba 1011 $afre 102 $aFR 105 $a||||z 00||| 106 $ar 2001 $aGuide des chenilles d'Europe$bTexte imprimé$eles chenilles de plus de 500 espèces de papillons sur 165 plantes hôtes$fD.J. Carter$g[ill.] B. Hargreaveshttp://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb b 210 $aParis$cDelachaux et Niestlé$dDL $a1 vol. (311 p.)$cill.$d20 cm 225 du naturaliste 300 $aBibliogr. p du naturaliste$x $d $tField guide to caterpillars of butterflies and moths in Britain and Europe 606 $ $aChenilles$ $yEurope$ $xGuides pratiques et mémentos$2rameau 676 $a $v $ $aCarter$bDavid$f $ $ $aHargreaves$bBrian$ $aFR$bFR $c $gAFNOR$2intermrc

25 25 Des URI pour exprimer des relations

26 26 Des URI pour exprimer les relations ISBD : has title proper DC : Creator DC : Title RDA : Author RDA : Title proper

27 27 Les bibliothèques dans le web de données aujourd'hui

28 28

29 10/11/2012 Fonds Calames Auteur IdRef Livre Sudoc Thèse theses.fr Auteur VIAF Auteur BnF Auteur Wikipedia Auteur ISNI Aujourdhui owl:sameAs Yann Nicolas, Le Web de données, enssib, 11 octobre 2012 Exemple Charles Darwin :

30 10/11/2012 Fonds Calames Auteur IdRef Livre Sudoc Thèse theses.fr Auteur VIAF Auteur BnF Auteur Wikipedia Auteur ISNI Demain owl:sameAs Yann Nicolas, Le Web de données, enssib, 11 octobre 2012

31 10/11/2012 Fonds Calames Auteur IdRef Livre Sudoc Thèse theses.fr Auteur VIAF Auteur BnF Auteur Wikipedia Auteur ISNI Après-demain peut-être ? owl:sameAs Auteur HAL CCSD Article HAL CCSD Livre Worldcat cite a pour dérivé owl:sameAs Données brutes + brevets, projets ANR, etc. + CrossRef, revues, indicateurs dusage, etc. + articles, éditions scientifiques, numérisation, etc. Yann Nicolas, Le Web de données, enssib, 11 octobre 2012

32 32 Y aller … avec pertinence Pour utiliser la boîte à outils du Web sémantique, il faut Identifier les données Construire un réseau de relations entre ces données Le modèle FRBR va permettre danalyser les relations entre les données au sein des catalogues de bibliothèques


Télécharger ppt "1 Comprendre et s'approprier les évolutions du catalogage en bibliothèque Journée dinformation Média Centre-Ouest 13 novembre et 6 décembre 2012 Emilie."

Présentations similaires


Annonces Google