La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thème 2 : Information et intelligence collective

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thème 2 : Information et intelligence collective"— Transcription de la présentation:

1 Thème 2 : Information et intelligence collective

2 Thème 2 : Information et intelligence collective
Ce thème vise à appréhender : le rôle majeur de l’information dans les processus de gestion Les opportunités et les risques générés par les formes et modalités de communication et de collaboration avec le numérique L’impact de l’informatisation des processus de gestion Présentation du thème (a)

3 Question 1 Thème 2 : Information et intelligence collective
En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ? CAPACITÉS : repérer l’origine d’une information mesurer le rapport information/communication dans le contenu d’un message Décrire les services rendus par le SI aux différents métiers de l’org. Comparer les fonctionnalités des outils et services Situer le rôle des acteurs et des applications du SI dans un processus de gestion donné NOTIONS : Donnée, information, connaissance Rôle, accessibilité et valeur de l’information Information et communication interne et externe SI dans l’organisation, SI des métiers, application, service la question 1 dans laquelle sont abordées les notions de : Donnée , info, connaissance, rôle et valeur de l’info , SI, acteurs, leur rôle .. le rôle majeur de l’information dans les processus de gestion qui est traité en particulier dans la question 1

4 Réflexion sur la question 2 (f)
Thème 2 : Information et intelligence collective Question 2 Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « Intelligence collective » ? Notions : E-communication Partage de l’information Collaboration Communautés en ligne Réseaux sociaux Capacités : Se situer dans un environnement numérique Appréhender la variété des usages et des impacts Evaluer sa contribution personnelle la question 2 dans laquelle sont abordées : Partage de l’information, de collaboration, à l’aide d’un environnement numérique, les usages et leurs impacts, comment on se positionne dans cet environnement numérique Les opportunités et les risques générés par les formes et modalités de communication et de collaboration avec le numérique Réflexion sur la question 2 (f)

5 Réflexion sur la question 2 (f)
Thème 2 : Information et intelligence collective Question 3 Les systèmes d’information façonnent-ils l’organisation du travail au sein des organisations ou s’y adaptent-ils ? Notions : processus : nature et représentation PGI dans les métiers de l’organisation : approche fonctionnelle, gestion de processus et workflow E-commerce Travail à distance CAPACITÉS : Identifier les différentes étapes d’un processus de gestion et d’en schématiser l’enchainement Repérer les effets de l’automatisation des activités de gestion sur la circulation de l’information, l’organisation du travail et le rôle des acteurs la question 3 dans laquelle sont abordées : Les processus et les différentes étapes les constituant, leur modélisation, les impacts de l’automatisation des activités de gestion sur la circulation de l’information, sur l’organisation du travail, PGI … Réflexion sur la question 2 (f)

6 Thème 2 Information et intelligence collective
Question de gestion 2 Comment le partage de l’information contribue t-il à l’émergence d’une intelligence collective ?

7 En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource
Lors de la 1ère question ACTIVITE INDIVIDUELLE ACTIVITE COLLECTIVE OU INFORMATION En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource Sachant que l’information est autant source que résultat d’activité individuelle ou collective , la 1ère question de ce thème a montré en quoi les technologies transforment l’information en ressource Nous allons maintenant nous intéresser dans la seconde partie de ce thème à l’activité collective et répondre à la question … RESSOURCE

8 Réflexion sur la question 2
Comment le partage de l’information contribue t-il à l’émergence d’une intelligence collective ? L’objectif est de montrer aux élèves comment le partage de l’information facilité par la maîtrise des nouvelles formes de collaboration et de communication proposées par les TICS Permet de faire émerger l’intelligence collective Réflexion sur la question 2 (a)

9 INTELLIGENCE COLLECTIVE
meeting du philosophe P. Levy INTELLIGENCE INDIVIDUELLE + INTERCONNEXION (grâce aux TICS) INTELLIGENCE COLLECTIVE Qu’entend-on par intelligence collective ? L’expression « intelligence collective » est apparue en 1997 lors d’un meeting du philosophe Pierre Levy Cette expression est une image que renvoie l’idée des TIC qui interconnectent l’ensemble des individus, des communautés, et donc qui conjuguant l’intelligence individuelle Est source d’intelligence collective. C’est donc le partage de l’information qui permet de faire émerger l’intelligence collective … Réflexion sur la question 2 (b)

10 Qu’entend-on par activité collective ?
COOPÉRATION COLLABORATION COMMUNICATION PARTAGE Réflexion sur la question 2 (c)

11 Réflexion sur la question 2 (e)
COLLABORATION Tous les participants sont engagés dans une production commune. Cela nécessite une coordination permanente pour résoudre ensemble le problème. Chacun peut avoir un rôle dans le groupe. Cela suppose un projet commun et une équipe Ça correspond donc à un travail de groupe d’égal à égal Qui se fait par accumulations et modifications permanentes ; Dans lequel les rapports sont très souvent qualifiés d’horizontaux ; Le mode de communication est plutôt synchrone même si le travail asynchrone n’est pas impossible ; Le travail individuel est difficilement identifiable à la fin Ex : un wiki  = chaque internaute peut ajouter un commentaire sur le site ou corriger ceux des autres 2) un tableau blanc : chaque internaute écrit, dessine ou dépose un document sur le tableau Réflexion sur la question 2 (e)

12 Réflexion sur la question 2 (d)
COOPÉRATION implique une division du travail entre les participants, chaque participant étant responsable d’une partie du problème. La tâche est divisée en sous-tâches indépendantes La coordination se fait à la fin pour rassembler le tout Ça correspond donc à un travail par addition de travaux individuels ; Les rapports sont très souvent qualifiés de verticaux  ; Le mode de communication est plutôt asynchrone même si le travail synchrone n’est pas impossible ; Le travail individuel est plus facilement identifiable à la fin Exemple : le TCAO = travail coopératif assisté par ordinateur (http://www.creg.ac-ersailles.fr/article.php3?id_article=206) Réflexion sur la question 2 (d)

13 Réflexion sur la question 2 (f)
Comment aborder la question de gestion? Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « Intelligence collective » ? Notions : E-communication Partage de l’information Collaboration Communautés en ligne Réseaux sociaux Capacités : Se situer dans un environnement numérique Appréhender la variété des usages et des impacts Evaluer sa contribution personnelle La notion de partage d’information renvoie à des idées ou des actions qui sont orientées vers : la mise en commun et la recherche d’une compréhension mutuelle ; Le programme a été rédigé en direction des élèves. Nous savons tous quelle place occupe l’univers numérique dans la vie et les pratiques sociales des élèves. Une façon d’aborder donc concrètement ce thème c’est de mettre les élèves dans une situation, d’être contributeur à un projet collectif Communautés en ligne = Espace de discussion universel, qui permet à des passionnés de se retrouver virtuellement au sein de groupes ou d'associations (diapo suivante) Réflexion sur la question 2 (f)

14 Partage de l’information
Quels outils mobiliser ? Twitter, flickr Delicious, Digg, jogtheweb Pearltree, … Partage de l’information ENT Amazon mechanical turk Wiki Istock photo,… Collaboration Réseaux sociaux Facebook, HI5 Viadeo, linkedln,… Facebook, HI5 Viadeo, linkedln,… Concernant les outils mobilisables,  nous pouvons citer : Dans le cadre du partage de l’information les sites de micro-blogging (*1) tels que Twitter, Tumblr. Delicious, qui des marques pages, c’est à dire des sites qui permettent de répertorier un certain nombre de sites web sur un même sujet Digg est un site Internet communautaire qui a pour but de faire voter les utilisateurs pour une page web intéressante et proposée par un utilisateur jogtheweb (*2), qui permet de créer un classeur virtuel de sites sur un sujet donné avec la possibilité d’insérer des pages personnelleset où chacun peut poste des commentaires Pearltree (*3) (arbre de Pearl en français) – qui permet de garder sous la main des contenus du web - L’idée étant que les élèves construisent eux-mêmes l’arbre de Pearl et que chacun apporte sa pierre à l’édifice –(collaboration aussi) Dans le cadre de la collaboration : un travail sur un ENT, (*5) On peut penser à istockphoto (site de partage de photos), Amazon Mechanical Turk, (externalisation ouverte) un site où des entreprises proposent des tâches à réaliser, un salaire et ou nous pouvons aller pour réaliser les tâches ; Cela permet de faire réfléchir les élèves sur comment je prends du recul sur cet outil, quel en est l’intérêt, et quel enjeu il représente pour l’organisation. Faire construire un Wiki (*6) aux élèves Nous pouvons aussi faire travailler les élèves sur les réseaux sociaux comme Facebook, MySpace avec les limites que ça peut comporter, et les réseaux sociaux de type professionnel ou il y a beaucoup d’expériences qui sont visibles sur viadeo, Linkedln… Communautés en ligne = Espaces de discussion universels, qui permettent à des passionnés de se retrouver virtuellement au sein de groupes ou d'associations Communauté en ligne Ex : impotrapide, … Réflexion sur la question 2 (g)

15 Réflexion sur la question 2 (h)
La matrice Johansen Face à la multiplicité de ces outils, et à la difficulté de les enfermer dans des fonctionnalités strictes car ce ne sont pas des outils qui sont tournés vers un seul type d’utilisation, il peut être intéressant de les positionner selon 2 paramètres : l’espace et le temps C’est effectivement ce qui est représenté ici à travers la matrice de Johansen : donc un positionnement relatif sur ces 2 dimensions, où on distingue : Ce qui est Synchrone de ce qui est asynchrone, espace présentiel et espace distanciel nous pouvons ainsi aider les élèves à mieux percevoir les différences qui existent entre les composants, les outils de l’espace numérique et en même temps les rattacher à des activités et les aider à choisir les bons outils pour faire les bonnes choses Réflexion sur la question 2 (h)

16 Comment évaluer les capacités (a)
Appréhender la variété des usages et des impacts Sur les capacités à évaluer, par exemple ‘appréhender la variété des usages et des impacts’, nous pouvons faire créer aux élèves un questionnaire sur l’ENT, ils le publient (blog de la classe, du groupe) et ils évaluent eux-mêmes qui sont les utilisateurs de l’ENT, comment et pourquoi nous utilisons l’ENT et quel est l’impact sur la concentration, la motivation, les résultats ; ils mènent leur propre enquête et finalement ils vont construire eux-mêmes leurs apprentissages. Comment évaluer les capacités (a)

17 Comment évaluer les capacités (b)
Se situer dans un environnement numérique à travers un ENT Avec la possibilité pour les élèves sur l’ENT de gérer (paramétrer) qui est modérateur, qui est gestionnaire du groupe, qui met en ligne …les élèves eux-mêmes gèrent les droits d’accès ce qui leur permet d’apprendre à se situer dans un environnement numérique. (capture d’écran de l’ENT du lycée Pardailhan situé à Auch (Midi-Pyrénées) Comment évaluer les capacités (b)

18 Comment évaluer les capacités (e)
Se situer dans un environnement numérique à travers un PGI Lors de l’observation d’un processus sur un PGI tel que celui de la gestion d’une commande depuis le devis jusqu’au règlement, sans avoir affecté de droit particulier à l’élève, nous pouvons dans un 2d temps lui affecter des droits selon qu’il soit commercial ou comptable afin qu’il comprennent la notion de profil 10 Comment évaluer les capacités (e)

19 Comment évaluer les capacités (f)
Se situer dans un environnement numérique à travers un PGI 10 Comment évaluer les capacités (f)

20 Comment évaluer les capacités (f)
Se situer dans un environnement numérique à travers un PGI Scénario possible : Présenter un organigramme simple Attribuer des droits aux élèves Les élèves doivent en navigant sur le PGI deviner la personne qu’ils représentent sur l’organigramme Mise en commun des droits accordés sur chaque acteur de l’organigramme 10 Comment évaluer les capacités (f)

21 Comment évaluer les capacités (c)
Evaluer sa contribution personnelle mini-étude du Business model d’Easy-Voyages Pour cette capacité nous pouvons aussi faire appel à un cas de gestion , situation réelle externe par rapport à laquelle l’élève ne peut être qu’observateur ; Nous faisons référence à l’entreprise Easy-voyages, entreprise leader sur le marché du voyage à travers un modèle tout à fait original puisque les experts d’Easy-voyage sont les voyageurs eux-mêmes qui au fil de leurs voyages alimentent une base de données qui constitue une base d’expertise unique, actualisée, qui permet de données des informations en temps réel sur l’état du monde touristique à travers une approche tournée vers les besoins ciblés des utilisateurs consommateurs. Chaque usager est expert et l’expérience d’usages d’une formule de vacances constitue une valeur que l’entreprise réinvestit dans son propre patrimoine informationnel au service de ses clients. L’idée est d’envoyer les élèves en mission d’exploration sur cette entreprise en ayant un peu balisé la mission, donc en leur ayant demandé de regarder un certain nombre de choses Comment évaluer les capacités (c) 21 21

22 Comment évaluer les capacités (d)
Evaluer sa contribution personnelle mini-étude du Business model d’Easy-Voyages (L’idée est d’envoyer les élèves en mission d’exploration sur cette entreprise ; nous avons un peu balisé la mission en leur demandant de regarder un certain nombre de choses et) Comment évaluer ce travail commun ? Pourquoi pas une démarche d’ évaluation à 3 niveaux : Autoévaluation – chaque élève se regardant travailler dans cette mission d’exploration, sur un certain nombre de critères significatifs : participer à un travail commun, être acteur sur ce travail, mettre à jour, publier une nouvelle version, prendre en compte les remarques des autres, respecter les règles de communication,… Co évaluation : appel au regard évaluatif des autres, parties prenantes au projet avec les mêmes critères que l’autoévaluation Evaluation par le professeur Comment évaluer les capacités (d)

23 Comment évaluer les capacités (g)
Transversalités Thème 3 « Gestion et création de valeur » Question 2 On peut aussi mettre au service des autres thèmes ces outils de coopération ou de collaboration bref de partage de l’information pour réaliser des exposés par exemple Comment évaluer les capacités (g) 23 23

24 Réflexion sur la question 2 (h)
Quelle place au sein du programme ? Côté SDG : Il semble qu’il peut être utile à la compréhension de l’intelligence collective d’avoir abordé auparavant: la notion de collectif et donc celle d‘individuel avant, la notion d’acteur, la communication dans une organisation Donc en terme de pré requis la question 1 du thème 1 apparaît essentielle Côté Management : si l’élève a vu ce qu’est une organisation, il aura vu ce qu’est un groupe organisé, la notion d’actions collectives et donc sera mieux à même d’appréhender ce qu’est l’intelligence collective _____ _____ __ ____ __ _________ il semble pertinent de dire que pour aborder ce thème de l’intelligence collective, il faut que l’élève ait pu appréhender la notion de collectif et donc celle d‘individuel avant ; Tout ce qui a été dit sur l’acteur , sur le fait que l’individu a une place précise dans une organisation, sur la communication dans une organisation peut être utile à la compréhension de l’ intelligence collective. Donc en terme de prérequis le thème 1 apparait essentiel. Côté Management, si l’élève a vu ce qu’est une organisation, il aura vu ce qu’est un groupe organisé, la notion d’actions collectives et donc sera mieux à même d’appréhender ce qu’est l’intelligence collective. Réflexion sur la question 2 (h)

25 Ressources pour le professeur
Réflexion sur la question 2 (i)

26 Réflexion sur la question 2 (j)
Quelques liens… (wiki) (pour comprendre le blog professionnel) (autre exemple de linkedin) (L’influence des réseaux sociaux sur le marketing chez Citroën) permettant de créer un classeur virtuel lors de recherche de documentation et de travail en groupe https://www.kmb360.com/fr/ site pour mettre en place un espace collaboratif (très intuitif) articles sur les réseaux sociaux Réflexion sur la question 2 (j)


Télécharger ppt "Thème 2 : Information et intelligence collective"

Présentations similaires


Annonces Google