La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJECTIONS OCULAIRES ET CUTANEES DE PRODUITS CAUSTIQUES Journ é es de validation REIMS - les 19, 20 et 21 janvier 2007 MICHI Cristina et SIMONIS Jean-S.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJECTIONS OCULAIRES ET CUTANEES DE PRODUITS CAUSTIQUES Journ é es de validation REIMS - les 19, 20 et 21 janvier 2007 MICHI Cristina et SIMONIS Jean-S."— Transcription de la présentation:

1 PROJECTIONS OCULAIRES ET CUTANEES DE PRODUITS CAUSTIQUES Journ é es de validation REIMS - les 19, 20 et 21 janvier 2007 MICHI Cristina et SIMONIS Jean-S é bastien STRASBOURG

2 I. Statistiques…

3 Cas clinique 1 Mme B., femme de ménage dans un hôtel Mme B., femme de ménage dans un hôtel Projection au niveau du visage dun produit liquide pour déboucher les canalisations Projection au niveau du visage dun produit liquide pour déboucher les canalisations Contient de lacide sulfurique Contient de lacide sulfurique Consulte au SAU en urgence après rinçage à leau 15 minutes Consulte au SAU en urgence après rinçage à leau 15 minutes

4 Cas clinique 1… Lésions cutanées punctiformes érythémateuses Lésions cutanées punctiformes érythémateuses Vives douleurs oculaires, rougeur oculaire sans plaie Vives douleurs oculaires, rougeur oculaire sans plaie Examen spécialisé : kératite superficielle sans atteinte des parties profondes. Guérison sans séquelles. Examen spécialisé : kératite superficielle sans atteinte des parties profondes. Guérison sans séquelles.

5 Cas clinique 2 M. S, employé dans une verrerie, utilise quotidiennement un produit contenant de lacide fluorhydrique à 14 % M. S, employé dans une verrerie, utilise quotidiennement un produit contenant de lacide fluorhydrique à 14 % Un gant est percé au niveau du pouce… Un gant est percé au niveau du pouce… La douleur pulpaire saggrave au cours de la nuit, et au matin il ne peut plus mobiliser le pouce La douleur pulpaire saggrave au cours de la nuit, et au matin il ne peut plus mobiliser le pouce

6 Cas clinique 2… => consulte son médecin traitant puis appel au CAP (délai de 20h après lAT) => consulte son médecin traitant puis appel au CAP (délai de 20h après lAT) important érythème et un œdème du pouce droit avec une petite zone de nécrose péri- unguéale. important érythème et un œdème du pouce droit avec une petite zone de nécrose péri- unguéale. Hospitalisation pour traitement spécifique Hospitalisation pour traitement spécifique Application de gel de gluconate de calcium toutes les 4 heures. Application de gel de gluconate de calcium toutes les 4 heures.

7 II. Définition et rappels physiopathologiques Caustique : composé qui provoque une brûlure chimique par nécrose tissulaire Caustique : composé qui provoque une brûlure chimique par nécrose tissulaire On distingue les caustiques primaires (acides et bases forts) et les caustiques secondaires (ammoniums quaternaires concentrés,aldéhydes, certains solvants organiques,…) On distingue les caustiques primaires (acides et bases forts) et les caustiques secondaires (ammoniums quaternaires concentrés,aldéhydes, certains solvants organiques,…) Un mécanisme commun : réactivité avec leau cellulaire Un mécanisme commun : réactivité avec leau cellulaire

8 ACIDES Intense déshydratation et coagulation des protéines Intense déshydratation et coagulation des protéines Nécrose de surface empêchant la progression intra tissulaire Nécrose de surface empêchant la progression intra tissulaire BASES Solubilisation de la kératine, hydrolyse collagène et protéines, saponification lipides Solubilisation de la kératine, hydrolyse collagène et protéines, saponification lipides Nécrose de liquéfaction Pénétration en profondeur du toxique et lésions initiales sous estimées Pénétration en profondeur du toxique et lésions initiales sous estimées

9 III. Projections cutanées Brûlure instantanée, très douloureuse, suivie dune intense réaction inflammatoire Brûlure instantanée, très douloureuse, suivie dune intense réaction inflammatoire Multiples aspects possibles : érythème, phlyctènes, nécrose Multiples aspects possibles : érythème, phlyctènes, nécrose Gravité dépend de : Gravité dépend de : –la concentration de la solution –la température de la solution –du temps et de la surface de contact –et de la rapidité du traitement –la profondeur de la lésion –la topographie de la lésion

10 Acide fluorhydrique importantes applications industrielles (métallurgie, verrerie, …) importantes applications industrielles (métallurgie, verrerie, …) la projection oculaire provoque une kératite la projection oculaire provoque une kératite peut traverser le derme et attaquer lorganisme en profondeur (nécrose des tissus). peut traverser le derme et attaquer lorganisme en profondeur (nécrose des tissus). une brûlure à lHF sur seulement 2% du corps peut déjà savérer létale une brûlure à lHF sur seulement 2% du corps peut déjà savérer létale ttt : décontamination précoce et soigneuse ttt : décontamination précoce et soigneuse traitement neutralisant spécifique par application de gluconate de calcium traitement neutralisant spécifique par application de gluconate de calcium

11 Brûlures par projection dacide sulfurique

12 Complications Précoces : choc cardiogénique choc cardiogénique complications infectieuses complications infectieuses Tardives : troubles de la cicatrisation troubles de la cicatrisation cicatrisation exagérée (hypertrophie) cicatrisation exagérée (hypertrophie) brides cicatricielles (cicatrices disgracieuses gênantes) brides cicatricielles (cicatrices disgracieuses gênantes) cancérisation (cancers épidermoïdes) cancérisation (cancers épidermoïdes)

13 Traitement retirer lensemble des vêtements souillés retirer lensemble des vêtements souillés lavage abondant à leau pendant 15 minutes… lavage abondant à leau pendant 15 minutes… NE JAMAIS ESSAYER DE NEUTRALISER une brûlure acide par ajout dune base ! NE JAMAIS ESSAYER DE NEUTRALISER une brûlure acide par ajout dune base ! Traitement symptomatique selon le degré de brûlure Traitement symptomatique selon le degré de brûlure Traitement spécifique (gluconate de calcium) Traitement spécifique (gluconate de calcium) Toute brûlure du deuxième degré ou plus et /ou étendue et/ou dans une localisation à risque (visage) doit faire lobjet dun avis spécialisé très rapidement. Toute brûlure du deuxième degré ou plus et /ou étendue et/ou dans une localisation à risque (visage) doit faire lobjet dun avis spécialisé très rapidement.

14 IV. Projections oculaires Caustiques secondaires : hyperhémie conjonctivale voire lésions cornéennes si projection importante Caustiques secondaires : hyperhémie conjonctivale voire lésions cornéennes si projection importante Caustiques primaires : 4 grades lésionnels Caustiques primaires : 4 grades lésionnels –Grade 1 : lésion isolée de lépithélium cornéen –Grade 2 : opacité cornéenne (détails de liris visibles) –Grade 3 : destruction totale de lépithélium cornéen + opacité cornéenne (détails de liris non visibles) –Grade 4 : opacité cornéenne totale

15 Grade 4 (brûlure par base) Grade 3 (brûlure par acide)

16 Traitement EN URGENCE : SUR LES LIEUX MEMES DE LACCIDENT, lavage oculaire à leau immédiat, abondant et prolongé pendant au moins 15 minutes. EN URGENCE : SUR LES LIEUX MEMES DE LACCIDENT, lavage oculaire à leau immédiat, abondant et prolongé pendant au moins 15 minutes. Dans tous les cas, après le lavage, le blessé sera adressé dans les plus brefs délais à un ophtalmologiste : examen spécialisé, traitement et suivi. Dans tous les cas, après le lavage, le blessé sera adressé dans les plus brefs délais à un ophtalmologiste : examen spécialisé, traitement et suivi.

17 V. Prévention inventaire précis des substances utilisées et des postes de travail (évaluation des risques) inventaire précis des substances utilisées et des postes de travail (évaluation des risques) étiquetage des substances et préparations utilisées, fiches de données de sécurité étiquetage des substances et préparations utilisées, fiches de données de sécurité Prévention technique collective et individuelle, formation et information des salariés Prévention technique collective et individuelle, formation et information des salariés

18 Prévention technique collective Substitution de la substance caustique par un agent non ou moins dangereux, Substitution de la substance caustique par un agent non ou moins dangereux, Travail en vase clos si possible, Travail en vase clos si possible, Douches de sécurité et fontaines oculaires, Douches de sécurité et fontaines oculaires, Vérification périodique des installations et des dispositifs de sécurité, Vérification périodique des installations et des dispositifs de sécurité, Signalisation pour le port des équipements de protection individuels, Signalisation pour le port des équipements de protection individuels, Réduction au minimum du nombre de salariés exposés, Réduction au minimum du nombre de salariés exposés, Procédures de travail adéquates (assurant la sécurité lors de la manutention, du transport, du stockage). Procédures de travail adéquates (assurant la sécurité lors de la manutention, du transport, du stockage).

19 Prévention technique individuelle Vêtements de travail et équipements de protection adaptés, suffisamment couvrants et entretenus Vêtements de travail et équipements de protection adaptés, suffisamment couvrants et entretenus Gants (en Néoprène®, PVC,butyle et matériaux multicouches pour les acides et bases forts ) Gants (en Néoprène®, PVC,butyle et matériaux multicouches pour les acides et bases forts ) Lunettes de sécurité Lunettes de sécurité PVC

20 Indicatif de résistance chimique des gants Indicatif de résistance chimique des gants FAMILLE DE PRODUITS LATEXNITRILENEOPRENEPVCPVABUTYLE TEFLON® VITON® MATERIAUX MULTI- COUCHES ACIDES CARBOXYL. X X X X X X ALDEHYDES X X X ALCOOLS PRIMAIRES X X X X X CETONES X HYDROCARB. ALIPHATIQUES XX X X X HYDROCARB.AROMATIQUESX X X X HYDROCARB. CHLORES X X X X SOLUTIONS AQUEUSES X X X X X X X

21 Exemples dEPI Butyle Surlunettes Lunettes masque

22 Formation et information Formation et information Formation sur les risques cutanés et oculaires liés à la manipulation de produits caustiques, Formation sur les risques cutanés et oculaires liés à la manipulation de produits caustiques, Formation à lutilisation des équipements de protection individuelle, Formation à lutilisation des équipements de protection individuelle, Formation aux premiers secours, Formation aux premiers secours, Mise à disposition des infirmiers et des secouristes de protocoles écrits. Mise à disposition des infirmiers et des secouristes de protocoles écrits.

23 Merci de votre attention… Merci de votre attention…


Télécharger ppt "PROJECTIONS OCULAIRES ET CUTANEES DE PRODUITS CAUSTIQUES Journ é es de validation REIMS - les 19, 20 et 21 janvier 2007 MICHI Cristina et SIMONIS Jean-S."

Présentations similaires


Annonces Google