La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le service de soins infirmiers Objectif : Énumérer les différents acteurs du service infirmier au sein d un hôpital ainsi que leurs liaisons hiérarchiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le service de soins infirmiers Objectif : Énumérer les différents acteurs du service infirmier au sein d un hôpital ainsi que leurs liaisons hiérarchiques."— Transcription de la présentation:

1 1 Le service de soins infirmiers Objectif : Énumérer les différents acteurs du service infirmier au sein d un hôpital ainsi que leurs liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

2 2 Plan de l intervention A/ Les soins infirmiers en France, d hier à aujourdhui 1. L influence des religions 2. De la révolution française au début du 20ème siècle 3. Le début du 20ème siècle 4. L entre deux guerres 5. Années 40 à nos jours ou la nécessité d un personnel qualifié 6. Création du service de soins infirmiers

3 3 B/ Le service de soins infirmiers 1. Les acteurs 2. Les 3 catégories de fonctionnaires 3. L Agent hospitalier 4. L Aide-soignant(e) et l Auxiliaire Puéricultrice 5. L Infirmier(e) 6. L Infirmier(e) spécialisé(e) en bloc opératoire 7. L Infirmier(e) spécialisé(e) en anesthésie réanimation 8. L Infirmier(e) spécialisé(e) Puéricultrice

4 4 9. Le personnel Infirmier d encadrement 9.1 Le Cadre de Santé 9.2 Le Cadre Supérieur de Santé 9.3 Le Cadre Paramédical de Pôle 10. Le personnel Infirmier de direction 10.1 Le Directeur des Soins

5 5 A/ Les Soins Infirmiers en France, dhier à Aujourdhui 1. L influence des religions au moyen-âge une église qui influence les connaissances en soins et en hygiène une médecine soumise des Évêques bâtisseurs de maisons pour les malades, les vieillards et les orphelins des hôpitaux avec des infirmeries sous le contrôle des ordres religieux féminins

6 6 lhôpital de St Pons-de-Thomières remonte au Moyen-Age

7 7 Les travaux des augustines hospitalières à lHotel-Dieu de Paris

8 8 1.1 la fonction soignante une fonction soignante organisée dans la société apparition du mot « Enfermier » et « Enfermière » en 1398 un acte de soigner bénévole, l infirmière religieuse est prise en charge par la structure qui l emploie le soin n a pas de valeur économique mais culturelle

9 9 1.2 Saint-Vincent-de-Paul l acte de charité ne suffit plus, le soin requiert des compétences 1633, à Paris, « la Compagnie des filles de la charité » un recrutement à partir de critères d ordre moral un enseignement assuré par les sœurs un absentéisme et un cas de conscience

10 10 St Vincent de Paul

11 , à Paris, « la Compagnie des filles de la charité » l enseignement de St Vincent de Paul

12 12 2. De la révolution française au début du 20ème siècle 2.1 L hôpital laïc un hôpital laïc et nationalisé un personnel laïc aux cotés des religieuses un personnel laïc recruté au sein des catégories sociales sans emploi et sans instruction une profession en bas de l échelle des salaires

13 13

14 la force des religieuses la Loi du 6 novembre 1790 l amer bilan de 1847 des religieuses qui occupent le terrain les prémices du rôle de cadre un hôpital en mutation

15 La question de la formation la naissance d un réseau d écoles primaires une école gratuite, obligatoire et laïque des hôpitaux à la veille du 20ème siècle vétustes et inadaptés aux progrès des sœurs qui ne conviennent plus

16 L Assistance Publique 1878, ouverture de deux écoles 2.5 le modèle Anglo-saxon les écoles municipales du Dr Bourneville le véritable but de la formation des infirmières laïques

17 17 Désiré-Magloire Bourneville 20 octobre mai 1909

18 L enseignement des conditions difficiles l enseignement primaire les cours professionnels 2.7 La reconnaissance officielle de la carrière d infirmière la loi du 15 juillet 1893 la circulaire du 28 octobre 1902 la distinction entre personnel soignant et personnel servant

19 19 3. Le début du 20ème siècle 3.1 L enseignement professionnel une formation d un an, non obligatoire, le soir des cours théoriques un enseignement pratique le titre d infirmière

20 , photo d un groupe d élèves infirmières

21 L école de la maison protestante de Bordeaux le Dr Anna Hamilton et la dénonciation d un modèle une scolarité de deux ans contraignante –stage de 6h à 21h –un jour de congé par mois 3.3 Madame Chaptal autonomie envers le corps médical un enseignement qui repose sur la personne souffrante et non exclusivement sur une pathologie « l infirmière doit tout savoir du patient et non pas tout de la maladie. La maladie est la science du médecin, la connaissance du malade relève de la compétence de l infirmière. »

22 22 Anna Hamilton, première directrice de l'École Florence Nightingale de Bordeaux

23 L influence de la guerre 14/18 une infirmière religieuse ou civile, bénévole ou professionnelle la guerre apporte expérience et compétence beaucoup de femmes se découvrent des aptitudes soignantes

24 24

25 25 4. L entre deux guerres 4.1 Le décret du 27 juin 1922 (sous l impulsion de L. Chaptal) uniformisation des programmes denseignement brevet de capacité professionnel dinfirmière une profession reconnue par un diplôme 1923 : 1ère revue professionnelle « l infirmière française » création de lassociation nationale des infirmières françaises

26 Les années : 105 écoles, 5108 diplômes (avec examen) et par équivalence (sans examen) les accords de Matignon de Années 40 à nos jours ou la nécessité dun personnel qualifié 5.1 La Loi du 15 juillet 1943 une obligation pour les établissements des conditions d exercice définies par le législateur « est considéré comme relevant de la profession d infirmier(e) au sens de la présente Loi, tout emploi dont le titulaire donne habituellement, soit à domicile, soit dans les services publics ou privés dhospitalisation ou de consultation, les soins prescrits ou conseillés par un médecin »

27 La pénurie d infirmières une Loi de 1943 non appliquée par manque de crédits un choix politique qui favorise les titres donnant droit à lexercice de la profession infirmière jusque dans les années 60 larrêté du 13 septembre 1964, la multiplication des autorisations d exercer un titre non protégé engendre une dévalorisation du diplôme et une entrave au recrutement

28 L évolution des soins infirmiers du Nursing à la technique et des soins délégués le début dun glissement de taches au regard de larrêté du 31 décembre 1947 mais cautionné par le corps médical 1972 : une réforme des études et un élargissement en terme dactions 5.4 La Loi du 31 mai 1978 classement des infirmières dans les professions paramédicales définition de linfirmière une plus grande autonomie et davantage de spécificités « linfirmière participe à différentes actions notamment en matière de prévention, d éducation de la santé et de formation ou dencadrement »

29 29 Assistance Publique Hôpitaux de Paris 1978, une élève reçoit son grade dinfirmière

30 30

31 La succession de textes Arrêté du 12 avril 1979, des études en 33 mois cinq décrets successifs relatifs aux règles et aux actes se succèdent (1981, 1984, 1993, 2002, 2004) 6. La création du service de soins infirmiers 6.1 La Loi du 31 juillet 1991 le service de soins infirmiers

32 32 B/ Les acteurs du service de soins infirmiers 1. Les acteurs L ASH L AS et L Aux-Puer L IDE L IBODE L IADE La Puéricultrice Le Cadre Le Cadre Supérieur Le Cadre Paramédical de Pôle Le Directeur des Soins

33 33 2. Les 3 catégories de fonctionnaires la catégorie A la catégorie B la catégorie C un accès par concours externe selon un niveau de diplômes un accès par concours interne avec conditions d ancienneté ou de validation d acquis

34 34 3. L Agent Hospitalier missions –participe aux taches permettant d assurer le confort des malades –lentretien, lhygiène et la désinfection des locaux recrutement

35 35 4. L Aide-soignant(e) et l Auxiliaire puéricultrice missions –contribue à, la prise en charge d une personne ou dun groupe, dans le cadre du rôle propre de linfirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, a des soins visant à répondre aux besoins d entretien et de continuité de la vie. formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes

36 36 5. L Infirmier(e) missions –Loi du 31 mai 1978 recrutement relations professionnelles les plus fréquentes relations hiérarchiques –en amont –en aval

37 37 6. L Infirmier(e) spécialisé(e) de bloc opératoire (IBODE) missions –exerce en pré, per et post opératoire, aussi bien dans la préparation de l opération que du matériel de la salle. formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes –hospitalisation et consultation –pharmacie et stérilisation –imagerie médicale –biomédical –laboratoires –écoles

38 38 7. L Infirmier(e) spécialisé(e) d anesthésie (IADE) missions formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes –hospitalisation et consultation –pharmacie –biomédical –laboratoires –écoles

39 39 8. L Infirmier(e) spécialisé(e) Puéricultrice missions formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes –hospitalisation, consultation, PMI –pédiatre et sages femmes –professionnels de l éducation –services sociaux –écoles

40 40 9. Le personnel Infirmier d encadrement 9.1 Le Cadre de Santé missions formation recrutement

41 Le Cadre de Santé relations professionnelles les plus fréquentes –Direction des Soins –exécutif de pôle –Chef de service –autres pôles, services et directions –réseau –fournisseurs –service de formation et écoles relations hiérarchiques

42 Le Cadre Supérieur de Santé missions –responsable de service –missions transversales formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes –Direction des Soins –exécutif de pôle –Chef de service –autres pôles, services et directions –réseau –service de formation et écoles

43 Le Cadre Supérieur de Santé relations hiérarchiques –Directeur de létablissement –Directeur des Soins –Cadre paramédical de pôle –Chef de service

44 Le Cadre Paramédical de pôle missions –responsable de service –missions transversales formation relations professionnelles les plus fréquentes relations hiérarchiques –en amont –en aval

45 Le personnel infirmier de direction 10.1 Le Directeur des Soins missions –coordination générale des activités de soins –direction d un centre de formation préparant aux professions paramédicales –direction d une école des cadres –fonction de conseiller à l hôpital –coordination générale des soins –membre de l équipe de direction –élabore le projet de soins

46 Le personnel infirmier de direction 10.1 Le Directeur des Soins formation recrutement relations professionnelles les plus fréquentes –équipe de direction –corps médical –exécutifs de pôles –directeurs des écoles –partenaires sociaux, médecine du travail


Télécharger ppt "1 Le service de soins infirmiers Objectif : Énumérer les différents acteurs du service infirmier au sein d un hôpital ainsi que leurs liaisons hiérarchiques."

Présentations similaires


Annonces Google