La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La rénovation de la voie professionnelle Séminaire ROP1 du 2 février 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La rénovation de la voie professionnelle Séminaire ROP1 du 2 février 2010."— Transcription de la présentation:

1 1 La rénovation de la voie professionnelle Séminaire ROP1 du 2 février 2010

2 Rénovation de la voie professionnelle Quels objectifs ? 2 Agir sur 3 axes : « lutter contre les sorties sans diplôme des jeunes » « lutter contre les sorties sans diplôme des jeunes » « augmenter le nombre de jeunes validant un niveau IV de formation » « augmenter le nombre de jeunes validant un niveau IV de formation » faciliter la poursuite détudes « faciliter la poursuite détudes », notamment vers l'enseignement technique supérieur.

3 3 1152h denseignements professionnels, 22 semaines de PFMP et Trois modalités pour répondre à des objectifs différents : Enseignements généraux liés à la spécialité 152h Activités de projet x h Accompagnement personnalisé 210h Quels sont, sur le plan pédagogique, les points sur lesquels doivent porter notre attention? Lorganisation pédagogique des enseignements

4 4 Axes de travail Groupe de suivi « rénovation de la voie professionnelle »

5 Rôle du groupe de suivi 5 Accompagner les équipes, Recenser les choix organisationnels et pédagogiques opérés par les équipes éducatives, Repérer les différentes pratiques et les analyser, Evaluer lefficience des dispositifs mis en place dans les établissements, Permettre la diffusion à lensemble des acteurs concernés des pratiques transférables.

6 6 Comment atteindre les objectifs ? Propositions

7 « lutter contre les sorties sans diplôme des jeunes » Comment atteindre le 1 er objectif : « lutter contre les sorties sans diplôme des jeunes » En certifiant les niveaux CAP ou BEP (rénové) au cours du cursus de 3 ans, En offrant aux élèves « scolairement fragiles » la possibilité de suivre un cycle court détude : CAP en 2 ans, En ajustant loffre de formation académique : Mise en place dune offre diversifiée et cohérente au niveau de chaque bassin Parcours clarifiés, identité des lycées professionnels mieux affirmée Ajustement de loffre de CAP Rentrée 2009, 4783 places en CAP ( places I / I à la rentrée 2008); 655 élèves supplémentaires inscrits (orientation plus importante que prévu vers un CAP) 7

8 Des inquiétudes, des interrogations En ce qui concerne lorientation des élèves en fin de 3 ème Répartition des flux, léquilibre entre la voie générale et technologique et la voie professionnelle Compatibilité entre la nouvelle configuration de loffre et le manque de mobilité des jeunes Risques de dérive : Risque pour les élèves de SEGPA... de ne pas avoir de place en CAP Nécessité de continuer à protéger laccès en CAP des publics prioritaires Risque pour des élèves de 3 ème dêtre orientés à lexcès en CAP au détriment du bac pro 8

9 Des interrogations, des inquiétudes En ce qui concerne la certification intermédiaire : Elle nest pas obligatoire par la voie de lapprentissage Problème de cohérence avec lesprit de la réforme Risque dabandon délèves après obtention dun diplôme de niveau V Complexité et poids de la C.I. Passage (obligatoire) dun CAP ou BEP(rénové) selon la spécialité du baccalauréat professionnel Règlements dexamen différents Difficultés pour les enseignants de viser à la fois la certification des 5 épreuves de BEP et celle de 7 épreuves de bac dont un nombre suffisant par CCF 9

10 « augmenter le nombre de jeunes validant un niveau IV de formation » Comment atteindre le 2ème objectif : « augmenter le nombre de jeunes validant un niveau IV de formation » En créant un cursus de bac pro en 3 ans (moins sélectif) pour une égale dignité des voies de formation en lycée En mettant en œuvre de n ouveaux programmes en enseignement général En proposant une nouvelle organisation des enseignements: Nouvelles grilles horaire Autonomie renforcée des établissements dans lutilisation des moyens, dans lorganisation pédagogique des enseignements. 10

11 Ce que nous disent les grilles horaire Annexe 2 Pour les spécialités comportant un enseignement de LV2 Economie gestion dans ens. Pro. Mathématiques : 181h LV1 et 2 : 349h 2606h

12 Conséquences de la réduction de la durée du cycle Nécessité de renforcer lefficacité de lenseignement un recentrage de la formation sur des compétences du baccalauréat professionnel une complémentarité effective des périodes de formation en entreprise avec la formation au CFA Travail dorganisation sur les complémentarités entre la formation en CFA et la formation en entreprise Nécessité dune individualisation plus grande de la formation 12

13 Inquiétudes de limpact, à moyen terme, de la réforme sur les postes Nouvelle organisation du cursus ( 3 ans au lieu de 4) Réajustement de la carte des formations Gestion de la période transitoire de cohabitation des anciens et nouveaux cycles de bac. pro. Conséquences : Suppression de postes ? Compléments de services ? Reconversions ? Recrutement de contractuels ? 13

14 faciliter la poursuite détudes Comment atteindre le 3ème objectif : « faciliter la poursuite détudes » En mettant en place des passerelles : Entre la voie professionnelle et la voie générale et technologique : Des élèves de 2 nde ou 1 ère professionnelle peuvent rejoindre une 1 ère technologique, Des élèves de 2 nde générale et technologique peuvent rejoindre une 1 ère professionnelle. Au sein de la voie professionnelle : Des élèves de 2 nde professionnelle peuvent rejoindre une terminale CAP, Des élèves à lissue du CAP peuvent poursuivre des études en 1 ère professionnelle. 14

15 Des doutes sur les possibilités réelles de mise en œuvre des passerelles : Eloignement géographique détablissement cible, Absence de capacités daccueil, le calibrage des sections étant adapté aux flux prévus, Pour la passerelle CAP / 1 ère pro, absence de CAP, en particulier dans les champs du tertiaire administratif, réussite des élèves? 15

16 faciliter la poursuite détudes notamment vers l'enseignement technique supérieur Comment atteindre le 3ème objectif : « faciliter la poursuite détudes notamment vers l'enseignement technique supérieur » Depuis 2005, tous les élèves ou apprentis ayant obtenu une mention « bien » ou « très bien » au baccalauréat professionnel sont admis de droit dans une Section de Technicien Supérieur (STS). Des inquiétudes : Taux dabandon important des élèves provenant de bac pro Taux de réussite au BTS inférieur à 50% Pour favoriser la réussite dans le supérieur, nécessité daméliorer laccueil des bacheliers professionnels en STS (période dintégration, accompagnement personnalisé, mise en place de FIL...) 16

17 Mise en œuvre de laccompagnement personnalisé Mesure prise pour atteindre les 3 objectifs : Mise en œuvre de laccompagnement personnalisé « Les dispositifs daccompagnement personnalisé sadressent aux élèves selon leurs besoins et leurs projets personnels. Il peut sagir de soutien, dAI, de tutorat, de modules de consolidation ou de tout autre mode de prise en charge pédagogique. » BO n°2 du 19 février 2009 « LAP figure dans les grilles horaire au même titre, au même rang que les enseignements obligatoires. Il sera mobilisé au profit des élèves rencontrant des difficultés et aussi de ceux qui souhaitent profiter des passerelles qui existent entre les spécialités au sein de la voie professionnelle ou entre cette dernière et les voies générale et technologique ou encore de ceux qui ont un projet de poursuite détudes supérieures » Circulaire de rentrée BO n°21 du 21 mai

18 Constats faits en début dannée... Textes réglementaires parus progressivement et parfois tardivement Manque de temps pour intégrer la réflexion pédagogique aux décisions de répartition des services. Volonté des équipes de sapproprier, avant tout, le nouveau cursus, les nouveaux programmes. Réflexion « balbutiante » des équipes concernant la définition et lorganisation de lAP 18

19 Profils détablissement : AP = continuité des pratiques préexistantes dAide Individualisée (soutien disciplinaire assuré en groupe restreint). 2,5 heures hebdomadaires, par division attribuées dès le début d'année à 2 ou 3 disciplines. Les établissements dont les projets portaient déjà des actions daccompagnement et dindividualisation se sont appuyés sur lexpérience acquise en essayant de donner plus de cohérence à ces actions. (Analyse des besoins des élèves, proposition de dispositifs, développement de pratiques individualisées). 19

20 Accompagnement par les IEN Envoi dune lettre de rentrée commune Mise en place dactions de formation Création dun groupe de suivi de la mise en œuvre de la rénovation Accompagner les équipes Recenser les choix organisationnels et pédagogiques opérés Repérer les différentes pratiques et les analyser Évaluer lefficience des dispositifs mis en place Permettre la diffusion des pratiques transférables 20

21 Conclusion Une mise en œuvre qui nest pas « parfaite » mais qui porte en elle lavantage de générer des réflexions critiques et des pistes de progrès La réflexion dans les établissements se poursuit afin de rendre les dispositifs mis en place plus performants Lautonomie des établissements implique une grande diversité de choix organisationnels et pédagogiques (en fonction des spécificités de létablissement, des élèves accueillis, des champs professionnels, des compétences des enseignants…) Lors de nos visites, notre expertise est mobilisée dans un rôle de conseil « sur mesure » et élargie au delà du strict champ disciplinaire. 21

22 22 Merci Séminaire ROP1 du 2 février 2010

23 Laccompagnement personnalisé 23 La programmation des actions Pour quels élèves? Plage horaire Durée? Place dans lemploi du temps? Avec quels enseignants? Quels types dactions (courtes positionnées en début ou fin dannée, à caractère quasi permanent, ponctuelles, alternées...) La conception des actions À quels objectifs répond lAP? (en tenant compte des spécificités de létablissement, des élèves, des champs professionnels, des compétences des enseignants...) Quelles modalités de travail avec lélève ou les élèves ? (bilan de compétences, groupe de besoins, objectifs associés à ce besoin, contenus des actions...) La coordination des actions Qui ? Comment ? Pourquoi ? Lévaluation du dispositif mis en place Retour


Télécharger ppt "1 La rénovation de la voie professionnelle Séminaire ROP1 du 2 février 2010."

Présentations similaires


Annonces Google