La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LHOMME ET LA NATURE LES JARDINS FAMILIAUX DE BESANÇON TPE septembre2007- février2008 Disciplines associées : SES et histoire-géographie par VINCENT David,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LHOMME ET LA NATURE LES JARDINS FAMILIAUX DE BESANÇON TPE septembre2007- février2008 Disciplines associées : SES et histoire-géographie par VINCENT David,"— Transcription de la présentation:

1 LHOMME ET LA NATURE LES JARDINS FAMILIAUX DE BESANÇON TPE septembre2007- février2008 Disciplines associées : SES et histoire-géographie par VINCENT David, BROCARD Quentin, HUMBERT Anthony et DINET Stephanie Classe de 1ES4 Un espace de cohésion sociale et de solidarité

2 SOMMAIRE Quest-ce quun jardin familial ? Lassociation des jardins familiaux de Besançon Localisation des jardins Étude sociologique Conclusion Sources

3 Quest-ce quun jardin familial ? Par définition, un jardin familial est une parcelle de terrain mise à la disposition dun habitant par une municipalité par le biais dune association telle que lassociation des jardins familiaux de Besançon. Ces parcelles sont affectées à la culture potagère mais aussi de fleurs pour laspect esthétique. Le terme de jardin familial a remplacé après-guerre celui de jardin ouvrier ( 26/07/52). Son but initial était daméliorer les conditions de vie des ouvriers en leur apportant un certain équilibre social et une autosubsistance alimentaire. Lorigine des jardins ouvriers en France vient de lAbbé Jules Lemire, député de Hazebrouck (Nord) de 1893 jusquà sa mort en Cest lui qui inventa le terme de jardin ouvrier et créa le système des jardins que nous connaissons actuellement. Ses actions en faveur de la classe ouvrière lui valurent dêtre décoré de La Légion dHonneur. Abbé Lemire

4 Après un certain temps dabsence, on assiste depuis les années 80 à une renaissance des jardins familiaux, due entre autres, à la crise économique, sociale et urbaine que connaît notre pays. De plus, aujourdhui, les jardins familiaux sont indispensables tant par leur aspect paysager que social. La Fédération Nationale des Jardins Familiaux définit les jardins familiaux comme « […] des lotissements de parcelles gérés par une association, mis à disposition de jardiniers afin quils en jouissent pour leurs loisirs et les cultivent pour les besoins de leur famille, à lexclusion de tout usage commercial. ». Ces jardins sont reconnus par lÉtat et figurent dans le Code Rural L.561-1: « Les associations de jardins ouvriers, qui ont pour but de rechercher, aménager et répartir des terrains pour mettre à la disposition du chef de famille, comme tel, en dehors de toute autre considération, les parcelles de terre que leurs exploitants cultivent personnellement, en vue de subvenir aux besoins de leur foyer, à lexclusion de tout usage commercial, doivent se constituer sous la forme dassociations déclarées ou reconnues dutilité publique conformément à la loi du 1 er juillet » Cest de cette loi que découle lassociation des jardins familiaux de Besançon qui gère les terrains que la municipalité met à sa disposition.

5 Lassociation des jardins familiaux de Besançon Lassociation des jardins familiaux de Besançon, créée en 1986, met à disposition des parcelles de 150 à 250 m 2, fournies et équipées par la municipalité aux bisontins. Ils peuvent ainsi cultiver fruits, légumes, fleurs… dans un but non lucratif. La cotisation sélève à 75 /an, la parcelle est renouvelable automatiquement sauf résiliation. Comme toute association, elle a son conseil dadministration, constitué de 12 administrateurs et de 2 conseillers municipaux. Cette association se situe avenue de la Vaite, juste devant les jardins familiaux, pour ne pas rompre avec ce milieu.

6 Localisation des jardins Relançons Combe aux Chiens Tilleroyes Colombot Isenbart Gare deau Velotte Fort Griffon Vaite Brulefoin Schlumberger Vignerons Rosemont CFA Montoille Bousserotte

7 Nom des sites Date de création Superficie (m²) Nombre de jardins Localisation géographique Fort Griffon Centre ville Schlumberger Secteur Sud-Ouest Velotte Secteur Sud-Ouest La Vaite Secteur Nord-Est La Gare dEau Centre ville La Malcombe Secteur Sud-Ouest Combe aux Chiens Secteur Nord Port Douvot Secteur Sud-Ouest Montoille Secteur Sud-Ouest Bousserotte-Dessus Secteur Sud-Ouest Brûlefoin Secteur Nord-Est Tilleroyes Secteur Ouest Colombot Secteur Nord-Est Rosemont-Vignerons Secteur Sud-Ouest TOTAL

8

9 Les jardins familiaux sont un lieu de rencontres très fort. En effet, au delà de laspect « jardinage », on y rencontre un brassage culturel où immigrés, familles nombreuses, mères célibataires, RMIstes, se rencontrent pour jardiner mais aussi lors de soirées, de fêtes organisées par lassociation elle-même. Les jardiniers deviennent amis et lambiance à lintérieur des jardins en devient meilleure. Les rencontres entre jardiniers sont également favorisées par la proximité des parcelles. Étude sociologique À loccasion des 20 ans de lassociation. 2006

10 De plus, pour accroître laspect solidarité et partage, tous les jardiniers doivent donner quatre heures de leur temps par an afin de nettoyer les parties communes des jardins (aires de pique-niques, allées…).

11 Les jardins familiaux sont des lieux occupationnels. Les personnes vivant dans des logements collectifs apprécient de passer du temps à lextérieur, ce qui remédie au problème de promiscuité et améliore les conditions sociales de la famille et ses relations. En général, les familles se retrouvent sur les sites, surtout le week-end. Ce sont alors des moments privilégiés, de détente entre les membres de la famille. Dans le cas de certaines personnes âgées et issues dimmigration, les jardins familiaux apparaissent comme des moyens de retourner aux valeurs simples de leur génération, perdus à cause du phénomène de lurbanisation.

12 De plus, ces jardins sont des lieux de mixité sociale, recherchée par lassociation. Elle choisit les membres de lassociation avec une préférence pour ceux dont la situation sociale et professionnelle est instable (chômage, RMI, ouvriers). Effectivement, on retrouve des personnes de toutes origines : turque, marocaine, bosniaque, italienne, portugaise, même chinoise… et française, bien entendu. Ces jardins apparaissent ainsi comme une micro-société organisée autour dune même activité selon un modèle multiculturel.

13 Enfin, on remarque que les problèmes sociaux quil peut y avoir entre ressortissants de pays différents disparaissent grâce à ce genre dassociation qui développe le contact humain. Une occupation de ce type apaise ou efface les différentes tensions. Jean-Claude Falcinella, vice-président de lassociation des Jardins Familiaux, rapporte en effet quil na jamais vu le moindre problème entre les jardiniers, mais quau contraire, les individus acceptent leur différences et sentraident. Il apparaît alors une forme de don/contre-don, puisque lassociation nautorise pas la vente des produits récoltés. Les individus échangent donc leur culture, dans le sens où ils apprennent les valeurs, les normes et les pratiques sociales des personnes autour deux, et dans le sens quils partagent leurs récoltes.

14 Conclusion A travers tout ces aspects de la vie au sein des jardins familiaux, nous pouvons annoncer quils sont un véritable espace de cohésion sociale, parsemé de solidarité, dentraide, damitié… La vie y est belle, les jardiniers y vivent en bonne intelligence. Ces jardins sont indispensables pour nos sociétés à deux vitesses où les citadins dans le besoin sont écartés de la qualité de la vie rurale.

15 Sources Entretien du mercredi 10 Octobre 2007 avec Mr Falcinella, vice-président de lassociation des jardins familiaux. Site Internet: –Wikipédia, –pagesperso-orange/jardins-familiaux, –Géoportail.fr, –migrationsbesançon.fr Documents donnés par la Mairie de Besançon.


Télécharger ppt "LHOMME ET LA NATURE LES JARDINS FAMILIAUX DE BESANÇON TPE septembre2007- février2008 Disciplines associées : SES et histoire-géographie par VINCENT David,"

Présentations similaires


Annonces Google