La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour lécole élémentaire Petite histoire de la musique Histoire des rts a Animation pédagogique 17 novembre 2010 DK Gravelines F Vanhove CPEM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour lécole élémentaire Petite histoire de la musique Histoire des rts a Animation pédagogique 17 novembre 2010 DK Gravelines F Vanhove CPEM."— Transcription de la présentation:

1 pour lécole élémentaire Petite histoire de la musique Histoire des rts a Animation pédagogique 17 novembre 2010 DK Gravelines F Vanhove CPEM

2 Chute du mur de Berlin Premiers pas sur la lune Première Guerre Mondiale Deuxième Guerre Mondiale Préhistoire AntiquitéMoyen-âgeXIXème siècle J-C XXème siècle et notre époque Règne de Louis XIV Prise de la Bastille 1789 Bataille de Waterloo 1815 Couronnement de Charlemagne 800 Rome conquiert la Grèce 146 av. J-C Bataille dAlésia 52 av. J-C Baptême de Clovis 496 C. Colomb en Amérique Assassinat de Henri IV J. Ferry Ecole gratuite et obligatoire 1792 Proclamation de la République lexiqueretour à la période Repères chrono. extraits sonores Outils de navigation Les temps modernes arts du son REPÈRES CHRONOLOGIQUES et quelques événements historiques majeurs Guerre de cent ans Croisades Cliquez sur une période

3 Repères historiques : En Grèce, la musique occupe une place très importante dans la société, elle est présente au sein du système éducatif. On la retrouve dans la tragédie. Pythagore serait à lorigine de «la gamme», Platon affirme que la musique « raffermit lâme »… Rome envahit la Grèce et absorbe sa culture. La musique accompagne les fêtes, le combat des gladiateurs. On pense que les premières formes de musique étaient rythmiques (claquement de mains, interjections, choc de pierres, incantations). Les premiers instruments de musique ont pu être des outils de chasse, des ossements. Lavènement du christianisme va jouer un rôle très important dans lhistoire de la musique. 146 av. J-C Rome conquiert la Grèce 52 av. J-C Bataille dAlésia arts du son Préhistoire Antiquité

4 Arc en bouche Soldat romain jouant du buccin arts du son Préhistoire Antiquité Arc en bouche Le sacre du Printemps (Stravinski) Musique instrumentale égyptienne Hymne au soleil (Grèce Antique) Musique sumérienne (Asie mineure) Sifflet zoomorphe en terre cuite (Balkans) Préhistoire Antiquité

5 arts du son Préhistoire Antiquité Buccin : instrument de la famille des cuivres en usage dans larmée romaine. Gamme : suite de notes séparées par des intervalles précis. exemples : Gamme majeure: do ré mi fa sol la si Gamme pentatonique majeure : do ré mi sol la Lyre : instrument à cordes pincées comportant 5 à 8 cordes, utilisé dans les civilisations antiques et destiné à accompagner les chants. Pythagore : mathématicien, philosophe et astronome de la Grèce antique, né vers 569 av. J-C et mort vers 494 av. J-C. Il est considéré comme lun des plus grands esprits de son époque. Tragédie : forme littéraire de la Grèce antique, dorigine religieuse, et composée dalternance entre parties parlées et parties chantées. Muse jouant de la lyre

6 Repères historiques : Les psaumes, les hymnes sont des pièces pour chant seul, les chefs de lÉglise proscrivent lutilisation dinstruments de musique. Le chant grégorien fait lobjet dune transcription sur une, deux, puis trois lignes, la notation musicale se précise. Avec Guido dArezzo, moine italien, les premières syllabes de six vers dun hymne à Saint Jean-Baptiste deviennent le nom des notes : ut UTqueant laxis, ré REsonare fibris, mi MIra gestorum, fa FAmuli tuorum, sol SOLve polluti, la LAbii reatum, si Sancte Johannes. La musique profane des troubadours, des ménestrels célèbre la nature, lamour, les métiers…. Elle est mesurée (contrairement au rythme grégorien, non mesuré) car la mélodie doit avoir une carrure semblable au texte poétique quelle agrémente. Plus tard, lArs nova (XIVe) puis lécole franco-flamande (XVe) ouvriront la voie à la polyphonie. Au Moyen Âge, lÉglise développe une culture artistique. La Musique se présente également sous ses aspects profanes. Elle évolue de la monodie à la polyphonie. Jusquau XIe siècle, les instruments utilisés se différencient peu de ceux utilisés à lantiquité gréco-romaine. Le luth, la vielle à roue, la flûte, le cor, le hautbois, le tambour sont fréquemment utilisés. Lorgue, déjà utilisé sous lempire romain, se perfectionne et semploie à léglise ou dans les fêtes (orgue portatif). 496 Baptême de Clovis 800 Sacre de Charlemagne 1492 Christophe Colomb découvre lAmérique arts du son Moyen-âge

7 Les compositeurs et leurs œuvres GUILLAUME DE MACHAUT ( ), compositeur de motets et de « la messe de Notre-Dame », son œuvre majeure. PHILIPPE DE VITRY ( ), évêque de Meaux publie son traité « Ars nova ». Les ménestrels, troubadours et trouvères nous laissent dinnombrables pièces anonymes. Un chant grégorien G. de Machaut Messe de Notre Dame (Ite Missa est) Chants de troubadours : Anonyme « Voulez-vous que je vous chante » Adam de la Halle Le jeu de Robin et Marion arts du son Moyen-âge

8 Ars nova : période de la musique médiévale dont le nom est issu dun traité théorique sur la musique de Philippe de Vitry. Chant grégorien : (du pape Grégoire le Grand) chant sacré monodique pour une voix ou un chœur. Hymne : en musique liturgique, poème religieux chanté. Luth : instrument à cordes pincées dorigine persane. Ménestrel : musicien de condition modeste, remplacé plus tard dans les cours seigneuriales par le troubadour ou le trouvère. Messe : composition musicale formée de lensemble des chants dune célébration religieuse. Monodie : structure musicale à une voix, à lunisson. Motet : forme musicale vocale polyphonique, religieuse ou profane, a cappella ou accompagnée. Polyphonie : système musical mettant en œuvre plusieurs voix. Lharmonie lui succèdera à partir du XVIe siècle. Psaume : prière poétique de la Bible composée de plusieurs versets. Le chant des psaumes est réglé au rythme des heures (huit prières en 24 heures). Troubadour : poète musicien sexprimant en langue doc. Trouvère : poète musicien sexprimant en langue doil. Vielle à roue : instrument à cordes frottées par une roue. Celle-ci est actionnée par un manivelle tandis que le musicien, avec lautre main, utilise un clavier pour jouer la mélodie. arts du son Moyen-âge Vielle à roue Luth

9 Repères historiques : La Renaissance amène une plus grande liberté dexpression dans tous les domaines artistiques. Lécole franco-flamande et lécole italienne mènent le mouvement musical en Europe. Le XVIe siècle voit la naissance de lédition musicale. La polyphonie est portée à son plus haut niveau de perfection. La chanson en France, le madrigal en Italie donnent naissance à la mélodie accompagnée. La musique profane devient aussi attrayante que la musique chrétienne. La musique instrumentale acquiert vie et indépendance. Le grand orgue apparaît en soliste, il joue un rôle important dans les cérémonies religieuses. Violons, violes et épinettes se perfectionnent. Josquin des Prés, Roland de Lassus, Giovanni Palestrina sont les musiciens les plus importants de cette période. En 1607, Claudio Monteverdi compose «Orféo», considéré par certains comme le premier opéra Léonard de Vinci à la cour de François 1er 1572 Massacre de la Saint Barthélémy 1610 Assassinat dHenri IV arts du son Les temps modernes Le Baroque sétend du début du XVIIe siècle au milieu du XVIIIe siècle, c'est-à-dire depuis l 'apparition de l'opéra vers 1600 jusqu'à la mort de JS Bach en La musique baroque a pris naissance en Italie et en France avant de s'étendre à l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne, l'Europe Centrale et aux Pays-Bas. Le style baroque se caractérise notamment par le contrepoint, puis par une harmonie qui senrichit progressivement par limportance donnée aux ornements et l'usage de la basse continue. De nombreuses formes musicales sont créées pendant cette période. -Musique instrumentale : suite, concerto grosso, sonate, concerto de soliste. -Musique lyrique : opéra, opéra-ballet. -Musique religieuse : cantate, oratorio. La flûte à bec, le clavecin, le luth, le théorbe, lorgue ou les violes sont les instruments spécifiques de cette époque. Rameau, Vivaldi, Haendel et Bach sont parmi les compositeurs les plus importants de lépoque. La période classique sétend de 1750 (après la mort de J.S. Bach) au début du XIX. Elle se caractérise par un ensemble de règles très strictes et une forme rigoureuse en matière de composition ; la primauté est donnée à la mélodie. Les œuvres classiques sont construites sur le principe des contrastes sur les plans rythmique, mélodique, des mouvements, de lorchestration. La période classique est marquée par la disparition de la basse continue. Les genres musicaux importants à cette période sont le concerto, la symphonie, la sonate. Lorchestre classique est de taille moyenne (entre 20 et 30 musiciens). Une place importante est donnée aux cordes, aux bois et aux percussions. Les principaux compositeurs sont Haydn ( ), Mozart ( ) et Beethoven ( ) qui marque la transition entre la période classique et la période romantique. RenaissanceBaroque Classique Règne de louis XIV 1789 Prise de la Bastille 1792 Proclamation de la République

10 JOSQUIN DES PRÉS ( ), est considéré comme le musicien le plus important de son temps. Figure de lécole franco-flamande, il nous laisse une vingtaine de messes, une centaine de motets, hymnes et psaumes. CLÉMENT JANEQUIN ( ), a composé environ 250 œuvres typiques de la chanson française de lépoque. En 1555 il devient compositeur du Roi et se consacre alors à la composition dœuvres religieuses. GIOVANNI PALESTRINA ( ), est le représentant italien le plus connu de la musique catholique. Il a composé de nombreux madrigaux profanes et sacrés et un magnificat. ROLAND DE LASSUS ( ), est né à Mons. La particularité de son écriture fut la recherche de lattachement de la musique aux mots et à la langue, dans un but expressif. CLAUDIO MONTEVERDI ( ), est considéré comme le créateur de lopéra. Il est également compositeur de madrigaux. Son œuvre marque la transition vers l époque baroque. JEAN-BAPTISTE LULLY ( ), compositeur à la Cour du Roi Soleil, il est à lorigine de plusieurs formes musicales dont louverture à la française. ANTONIO VIVALDI ( ), violoniste italien très influent en Italie et en Europe. Il a exercé dans le domaine de la musique instrumentale (plus de 600 concerti) et de la musique lyrique. ARCANGELO CORELLI ( ), a développé la forme du concerto grosso. Sa musique est consacrée au violon. JEAN-PHILIPPE RAMEAU ( ), se consacre à lécriture de tragédies lyriques et de comédies-ballets. Sa musique annonce la grande symphonie classique. GEORG FRIEDRICH HAENDEL ( ), allemand dorigine et naturalisé anglais, ses opéras triomphent dans toute lEurope. Il sillustre par ses musiques de plein air (Water Music, feux dartifice royaux). JEAN-SEBASTIEN BACH( ), organiste renommé, il composa de nombreuses pièces pour son instrument (préludes, fugues…). Il écrit également pour instruments seuls (clavecin, violoncelle…). La fin de sa vie est marquée par des œuvres de construction savante (Art de la fugue). JOSEPH HAYDN ( ), compositeur viennois, influencé par Carl Philippe Emmanuel Bach, fils de J.S. Bach. Les premiers orchestres à cordes firent de Haydn un compositeur renommé. Malgré leur différence dâge, Haydn et Mozart se sont liés damitié et se sont mutuellement influencé. WOLFGANG AMADEUS MOZART ( ), viennois, compositeur phare de la musique savante occidentale, dont le talent ne cesse de croître tout au long de sa vie. Virtuose tant au piano quau violon, il laisse en héritage une œuvre considérable dans laquelle on retrouve la variété des genres musicaux de lépoque. LUDWIG VAN BEETHOVEN ( ), compositeur allemand, précurseur du romantisme, il fut l'une des figures marquantes du classicisme. C'est l'exaltation de ses sentiments personnels, inconnue avant lui, qui le fit qualifier de compositeur « romantique ». Les compositeurs et leurs œuvres arts du son Les temps modernes J. des Prés Qui habitat (motet) C. Janequin les oiseaux G. Palestrina O Magnum Misterium R. de Lassus Si du malheur ) C. Monteverdi Orféo A. Vivaldi Les 4 saisons (Lautomne, 1 er mvt) A. Corelli Concerto grosso n°8 (vivace) Bach Magnificat) W.A Mozart variations alphabet W. A. Mozart La flûte enchantée (air de la Reine de la nuit) W. A. Mozart Concerto pour clarinette W.A. Mozart Requiem (confutatis) L. Van Beethoven Symphonie n°9 Renaissance Baroque Classique

11 Baroque : mot dorigine portugaise (« barocco ») signifiant perle de forme irrégulière et désignant cette période. Basse continue : accompagnement joué à la basse ou par un instrument polyphonique (clavecin). Cantate : pièce chantée, divisée en récitatifs et en air. Concerto grosso : concerto dans lequel lopposition se fait entre un orchestre et un ensemble dinstruments solistes. Concerto (pluriel : concerti) de soliste : forme orchestrale qui oppose un soliste (plus rarement deux ou trois) à lorchestre. Contrepoint : technique de composition qui consiste à écrire plusieurs mélodies superposées et jouées simultanément. École franco-flamande : mouvement de renouveau musical qui prit naissance dans les Pays-Bas et se répandit dans toute lEurope. Il se caractérise par un grand développement de la polyphonie. Épinette : instrument à cordes pincées de la famille des clavecins. Fugue : forme musicale développant un thème principal, joué successivement par chacune delle. Harmonie : structure musicale « verticale », sopposant au contrepoint. Luth : instrument à cordes pincées dorigine orientale ayant une caisse en forme de poire. Madrigal : forme polyphonique vocale, composée sur des poèmes, sans couplet ni refrain. Le madrigal sadapte au sens du texte par des procédés propres à la musique descriptive. Le madrigal est essentiellement italien. Magnificat : cantique dédié à la Vierge Marie (évangile selon Saint Luc). Mélodie : succession dans le temps de note de différentes hauteurs et durées. Messe : composition musicale formée de lensemble des chants dune célébration religieuse. Motet : forme musicale vocale polyphonique, religieuse ou profane, a cappella ou accompagnée. Musique instrumentale : musique exclusivement destinée à des instruments. Elle sest émancipée de la musique vocale au cours de la Renaissance. Opéra : Œ uvre du genre vocal, composante de lart lyrique. Il est une forme de théâtre musical. Il sarticule autour dun livret, mis en musique. Oratorio : composition musicale pour plusieurs voix, chœur et orchestre sur un texte religieux. Ornement : art dajouter des notes pour embellir une ligne mélodique. Ouverture à la française : introduction lente et majestueuse, suivie dune seconde partie rapide. Polyphonie : système musical mettant en œuvre plusieurs voix. Lharmonie lui succèdera à partir du XVIe siècle. Psaume : prière poétique de la Bible composée de plusieurs versets. Le chant des psaumes est réglé au rythme des heures (huit prières en 24 heures). Prélude : introduction dune œuvre musicale, précédent un morceau. Sonate : pièce de trois ou quatre mouvements pour un instrument seul ou accompagné du piano, ou encore pour clavier seul. Symphonie : composition instrumentale pour orchestre en quatre mouvements. Suite : succession de mouvements, chacun dans le caractère dune danse. Théorbe : instrument à cordes pincées à double manche. Viole : instrument à 6 cordes se jouant à laide dun archet. La touche de la viole est frettée. arts du son Les temps modernes Viole Théorbe

12 Napoléon 1er Empereur1882 J. Ferry école gratuite et obligatoireRepères historiques : arts du son XIXème siècle Le XIXème siècle est le siècle du romantisme. Ce terme désigne un courant littéraire qui influencera dautres domaines artistiques comme la peinture ou la musique. Lamour de la nature, la passion amoureuse en sont les thèmes récurrents, parfois marqués de manière exacerbée. La notion « romantique » désigne la musique qui séchelonne du début du XIX siècle jusquau début du XX siècle. À cette époque, elle sera enfin reconnue comme une véritable forme dart. Ce qui la caractérise, c'est surtout l'individualité dans les styles : chaque compositeur avait ses propres sentiments ou émotions, et les transmettait grâce à sa musique, alors que les compositeurs de la période baroque se contentaient d'écrire des œuvres « en série » avec une certaine impersonnalité, sans se préoccuper d'y apporter une touche personnelle. La musique romantique vise ainsi à bouleverser l'émotion. Lorchestre symphonique Les instruments changent aussi. Le piano moderne fait son apparition vers Les orchestrations deviennent de plus en plus élaborées. Certains instruments comme le cor se développent et les sonorités deviennent plus « colorées » avec davantage de timbres. Les sentiments que souhaitent transmettre les compositeurs appellent de plus en plus de nuances. La symphonie est une forme musicale caractéristique de lépoque romantique.

13 Les compositeurs et leurs œuvres arts du son XIXème siècle FRANZ SCHUBERT ( ), compositeur autrichien, il fut le premier chez qui le lied occupa une place centrale. Il en écrivit environ 600 et eut recours à une multitude de poètes, parmi lesquels les plus grands de son temps (Goethe, Schiller, Heine). JOHANNES BRAHMS ( ), compositeur allemand, l'un des plus grands compositeurs du XIXe siècle, dont l'œuvre associe classicisme et romantisme. Brahms écrivit principalement pour le piano, instrument qu'il connaissait le mieux, et pour chœurs et orchestre. HECTOR BERLIOZ ( ), compositeur français qui exerça une influence déterminante sur l'évolution de la musique moderne symphonique et lyrique. La musique de Berlioz est d'inspiration romantique et dramatique. FREDERIC CHOPIN ( ), compositeur et pianiste polonais dont les deux concertos pour piano sont la meilleure traduction de l'école romantique. Sa musique de nature romantique et lyrique est caractérisée par une mélodie délicate et de grande originalité, un rythme subtil et une beauté poétique. FRANZ LISZT ( ), pianiste et compositeur hongrois, un des initiateurs du récital de piano solo. Par lui-même et à travers ses très nombreux élèves, il fut le pianiste le plus influent du XIXe siècle. Il innova sur le plan de la forme, notamment dans ses treize poèmes symphoniques, genre dont il fut le véritable créateur. RICHARD WAGNER ( ), compositeur allemand, homme de théâtre et théoricien de la musique, dont les œuvres et les idées influencèrent toute l'Europe jusqu'au début du XXe siècle. Les œuvres de Wagner sont à la fois les dernières expressions d'une vision romantique du monde et les premières formes d'une musique nouvelle. GIUSEPPE VERDI ( ), compositeur italien, son sens du théâtre révolutionna le bel canto et ses opéras sont parmi les plus joués au monde. MODESTE MOUSSORGSKI ( ), compositeur nationaliste russe comptant parmi les plus originaux et les plus influents du XIXe siècle. ANTONIN DVORAK( ), compositeur tchèque, son œuvre est immense et variée, pour le piano, la voix (lieder), divers effectifs instrumentaux dont lorchestre symphonique, la musique de chambre, lopéra, la musique religieuse. GEORGES BIZET ( ), compositeur Français. Outre ses qualités extraordinaires de pianiste, Bizet fut doué des plus grandes facilités pour lécriture musicale, comme le montre sa symphonie en UT composée à lâge de 17 ans. Mais malgré sa fécondité de compositeur, Bizet ne conquit sa maturité de créateur quavec Les pêcheurs de perles, et surtout Jeux denfants, LArlésienne et Carmen. Et aussi : LUDWIG VAN BEETHOVEN ( ) FELIX MENDELSSOHN ( ) ROBERT SCHUMANN ( ) F. Schubert Trio n°2 pour piano, violon et violoncelle Rossini duo des chats Beethoven Symphonie n°9 G. Bizet Carmen (chœur des gamins) R. Wagner Le vaisseau fantôme (ouverture) XIXème siècle

14 arts du son XIXème siècle Bel canto : (de litalien « beau chant ») style vocal mettant en valeur le timbre de voix et la virtuosité de linterprète. Chœur : groupe de personnes exécutant ensemble une œuvre musicale. Chant exécuté à plusieurs voix. Forme : en musique, et plus spécifiquement en musique classique, la forme, dans son sens générique, désigne soit une structure, soit une tradition d'écriture, permettant d'inscrire l'œuvre dans l'histoire de l'évolution de la création musicale. Accolées à un titre d'œuvre, les différentes formes musicales - symphonie, concerto, etc. - désignent alors, soit la structure qui s'est bâtie au cours des âges, soit un genre musical particulier, une composition qui a évolué dans les siècles (opéra, danses, etc.) Lied : (au pluriel lieder) « chanson ». Mélodie accompagnée dabord au piano puis plus tard par un orchestre. Genre qui sest développé en Allemagne à lépoque romantique. Mouvement : dans la musique classique, le mouvement désigne toute section, partie d'une forme musicale qui en comporte plusieurs. Exemples : suite, sonate, symphonie. Musique descriptive : elle repose sur limitation de bruits et de sons naturels et essaie de traduire en musique le domaine de lextra naturel. Elle suggère des images ou des scènes. Musique de chambre : à lorigine, toute musique destinée à être jouée dans une pièce (chambre) par un petit groupe de musiciens. Aujourdhui, œuvres pour petits ensembles dans lesquels chaque instrument assure une partie distincte. Nuance : chacun des différents degrés dintensité que lon peut donner aux sons. Ces degrés sont indiqués par des termes italiens, allant de pianissimo à fortissimo. Opéra : œuvre du genre vocal, composante de lart lyrique. Il est une forme de théâtre musical. Il sarticule autour dun livret, mis en musique. Piano : instrument à clavier et à cordes frappées, évolution du piano forte né au XVIII siècle. Contrairement au clavecin, cet instrument permet les nuances et possède donc de plus grandes qualités expressives. Poème symphonique : œuvre qui prend pour point de départ une idée poétique, littéraire, philosophique, picturale ou gestuelle. Symphonie : composition musicale pour orchestre en 4 mouvements. Timbre : qualité ou couleur spécifique dun son, dun instrument, dune voix. Unisson : action de jouer ou de chanter ensemble de manière identique. Cor

15 Repères historiques : Première Guerre Mondiale Deuxième Guerre Mondiale arts du son XXème siècle et notre époque 1969 Premiers pas sur la Lune 1989 Chute du mur de Berlin La musique savante On différencie deux périodes dans la musique savante : la modernité ( ) et lère contemporaine (1950 à nos jours). Au début du XX° siècle, les compositeurs sinvestissent dans une révolution musicale où les règles artistiques se modifient. -apparition de nouveaux modes de jeu. - usage courant de la dissonance. La musique contemporaine voit la généralisation des libertés et des technologies : -absence de contraintes formelles : musiques aléatoire, répétitive -recours à de nouveaux matériaux sonores produits par des instruments nouveaux ou modifiés par lusage de bandes magnétiques et denregistrements (musique concrète). -mélange de modes : musique et langage. -création de nouvelles notations (abandon de la partition traditionnelle). Le jazz Le jazz est né aux Etats-Unis, de la rencontre des cultures musicales dorigine européenne des colons, et africaine amenée par lesclavage. Chacune de ces cultures apporte à la musique de jazz des éléments qui lui sont caractéristiques :lharmonie, linstrumentation pour les aspects « blancs », le rapport au rythme(swing), la personnalisation du jeu et des timbres, limprovisation pour les aspects « noirs ». Swing et improvisation sont les aspects fondamentaux de cette musique, aspects que lon retrouve autant dans premiers chants blues que dans les formes les plus expérimentales du jazz. )… Les orchestres les plus courant prennent la forme de quartet de quintet, de big band. Des courants stylistiques se suivent, évoluant par décennies: ragtime(1910), New Orleans(1920), swing(1930), bebop (1940), cool, hard bop(1950), free jazz(1960), jazz-fusion(1970. Au cours de son évolution, le jazz a su simprégner des musiques du monde et continue à se nourrir et à influencer dautres courants musicaux. La musique de film A l'époque du cinéma muet, chaque salle disposait d'un pianiste ou d'un orchestre chargé d'accompagner la séance, de donner du rythme aux images ou de couvrir le bruit du projecteur, la musique « colle » aux images, cest le Mickey-mousing. Très vite, le rôle joué par la musique sur les images devient déterminant, une forme de clivage sinstalle entre la musique dite classique et la musique de cinéma. Dès les années 30, la comédie musicale permet de populariser des œuvres de nouveaux compositeurs, de même le recours au jazz dans les années 50 apporte de nouvelles ambiances. Les grands précurseurs apparaissent : Maurice Jaubert en France, Prokofiev en Union Soviétique ou Britten en Grande Bretagne. Parallèlement au symphonisme hollywoodien imposant un standard de composition, des musiciens comme Bernard Hermann renouvelle le style décriture de la musique de film. Souvent, lœuvre du compositeur est indissociable de celle du réalisateur (Bernard Hermann et Alfred Hitchcock, Nino Rota et Federico Fellini) La musique de film devient facteur de continuité, elle ponctue la narration, Elle remplit une fonction dramatique et agit sur lesprit du téléspectateur. La chanson française La chanson française se développe dans les cabarets davant-guerre. Après un retour à des sources plus « littéraires »dans les années 50, elle simprègne de blues et de rock. Dans les années 80, la chanson française manifeste un désir dautonomie vis-à-vis du modèle anglo- saxon. Issu de la culture hip hop, le rap est un exemple représentatif du mouvement des musiques actuelles qui marque lentrée dans le XXIème siècle.

16 Les compositeurs et leurs œuvres arts du son XXème siècle et notre époque Ravel Boléro Charlie Parker Donna lee Birelli Lagrène Donna lee John Cage in the name of the holocaust Pierre Henry Pscyché rock Bernard Hermann la mort aux trousses Musique savante Jazz Variété Musique de film

17 arts du son XXème siècle et notre époque Musique sérielle ou sérialisme : mouvement musical du XX° siècle. Est un concept qui englobe les musiques dont le principe de construction se fonde sur une succession rigoureusement préétablie et invariable de sons appelée série. Musique concrète : créée à la fin des années 1940 en France par Pierre Schaeffer, rejoint par Pierre Henry, est une musique basée sur lenregistrement et le travail du son sur support (dabord sur disque souple, puis sur bande, disque dur…) Musique aléatoire : courant de la musique occidentale savante né dans la deuxième moitié du XX° siècle. Se caractérise par l'exploitation du hasard dans certains éléments de sa composition ou de son exécution. (Développée par des musiciens tels que John Cage ou Earle Brown.) Musique répétitive ou minimaliste : courant de musique contemporaine apparu dans les années 60 aux Etats-Unis. Est basée sur un retour à une harmonie consonante et à la répétition de phrases, figures ou cellules musicales avec ou sans petites variations graduelles. Atonalité : système décriture musicale nobéissant pas aux traditionnelles règles tonales de lharmonie. Ce nest plus la tonique qui commande : toutes les notes ont la même valeur. Dissonance : superposition de sons qui donne lune impression de frottement et de tension qui déstabilise lauditeur. Dodécaphonisme ou musique dodécaphonique : technique de composition musicale sur les douze sons de la gamme chromatique, c'est-à-dire les douze notes contenues à l'intérieur d'une octave mis au point par les compositeurs Arnold Schoenberg et Josef Matthias Hauer. Modes de jeu : techniques instrumentales musicales spécifiques développées pour enrichir les capacités de timbre des instruments de musique. Employés dans la musique contemporaine, les 1er compositeurs à les avoir utilisés en tant que tels sont certainement Béla Bartók ( Pizz Bartók, Jeux ponticello de cordes ), Richard Strauss, demandant au corniste de chanter dans son instrument (La vie d'un héros, 1899), Cowell et ses clusters(1911) [Un cluster, ou grappe sonore, est une simultanéité de sons dont au moins trois conjoints.], Edgar Varèse, qui dans Densité 21,5 (1936) prescrit au flûtiste de frapper les clés.


Télécharger ppt "Pour lécole élémentaire Petite histoire de la musique Histoire des rts a Animation pédagogique 17 novembre 2010 DK Gravelines F Vanhove CPEM."

Présentations similaires


Annonces Google