La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les techniques non médicamenteuses en EHPAD Lutilisation des techniques non médicamenteuses comme alternative à lutilisation des psychotropes Adef Résidences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les techniques non médicamenteuses en EHPAD Lutilisation des techniques non médicamenteuses comme alternative à lutilisation des psychotropes Adef Résidences."— Transcription de la présentation:

1 Les techniques non médicamenteuses en EHPAD Lutilisation des techniques non médicamenteuses comme alternative à lutilisation des psychotropes Adef Résidences EHPAD La Maison du Cèdre bleu 12 rue du château St Pierre du Perray Elisabeth Groult, Psychologue clinicienne / Daphné Savare, Directrice Adjointe 1

2 Sommaire I) Introduction et présentation de la structure II) Les outils disponibles au sein de létablissement III) Les bénéfices observés IV) Conclusion 2

3 I) Introduction et présentation de la structure 1/2 La Maison du Cèdre bleu: EHPAD situé à St Pierre du Perray (Essonne), accueille 136 résidents dont 48 résidents en unité Alzheimer. Une unité Alzheimer: Construite de façon circulaire, elle est composée de 48 chambres, de 2 grandes pièces à vivre avec cuisines équipées, dune salle de balnéothérapie, dune salle snoezelen, dun salon de coiffure, dun jardin et de diverses salles propices à la détente ou aux animations. Une unité classique: Cette unité est composée de 82 chambres, elle propose également plusieurs salles dactivité, des salons, une balnéothérapie, un salon de coiffure, une salle desthétique, une salle de kinésithérapie et un jardin. 3

4 I) Introduction et présentation de la structure 2/2 Un objectif commun: Réduire dans la mesure du possible la surmédicalisation (et notamment diminuer le recours aux psychotropes). La surmédicalisation est un risque réel pour la santé des Résidents. Une alternative possible: le développement des techniques non médicamenteuses. 4

5 II) Les outils disponibles au sein de létablissement La salle Snoezelen (stimulation multi-sensorielle), La musicothérapie (chorale, atelier chant….), La relaxation (mobilisation passive et effleurage), Le soutien psychologique, La stimulation cognitive et motrice, Les divers ateliers: mémoire, sensoriel, réminiscence, manuel, gym-douce, et culinaire, La socio-esthétique : soins esthétiques (toucher- massage, maquillage, manucure…), 5

6 La stimulation des actes de la vie quotidienne, La socio-thérapie : sorties, jeux (loto…) spectacles, rencontre intergénérationnelle, La balnéothérapie, la piscine, Lart-thérapie : la peinture, La pet-thérapie, Le toucher relationnel, la thérapie par lempathie, Laménagement de lenvironnement, La formation du personnel, et linformation des « aidants naturels » : groupe de parole pour les familles. 6

7 III/ Les bénéfices observés Cas de Mme C : Atteinte de maladie dAlzheimer, Mme C est très souvent inquiète, anxieuse et délirante. Des séances avec la psychologue dans lespace Snoezelen ont permis une diminution de son anxiété. Pendant ces séances, Mme C se laisse absorbée par les différentes stimulations sensorielles (couleurs, odeurs….) douces et apaisantes, et se détend progressivement. Après chaque séance, Mme C est plus calme, souriante et apaisée. Cas de Mme L : Mme L est atteinte de maladie dAlzheimer. Dhumeur très souvent dépressive, lors dentretiens avec la psychologue, Mme L peut seffondrer. Toutefois, très sensible au contact de la peau, elle saisit assez facilement la main de la psychologue pour la caresser. Ce toucher relationnel, cet étayage corporel laide à verbaliser ses émotions et ses affects. En fin dentretien, Mme L est soulagée, souriante et moins anxieuse. 7

8 Cas de Mr U : Mr U présente une démence vasculaire avec un léger trouble de la parole, une désorientation temporo-spatiale et une légère anxiété. Suite à une réflexion de léquipe pluridisciplinaire, Mr U va régulièrement une fois par semaine à la piscine. Au fur et à mesure des séances, il a été observé par léquipe, une amélioration de sa désorientation temporo-spatiale, une meilleure communication, linstallation durable dun sentiment de bien-être et la diminution danxiété. Cas de Mme G : Mme G présente une arthrose généralisée. Afin de soulager ses douleurs qui la rendent souvent dhumeur dépressive, il lui a été proposé des séances de balnéothérapie et de toucher-massages avec la psychomotricienne. Ces séances ont eu une effet contenant, lui permettant de soulager pour un temps ses douleurs liées à larthrose. Au cours de ces séances, Mme G prend beaucoup de plaisir à se relaxer. Elle souvre progressivement pour exprimer en fin de séance un grand soulagement et un immense sentiment de bien-être.

9 IV/ Conclusion Pratiquer régulièrement ces méthodes alternatives non médicamenteuses permettent de : - Améliorer la qualité de vie, - Maintenir lautonomie, - Apporter une détente, un mieux-être, du plaisir, - Favoriser une meilleure communication, - Diminuer certains troubles du comportement, - Diminuer des douleurs physiques. Et de surcroît favorise la diminution de lutilisation des psychotropes, sans toutefois les supprimer totalement.

10 MERCI DE VOTRE ATTENTION. 10


Télécharger ppt "Les techniques non médicamenteuses en EHPAD Lutilisation des techniques non médicamenteuses comme alternative à lutilisation des psychotropes Adef Résidences."

Présentations similaires


Annonces Google