La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Paris : 11 avenue Philippe Auguste 75011 Tél. 01 43 13 26 66 Lyon : 70, rue Bossuet 69006 Tél. 04 72 72 01 30 Aix en Provence : Antelios, Bât. F 75 rue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Paris : 11 avenue Philippe Auguste 75011 Tél. 01 43 13 26 66 Lyon : 70, rue Bossuet 69006 Tél. 04 72 72 01 30 Aix en Provence : Antelios, Bât. F 75 rue."— Transcription de la présentation:

1 Paris : 11 avenue Philippe Auguste Tél Lyon : 70, rue Bossuet Tél Aix en Provence : Antelios, Bât. F 75 rue Marcellin Berthelot Tél Site Internet : SCHÉMA PRÉVISIONNEL DES FORMATIONS EN RÉGION PICARDIE Réunion du Comité de Pilotage Point détape

2 2 SOMMAIRE DU DOCUMENT. 1. Aspects méthodologiques. 2. Premières pistes de travail.

3 3 1. ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES. Le Schéma Prévisionnel des Formations (SPF) : – Doit décliner opérationnellement le PREF pour un certain nombre de domaines définis dans le Code de lÉducation : –Prévoit les orientations pour les collèges, les lycées, les établissements déducation spéciale, les lycées professionnels, les lycée maritimes et les établissements denseignement agricole. –Porte sur les cycles allant de la 6 ème aux BTS et aux Classes Préparatoires aux Grandes Écoles. –Intégre lapprentissage – Porte sur une durée de 6 ans et devrait être adopté à la fin du dernier semestre 2008.

4 4 1. ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES. Larticulation du SPF avec les chartes de bassin : – Elles sont la mise en œuvre territorialisée du Schéma Prévisionnel des Formations. – Des chartes de bassins sont négociées concomitamment au SPF de manière expérimentale sur 3 bassins déducation et de formation. – Dans les 6 autres territoires, les Chartes de bassin prendront en compte les orientations fixées au SPF.

5 5 1. ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES. Le fonctionnement des groupes de travail : – Trois groupes de travail : –Passerelles entre les voies de formation et liaisons inter cycles. –Carte des formations. –Environnement éducatif et périscolaire. – Trois temps : –Définition des objectifs poursuivis. –Définition des actions à mettre en œuvre. –Opérationnalisation des actions.

6 6 1. ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES. Le champ de la réflexion du SPF : – Les groupes de travail ont vocation à explorer lensemble des pistes envisageables. – Un certain nombre dinitiatives ont déjà été prises par différents acteurs mais elles peuvent être approfondies. – La logique délaboration du SPF consiste à mettre en évidence les manques éventuels et à identifier les types daction publique qui peuvent être mis en place.

7 7 1. ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES. Le SPF est un document de partage entre différents acteurs : – Un document dont lélaboration est coordonnée par le Conseil régional. – Les points abordés par les groupes de travail ne se réduisent pas à la seule compétence du Conseil régional. – Un document partenarial soumis pour avis aux institutions suivantes : –Conseils généraux –Conseil Économique et Social Régional (CESR) –Conseil Académique de lÉducation Nationale (CAEN) –Conseil Régional de lEnseignement Agricole (CREA)

8 8 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. Létat davancement des travaux : – Six des neuf réunions des groupes de travail se sont déroulées : –Trois réunions du groupe de travail portant sur les passerelles et les complémentarités entre les différentes voies de formation. –Une réunion du groupe de travail portant sur la cartographie de loffre de formation. –Deux réunions du groupe de travail portant sur lenvironnement éducatif. – Le déroulement des réunions permet une opérationnalisation progressive des pistes dintervention. – Certaines thématiques se retrouvent dans les deux premiers groupes : une convergence sera à établir entre les pistes opérationnelles

9 9 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. Les passerelles et complémentarités entre les différentes voies de formations et les liaisons inter cycles : – Les principaux objectifs : –Développement des dispositifs infra V et aide aux jeunes en difficulté –Cylindrage des formations –Remises à niveau et reprises détudes. –Pôles dexcellence. –Orientation professionnelle.

10 10 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. – Déclinaison des objectifs en actions concrètes : –Dispositif infra V et jeunes en difficulté : Renforcement dune offre de type « EREA » dans le département de la Somme. Accueil dans des internats éducatifs de jeunes en difficulté. Mise en œuvre dune diversification des CPA –Cylindrage des formations : Développement dune offre de CAP croisant demande sociale et demande économique. Développement de lapprentissage au sein des EPLE pour favoriser une plus grande réactivité de louverture de sections dapprentissage. Développement de laccès aux licences professionnelles.

11 11 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. –Remise à niveau et reprises détudes : Adaptation du niveau des élèves dans certaines matières à la filière choisie dans le cadre dun accompagnement des poursuites détudes post-baccalauréat. Expérimentation dentrée en BTS au mois de janvier sur le bassin dAmiens. Mettre en œuvre des préparations à lentrée en apprentissage dans le cadre de FCIL. Mettre en place des formations préparatoires dans le cadre dune demande de reprises détudes. –Pôles dexcellence. Développer les plateaux techniques dans le cadre de la mise en œuvre de pôle dexcellence.

12 12 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. –Orientation professionnelle. Mettre en place un groupe de travail sur la communication en faveur de lambition scolaire des familles. Systématiser et approfondir le module optionnel de Découverte Professionnelle de 3 heures (DP3). Mise en ligne de loffre dapprentissage et des entreprises susceptibles daccueillir les élèves sur le portail de formation tout au long de la vie. Mettre en place un partenariat avec les branches professionnelle pour la promotion des voies de formation.

13 13 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. La carte de loffre de formation : – Les principaux objectifs : –Produire des solutions locales adaptées au contexte des bassins, permettant de concilier à léchelle régionale réponse aux besoins de formation liés aux dynamiques de développement et réponse à la demande sociale Faire du bassin une véritable unité fonctionnelle de base pour linstruction des demandes douverture/fermeture de section Faire en sorte que les projets douverture/fermeture soient réellement portés et instruits par les acteurs du bassin, avec lappui des pouvoirs publics. –Mieux formaliser le processus dinstruction des demandes douverture/fermeture : Mettre à disposition des acteurs dans les bassins un ensemble cohérent de données de contexte et déléments de prospective Clarifier les principes de choix et les responsabilités dans la procédure dinstruction et de décision prendre en compte lensemble de loffre de formation professionnelle (initiale et continue) afin davoir une vision globale sur les territoires –Limiter les effets pervers dune offre de formation de proximité en renforçant laccompagnement des jeunes et des familles dans lélaboration de leur choix pour faire évoluer la demande et si possible ouvrir les horizons.

14 14 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. Lenvironnement éducatif : – Les principaux objectifs. –Mise en place dune politique de soutien scolaire et daide aux devoirs. –Développement de la fonction éducative des internats. –Accès à la culture, aux sports et aux loisirs, notamment en milieu rural et développer les pratiques. –Adaptation des outils daide à lorientation aux différents publics. –Dépistage des problèmes de santé et accès aux soins. –Prévention des conduites à risque.

15 15 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. – Déclinaison des objectifs en actions concrètes : –Politique de soutien scolaire et daide aux devoirs : Enveloppe dheures supplémentaires des enseignements pour assurer un soutien scolaire. Accompagnement des collégiens / lycéens / apprentis dans le cadre de centres de ressources informatiques pour un soutien sur les disciplines telles que le français et les mathématiques et mise en place de plates-formes interactives numériques utilisables à lintérieur et à lextérieur de lEPLE ou du CFA Mobilisation des associations dans le cadre de laide aux devoirs dans le cadre dappels à projets des collectivités territoriales.

16 16 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. –Développement de la fonction éducative des internats : Développer les projets éducatifs (sports, musique etc.) au sein de lensemble des internats. Développer des internats à vocation éducative pour des jeunes en difficulté. –Accès à la culture, aux sports et aux loisirs en milieu rural : Mise en cohérence des politiques daccès à la culture, aux sports et aux loisirs. Conventionnement entre les collectivités publiques et des associations intervenant dans le secteur de la culture, du sport ou des loisirs pour quelles interviennent dans les EPLE ou dans les CFA.

17 17 2. PREMIÈRES PISTES DE TRAVAIL. –Adaptation des outils daide à lorientation aux différents publics : Mise en place doutils dinformation sur les métiers dans les CDI à lusage des jeunes et des familles. Organisation de forums de formations (au niveau dun bassin déducation) et de forums des métiers (au niveau de plusieurs bassins déducation). –Dépistage des problèmes de santé et accès aux soins / Prévention des conduites à risque: Élargir le champ de laction sur les problématiques de santé au domaine plus global du bien-être du jeune. Mettre en place des actions de prévention des conduites addictives en matière dalcool, drogue, bruit, écran etc.


Télécharger ppt "Paris : 11 avenue Philippe Auguste 75011 Tél. 01 43 13 26 66 Lyon : 70, rue Bossuet 69006 Tél. 04 72 72 01 30 Aix en Provence : Antelios, Bât. F 75 rue."

Présentations similaires


Annonces Google