La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 1 IUP EVRY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 1 IUP EVRY."— Transcription de la présentation:

1 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 1 IUP EVRY

2 Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 2 LE CONTRÔLE DE GESTION PLAN DU COURS Rappels de 2e année Gestion de projet et ERP Rentabilité des investissements : VAN et TIR Cash, Trésorerie, Création de valeur Analyse des écarts Principes du CdG - Reporting

3 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 3 L'ENVIRONNEMENT DE L'ENTREPRISE RAPPELS :

4 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 4 è L Entreprise est en relation permanente avec de très nombreux partenaires è Elle doit donc communiquer avec eux, par le biais d outils appropriés è La comptabilité générale constitue un de ces outils par son caractère obligatoire et son aspect normalisé

5 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 5 Actionnaires Clients Fournisseurs BanquesEtatAutres L'ENTREPRISE ET SES PARTENAIRES COMPTABILITE ANALYTIQUE COMPTABILITE GENERALE

6 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 6 Information globale de l'Entreprise Contrôle de Gestion Information Externe Information Comptable Information issue de l'activité D après Margerin Organiser l information économique

7 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 7 CONTRÔLE DE GESTION ET STRATEGIE long terme 5 ans 1 an quotidienne Plans Opérationnels des unités Cycle Budgétaire Exploitation Plan Marketing Domaine du Contrôle de Gestion

8 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 8 De la journée au mois PLANIFICATION ET PREVISIONS Planification à moyen terme > 5 ans> 1 an1 anConstat Schéma industriel Effectifs - Charges - Investissements Produit - Technologie Réseau et volume de sous-traitance Objectifs de coûts Comptes prévisionnels Charges - Effectifs - Investissements Comptes prévisionnels (charges, produits, valeurs d exploitation) Budget de fonctionnement Budgets d investissements Budget de R et D Fixation de standards Générale Analytique Campagne de gestion Gestion budgétaire Comptabilité Indicateurs physiques

9 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 9 LES OUTILS DU CONTRÔLE DE GESTION RAPPELS :

10 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 10 LA COMPTABILITE GENERALE RAPPELS :

11 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 11 è Fournir les documents de synthèse sur des périodicités plus rapprochées è Tenir des comptes d inventaire permanent è Abonner les amortissements è Calculer les Soldes Intermédiaires de Gestion LES AMENAGEMENTS DE LA COMPTABILITE GENERALE

12 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 12 LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION

13 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 13 LA COMPTABILITE ANALYTIQUE RAPPELS :

14 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 14 Objectifs de la comptabilité analytique Contrôle de gestion Présent Aide à la prise de décision Futur Calcul des coûts et analyses de rentabilité Passé D après Margerin

15 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 15 AXE CALCUL DES COUTS ET ANALYSE DE RENTABILITE Détermination des coûts des produits ou services proposés par l Entreprise Outil de calcul par ventilation des charges Calcul de la contribution au résultat de chaque produit Outil d analyse de rentabilité Evaluation de certains éléments du bilan Stocks et immobilisations créées par l Entreprise

16 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 16 AXE CONTRÔLE DE GESTION Recherche de la maîtrise et du pilotage des coûts Outil de contrôle Structuration de l Entreprise en centres d analyse Outil de délégation de responsabilités

17 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 17 AXE AIDE A LA PRISE DE DECISION Mise à disposition des responsables des informations économiques Outil de préparation des décisions Les coûts (et donc les écarts) doivent être pertinents et différentiels Pertinents : appropriés à la décision et à la situation Différentiels : modifiés par la décision prise Les coûts pertinents sont donc futurs et différentiels Les coûts de la comptabilité générale sont passés et moyens

18 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 18 CARACTERISTIQUES COMPAREES C.G. <> C.A.

19 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 19 LES DIFFERENTES METHODES DE CONSTRUCTION DES COUTS RAPPELS :

20 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 20 Notions préliminaires LES METHODES DE CONSTRUCTION DES COUTS è Un prix (de vente) est l expression monétaire de la valeur d un échange (d une transaction) è Un coût (de revient) est l accumulation des charges relatives à un produit Il y a prix sil y a échangeIl y a coût s il y a consommation

21 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 21 CHOIX DU SYSTEME DE CONSTRUCTION DES COUTS RAPPELS :

22 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 22 ENTREPRISE Nature de l'activité Mode de gestion Contrats ou règlements Choix du système de coût D après Margerin

23 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 23 CONTRAINTES LIEES A LA NATURE DE L ACTIVITE Les besoins d information diffèrent selon l activité de l Entreprise Poids des charges directes / indirectes Poids des charges variables / fixes Durée du cycle de fabrication des produits Fabrication répétitive ou petites séries Une même Entreprise peut donc être amenée à utiliser plusieurs méthodes Coût complet et Direct Costing par exemple

24 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 24 CONTRAINTES LIEES AU MODE DE GESTION Il y a inter-action entre le mode de gestion de l Entreprise et sa structure Gestion décentralisée : centres de responsabilité Charges et produits rattachables : centres de profit Charges seules rattachables : centres de coût Découpage homogène des fonctions : centres d analyse L Entreprise est le plus souvent découpée en centres d analyse

25 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 25 CONTRAINTES CONTRACTUELLES OU REGLEMENTAIRES Certains contrats peuvent exiger un type particulier de suivi analytique de natures de coûts (coopération, sous-traitance) L Entreprise peut être contrôlée par un organisme étatique de par sa nature juridique (Sociétés nationales par exemple)

26 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 26 LA METHODE DES COUTS COMPLETS RAPPELS :

27 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 27 è IMPUTATION des charges des centres d analyse aux différents coûts des produits LA METHODE DES COUTS COMPLETS 4 ETAPES è AFFECTATION des charges DIRECTES è REPARTITION des charges INDIRECTES entre les différents centres d analyse è Traitement des cessions de prestations entre centres d analyse

28 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 28 CHARGES DIRECTES ET INDIRECTES DIRECTES Affectables directement à un produit INDIRECTES Non affectables directement à un produit Ex: Matières premières Pièces achetées Sous-traitance Ex: Salaires Entretien des bâtiments Assurance CHARGES

29 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 29 è Un centre danalyse (ou de frais) résulte de la décomposition de l Entreprise en mini-PME è Chaque centre d analyse est caractérisé par une activité homogène (sur les moyens, le métier, ou les produits) mesurable (par des unités d œuvre) è Les charges indirectes sont imputées aux centres d analyse selon des clés de répartition (effectifs, surfaces, énergie, …) LES CENTRES D ANALYSE

30 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 30 Pdt 1 CHARGESCGCHARGESCG Pdt 2 CENTRES D ANALYSE PRODUITSCGPRODUITSCG RESULTAT Pdt 2 RESULTAT Pdt 1 SCHEMA SIMPLIFIE DE COMPTABILITE ANALYTIQUE AFFECTATION Charges directes AFFECTATION Charges directes REPARTITION Charges indirectes IMPUTATION

31 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 31 L approche traditionnelle consiste à découper l Entreprise, par ces centres d analyse, en 2 grands types de fonctions : Principales Qui contribuent directement à l élaboration du produit Qui sont les fonctions supports nécessaires à l activité des principales Auxiliaires

32 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 32 FONCTIONS PRINCIPALESFONCTIONS AUXILIAIRES ApprovisionnementsPersonnel Production Développement Distribution Entretien Administration Informatique LES GRANDES FONCTIONS

33 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 33 Principales sont ventilées selon des clés de répartition sont imputées sur les produits par le biais d unités d oeuvre Auxiliaires TRAITEMENT ANALYTIQUE DES FONCTIONS

34 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 34 SCHEMA SIMPLIFIE DE COMPTABILITE ANALYTIQUE CHARGES INDIRECTES Centre opérationnel auxiliaire Centre opérationnel principal Coût du Produit 2Coût du Produit 1 CHARGES DIRECTES D après Gervais Centre opérationnel principal Centre opérationnel auxiliaire

35 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 35 LES CENTRES D ANALYSE

36 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 36 LA METHODE DES COUTS COMPLETS Ses avantages è Le processus de production fait partie du périmètre de calcul è Elle permet d établir des devis pour des commandes spécifiques è Elle n est pas limitée au court terme Possibilité de déterminer des prix de vente sur le moyen ou long terme è Elle permet l évaluation des stocks

37 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 37 LA METHODE DES COUTS COMPLETS Ses limites è Les centres principaux reçoivent des charges qui ne les concernent pas directement è Calcul trop simpliste (imputation globale) ou trop fastidieux (centres de frais) è Difficultés de cerner les centres d analyse è Le coût n est pas lié seulement au volume (ex : lots)

38 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 38 LES METHODES DES COUTS PARTIELS RAPPELS :

39 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 39 LE DIRECT COSTING RAPPELS :

40 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 40 CHARGES VARIABLES ET FIXES Ex: Matières premières Matières consommables Sous-traitance Ex: Salaires et charges sociales Amortissements Loyers Non proportionnelles à la production d un bien FIXES Proportionnelles à la production d un bien VARIABLES CHARGES

41 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 41 Coût Activité Charges variables Coût Activité Charges fixes Charges totales Coût Activité CHARGES VARIABLES ET FIXES

42 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 42 CHARGES VARIABLES ET FIXES Coût Activité Charges fixes totales Coût Activité Charges fixes unitaires Les charges fixes unitaires varient en fonction du nombre de produits

43 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 43 LE DIRECT COSTING CV MCV CA FF Bénéfice MCV = CA - CV = FF + Bénéfice

44 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 44 LE DIRECT COSTING Ses avantages è Vérifier que tous les produis contribuent à l amortissement des frais fixes è Analyser et comparer la rentabilité des produits è Optimiser la marge globale de l entreprise

45 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 45 LE DIRECT COSTING Ses limites è Pas de répartition des coûts fixes par produit è La masse des coûts fixes a tendance à grossir analyse très partielle des charges

46 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 46 LE POINT MORT è Le point mort est le niveau de ventes à partir duquel l activité est rentable : la totalité des coûts est couverte par la marge dégagée è Le point mort est donc atteint lorsque la marge couvre : l la totalité des frais fixes l les charges variables correspondant au volume de vente Au point mort, le résultat est NUL ou Seuil de Rentabilité

47 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 47 LE POINT MORT ou Seuil de Rentabilité MCV = FF Charges Marges Frais Fixes Marge sur Charges Variables Perte Bénéfice Chiffre d Affaires Point Mort

48 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 48 LE POINT MORT Ses avantages è Permet d analyser des problèmes simples : l A partir de combien de produits vendus mon activité est- elle « rentable » ? l A partir de combien de photocopies dois-je passer par le service de reprographie ? è Est très facile à mettre en oeuvre

49 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 49 LE POINT MORT Ses limites è Le raisonnement est limité à la courte période : l capacité de production et performances sont fixes l prix des produits invariables l coûts de production invariables è Les problèmes de trésorerie sont négligés : pas de décalage entre l l engagement d une charge et son décaissement l la réalisation d une vente et son encaissement è Il n y a pas de variations de stocks : tout ce qui est produit est vendu è Ne concerne qu un produit (ou famille de produits)

50 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 50 LE COUT DIRECT RAPPELS :

51 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 51 LE COUT DIRECT Ou Direct Costing Evolué CA FF indirects Bénéfice MCD = CA - CV - FF directs = FF indirects + Bénéfice CV MCD FF directs Ou coût spécifique

52 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 52 LE COUT MARGINAL RAPPELS :

53 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 53 DU COUT VARIABLE AU COUT MARGINAL è Le coût marginal correspond au COUT DE L UNITE SUPPLEMENTAIRE produite le niveau du coût marginal est fonction du niveau d activité Coûts Coût moyen Coût marginal Activité Optimum L optimum technique

54 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 54 è Pour une activité en sous-charge è Pour une activité saturant la structure coût marginal = coût variable l unité ou la série supplémentaire n entraîne que des charges variables coût marginal = coût variable + charges fixes générées par cette production la totalité de l augmentation des charges de structure est imputable à l unité ou la série supplémentaire DU COUT VARIABLE AU COUT MARGINAL

55 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 55 SYSTEME DE COUT ET PRISE DE DECISION è Elaboration d une politique de prix différencié : Coût marginal è Adoption d une activité nouvelle : Coût marginal è Abandon d un produit ou activité : Coût spécifique A question différentes … méthodes différentes ! Comparaison CA et Coûts Recherche CA et coûts additionnels Coût marginal = prix plancher

56 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 56 SYSTEME DE COUT ET PRISE DE DECISION A question différentes … méthodes différentes ! è Fixation du prix de vente d un nouveau produit ou activité : Coût complet è Fixation de prix de cession interne : Coût marginal è Détermination du seuil minimum de ventes : Coût variable Calcul du Point Mort En l absence de références de marché

57 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 57 RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS

58 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 58 èSensibilisation à la Notion de Coût de l'argent associé aux différents modes de Financement et au Temps. èCompréhension des Mécanismes Economiques qui construisent le Résultat de l'Entreprise. "Le Temps c'est vraiment de l'argent..."

59 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 59 NOTIONS DE RENTABILITE D INVESTISSEMENTS èCompte de Résultat - Trésorerie - Bilan èNotions d'engagement des Dépenses èNotions d'Actualisation èIndicateurs Economiques : –d'actualisation des flux économiques –de calcul de rentabilité des investissements Valeur Actualisée Nette, Taux de Rentabilité Interne, Point de retour à l'équilibre Découvert maximum

60 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 60 COMPTE DE RESULTAT, TRESORERIE ET BILAN Charges –Achats marchandises à crédit –Frais de production –Frais commerciaux –Frais de structure –Charges externes –Amortissement Produits –Ventes de Marchandises à crédit –Production stockée Résultat d'Exploitation Résultat avant impôt Résultat Net Intérêts emprunt Frais d'escompte Impôt société Participation

61 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 61 Trésorerie "+" –Emprunt à long terme –Paiement client –Escompte créances clients Trésorerie "-" –Paiement fournisseurs –Paiement frais commerciaux production structure –Paiement intérêts emprunt –Paiement d'Escompte Disponibilités COMPTE DE RESULTAT, TRESORERIE ET BILAN

62 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 62 Actif –Bâtiment –Equipement –Participation Total immobilisation –Stocks produits finis –Créances clients –Placements financiers –Disponibilités Passif –Capital social –Participation externe –Réserves –Report à nouveau Capitaux propres –Résultat net –Dettes financières –Dettes d'Exploitation fournisseurs salariés impôts découvert COMPTE DE RESULTAT, TRESORERIE ET BILAN

63 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 63 NOTION DE TEMPS DANS UN PROJET INDUSTRIEL

64 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 64 IMPACT DU TEMPS SUR LA VALEUR DE L ARGENT èFinancièrement, un investissement s'analyse comme une sortie de fonds destinée à procurer des Recettes ultérieures. èCalculer la rentabilité d'un investissement revient donc à comparer des flux monétaires (recettes et dépenses) étalés dans le temps. èLa Prise de Décision nécessite de pouvoir comparer des flux financiers intervenants à des périodes différentes. èle " coût " du temps se mesure par le taux d'actualisation (i) analogue au taux d'intérêt réel financier.

65 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 65 INDICATEURS ECONOMIQUES DE RENTABILITE èNotion de Calcul Economique utilisée dans l'Analyse des Projets èDonne une indication sur l'intérêt Economique intrinsèque d'un projet èPermet de comparer des variantes entre elles, èPermet de comparer des projets entre eux Six notions principales : Taux d'actualisation Solde final avec frais financiers Valeur actualisée d'une chronique Taux de Rentabilité Interne (T.R.I.) Point mort ou retour à l'équilibre Découvert maximum

66 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 66 NOTIONS D ACTUALISATION èIl s'agit de rapporter au présent des choix économiques qui se déroulent dans la durée. èC'est une nécessité pour tous : entreprise, particuliers,... –Exemple : Chauffage électrique : l'installation est à un faible coût mais les dépenses dans le temps sont importantes. Chauffage solaire : l'installation est un investissement important, mais les dépenses annuelles sont faibles. èC'est un outil pour guider les dépenses publiques. èLa taux d'Actualisation est national : il guide l'action de l'Etat en donnant une Préférence pour le PRESENT.

67 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 67 èRaisonnement : une valeur de 1 euro placé sur le marché à un taux t, donne un an plus tard (1+ t) euro : N = 1 x (1 + t) Ainsi, 1 euro placé à 9% donne un an plus tard une valeur de 1,09 euro. èRaisonnement inverse : –Quel montant N doit-on placer aujourd'hui à un taux de t%, pour obtenir 1 euro dans un an ? on a N x (1+ t) = 1 ce qui donne N = 1/(1+t) = 1/(1,09) ainsi pour obtenir 1 euro à 9% il faut placer 0,92 euro aujourdhui NOTIONS D ACTUALISATION Cette valeur 1 / (1+ t) est dite VALEUR ACTUELLE de 1 euro dans un an

68 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 68 èDe même sur plusieurs années on aura : –Raisonnement sur n années : en n année on obtient (1+t)^n –Raisonnement inverse sur n années : N euros obtenus dans n année ont une valeur actuelle de N/(1+t)^n NOTIONS D ACTUALISATION Remarque sur le taux d'actualisation le taux t prend en compte : l le taux d'inflation de l'année en cours (euro courant) l le taux du loyer moyen de l'argent à long terme (intérêt d'emprunt ou de placement)

69 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 69 La V.A.N. est un invariant qui permet la comparaison de tous projets La V.A.N. correspond au solde final dégagé par le projet, ramené aux euros d'aujourd'hui. Selon ce critère, tout projet présentant une V.A.N. positive doit être acceptée. En cas d'investissements mutuellement exclusifs, c'est celui présentant la V.A.N. la plus élevée qu'il faut retenir. On montre que la V.A.N. d'une série de projets indépendants est égale à la somme des V.A.N. de ces projets : CALCUL DE LA VALEUR ACTUALISEE NETTE (V.A.N.)

70 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 70 CALCUL DE LA VALEUR ACTUALISEE NETTE (V.A.N.) è Le taux d'actualisation permet de ramener chacun des flux à une même date, par exemple à l'année 0. è La Valeur Actualisée Nette au taux t, est donc : VANt RD t ii i i n () () 1 0

71 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 71 Calcul de la VAN à 5% Solde Cumulé avant Frais Financiers Solde Cumulé après Frais Financiers Evolution de la VAN (5%) V.A.N. (5%) à l'année 0 Résultat après Valorisation V.A.N. (5%) pendant toute la durée du programme CALCUL DE LA VALEUR ACTUALISEE NETTE (V.A.N.)

72 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 72 EXEMPLES DE CALCUL DE V.A.N.

73 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 73 EXEMPLES DE CALCUL DE V.A.N.

74 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 74 CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE INTERNE èDéfinition du T.R.I : –C'est la valeur du taux d'actualisation qui annule la Valeur Actualisée Nette, de la chronique de flux financiers liée à un projet è Remarques : l L'investisseur qui emprunte à un taux d'intérêt égal au T.R.I. de son projet, fait une opération blanche. l Si le T.R.I. est > au loyer de l'argent => Business Rentable, la V.A.N. est > 0. l Si le T.R.I. est Business non rentable, la V.A.N. est < 0. l LE TR.I. indique le risque financier d'un projet par rapport au loyer de l'argent.

75 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 75 VANTRI RD ii i i n () () VANTRI() 0 CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE INTERNE

76 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 76 Solde Cumulé avant Frais Financiers Solde Cumulé après Frais Financiers Solde final cumulé avec Frais Financiers - V.A.N(t)=0 Le business est une opération "blanche " CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE INTERNE

77 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 77 CALCUL GRAPHIQUE DU TRI

78 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 78 POINT MORT ET DECOUVERT MAXIMUM èPoint Mort : –Il s'agit de la période (mois, année, etc....) pour laquelle le solde (recettes - dépenses) devient positif. –Il est également appelé : délai de récupération du capital investi. èDécouvert Maximum ou besoin en fonds de roulement : –C'est le montant maximum qui fixe le besoin en fonds de roulement du projet. –Il est généré par le cycle d'exploitation de l'entreprise. –Deux équations possibles : Besoin en fond de roulement = (Actif circulant - trésorerie) - (dettes à court terme - concours financiers à court terme) Besoin en fonds de roulement = fonds de roulement net - Trésorerie

79 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 79 CASH, TRESORERIE et CREATION DE VALEURS

80 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 80 La gestion du cash est une nécessité pour l'entreprise L'augmentation de la profitabilité permet l'accroissement de la capacité d'auto-financement CASH MANAGEMENT Contributions Marges Rentabilités Marché/Clients Stratégie Métier Croissance & Compétitivité Capitaux engagés

81 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 81 Trois axes d'appréciation des capitaux engagés r Rentabilité r Liquidité r Risque Rentabilité MARCHE FINANCIER Risque Liquidité ENTREPRISE

82 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 82 PREMIER PRINCIPE Il y a dans chaque métier une relation " LOGIQUE " entre le chiffre d'affaires et les capitaux engagés IMMOBILISATIONS +Besoin né de l'Exploitation (BNE) =CAPITAUX ENGAGES Toute entreprise développe son activité en utilisant des moyens … c-a-d en INVESTISSANT des CAPITAUX CHIFFRE D'AFFAIRES CAPITAUX ENGAGES

83 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 83 DEUXIEME PRINCIPE Le passif financier provient : Tout euro investi dans le métier doit être financé par un EURO provenant des PARTENAIRES FINANCIERS RESULTATS INVESTIS des ACTIONNAIRES des PRETEURS DETTES FONDS PROPRES FINANCIERES à court & long terme APPORTS

84 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 84 Le risque est important pour l actionnaire Le risque est contractualisé par le banquier par le taux de rémunération du prêt REMUNERATION ALEATOIRE

85 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 85 LA TRESORERIE C'est la performance de l'entreprise, la différence entre produits et charges ou entre décaissements et encaissements Afficher un solde bancaire positif est insuffisant. Les ressources de l'entreprise doivent couvrir l'exploitation et les investissements à venir.

86 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 86 C ompte tenu des décalages de paiement, des avances et acomptes, des immobilisations et de leurs amortissements …, trésorerie et résultat n'évoluent pas toujours dans les mêmes proportions. Le manque de trésorerie peut "tuer" les sociétés. Nécessité de suivi particulier à travers un tableau des flux de trésorerie qui avec le compte de résultat et le bilan fournissent une information économique et financière complète.

87 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 87 LA CREATION DE VALEUR Il y a création de valeurs quand la rentabilité des capitaux engagés est supérieure au coût des ressources (capital) CAPITAUX ENGAGES : Immos + BNE RESSOURCES : Fonds propres + Dettes RCE > CC

88 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 88 Résultat exploitation Une autre approche de la rentabilité des capitaux engagés consiste à la relier au CA obtenu Résultat exploitation Capitaux engagés C A Capitaux engagés Taux de marge opérationnelle Rotation des capitaux employés = x

89 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 89 Pour un hypermarché Pour une industrie lourde (sidérurgie …) 1 ME de capital engagé génère 20 ME de CA avec 1% de marge opérationnelle 1 ME de capital engagé génère 1 ME de CA avec 7% de marge opérationnelle

90 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 90 LES ATTENTES DES PARTENAIRES FINANCIERS Les fonds engagés dans le métier ont une valeur marchande Ils sont en compétition sur le marché financier Il faut "gagner" le droit de continuer à les gérer voire d'en gérer davantage Pour cela, il faut convaincre les investisseurs du bien fondé de leur décision de placement

91 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 91 LES ATTENTES DES PRETEURS Les différents types de prêteurs Banques et institutions financières Investisseurs de marché … "créanciers obligataires" La rémunération Taux fixe ou variable Court terme ou long terme Le risque et sa couverture Ratios Notation

92 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 92 LES ATTENTES DES ACTIONNAIRES Risque supérieur à celui du prêteur Incertitudes sur la rémunération annuelle Position de dernier "rang" en cas de liquidation Mix de risque économique et financier Volatilité de l'activité et de la rentabilité opérationnelle Volatilité supplémentaire due à l'impact de l'endettement Rémunération Immédiate : dividendes Différée : plus value

93 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 93 Espérance de rentabilité de l'actionnaire Une approche relative (concurrence sur les marchés) Les actionnaires peuvent diversifier leurs placements Une action se compare à l'ensemble du marché Fondée sur un modèle d'équilibre Rentabilité-Risque Une relation linéaire entre risque et rémunération Avec une référence à l'ensemble du marché Rémunération Le taux sans risque La prime du marché L'indice de risque relatif

94 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 94 Rentabilité action = 4,0 % + 4 % + Indice de risque de l'entreprise considérée Taux sans risque 4,0 % constitué par les Obligations Assimilables du Trésor (OAT) Prime du Marché 4 % supplémentaires (en longue période) pour les actions Indice de risque relatif Variable selon les entreprises (moyenne = 1) DANONE0,8 RENAULT1,4

95 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 95 LE COUT DU CAPITAL PRISE EN COMPTE DES RENTABILITES ATTENDUES PAR LES PARTENAIRES L'espérance de rentabilité de l'actionnaire = E(rdt) la rentabilité attendue par le prêteur = i = Coût moyen pondéré des ressources DEFINITION D'UNE STRUCTURE DE RESSOURCES Choix du mix capitaux propres / dettes (En valeurs de marché) DETERMINATION DU COUT DU CAPITAL (Capitaux propres / VE) x E(Rdt) + (Dettes / VE) x i (1 - t) VE = Valeur de marché de l'entrepriset = taux d'imposition

96 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 96 DECISIONS OPERATIONNELLES ET CREATION DE VALEUR Réduire les immobilisations Gérer les fournisseurs et clients Stocks Publicité Optimiser la performance commerciale Gérer les coûts Diminuer les capitaux engagés Réduire le cycle d exploitation Augmenter la rotation des capitaux engagés Augmenter le taux de marge opérationnelle Croissance rentable : RCE Travail des financiers : abaisser le coût du capital RCE > CC Augmenter le CA HT Réduire les coûts d achat

97 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 97 ENTREPRISES ET MARCHES FINANCIERS RENTABILITE Dettes (D) CREANCIERS ACTIONNAIRES CAPITAUX ENGAGES DANS UN METIER RISQUE FLUX C + D FLUX certains FLUX incertains Capital (C)

98 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 98 MARGE OPERATIONNELLE - Impôt société x Marge opérationnelle + Dotations aux amortissements et prov. d'exploitation - variation de BNE = Cash opérationnel (operating cash flow) ACQUISITIONS D'IMMOBILISATIONS - Cessions d'immobilisations - Impôts à payer = Flux d'investissement (capital expenditures) Free cash flow = Variations des dettes financières - Intérêts x (1 - taux d'IS) + Augmentations de capital - Dividendes versés = Flux de financement (cash flow from financing) VARIATION DE TRESORERIE (net cash flow) +- Flux issu du métier Politique de financement Politique d'investissement

99 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 99 LES MOYENS D'ACTION IMPACT SUR LE RESULTAT OPERATIONNEL IMPACT SUR LES CAPITAUX ENGAGES Sur le BNE Sur les immobilisations IMPACT SUR LE RISQUE LA SOUS-TRAITANCE CONDUIT A : + Dettes fournisseurs + Stock produits finis + Coût coordination - Stocks matières - En-cours - Immobilisations

100 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 100 OPTIMISER LA GESTION DU BNE Créanciers clients Stocks Dettes fournisseurs EN AGISSANT SUR SES POSTES CONSTITUTIFS

101 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 101 OPTIMISER LA GESTION DES CREANCES CLIENTS Utiliser un Principe d'arbitrage avec un raisonnement marginal Le délai optimal de crédit : maximiser la somme des avantages et coûts AVANTAGES 1. Critère de différenciation 2. Augmenter le CAHT et donc la marge totale INCONVENIENTS 1. Impayés, pertes sur créances 2. Coût financier implicite aux capitaux engagés

102 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 102 OPTIMISER LA GESTION DES STOCKS Utiliser un Principe d'arbitrage avec un raisonnement marginal Le délai de rotation des stocks : maximiser la différence entre avantages et coûts AVANTAGES 1. Risque de rupture plus faible 2. Avantages commerciaux 3. Flexibilité interne 4. Spéculations sur les coûts des matières INCONVENIENTS 1. Coût de détention 2. Dépréciation 3. Coût financier implicite aux capitaux engagés

103 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 103 LES PRINCIPES DU CONTRÔLE DE GESTION

104 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 104 Quest-ce que Gérer? Gérer consiste à tout mettre en œuvre afin de définir des objectifs précis à tous les niveaux Objectifs de nature : â Economique â Social â Financier

105 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 105 Quest-ce que Gérer? â Gérer consiste à arbitrer entre les objectifs des différents acteurs â Gérer comporte une étape de contrôle

106 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 106 La démarche du Contrôle de Gestion aboutit à une planification â Définition d une stratégie â Préparation d un plan à moyen terme â Préparation d un plan annuel u Suivi des réalisations u Analyse des constats, proposition de solutions.

107 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 107 Le Contrôle de Gestion Ensemble des actions, attitudes, procédures et outils qui permettent à l entreprise de se doter d objectifs à long, moyen et court terme et de s assurer continuellement de leur réalisation.

108 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 108 Objectifs de l entreprise Objectifs des individus Le contrôle de gestion joue un rôle d arbitrage débouchant sur la définition des objectifs de l entreprise. Arbitrage entre : => Mode d organisation et Style de management

109 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 109 Mode d Organisation Approche Bureautique « Théorie Classique » Principe : Incompatibilité définitive entre les objectifs des individus et ceux de l organisation => Objectifs définis de manière décentralisée => « Gérer malgré les hommes »

110 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 110 Mode d Organisation (suite) Approche Participative « Théorie des relations humaines » Principe: La satisfaction de l individu est la condition de l efficacité de son travail => Objectifs définis par négociation => « Gérer avec les hommes »

111 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 111 Mode d Organisation (suite) Approche Culturelle Principe: Le personnel de tous les niveaux partage les buts à long terme de l entreprise => « Gérer pour les hommes et avec eux »

112 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 112 Chaque entreprise va se doter d un mode d organisation en fonction de différents facteurs : â Environnement â Métier â Culture d entreprise â Philosophie des dirigeants Selon les styles de direction, il y a différentes notions de responsabilités dans l entreprise

113 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 113 Les Centres de Responsabilité Unité de l entreprise placée sous la direction d un responsable qui a reçu de la part de la Direction Générale une délégation d autorité en vue d engager un plan d action et de réaliser un résultat. Deux types de Centre de Responsabilité (CR): â Centres de Responsabilité « Partielle » â Centres de Responsabilité « Globale »

114 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 114 Centre de Responsabilité « Partielle » La responsabilité porte soit sur des charges, soit sur des produits. Centre de Coûts â Maîtrise uniquement les coûts engagés â Aucune action sur les produits générés par l activité Il s agit de Centre de coûts productifs ou de Centre de coûts discrétionnaires

115 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 115 Centre de Responsabilité « Partielle » (suite) Centre de revenus La responsabilité porte essentiellement sur le chiffre d affaires à réaliser, accessoirement sur les coûts de commercialisation. Les objectifs portent: â Niveau de chiffre d affaires avec ventilation par produit, par réseau de distribution, par zone géographique. â Un montant de charges de commercialisation.

116 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 116 Centre de Responsabilité « Globale » Cette catégorie concerne des centres dont la responsabilité porte sur une différence entre un chiffre d affaires et des coûts soit Centre de Profit soit Centre d investissement

117 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 117 Centre de Responsabilité « Globale » (suite) Centre de Profit â Il y a une Notion de résultat â Les objectifs du responsable porteront sur le chiffre d affaires et/ou les coûts engagés

118 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 118 Centre de Responsabilité « Globale » (suite) Centre d Investissement â C est un centre de profit dont la responsabilité s étend aux moyens mis en oeuvre â Les objectifs du responsable porteront sur le niveau de résultat souhaité et/ou sur le niveau des actifs.

119 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 119 Des objectifs de l Entreprise au Plan Domaine de la planification DIAGNOSTIC : Connaissance de l entreprise STRATEGIE : Choix concernant l avenir à long terme PLAN OPERATIONNEL : Définition des moyens permettant de concrétiser ces choix

120 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 120 Des objectifs de l Entreprise au Plan Domaine de la planification (suite) DIAGNOSTIC â Evaluer les contraintes de l environnement et identifier les opportunités â Evaluer les forces et les faiblesses de l entreprise PLAN STRATEGIQUE Ensemble de la réflexion menée en vue d envisager l avenir de l entreprise à moyen terme, et de préparer les choix nécessaire à l obtention d un avenir désiré

121 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 121 Des objectifs de l Entreprise au Plan Domaine de la planification (suite) PLAN OPERATIONNEL â Vérifier la cohérence globale des choix stratégiques. â Définir les actions à mener année par année. â Mesurer la faisabilité financière des différents programmes d action. Le plan opérationnel aboutit à un Plan de Financement (outil de validation)

122 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 122 Principaux outils du Contrôle de Gestion â La Comptabilité de Gestion â Les Budgets â Le Tableau de Bord

123 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 123 LE TABLEAU DE BORD

124 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 124 Le contrôle budgétaire fournit des informations exhaustives avec retard, et limitées aux données comptables et financières. Il doit être complété par des outils rapides, sélectifs, ouverts aux données physiques Les tableaux de bord

125 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 125 La construction des tableaux de bord comprend: â Une définition des objectifs de l entreprise â La détermination des facteurs clés de succès (FCS) permettant d atteindre ces objectifs â La sélection d indicateurs représentatifs des FCS

126 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 126 DEFINITION DES TABLEAUX DE BORD Un tableau de bord est un ensemble d informations présentées de façon synthétique et destinées au pilotage de l entreprise et de ses centres de responsabilité.

127 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 127 DEFINITION DES TABLEAUX DE BORD (suite) Les tableaux de bord sont: â Centrés sur les facteurs clés de succès de l entreprise â Adaptés à un responsable â Avec un nombre restreint d indicateurs pertinents

128 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 128 NIVEAUX DES TABLEAUX DE BORD Tableau de bord stratégique â Regroupe des données essentielles au contrôle de la mise en œuvre de la stratégie â Horizon à long terme â Utilisé par la Direction générale

129 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 129 NIVEAUX DES TABLEAUX DE BORD Tableau de bord de Gestion â Horizon à court terme â Etabli dans des délais très court, et une forte périodicité â Utilisé par chaque centre de responsabilité

130 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 130 INTEGRATION DES TABLEAUX DE BORD â Intégration verticale * Principe Gigogne * Elaboration selon deux processus *Top Down *Bottom up â Intégration horizontale * Nécessaires dans les cas de responsabilité commune et de vision transversale

131 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 131 COMPARAISON AVEC LES AUTRES OUTILS DE GESTION

132 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 132 CONSTRUCTION DES TABLEAUX DE BORD â Objectifs des Centres de Responsabilité Réflexion sur les missions et principaux objectifs du centre de responsabilité â Facteurs Clés du Succès ( FCS ) Atout quil est essentiel de maîtriser pour réussir dans son domaine d activité. But : Atteindre les objectifs Résister aux actions dun environnement hostile.

133 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 133 CONSTRUCTION DES TABLEAUX DE BORD (suite) â Forme des FCS Ils prennent la forme: â Soit de compétence distinctive â Soit de performances minimales â Choix des FCS Deux étapes : â Etablissement d une liste â Elimination des facteurs les moins importants et regroupements des autre

134 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 134 LES INDICATEURS Un indicateur est une information, si possible chiffrée, qui exprime l évolution d un FCS

135 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 135 LES INDICATEURS (suite) QUALITE D UN INDICATEUR â Fidélité â Sensibilité â Simplicité â Mesurable ou Estimable On distingue : â Des indicateurs à limite unilatérale â Des indicateurs à limite bilatérale

136 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 136 PRESENTATION DU TABLEAU DE BORD Dimension appropriée à la périodicité Sous différentes formes de Valeurs brutes Ecarts clés Ratios Clignotants Complétée par des Tableaux et des Graphiques

137 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 137 PRESENTATION DU TABLEAU DE BORD (suite) Minimum les informations de la période

138 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 138 PRESENTATION DU TABLEAU DE BORD (suite) La période est enrichie d une zone « cumuls »

139 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 139 PRESENTATION DU TABLEAU DE BORD (suite) Intégration de données prévisionnelles

140 IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 140 FINALITE DU TABLEAU DE BORD OUTIL D ACTION ET DE DIALOGUE â Les indicateurs clignotent â Les responsables dialoguent â Les responsables prennent des mesures correctives


Télécharger ppt "IUP EVRY Module Contrôle de Gestion M2 M. LIPRANDI - A. GREFFET Page 1 IUP EVRY."

Présentations similaires


Annonces Google