La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le médecin acteur de santé publique F.Kohler

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le médecin acteur de santé publique F.Kohler"— Transcription de la présentation:

1 Le médecin acteur de santé publique F.Kohler

2 La santé Rabelais Absence de maladie OMS État de complet bien-être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en l'absence de maladie ou d'infirmité La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale…

3 La vie et la santé Manger, Dormir Avoir un logement Aimer, Rêver Jouer, faire du sport Avoir un travail, Avoir de largent Fonder une famille, Avoir des amis …. La vie cest être libre et sans la santé il ny a plus de liberté

4 La santé un concept multiple

5 La santé Une opinion publique éclairée et une coopération active de la part du public sont d'une importance capitale pour l'amélioration de la santé des populations... Les gouvernements ont la responsabilité de la santé de leur peuple; ils ne peuvent y faire face qu'en prenant les mesures sanitaires et sociales appropriées..

6 La santé : un droit La nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs Préambule de la constitution française – 1946

7 La santé publique Passage de la notion individuelle à la notion collective Sintéresse à la population pour lintérêt de chacun Multifactoriel Environnement Conditions de travail Satisfactions des besoins élémentaires Accès au soins Possibilité de vivre en étant différent Ce nest pas que les soins

8 La santé des populations ? Un problème politique qui éclaire sur la place et la dignité de chacun sur notre planète La santé publique ? Ce nest pas simplement une considération collective, qui tient à des visions globales, à des facteurs de risque, à une économie de la santé des grandes masses, et la prévention Cest plus que cela : le souci de soi et des autres comme disait Michel Foucault. Cest une vision générale et collective, une appropriation intellectuelle et économique mais aussi individuelle, familiale, européenne, internationale de la santé. La santé publique, pour moi cest un résumé du monde, le versant positif de la globalisation, lexigence davoir les yeux plus gros que le ventre…. Bernard Kouchner

9 Les classiques Besoins Demandes Offres Adéquation ?

10 Les besoins de santé Renvoient à la complexité de la définition Ne peuvent pas seulement être estimés par la connaissance des pathologies auxquelles le système de santé à faire face Doivent impérativement prendre en compte les possibilités de la médecine : Quelle est la meilleure prise en charge Prévention / Soins la manières de réagir de la société dans laquelle ces pathologies surviennent

11 Progrès en santé Sont parallèles à laugmentation du niveau de vie Le 20 Ième siècle a été porteur dimmenses progrès technologiques et scientifiques permettant un développement spectaculaire dans les pays industrialisés avec Une maîtrise de nombreuses maladies (maladies infectieuses, endocriniennes…) Un allongement considérable de lespérance de vie Mais ce fut aussi celui du renforcement des inégalités Nord - Sud : Les malades ont au sud et les moyens pour les soigner au nord Est – Ouest Interrégionale en France

12 Les inégalités de santé Noppose pas que des régions ou territoires Elles sont présentent dans nos sociétés et les morcelles en excluant des populations Précarité / Pauvreté Prises en charge, en partie, par les minima sociaux

13 Et dans 10 ans ? Dans les 10 à venir, nous aurons à notre disposition de nouveaux médicaments de nouveaux appareillages de nouvelles techniques … qui nécessiteront des informations inconnues à ce jour et des formes de solidarités nouvelles Après Médecins sans frontière : Malades sans frontière qui modifieront la pratique soignante, les coûts, lévaluation, lenseignement … La prise en charge d un patient passe dun colloque singulier à un projet collectif impliquant différents acteurs dont le médecin (réseau, filière…)

14 Progrès en santé Ces changements sont guidés par les apports en termes despérance de vie mais aussi de qualité de vie les apports en termes defficience économique les évolutions sociétales euthanasie soins palliatifs évolution de la famille... Soigner bien et dépenser mieux ? Connaître pour décider Système d informations partagées pour un projet commun basé sur des connaissances reconnues (EBM) pour un patient

15 Connaissances et informations Informations journalistiques Grand public Public spécifique Bases de connaissances de références Médicament Evaluation du risque Offre de soins Informations personnelles dun individu Prévention/Soins Remboursement Informations anonymes chaînables des individus Evaluation Recherche Surveillance

16 Lactivité du système de santé Du point de vue de la société Le système de santé participe, dans un réseau complexe dacteurs de santé (éducation, alimentation...), à la prise en charge de malades et à la prévention dans le cadre dune prise en charge partielle plus ou moins importante. Cest le type de service que le système rend à la société qui doit permettre den mesurer lactivité.

17 Lactivité du système de santé Du point de vue des acteurs internes à létablissement de santé ou à un cabinet médical Le système de soins est une mosaïque dacteurs interdépendants qui sont organisés en pôles dactivité plus ou moins bien délimités. Cest le type de service rendu par chacun des pôles qui doit permettre de mesurer sa participation à lactivité globale.

18 Lactivité du système de santé Du point de vue du planificateur Le système de santé doit répondre en terme daccessibilité raisonnable Pas de différenciation raciale, religieuse… Possibilités et donc temps pour accéder à lhôpital, au généraliste, au spécialiste en rapport avec les attendus de la population Le système doit répondre en terme de qualité des soins et de performances économiques aux besoins des populations quil doit servir.

19 Les grands enjeux de santé publique Les droits des personnes malades Un conception humaniste Laffirmation de lautonomie de la personne Le principe de solidarité La qualité des soins et du système de santé Recommandations pour la pratique Formation continue Évaluation des pratiques La sécurité sanitaire Infections nosocomiales Risque iatrogène Sécurité alimentaire

20 Les grands enjeux de la santé publique La surveillance épidémiologique La santé et lenvironnement Pollution Travail Nouvelles technologies Paroxysmes climatiques Prévention et promotion de la santé Dépenses et économie de la santé Politique du médicaments Bioterrorisme

21 Le médecin Au-delà dun technicien un humaniste Un acteur social Un professionnel de la communication Un enseignant du malade, de sa famille Un organisateur de la prise en charge Un acteur économique … Un acteur de santé publique

22 Un cas : Département de médecine générale de Brest

23 Comment définissez-vous Les activités de prévention ? La prévention primaire, secondaire, tertiaire ? (donnez un exemple) Les activités de dépistage ? (donnez un exemple) Le dépistage individuel ? (donnez un exemple) Le dépistage collectif ? (donnez un exemple) Léducation thérapeutique (donnez un exemple)

24 Risques Définir les facteurs de risques, les groupes à risques Quelle(s) activité(s) de dépistage et de prévention tout médecin peut ou doit mettre en place au cours des consultations ?

25 OBJECTIFS DE PRÉVENTION ET DE DÉPISTAGE EN MÉDECINE Repérer les antécédents familiaux, personnels, et les différents facteurs de risque à prendre en compte pour la prévention individuelle et familiale Donner à un patient les informations et expliquer les facteurs de risque qui le concernent, même en l'absence d'une demande exprimée Enseigner à un patient les attitudes et les gestes de santé qu'il peut mettre en oeuvre lui-même. Respecter le choix de son patient dans la gestion de sa santé, après lui avoir apporté l'information

26 Et léducation pour la santé Être capable de formuler une réponse adaptée aux besoins d'éducation sanitaire exprimés par les collectivités locales (école, associations, mairie). Se positionner dans les grandes campagnes de prévention collective. Être capable d'initier des actions de prévention collective en médecine générale. Identifier les retombées négatives possibles d'un programme d'éducation pour la santé.

27 La prévention Mesures permettant déviter lapparition, laggravation et lextension de certaines maladies. S'appuie sur les données épidémiologiques concernant les conditions d'apparition et de progression des pathologies

28 Prévention Primaire Désigne les actions visant à éviter l'apparition d'une « maladie » (vaccination) chez des sujets qui n'en ont encore jamais présenté de manifestation, voire la survenue de facteurs de risque. Acte de prévention souvent opposé aux soins cette séparation nest plus pertinente actuellement. Toute affection chronique = histoire naturelle dans sa genèse, son évolution, ses complications. Continuum de la santé à la maladie au cours duquel le médecin doit agir, avant que ne sinstallent les complications irréversibles de ces affections chroniques

29 Prévention primaire Très rarement une demande directe de la part de patients : ils ne se plaignent de rien Sauf si ils savent avoir une hérédité pathogène ou qu'ils pensent avoir des comportements à risque. Pourtant rôle +++ hérédité, sexe, âge, morphologie, environnement, comportements et habitudes. Peuvent être ainsi à leur insu : dans un groupe à risque, de souffrir dune maladie latente

30 Le médecin et la prévention primaire Y penser, identifier, rechercher les facteurs de risque Informer sans dramatiser Obtenir ladhésion du patient aux tests de dépistage validés en interpréter les résultats à la lumières des autres données disponibles Informer, éduquer le patient, la famille, afin quil modifie certaines habitudes et comportements

31 Le médecin Accompagner le patient à accepter linéluctable héritage génétique. Tolérer les oublis et échecs du patient en reprenant les informations et principes éducatifs Dépister et gérer les effets secondaires des décisions médicales et leurs interférences avec les informations glanées au sein de la collectivité ou sur Internet

32 Prévention secondaire Consiste dans des actions visant à limiter les conséquences néfastes de la maladie grâce à une intervention avant l'apparition des symptômes ou rapidement après. Elle a pour objectif de diminuer la morbidité et la mortalité d'une affection déclarée, et de prévenir les récidives. Englobe donc la détection précoce de la maladie (et éventuellement le dépistage de cas asymptotiques) et des mesures curatives

33 Exemples Prévention du cancer invasif du col utérin grâce à la détection et au traitement des lésions de dysplasies Réduction du risque d'infarctus du myocarde par un traitement antihypertenseur si HTA ou le contrôle du diabète de type II si présent Atténuation des effets néfastes de la diarrhée chez les enfants grâce à la formation des parents à l'utilisation de solutions de réhydratation orale

34 Prévention tertiaire A pour objectif la réduction de la morbidité, du handicap et des complications évolutives. Léducation thérapeutique des patients sinscrit dans les démarches de prévention tertiaire en faisant appel notamment à des recommandations et des consensus. But = limiter le retentissement d'une maladie installée et d'améliorer la qualité de vie des personnes touchées.

35 Dépistage Consiste à mettre en évidence une maladie avant que le patient n'ait la moindre perception de son existence. S'applique également à la détection des facteurs de risque. Action médicale délibérée et volontariste, d'une proposition faite au patient. Le patient doit être informé aussi précisément que possible des conséquences qui peuvent découler du dépistage

36 Conditions Trois conditions pour légitimer un dépistage systématique : Prévalence de la maladie recherchée dans une population, Gain d'efficacité des traitements précoces par rapport à ceux qui sont appliqués à des stades plus tardifs Temps de latence de la maladie suffisamment long Exemple : dépistage précoce de certains cancers (sein, col de l'utérus, colon, mélanome), du diabète

37 Le médecin Le médecin ne doit pas sous-estimer les conséquences psychologiques que peut avoir la découverte d'une affection non suspectée. Le médecin est légitimement satisfait d'accroître les chances de guérison du patient grâce à cette action. Le patient peut vivre la déconvenue et l'anxiété d'être atteint d'une maladie, sans toujours percevoir le bénéfice probable d'un traitement précoce Un résultat négatif peut exposer à une fausse sécurité pour le patient et des conduites à risque

38 La surveillance épidémiologique Outil de base de la sécurité sanitaire Vigilances sanitaires Pharmacovigilance Hémovigilance Matériovigilance Réactovigilance (dispositif du diagnostic in vitro) Biovigilance (organes et tissus) Cosmétovogilance Toxicovigilance Notification obligatoire

39 La surveillance des maladies infectieuses Maladies à déclaration obligatoire (25) Réseaux sentinelle biologique ou clinique Syndromes hémolytiques et urémique en réanimation pédiatrique : RENASHU Infections ayant des conséquences chez la enceinte : REANRUB, Coqueluche RENACOQ Grippe … 46 centres nationaux de référence (CNR) Spécialisé dans un type de micro-organisme

40 Liste des maladies infectieuse à DO Charbon Botulisme Brucellose Choléra Diphtérie Fièvre hémorragique Fièvre jaune Fièvre thyphoïde Hépatite B Infection par le VIH Légionellose Listériose Infection à méningocoque Paludisme Peste Poliomyélite Rage Maladie de Crutzfeld Jakob Tétanos TIAC Tuberculose Typhus Tularémie Variole Infection nosocomiale

41 Surveillance de populations exposées Surveillance de la naissance Surveillance des enfants de moins de 6 ans Personnes âgées Travailleurs migrants Détenus …

42 Surveillance des maladies chroniques Registres du cancer Registres de linsuffisance rénale chronique …

43 Les formes dexercice spécifique MID et MIR Médecine scolaire Médecine du travail PH de SP Médecin de lassurance maladie Médecin des bureaux dhygiène et daide sociale Hygiéniste Médecine légale ….


Télécharger ppt "Le médecin acteur de santé publique F.Kohler"

Présentations similaires


Annonces Google