La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Quelques exercices sur les probabilités F. Kohler.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Quelques exercices sur les probabilités F. Kohler."— Transcription de la présentation:

1 1 Quelques exercices sur les probabilités F. Kohler

2 2 Les dés On jette un dès non pipé. –Dénombrez lensemble des résultats possibles –Soit A, B et C les événements obtenir un nombre pair, un nombre impair,un nombre impair et premier. Calculez P(A), P(B), P(C).

3 3 Les dés Ensemble des résultats possibles : {1, 2, 3, 4, 5, 6} P(A) = P(B) = 0,5 P(C) = 2/3 =0,66 (rappel 1 nest pas un nombre premier)

4 4 La pièce de monnaie Dans un jeu, on jette une pièce de monnaie jusquà ce que lon obtienne face, et lon compte le nombre de jet. Calculez la probabilité dobtenir face au bout de 2 jets et au bout de 10 jets

5 5 La pièce de monnaie P(Face) = 0, 5 P(non Face et Face) = 0,5 * 0,5 P(non face 9 fois de suite) = 0,5 9 P(Face après 9 coup) = 0,5 * 0,5 9 = 0,5 10

6 6 Le forgeron et lautocar Un forgeron habite entre Raon (R) et Senone (S), deux villes distantes de 24 km. Lautocar fait le trajet R-S à vitesse constante et retourne après sêtre arrêté un temps négligeable à S à R et ainsi de suite. Le forgeron qui sort de sa maison pour se rendre à R voit passer lautocar dans le sens R vers S à lopposé de sa direction 5 fois sur 6. Quelle est la distance de la maison M du forgeron de R ? (daprès J.P. ALEM mathématiques Ed. Tchou)

7 7 Le forgeron et lautocar Soit le schéma : R M S 24 km Si le forgeron arrive en M alors que lautocar est entre M et S, il le verra passer dans le sens S vers M. Les probabilités de voir passer lautocar dans la direction RS ou dans la direction SR sont proportionnels au trajet MRM et MSM ou à leur moitié MR et MS MR/MS = (5/6)/(1/6) MR+MS = 24 MR = 20

8 8 La DRASS et les statistiques sanitaires A partir des données sanitaires on a obtenu les éléments suivants : –Coliques néphrétiques et Asthme sont 2 maladies indépendantes –Prévalence de lasthme = 0,0098 –Prévalence de coliques néphrétiques = 0,002 –Prévalence des infections pulmonaires (IP) = 0,10 –Fréquence des IP chez les asthmatiques = 0,3 –40% des asthmatiques sont fumeurs –30% des fumeurs asthmatiques présentent des affections cardio-vasculaires –10% des non fumeurs asthmatiques présentent une affection cardio-vasculaire Quelle est la probabilité dêtre asthmatique ou dinfection pulmonaire ? Quelle est la fréquence des porteurs dasthme ou de coliques néphrétiques ? Un malade présente une IP quelle est la probabilité quil soit asthmatique ? ( quelle est la fréquence des asthmatiques chez les IP) ? Quelle est la fréquence des affections cardiovasculaires chez les asthmatiques ? Quelle est la fréquence des non fumeurs chez les asthmatiques qui nont pas daffections cardio-vasculaire ? (daprès F. Kohler le Docteur P.Ilul et les statistiques)

9 9 Traduction en probabilités Asthme (A) et coliques néphrétiques (CN) sont 2 maladies indépendantes : –P(A et CN) = P(A) * P(CN) –P(A) = 0,0098 –P(CN) = 0,002 –P(IP)= 0,10 –P(IP/A) = 0,3 = P(A et IP)/P(A) => P(A et IP) = 0,3*0,0098 = 0,00294 P(A ou IP) –P(A ou IP) = P(A) + P(IP) – P(A et IP) = 0,1 + 0,0098 –0,00294 = 0,10686

10 10 Traduction en probabilités Asthme (A) et coliques néphrétiques (CN) sont 2 maladies indépendantes : –P(A et CN) = P(A) * P(CN) –P(A) = 0,0098 –P(CN) = 0,002 –P(IP)= 0,10 –P(IP/A) = 0,3 = P(A et IP)/P(A) => P(A et IP) = 0,3*0,0098 = 0,00294 P(A et CN) –P(A et CN) = 0,0098 * 0,002 = 0, P(A ou CN) –P(A ou CN) = 0, ,002 – 0, = 0,01178

11 11 Traduction en terme de probabilités Asthme (A) et coliques néphrétiques (CN) sont 2 maladies indépendantes : –P(A et CN) = P(A) * P(CN) –P(A) = 0,0098 –P(CN) = 0,002 –P(IP)= 0,10 –P(IP/A) = 0,3 = P(A et IP)/P(A) => P(A et IP) = 0,3*0,0098 = 0,00294 P(A/IP) = P(A et IP)/P(IP) –P(A/IP) = 0,00294/0,1 = 0,0294

12 12 Traduction en terme de probabilités Asthme (A) et coliques néphrétiques (CN) sont 2 maladies indépendantes : –P(A et CN) = P(A) * P(CN) –P(A) = 0,0098 –P(CN) = 0,002 –P(IP)= 0,10 –P(IP/A) = 0,3 = P(A et IP)/P(A) => P(A et IP) = 0,3*0,0098 = 0,00294 P(F) = 0,4 P(ACV/F) = 0,3 P(ACV/ non F) = 0,1 P(ACV) –P(ACV) = P(ACV/F) * P(F) + P(ACV/non F) * P(non F) –P(ACV) = 0,3*0,4 + 0,1*0,6 = 0,18 P(non F/non ACV) –P(non F/non ACV) = P(non F et Non ACV)* P(non ACV => –P(non F et non ACV) = P(non ACV/ non F) * P(non F) = (1-0,1) *(1-0,4) = 0,54 –P(non ACV) = 1 – 0,18 = 0,82 –P(non F/non ACV) = 0,54/0,82 = 0,659

13 13 Les médicaments dangereux Un enfant a absorbé accidentellement lun ou lautre exclusivement de trois médicaments dangereux A, B et C. Il y avait à sa portée 3 boites de A, 1 de B et 2 de C –Quelle est la probabilité quil ait pris A ? Les 3 médicaments entraînent des troubles digestifs dans 50% des cas avec A, 75% des cas avec B et 20% avec C. Lenfant présente ces troubles –Quelle est la probabilité quil ait pris A ? Au bout de quelques jours, les malades donnent des signes de fièvre dans 90% des cas pour A, 10% pour B et jamais avec C. Lenfant na pas de fièvre. –Quelle est la probabilité quil ait pris A ? La probabilité de survie est de 10% si lon a pris A, 80% si lon a pris B et de 90% si lon a pris C. –Quelle est la probabilité de survie de lenfant ? (tirés de Éléments de statistiques et de probabilités. Michel Doly et coll. Interédition)

14 14 Les médicaments dangereux Question 1 : on a 6 boites dont 3 de A => P(A) = 0,5 –P(B) = 1/6 ; P(C) = 2/6 = 1/3 Question 2 –P(TD/A) = 0,5 –P(TD/B) = 0,75 –P(TD/C)= 0,2 –P(TD) = P(TD/A)*P(A)+P(TD/B)*P(B)+P(TD/C)*P(C) = 0,5*0,5 + 0,75*1/6 + 0,2 *1/3 = 0,44167 –P(A/TD) = P(TD/A)*P(A) / P(TD) = 0,5 * 0,5 / 0,44167 = 0,566

15 15 Les médicament dangereux Question 3 –P(F/A) = 0,9 –P(F/B) = 0,1 –P(F/C) = 0 –P(A/non F) –P(non F) = P(non F/A) * P(A) + P(non F/B) * P(B) + P(non F/C)* P(C) –P(non F) = 0,1 *0,5 + 0,9*1/6 + 1*1/3 = 0,53 –P(A/non F) = P(nonF/A)*P(A)/P(non F) = 0,1 * 0,5 / 0,53 = 0,094

16 16 Les médicaments dangereux Question 4 –P(S/A) = 0,1 –P(S/B) = 0,8 –P(S/C) = 0,9 –P(S) = P(S/A)*P(A) + PS/B)*P(B) + PS/C) * P(C) –P(S) = 0,1*0,5+0,8*1/6+0,9*1/3 = 0,483

17 17 Les sujets sains et les malades : sensibilité, spécificité Les deux tableaux ci- contre donnent la distribution dun paramètre chez les sujets sains et les malades. Construire la courbe de ROC pour des limites entre 40 et 50 avec un pas de 2

18 18 Les sujets sains et les malades La fréquence relative cumulée (Fi) permet de calculer pour une valeur donnée de la limite L la spécificité et la sensibilité. –Si le test est positif quand la valeur est supérieur à L (ce qui est le cas ici) Fi chez les sujets sains donne la spécificité 1 – Fi chez les malades donne la sensibilité –Si le test est positif quand la valeur est inférieure à L 1-Fi chez les sujet sains donne la spécificité Fi chez les malades donne la sensibilité Si la valeur de la limite L nest pas disponible directement dans les valeurs observés (xi), on réalise une interpolation linéaire. La construction de la courbe de ROC est faite en portant en axe des ordonnées la sensibilité et en abscisse 1-la spécificité. Chaque valeur de la limite L est représentée par un point sur ce diagramme.


Télécharger ppt "1 Quelques exercices sur les probabilités F. Kohler."

Présentations similaires


Annonces Google