La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire GAERIS SCIENCES HUMAINES « Activité obligatoire et convivialité marchent de pair. C'est très important, parce que c'est dans ces moments que.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire GAERIS SCIENCES HUMAINES « Activité obligatoire et convivialité marchent de pair. C'est très important, parce que c'est dans ces moments que."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire GAERIS SCIENCES HUMAINES « Activité obligatoire et convivialité marchent de pair. C'est très important, parce que c'est dans ces moments que se construit le plaisir de s'accomplir, de se retrouver sur des enjeux communs, bref de vivre. C'est un processus extrêmement pacificateur des relations dans l'entreprise. » Christophe Dejours, psychiatre et titulaire de la chaire de psychanalyse santé - travail au CNAM, « Souffrir au travail. », le Monde édition du SAMEDI 25 OCTOBRE 2008

2 1 Lactualité Quelques chiffres significatifs : suicides au total dont 1000 TS au travail......et 450 suicides réussis sur les lieux même du travail. En 2008, 2 millions de salariés ont subi maltraitance et harcèlement moral. Les maltraitances cest corporellement cas : les TMS (de 1000 à ) ulcères, insomnies, stress, fuites, dépressions, cancers, alertes cardiaques personnes sont victimes de harcèlements sexuels. Le stress en France cest 830 à 1656 millions d de dépense. En 2005, il y a eu accidents du travail (AT) en France. Le coût annuel des AT en 2008 sélève à 70 milliards d pour létat et les entreprises litiges traités aux conseils des prud'hommes.

3 2 La recherche sociologique Les enquêtes de terrainLes enquêtes de terrain : –Auprès des salariés dives, revues SH no 12, octobre 2008 –Dossier libération sur les cadres le 24 septembre 2008 Les articles scientifiquesLes articles scientifiques –Les 10 ans denquêtes du CNAM de C. Dejours –Travail de A. Tabah Montréal sur la veille scientifique –Insee et souffrances –Rapport ministériel de février 2007 sur « santé et sécurité au travail » –Travail philosophique sur les blessures sociales de Fred Poché en 2008 Les émissions dalerte : les cris de la souffranceLes émissions dalerte : les cris de la souffrance –France Culture, France inter, Canal Plus, ARTE septembre \ octobre 2008 sur la souffrance au travail, sur léthique et le management financier. Les cris dans les médias –La revue transdisciplinaire« Transverse » sur le soin –Lexemple de Scania en Suède Vers des lieux de compromisVers des lieux de compromis –Les trois confiances : personnelle, interpersonnelle et institutionnelle –Comment se parler et converser change le monde (T. Zeldin)

4 3 Une ethnographie de la souffrance 3 Une ethnographie de la souffrance Témoignages :Témoignages : –Pour une ethnographie de lentreprise : écouter les demandes, se reconnaître et se respecter Demandes et offres :Demandes et offres : –Passer de la dénégation, du déni aux échanges responsables et sincères (Weick K. E. 1979) –Weick K. E. propose 4 résiliences : improvisation et bricolage, le système des rôles virtuels vivants,la sagesse comme attitude et enfin linteraction respectueuse... ReconnaissanceReconnaissance : –Mal être et savoir- être : mettre des limites à lintolérable, séparer vitesse et ubiquité à tout prix Les champs dattente :Les champs dattente : –Penser « Lurgent et lImportant –Mise à distance des insignifiances ordinaires –Désengagement et contre projet Prospectives :Prospectives : –Solutions urgentissimes dans la confiance « triple vecteur » –Casser peur et suspicion et reconstruire le ré - enchantement du tissu des entreprises.

5 4 La veille scientifique La science (S) et les sciences humaines (SH) : Anthropologie sociale - Microsociologie et Sociologie - Psychologie sociale - STAPS - Ethnographie - Philosophie - Histoire Les temporalités des lectures de l'humain en sciences humaines sont plus longues que dans les sciences chiffrées et mathématisables. La veille doit être fractionnée suivant les compétences des chercheurs et analysée dans la problématique interdisciplinaire de Gaeris SH Une veille pour qui pour quoi ? En France cette veille est peu présente sous la forme que nous allons investir. On pourra donc en faire un outil pour toutes les entreprises afin dopérer un équilibre entre les besoins de la structure et la protection de l'humain.En France cette veille est peu présente sous la forme que nous allons investir. On pourra donc en faire un outil pour toutes les entreprises afin dopérer un équilibre entre les besoins de la structure et la protection de l'humain. Un bon exemple au quotidien de cela chez SCANIA en Suède qui a économisé 3 millions d'euros en créant un centre de "soin tous azimut" pour ces cadres et salariés, on parle avec son corps au cerveau, 50% des problèmes se sont estompés. JT France3, mercredi 12h40.Un bon exemple au quotidien de cela chez SCANIA en Suède qui a économisé 3 millions d'euros en créant un centre de "soin tous azimut" pour ces cadres et salariés, on parle avec son corps au cerveau, 50% des problèmes se sont estompés. JT France3, mercredi 12h40. (sources verrouillées il faut y aller directement : le coût ?)(sources verrouillées il faut y aller directement : le coût ?)

6 5 Une structure innovante en émergence Gérer les rapports humains par la violence, les crocs-en-jambe, les humiliations, les calomnies est ce qu'il y a de plus facile. C'est banal. Le fait que les êtres humains peuvent aller au pire est une pente naturelle. Mais avant, la communauté de travail offrait des contreparties aux conditions de travail difficiles, aux injustices, aux harcèlements, à travers des systèmes de solidarité assez forts, qui permettaient de tenir le coup. On ne laissait pas l'autre s'enfoncer. (C. Dejours 2007, J-F Dortier ) Le problème, c'est qu'aujourd'hui, souvent, le lien social a été liquidé, on ne peut plus compter sur les autres, parce que la communauté est divisée et désorganisée. Alors ?... Gaeris SH propose un chemin de veille, des protections et des solutions....Gaeris SH propose un chemin de veille, des protections et des solutions.


Télécharger ppt "Séminaire GAERIS SCIENCES HUMAINES « Activité obligatoire et convivialité marchent de pair. C'est très important, parce que c'est dans ces moments que."

Présentations similaires


Annonces Google