La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contexte normatif. Intro Tout sur les normes Normes sur les constituants du béton La norme adjuvants Les normes granulats Normes de dimensionnement des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contexte normatif. Intro Tout sur les normes Normes sur les constituants du béton La norme adjuvants Les normes granulats Normes de dimensionnement des."— Transcription de la présentation:

1 Contexte normatif

2 Intro Tout sur les normes Normes sur les constituants du béton La norme adjuvants Les normes granulats Normes de dimensionnement des structures - les eurocodes Eurocode 2 et NF en au service de la durabilité des ouvrages Les normes pour les produits préfabriqués en béton

3 Un nouveau contexte normatif et réglementaire encadre désormais lutilisation du matériau BETON Toutes les normes constituent un ensemble de textes COHERENT, HOMOGENE, LOGIQUE ET COMPLET Cette évolution sinscrit dans une LOGIQUE de PROGRES visant à optimiser La QUALITÉ DES BÉTONS La DURABILITÉ DES OUVRAGES Contexte normatif

4 HARMONISATION DES TEXTES NORMES DE DIMENSIONNEMENT EUROCODE 0 EUROCODE 1 EUROCODE 2 STRUCTURES EN BÉTON Normes Produits préfabriqués structuraux en béton dont Norme NF EN NORMES DESSAIS - Sur béton frais NF EN Sur béton durci NF EN NORMES ET DOCUMENTS DEXÉCUTION - Fascicule 65 -Autres fascicules du CCTG puis EN (exécution des structures en béton) - NF P (DTU 21) - Autres DTU NORME BÉTON NF EN NORMES SUR LES CONSTITUANTS CIMENTS / GRANULATS / ADJUVANTS… FASCICULES DE RECOMMANDATIONS -Alcali-réaction - Gel / dégel Contexte normatif

5 1. TOUT SUR LES NORMES Contexte normatif

6 Contexte normatif NORME EUROPÉENNE = PARTIE HARMONISEE + PARTIE VOLONTAIRE + ANNEXE NATIONALE : Autorisation de mise sur le Marché Référentiel du Marquage CE NORME EUROPEENNE APPLICABLE EN FRANCE NORME EUROPÉENNE ET NORME FRANCAISE Nota : La transposition dune norme européenne en norme Française et donc la mise en application du marquage CE fait lobjet dun arrêté ministériel publié au journal officiel (larrêté fixe la date à partir de laquelle le marquage CE devient obligatoire et la période transitoire-période nécessaires pour la mise en conformité et lécoulement des stocks).

7 LA DIRECTIVE SUR LES PRODUITS DE CONSTRUCTION Lobjectif de la directive sur les produits de construction est : déliminer les barrières et les entraves techniques à la libre circulation des produits de construction en Europe, dassurer la transparence des marchés, de créer les conditions dune harmonisation des règles applicables au secteur de la construction, dassurer la sécurité des utilisateurs par le respect dexigences essentielles sur les ouvrages et donc de FAVORISER LA LIBRE CIRCULATION DES PRODUITS DE CONSTRUCTION AU SEIN DE LA COMMUNAUTE EUROPENNE ET DES PAYS DE LAELE. Contexte normatif

8 LA DIRECTIVE SUR LES PRODUITS DE CONSTRUCTION La DPC est fondée sur des exigences essentielles Les produits de construction mis sur le marché doivent être conçus et avoir des niveaux de performances tels que les ouvrages dans lesquels ils sont incorporés satisfassent aux 6 exigences essentielles. 1 – La résistance mécanique et la stabilité, 2 – La sécurité en cas dincendie, 3 – Lhygiène, la santé et lenvironnement, 4 – La sécurité dutilisation, 5 – La protection contre le bruit, 6 – Léconomie dénergie et lisolation thermique. La conformité aux exigences essentielles est attestée par lapposition du MARQUAGE CE par le fabricant sur le produit. Contexte normatif

9 LE MARQUAGE CE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION Le MARQUAGE CE est un marquage déclaratif obligatoire pour tout produit (de bâtiment ou de génie civil) mis sur le marché dans lespace de lUnion Européenne il signifie que le produit peut être mis sur le marché il permet à tout produit de circuler librement dans lespace économique européen il atteste quun produit respecte les 6 exigences essentielles de la DPC relatives aux ouvrages il atteste la conformité du produit à la partie harmonisée de la norme EN (selon les modalités définies dans lannexe ZA) ou de lATE il constitue un engagement de lindustriel sur les caractéristiques harmonisées des produits et sur le respect des procédures dévaluation de la conformité Contexte normatif

10 LES SYSTÈMES DATTESTATION DE CONFORMITÉ POUR LE MARQUAGE CE NOTA : Le choix du système dattestation est décidé par la commission européenne. Il est précisé dans lannexe ZA de la norme harmonisée. Certification de conformit é du produit par un organisme notifi é Syst è mesFabricantOrganisme notifi é 1 Contrôle de la production Essais compl é mentaires d é chantillons selon un plan Essais de type Inspection initiale et p é riodique du contrôle de la production D é livrance du certificat CE de conformit é Essais du produit par é chantillonnage 1+ D é claration de conformit é du produit par le fabricant Syst è mesFabricantOrganisme notifi é 2 Essais de type Contrôle de la production Essais d é chantillons selon un plan ( é ventuellement) Inspection initiale du contrôle de la production Inspection initiale et p é riodique du contrôle de la production 2+ 3 Contrôle de la production Essais de type 4 Contrôle de la production Contexte normatif

11 LES CERTIFICATIONS VOLONTAIRES La marque NF est une DEMARCHE VOLONTAIRE de certification qui sadresse aux prescripteurs et aux utilisateurs. Elle signifie que le produit répond aux exigences essentielles et aux qualités dusage. Elle certifie que les performances des produits sont conformes aux parties volontaires des normes européennes. Elle garantit, sous la responsabilité du certificateur et après audits, essais et inspections, que le produit respecte les valeurs seuils daptitude à lemploi définies dans les textes de référence et que les exigences ont été contrôlées par un organisme tiers et quelles sont effectivement respectées de façon continue par le fabricant. Contexte normatif

12 LES CONSTITUANTS DU BÉTON : CE ET NF GRANULATSCENF NF EN Granulats pour b é ton XP P Compl é ment national NF EN Granulats l é gers XXXX XXXXXX CIMENTS NF EN 197-1Ciments NF P Liants hydrauliques – Ciments pour travaux à la mer NF P Liants hydrauliques – Ciments à teneur en sulfures limit é e pour b é ton pr é contraint XP P Liants hydrauliques – Ciments pour travaux en eau à haute teneur en sulfates XXXXXXXXX ADJUVANTS NF EN Adjuvants pour b é ton NF EN Adjuvants pour mortier à ma ç onner NF P Produits de cure pour b é tons et mortier XXXX XXXX ADDITIONS NF EN 450 Cendres volantes pour b é ton NF P Laitiers vitrifi é moulu NF P Fum é es de silice XXXXXXX ACIERS NF EN 10080Acier pour armature du b é ton Pr EN Armatures de pr é contrainte NF A Produits en acier pour b é ton arm é : Armatures XXXX XXXX Contexte normatif

13 2. NORMES SUR LES CONSTITUANTS DU BÉTON Contexte normatif

14 LA NORME NF EN La norme nf en définit : 27 ciments courants les caractéristiques des ciments courants et de leurs constituants les exigences de composition des ciments (proportion des différents constituants) les exigences mécaniques (3 classes de résistance), physiques et chimiques des ciments les critères de conformité Contexte normatif

15 LA NORME NF EN Les 5 principaux types de ciments courants : CEM ICIMENT PORTLAND CEM ICIMENT PORTLAND CEM IICIMENT PORTLAND COMPOSE CEM IICIMENT PORTLAND COMPOSE CEM IIICIMENT DE HAUT FOURNEAU CEM IIICIMENT DE HAUT FOURNEAU CEM IVCIMENT POUZZOLANIQUE CEM IVCIMENT POUZZOLANIQUE CEM VCIMENT COMPOSE CEM VCIMENT COMPOSE Contexte normatif

16 LA NORME NF EN CIMENTS COURANTS COMPOSITION DES CIMENTS TYPES DE CIMENT CLINKER K % AUTRES CONSTITUANTS PRINCIPAUX S/D/P/Q/V/W/T/L/LL % CONSTITUANTS SECONDAIRES % CEM I CIMENT PORTLAND 95 à à 5 CEM II CIMENT PORTLAND COMPOSE 65 à 94 6 à 35 S/D/P/Q/V/W/T/L/LL 0 à 5 CEM III CIMENT DE HAUT FOURNEAU 5 à 64LAITIER : 36 à 950 à 5 CEM IV CIMENT POUZZOLANIQUE 45 à 89D/P/Q/V/W : 11 à 550 à 5 CEM V CIMENT COMPOSE 20 à à 80 S/P/Q/V 0 à 5 Contexte normatif

17 LA NORME NF EN Classe de r é sistance R é sistance à la compression MPa R é sistance à court termeR é sistance courante 2 jours7 jours28 jours 32,5 N- 16,0 32,5 52,5 32,5 R 10,0- 42,5 N 10,0- 42,5 62,5 42,5 R 20,0- 52,5 N 20,0- 52,5- 52,5 R 30,0- N : Résistance à court terme ordinaire R : Résistance à court terme élevée CLASSES DE RÉSISTANCE DES CIMENTS COURANTS Contexte normatif

18 LA MARQUE NF CIMENT Les ciments bénéficient de la MARQUE NF Cette MARQUE FRANCAISE DE QUALITE NF nest pas obligatoire, cest une démarche volontaire du fabricant. Elle atteste que les ciments offrent des garanties complémentaires sur leur composition, leurs performances et leurs contrôles. Le droit dusage de la marque est donné après certification de la conformité à la norme *, sur la base dun référentiel plus contraignant (que le marquage CE) en termes dexigences et de contrôles. * NF EN ; * NF P ; * NF P ; * XP P Contexte normatif

19 LA NORME NF EN DÉSIGNATION DUN CIMENT COURANT CE + NF (marque volontaire) CEM II / A – LL 32,5 R CE CP2 NF Famille de ciment courant Nature des constituants autres que le clinker Les 2 classes de résistance à court terme (2 ou 7 jours) R ou N Caractéristiques complémentaires PM/ES/CP1/CP2 Les classes de composition (les lettres A/B ou C précisent la teneur en clinker) Les 3 classes de résistance courante (28 jours) 32,5 / 42,5 / 52,5 Notation CE Notation NF précisant que ce ciment est certifié conforme à la marque NF L/LL (CALCAIRE) – S (LAITIER DE HAUT FOURNEAU) – D (FUMEES DE SILICE) – V (CENDRES SILICEUSES) – W (CENDRES CALCIQUES) – Z (POUZZOLANES) – T (SCHISTES CALCINES) Contexte normatif

20 3. LA NORME ADJUVANTS Contexte normatif

21 LA NORME NF EN ADJUVANTS POUR BETON, MORTIER ET COULIS CLASSIFICATION DES ADJUVANTS : 3 GRANDES CATEGORIES ADJUVANTS MODIFIANT LOUVRABILITE DU BETON Plastifiant / Réducteur deau Superplastifiant / Haut réducteur deau ADJUVANTS MODIFIANT LA PRISE ET LE DURCISSEMENT Accélérateur de prise Accélérateur de durcissement Retardateur de prise ADJUVANTS MODIFIANT DES PROPRIETES PARTICULIERES Entraîneur dair Hydrofuges de masse Rétenteur deau Contexte normatif

22 4. LES NORMES GRANULATS Contexte normatif

23 LA NORME NF EN GRANULATS POUR BETON Cette norme spécifie les caractéristiques des granulats et des fillers élaborés à partir de matériaux naturels, artificiels ou recyclés et des mélanges de ces granulats. Elle sapplique aux granulats dont la masse volumique réelle est supérieure à kg/m3. Elle concerne en particulier les bétons conformes à la norme NF EN 206-1, les granulats entrant dans la composition des produits préfabriqués en béton et les bétons routiers. Elle spécifie les caractéristiques relatives à un système de maîtrise de la production des granulats et à lévaluation de la conformité des produits. Les granulats font lobjet dun MARQUAGE CE. Contexte normatif

24 LA NORME XP P GRANULATS ELEMENTS DE DEFINITION, CONFORMITE ET CODIFICATION Cette norme dapplication volontaire, a pour objet : De définir les termes relatifs aux granulats relevant de la Directive Produits de Construction (DPC) De définir les règles générales permettant deffectuer le contrôle des granulats De préciser les spécifications mentionnées aux normes NF EN Produits auxquelles doivent répondre les granulats pour certains usages. Contexte normatif

25 LA NORME XP P GRANULATS ARTICLE 10 : GRANULATS POUR BETONS HYDRAULIQUES La norme XP P définit à laide de codifications (A, B, C, D), les valeurs des spécifications adaptées à certains types douvrages. Bétons courants Les granulats de code C et ceux dont deux caractéristiques au plus sont de code D conviennent. Bétons de structure de génie civil ou de bâtiments de classe de résistance supérieure à C35/45 Les granulats de code A conviennent. Certains caractéristiques peuvent être de code B. Bétons soumis à des classes dexposition particulières Les granulats de code B conviennent si labsorption est de catégorie A. Contexte normatif

26 5. NORMES DE DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES LES EUROCODES Contexte normatif

27 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DES EUROCODES LES EUROCODES sont des documents de référence reconnus par les autorités des états membres de lUE (Union européenne) et de lAELE (Association Européenne de Libre-échange) comme : Moyen de prouver la CONFORMITÉ DES OUVRAGES AUX EXIGENCES ESSENTIELLES de la Directive sur les Produits de Construction, en particulier : * Stabilité et résistance mécanique * Sécurité en cas dincendie BASE pour établir les SPÉCIFICATIONS DES CONTRATS pour les travaux de construction et les services dingénierie. CADRE pour élaborer les SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES HARMONISÉES des produits de construction. Contexte normatif

28 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DES EUROCODES Les EUROCODES sont des NORMES EUROPÉENNES de CONCEPTION et de CALCUL pour les BÂTIMENTS et les OUVRAGES de GÉNIE CIVIL. Ils fournissent une série de méthodes et de règles techniques communes pour calculer la résistance mécanique des éléments ayant une fonction structurelle dans un ouvrage de construction. Ils concernent les aspects techniques du CALCUL STRUCTURAL et du CALCUL AU FEU. NOTA : Les eurocodes ne sont applicables quaux ouvrages neufs, mais les principes, les exigences de base et les règles fondamentales de lEN 1990 sont applicables pour lévaluation, voire le renforcement, des ouvrages existants. Contexte normatif

29 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DES EUROCODES LES EUROCODES SONT UN ENSEMBLE DE RÈGLES TECHNIQUES GENERALES pour des ouvrages en : - BÉTON- BOIS - ACIER- MAÇONNERIE - MIXTE SPECIFIQUES suivant le type douvrage : - PONTS - SILOS, RÉSERVOIRS… Selon 2 principes fondamentaux : DURABILITE ET ROBUSTESSE DES CONSTRUCTIONS Contexte normatif

30 LES EUROCODES : DES NORMES MODERNES QUI SUPPOSENT QUE : Le CHOIX DU SYSTÈME STRUCTURAL et le projet de structure sont réalisés par un personnel suffisamment qualifié et expérimenté ; LEXÉCUTION est confiée à un personnel suffisamment compétent et expérimenté ; Une surveillance et une MAÎTRISE DE LA QUALITÉ adéquates sont assurées au cours du travail, à savoir dans les bureaux détudes, les usines, les entreprises et sur le chantier ; La structure bénéficiera de la MAINTENANCE ADÉQUATE ; Lutilisation de la structure sera conforme aux hypothèses admises dans le projet. Contexte normatif

31 LA COLLECTION DES EUROCODES LENSEMBLE DES EUROCODES SERA CONSTITUÉ DE 10 DOCUMENTS : NF EN 1990 Eurocode 0 : Bases de calcul des structures NF EN 1991 Eurocode 1: Actions sur les structures NF EN 1992 Eurocode 2 : Calcul des structures en béton NF EN 1993 Eurocode 3 : Calcul des structures en acier NF EN 1994 Eurocode 4 : Calcul des structures mixtes acier-béton NF EN 1995 Eurocode 5 :Calcul des structures en bois NF EN 1996 Eurocode 6 : Calcul des structures en maçonnerie NF EN 1997 Eurocode 7 : Calcul géotechnique NF EN 1998 Eurocode 8 : Calcul des structures pour leur résistance aux séismes NF EN 1999 Eurocode 9 : Calcul des structures en alliages daluminium NOTA : les 10 Eurocodes constituent un ensemble de 59 normes (environ pages). Contexte normatif

32 LIENS ENTRE LES EUROCODES NF EN 1991 NF EN 1990 NF EN 1992NF EN 1993NF EN 1994 NF EN 1995NF EN 1996NF EN 1999 NF EN 1997NF EN 1998 Sécurité structurale, aptitude au service et durabilité Actions sur les structures Conception et calcul Calcul géotechnique et sismique Contexte normatif

33 EUROCODE 0 (NF EN 1990) : BASE DE CALCUL DES STRUCTURES LEUROCODE est basé sur : Le concept dETATS LIMITES et lusage de COEFFICIENTS PARTIELS LEUROCODE 0 fixe les principes et les exigences pour la SECURITE, lAPTITUDE AU SERVICE et la DURABILITE des structures et décrit les bases pour le dimensionnement. LEUROCODE 0 fixe les PRINCIPES et les EXIGENCES à respecter pour conférer aux constructions un niveau de FIABILITE acceptable, en supposant quelles soient lobjet de mesures de GESTION DE LA QUALITE à tous les stades : conception, exécution, exploitation et maintenance. Contexte normatif

34 EUROCODE 1 (NF EN 1991) : ACTIONS SUR LES STRUCTURES LEUROCODE 1 définit des actions et fournit des indications pour la conception structurale de bâtiments et douvrages de génie civil, elles concernent : les poids volumiques des matériaux de construction les poids propre des constructions les charges dexploitation Contexte normatif

35 EUROCODE 2 (NF EN 1992) CALCUL DES STRUCTURES EN BÉTON : NF EN : Règles générales et règles pour les bâtiments NF EN : Règles générales – Calcul du comportement au feu NF EN : Ponts – Calcul et dispositions constructives NF EN : Silos et réservoirs Contexte normatif

36 EUROCODE 2 : CALCUL DES STRUCTURES EN BÉTON Les normes EUROCODE 2 NF EN 1992 parties 1-1, 1-2, 2 et 3 sont destinées à remplacer : les règles Béton Armé aux États Limites 91 révisées 99 : BAEL les règles Béton Précontraint aux États Limites 91 révisées 99 : BPEL Contexte normatif

37 LES ÉVOLUTIONS DE LEUROCODE 2 1 seul texte pour le béton arme et le béton précontraint pas de modification de la méthodologie générale de calcul un certain nombre de méthodes de calcul nouvelles plus grande liberté de conception Contexte normatif

38 6. EUROCODE 2 ET NF EN AU SERVICE DE LA DURABILITÉ DES OUVRAGES Contexte normatif

39 PHILOSOPHIE DE LENROBAGE SELON LEUROCODE 2 Les recommandations de lEUROCODE 2 en matière denrobage sont NOVATRICES. Elles visent, en conformité avec la norme NF EN 206-1, À OPTIMISER de manière pertinente LA DURABILITÉ DES OUVRAGES. La détermination de la VALEUR DE LENROBAGE doit prendre en compte : La CLASSE DEXPOSITION dans laquelle se trouve louvrage (ou la partie douvrage), La DURÉE DE SERVICE attendue, La CLASSE DE RÉSISTANCE du béton, Le type de systèmes de CONTRÔLES QUALITÉ mise en œuvre pour assurer la régularité des performances du béton, La NATURE DES ARMATURES (acier au carbone, inox) La MAÎTRISE DU POSITIONNEMENT DES ARMATURES. Contexte normatif

40 ENROBAGE MINIMAL Cmin, dur mmCLASSE D EXPOSITION Classe li é e à la structureX0XC1 XC2 XC3 XC4 XD1 XD2 XD3 XS2 XD3 XS3 S S S S S S Crit è re CLASSE D EXPOSITION X0XC1 XC2 XC3 XC4 XD1 XS1 XA2 XD2 XS2 XA2 XD3 XS3 XA3 Dur é e d utilisation de projet de 100 ans Majoration de 2 points Classe de r é sistance minimale C30/37 C35/45C40/50 C45/55 Si r é sistance sup é rieure minoration de 1 point Ma î trise particuli è re de la qualit é de production du b é ton Minoration de 1 point Contexte normatif

41 LA NORME BÉTON NF EN Contexte normatif

42 HISTORIQUE Révision XP P E / C Matériaux EN Révision DTU 21 NF P Contexte normatif

43 HISTORIQUE = Contexte normatif

44 La norme NF EN est INCONTOURNABLE Normes et documents dexécution (DTU) Normes et documents dexécution (DTU) Normes de dimensionnement (Eurocode 2) Normes composants Ciment-> NF EN Granulats-> NF EN 12620,… Adjuvants-> NF EN Additions-> NF EN 450-1; … Ciments prompts et alumineux utilisables en France Normes essais Essais sur béton frais -> Séries NF EN … Essais sur béton durci -> Séries NF EN … NF EN Le code des assurances se réfère au respect des règles de lart, des DTU et des normes : la responsabilité de lentreprise et du client est engagée POSITIONNEMENT DE LA NORME NF EN AU CŒUR DU DISPOSITIF NORMATIF FRANCAIS ET EUROPEEN Contexte normatif

45 GÉNIE CIVIL Décret de 1974 Fascicule 65 Livret SNCF CCTG EDF … BATIMENT NF P : marchés privés DTU 21 : exécution des ouvrages en béton DTU applications : dallages, fondations, … HARMONISATION DES TEXTES NF EN incontournable pour les bétons de structure coulés en place Contexte normatif NF EN Exécution des ouvrages en béton (à venir)

46 BÉTONS CONCERNÉS DOMAINES DAPPLICATION : les bétons de structure Béton Prêt à lEmploi fabriqué en centrale Béton fabriqué sur chantier par lentreprise (BCP*) *Bétonnière ou centrale de chantier Contexte normatif

47 LES DEUX FAMILLES DE BÉTON DE LA NF EN BPS (Béton à Propriétés Spécifiées) Remplacent les BCN (bétons à la résistance) BCP (Béton à Composition Prescrite) Remplacent les BCS (bétons au dosage) BCP « Etude » Ou (BCP « Etude ») BCPN « Béton à Composition Prescrite dans une norme » BPE Béton de chantier Un BCP ne doit être spécifié que par un prescripteur expérimenté disposant dune réelle compétence dans la formulation du béton [Introduction à lAnnexe Nationale] Contexte normatif

48 LES BPS B éton à P ropriétés S pécifiées NF EN Classe de résistance en compression Classe dexposition Classe de consistance Dimension maximale des granulats Dosage en ciment découlant de la classe dexposition Classe de teneur en chlorures Contexte normatif

49 LES BPS Classe de résistance 30 MPa 37 MPa C30/37 (béton normal ou béton lourd) Cube Valeur prise en compte dans les calculs de dimensionnement Cylindre Contexte normatif

50 LES BPS Classes dexposition La norme définit SIX CLASSES DEXPOSITION, en fonction des ACTIONS dues à lENVIRONNEMENT : XO : AUCUN RISQUE de CORROSION NI DATTAQUE XC : CORROSION INDUITE PAR CARBONATATION XD : CORROSION INDUITE PAR LES CHLORURES, AYANT UNE ORIGINE AUTRE QUE MARINE XS : CORROSION INDUITE PAR LES CHLORURES PRESENTS DANS LEAU DE MER XF : ATTAQUE GEL/DEGEL AVEC ou SANS AGENT DE DEVERGLAÇAGE XA : ATTAQUES CHIMIQUES Contexte normatif

51 LES BPS Classes de consistance Les classes daffaissement au cône dAbrams sont les suivantes : S1 BPS NF EN S2 S3 S4 S5 ( nouvelle classe ) S1 S2 S3 S4 S5 Affaissement en mm >220 Contexte normatif

52 LES BPS Classe de teneur en chlorures CL 0,20Béton précontraint CL 0,40Béton armé CL 0,65Béton armé CEM III CL 1,00Béton non armé BPS NF EN Cl 0,40 BA 0,40 % > 90% Contexte normatif

53 DÉSIGNATION DU BPS NF EN XC1/XC2 (F)BPS NF EN 206– 1 C25/30Dmax 22,4CL 0,40S3 Conformité à la norme européenne Classe de résistance à la compression : fck cyl 25 / fck cub 30 Classe dexposition Granularité Classe de consistance Classe de teneur en chlorures Les BPS sont les produits principalement commercialisés par le BPE Les BPS sont les produits principalement commercialisés par le BPE Contexte normatif

54 LES BCP BCP Bétons à Composition Prescrite Deux types de BCP BCP résultant dune « étude » Composition détaillée établie par le client-prescripteur BCP défini dans une « norme » Dosage en ciment prédéfini art du DTU 21 Contexte normatif

55 LES BCP CAS DES BCP SUR ÉTUDE Les spécifications de base dun BCP selon la norme NF EN sont les suivantes : dosage en ciment, type et classe de résistance rapport E/C ou consistance (classe, valeur cible) type, catégorie et teneur maximale en chlorures des granulats type, quantité et origine des adjuvants ou additions D max granulats + limitation des fuseaux granulaires conformité à la norme NF EN (Spécifications minimales selon les classes dexposition) Contexte normatif

56 LES BCP CAS DES BCP DÉFINIS PAR LE SEUL DOSAGE EN CIMENT NF EN : Les BCPN sont fabriqués sur le chantier par lutilisateur pour son propre usage NF P DTU 21 : Utilisation limitée aux cas suivants : RC ouvrages de catégorie A ( R + 2 ) classes dexposition X0, XC1 et XF1 et assimilées pas dentraîneur dair Surdosage en ciment + minoration des résistances mécaniques = pas de contrôles Surdosage en ciment + minoration des résistances mécaniques = pas de contrôles Contexte normatif

57 LES BCP Les résistances caractéristiques de calcul pour les BCPN (DTU 21) fck28,cyl 400 kg/m³ 20 MPa 350 kg/m³ 16 MPa20 MPa 300 kg/m³ 12 MPa16 MPa 250 kg/m³ 08 MPa12 MPa Sur justification spéciale : Si le béton a été utilisé sur un chantier B ou C et dispose dun atelier de suivi Contexte normatif

58 LES BCP Dosages minimaux majorés en ciment pour les ouvrages de catégorie A pour les BCPN (DTU 21) 350 kg/m³ pour du BA 300 kg/m³ pour du Béton non armé 250 kg/m³ pour du Béton non armé de semelle filante Les additions ne sont pas prises en compte Les entraîneurs dair sont interdits Contexte normatif

59 LES BCP CAS DUN BÉTON COMPOSITION PRESCRITE COMMANDÉ AU BPE Étude particulière Composition détaillée Contrôles de résistance par lutilisateur définis dans DTU 2 1 Client prescripteurProducteur Garantie de respect de la composition donnée par lutilisateur Contexte normatif

60 LES BCP Les BCP impliquent un rôle et une responsabilité accrus du client-prescripteur Les BCP sont des produits principalement fabriqués sur chantier Contexte normatif

61 LES CLASSES DEXPOSITION BPSBCP CLASSES DEXPOSITION Contexte normatif

62 LES CLASSES DEXPOSITION Béton non armé ne subissant aucune agression XA XD XS XF XC X0 Courantes Particulières Choix de la classe dexposition Responsabilité du prescripteur Béton armé Béton non protégé soumis à des cycles gel/dégel Corrosion induite par des chlorures présents dans leau de mer Corrosion induite par des chlorures ayant une origine autre que marine Attaques chimiques Contexte normatif

63 LES CLASSES DEXPOSITION COURANTES Risque de corrosion par carbonatation XC Béton armé ou précontraint Contexte normatif

64 LES CLASSES DEXPOSITION COURANTES XF Béton armé Risque de gel dégel Contexte normatif

65 LES CLASSES DEXPOSITION COURANTES Sévère XF1 XF3 Faible Modéré Faible Modéré XF2 XF4 Gel Lien état de saturation et recommandations Contexte normatif

66 LES CLASSES DEXPOSITION COURANTES Carte des zones de gel Contexte normatif

67 LES CLASSES DEXPOSITION Liant éq. miniAdditions maxi Ex: Cendres volantes Résistance miniAir miniNature cimentE eff /liant équivalent maxi XC1/ XC2 XF2XF3XF4X0XF1 XC3,XC4,XD1 Expositions courantes 0,65 C20/ , , ,55 C25/ ,30 4 0,55 C30/ ,30 4 0,45 C30/ ,30 4 0,60 C25/ , PM/E S Contexte normatif

68 LES CLASSES DEXPOSITION PARTICULIÈRES Corrosions des armatures par les chlorures XD ou XS Béton armé ou précontraint Contexte normatif

69 LES CLASSES DEXPOSITION PARTICULIÈRES Attaques chimiques XA Béton armé Contexte normatif

70 LES CLASSES DEXPOSITION PARTICULIÈRES VALEURS LIMITES POUR LES CLASSES DEXPOSITION AUX ATTAQUES CHIMIQUES Eaux de surface et souterraines : XA1XA2XA3 Sulfate mg/l >200 et 600 et 3000 et < 6000 Ph Ammoniac mg/l >15 et 30 et 60 et < 100 Gaz carbonique mg/l >15 et 40 et 100 Magnésium mg/l >300 et 1000 et 3000 Sol : Sulfate mg/kg >2000 et 3000 et et < Acidité >200 nest pas rencontré dans la pratique Contexte normatif

71 LES CLASSES DEXPOSITION Liant éq. miniAdditions maxi Ex: Cendres volantes Résistance miniAir miniNature cimentE eff /liant équivalent maxi Expositions particulières : attaques XS2/XS1XS3XD2XD3XA1 PM XA2 ES XA3 0,55 C30/ ,15 - PM 0,50 C35/ ,15 - PM 0,55 C30/ , ,50 C35/ , ,55 C30/ ,30 - 0,50 C35/ ,15 - 0,45 C40/ ,00 - MARINSCHLORESCHIMIQUES P ES Contexte normatif

72 LES CLASSES DEXPOSITION : CONCLUSIONS XF XD XAXC Plusieurs classes dexposition peuvent se combiner sur une même partie de louvrage (par exemple XA1 et XF3) Contexte normatif

73 LES CLASSES DEXPOSITION COURANTES Garage Sous-sol SéjourCuisine Chambre 1SdB Dég t Chambre 2 Choix de la classe dexposition Responsabilité du client-prescripteur Principales expositions courantes XF2 ou + Dallage extérieur XF1 ou + Voile extérieur non protégé XC1 Voile extérieur protégé de lhumidité XC1 Voile protégé de lhumidité XC1 Plancher dalle pleine ou pré-dalle XC1/ XC2 XA si sol agressif Fondation armée Pour les bétons ne subissant aucune agression, non armés ou faiblement armés avec enrobage dau moins 5 cm : X0 Contexte normatif

74 LES NORMES DEXÉCUTION Contexte normatif

75 LA NORME NF P (DTU 21) Contexte normatif

76 NF EN ET DTU21 NF EN 206 –1 BETON Partie 1 : Spécifications, performances, production et conformité NF P (DTU 21) Exécution des ouvrages en béton À venir NF EN Exécution des ouvrages en béton + Le DTU 21 définit les conditions dexécution des ouvrages en béton et en béton armé. Il fixe les contrôles techniques minimaux qui incombent à lentreprise + À venir NF EN Contexte normatif

77 DTU 21 DE MARS 2004 Autoporteur du point de vue mise en œuvre Eurocompatible du point de vue du matériau béton Transition vers la future norme NF EN Nouveautés : Catégories de chantier (A, B et C) Prend en compte les bétons jusqua 80 MPa (classe C80/95) Précise les conditions de cure Donne des règles sur les incorporations Définit les contrôles du béton destiné à louvrage Précise les tolérances dimensionnelles (EN ) Donne une procédure dalerte Contexte normatif

78 LES TROIS CATÉGORIES DE CHANTIER Catégorie A Chantiers de petite importance Construction comportant au plus deux étages sur rdc et un s.s Exemples : MI isol., MI jum… Catégorie B Chantiers de moyenne importance: Bâtiments dau plus 16 niveaux La quantité de béton est < à 5000 m 3 Catégorie C Chantiers de grande importance Bâtiments de plus 16 niveaux : IGH, entrepôts industriels à fortes charges… Contexte normatif

79 INSERTIONS CE QUIL NE FAUT PAS FAIRE Contexte normatif

80 LES INCORPORATIONS DANS LES DALLES ET LES MURS CE QUIL FAUT FAIRE Les incorporations dans les dalles et les murs doivent satisfaire aux spécifications suivantes (§ 7.2.3) : Être situées entre les nappes darmature (lorsquelles existent) Permettre un enrobage dau moins 4 cm Présenter, sauf localement, une distance horizontale de 4 cm Au droit des croisements = < demie-épaisseur Contexte normatif

81 LES ÉTATS DE SURFACES VERTICALES Contexte normatif

82 LES ÉTATS DE SURFACES HORIZONTALES Contexte normatif

83 PROCÉDURE DALERTE = RESPONSABILITÉ DE LENTREPRENEUR OK f a28 < f ck28 f a28 f ck28 Anomalie : Représentativité du résultat Problème déprouvettes Problème de transport Non conformité à NF EN OK Chaque lot de béton fait lobjet dau moins 4 éprouvettes contrôle de production du BPE ! Si anomalie ou détectée OK f a 28 et f ck28 Contexte normatif

84 LA (FUTURE) NORME NF EN Contexte normatif

85 LA FUTURE NORME NF EN Les domaines recouvrent assez bien ceux traités par : Le DTU 21 pour les travaux de bâtiment ; Le fascicule 65 pour le domaine des ouvrages dart. Mais lapproche nest pas la même … Contexte normatif

86 DOMAINE DAPPLICATION 1.La présente norme européenne fournit les prescriptions communes pour l'exécution des structures en béton. 2.La présente norme compte sur les spécifications dexécution pour établir toutes les exigences spécifiques appropriées pour une structure particulière. 3.La présente norme est applicable aux ouvrages en béton provisoires aussi bien que définitifs 4.… 5.… 6.La présente norme ne couvre pas la spécification, la production, et la conformité du béton. Contexte normatif

87 LAPPROCHE PROPOSÉE PAR LA NORME NF EN Une approche basée dabord sur la Qualité Imposant la production de « spécification dexécution » En accord avec le niveau de qualité visé Fonction des exigences de la « classe dexécution » retenue. Contexte normatif

88 TERMES ET DÉFINITIONS Contexte normatif

89 GESTION DE LEXÉCUTION Les exigences relatives au système de management de la qualité Sont spécifiées en utilisant l'une des 3 classes suivantes, pour lesquelles la sévérité du niveau dexigences augmente de la classe 1 à la classe 3 : classe d'exécution 1 ; classe d'exécution 2 ; classe d'exécution 3. Contexte normatif

90 UN EXEMPLE DE LINFLUENCE DES CLASSES DEXÉCUTION 3 Contexte normatif

91 LA NORME NF EN EN RÉSUMÉ Les spécifications doivent répondre aux exigences définies dans la classe dexécution retenue, leurs rédactions nécessitent des supports techniques. Le DTU 21 ou le fascicule 65 fournissent beaucoup des supports correspondants Contexte normatif

92 LE DTU DALLAGES : DTU 13-3 (NF P ) Contexte normatif

93 CONCEPTION, CALCUL ET EXÉCUTION DES DALLAGES 4 Parties : Cahier des clauses techniques : - NF P dallages à usage industriel ou assimilés - NF P dallages à usage autre quindustriel ou assimilés - NF P dallages de maisons individuelles Cahier des clauses spéciales : - NF P cahier des clauses spéciales Contexte normatif

94 Contexte normatif

95 Contexte normatif

96 7. LES NORMES POUR LES PRODUITS PRÉFABRIQUÉS EN BÉTON Contexte normatif

97 NORMES EUROPÉENNES DES PRODUITS EN BÉTON Normes de produits de structure Des normes qui se réfèrent à la NF EN « Règles communes pour les produits préfabriqués en béton ». Normes de produits non structuraux + les blocs Des normes qui contiennent en elles-mêmes toutes les spécifications nécessaires. Contexte normatif

98 LES PRINCIPALES NORME NF EN QUI CONTIENNENT EN ELLES-MÊMES TOUTES LES SPÉCIFICATIONS NÉCESSAIRES (1) Caniveaux hydrauliques NF EN 1433 Éléments pour clôtures NF EN Fosses septiques NF EN Produits de voirie NF EN 1338/39/40(2) Séparateurs de liquides légers NF EN Séparateurs à graisse NF EN Traverses de chemin de fer NF EN /5 Tuyaux, regards, boîtes NF EN 1916/17(2) Blocs en béton NF EN 771-3/4/5(2) (1) Parues ou en cours (2) Des compléments nationaux dapplication existent Contexte normatif

99 LES PRINCIPALES NORMES NF EN QUI SE RÉFÈRENT AUX RÈGLES COMMUNES (NF EN 13369) (1) Cadres enterrés NF EN Candélabres en béton NF EN 40-4 Dalles alvéolées NF EN 1168 Éléments de fondation NF EN Éléments de mur et façade NF EN Éléments linéaires de structure NF EN Éléments de planchers nervurés NF EN Éléments de ponts NF EN Escaliers NF EN Mâts et poteaux NF EN Mobilier urbain et de jardin NF EN 13198(1) Pieux de fondation NF EN Poutrelles et entrevous NF EN /2 Prédalles pour systèmes de planchers NF EN (1) Non harmonisée Contexte normatif

100 LE CONTEXTE NORMATIF POUR LES PRODUITS DE STRUCTURE (AUTRES QUE LES BLOCS) Structures en béton Produits de structure Normes européennes harmonisées pour les produits préfabriqués en béton et NF EN NF EN (Béton) Normes sur les constituants NF EN 1992 Eurocodes (BAEL et BPEL) (Calcul des structures en béton) Fascicule 65A ou autre CCTG Recommandations Gel-dégel, Alcali-réaction du LCPC NF P (Exécution des ouvrages en béton) En préparation EN (Exécution des structures en béton) Contexte normatif

101 NF EN : RÈGLES COMMUNES POUR LES PRODUITS PRÉFABRIQUÉS EN BÉTON Contexte normatif

102 DOMAINE DAPPLICATION DE LA NORME NF EN Produits fabriqués en usine et destinés à des bâtiments ou des ouvrages de génie civil : NF EN citée en référence dans les normes de produits structuraux NF EN peut être utilisée pour les produits pour lesquels il nexiste pas de norme La norme NF EN nest pas une norme harmonisée, elle ne peut donc pas seule conduire au marquage CE. Contexte normatif

103 LA NORME NF EN EST EN PHASE AVEC LES AUTRES NORMES les Eurocodes pour le calcul des structures les normes de constituants du béton : - ciments courants (NF EN 197-1), granulats (NF EN 12620), - adjuvants (NF EN 934-2) la norme NF EN les normes dessais sur béton frais et sur béton durci - (séries NF EN et NF EN 12390) la future norme NF EN sur lexécution des structures en béton Contexte normatif

104 STRUCTURE DE LA NORME NF EN Domaine dapplication 2.Références normatives 3.Termes et définitions 4.Prescriptions 5.Méthodes dessai 6.Evaluation de la conformité 7.Marquage 8.Documentation technique 9.Annexes A à O Contexte normatif

105 NORME PRODUITS DE STRUCTURE ET RÈGLES COMMUNES 4Prescriptions 4.1Matériaux 4.2Production 4.3Prescriptions relatives aux produits finis 5Méthodes dessai 5.1Essais sur le béton 5.2Mesurage des dimensions et des caractéristiques de surface 5.3Poids des éléments 6Évaluation de la conformité 6.1Généralités 6.2Essais de type 6.3Contrôle de la production en usine 7Marquage 8Documentation technique NF EN Pour assurer la cohérence des documents, le plan de la norme produit (ici la NF EN : éléments linéaires de structure) suit celui des règles communes 4Prescriptions 4.1Matériaux 4.2Production 4.3Prescriptions relatives aux produits finis 4.3.1Géométrie 4.3.2Aspect de surface 4.3.3Résistance mécanique 4.3.4Résistance et réaction au feu 4.3.7Durabilité 4.3.8Autres prescriptions 5Méthodes dessai 5.1Essais sur le béton 5.2Mesurage des dimensions 5.3Poids des produits 6Évaluation de la conformité 6.1Généralités 6.2Essais de type 6.3Contrôle de la production en usine 7Marquage et étiquetage 8Documentation technique… Annexes (dont annexe ZA) NF EN Contexte normatif

106 NF EN : EXIGENCES SUR LES CONSTITUANTS La norme NF EN reprend les exigences sur les constituants de la norme NF EN Laptitude à lemploi dun constituant est établie dès lors quil respecte lun des textes ci-après : une norme européenne ou internationale (ISO) spécifique au constituant ou une norme ou des prescriptions nationales en vigueur sur le lieu dutilisation du béton ou un agrément technique européen (ATE) visant spécifiquement son emploi dans le béton ou les produits en béton Contexte normatif

107 RÉSISTANCE À LA COMPRESSION Selon la norme NF EN : Le fabricant peut choisir des classes intermédiaires, par paliers de 1 N/mm 2 La classe minimale du béton doit être égale à : - C20/25 dans le cas des produits en béton armé - C30/37 dans le cas des produits en béton précontraint Contexte normatif

108 MESURE DE LA RÉSISTANCE À LA COMPRESSION (NF EN 13369) Mesure de la résistance à la compression (NF EN 13369) Résistance potentielle Déterminée sur des éprouvettes moulées conservées dans leau Résistance structurale directe Déterminée à partir de lélément, conformément à la NF EN , à laide de carottes ou des éprouvettes découpées Résistance structurale indirecte Déterminée à partir déprouvettes fabriquées avec du béton frais,conservées dans les conditions de lusine, aussi près que possible du produit. Nécessite des essais préalables pour définir la correspondance avec la résistance structurale directe. Contexte normatif

109 NF EN : EXIGENCES POUR LA DURABILITÉ DU BÉTON Contexte normatif

110 Exemple NF EN Éléments de structure linéairesNF EN NF EN § Tableaux NAF1 et NAF2 de NF EN Contexte normatif

111 Les spécifications sur le béton sont définies dans deux tableaux (NA.F.1 et NA.F.2) communs aux normes NF EN et NF EN : Résistance minimale à la compression du béton Rapport maximal Eau Efficace /Liant Equivalent Dosage minimal en liant équivalent ou absorption deau maximale Teneur minimale en air dans le béton (pour les classes XF) Autre exigence : teneur en chlorure maximale Contexte normatif

112 PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LES DEUX TABLEAUX La prescription dans NA.F.2 de valeurs dabsorption deau maximales en remplacement des dosages minimaux en liant équivalent Les limites sur les rapports Eau efficace/Liant équivalent plus contraignantes Les classes de résistance minimales plus élevées pour les classes dexposition XC, XS, XD et XF Contexte normatif

113 EXTRAIT DU TABLEAU NA.F.1 DES NORMES NF EN ET NF EN Valeurs limites applicables en France pour la composition et les propriétés du béton en fonction de la classe dexposition Contexte normatif

114 EXTRAIT DU TABLEAU NA.F.2 DES NORMES NF EN ET NF Valeurs limites applicables en France pour la composition et les propriétés du béton des produits préfabriqués en usine en fonction de la classe dexposition * Pour les bétons non précontraints Contexte normatif

115 UTILISATION DES TABLEAUX NA.F.1 ET NA.F.2 Les valeurs limites pour les bétons utilisés en France sont données dans le Tableau NA.F.1, sauf dans le cas de bétons destinés aux produits préfabriqués en usine pour lesquels le Tableau NA.F.2 sapplique excepté quand : la référence au Tableau NA.F.1 est explicite ; les produits sont couverts par une norme prévoyant des conditions denvironnement et fixant des exigences de durabilité spécifiques (alors seule la norme concernée sapplique). Contexte normatif

116 LA NORME NF EN SPÉCIFIE ÉGALEMENT des conditions limites pour la réalisation des traitements thermiques des conditions garantissant une bonne cure du béton Contexte normatif

117 CONDITIONS POUR LES TRAITEMENTS THERMIQUES Environnement des produits Température maximale moyenne du béton A prédominance sec ou modérément humide 85 °C Humide ou alternance dhumidité et de séchage 65 °C T est la température maximale moyenne dans le béton, les valeurs individuelles peuvent être supérieures de 5 °C. Quand 70 °C < T < 85 °C des essais initiaux doivent avoir démontré que la résistance requise est respectée à 90 jours. Contexte normatif

118 NF EN : ENROBAGE DES ARMATURES En complément des exigences sur le matériau adaptées à la classe dexposition, la norme NF EN spécifie également : un enrobage minimal des armatures et une compacité minimale du béton denrobage Contexte normatif

119 CONCLUSION Produits préfabriqués structuraux en béton, autres que les blocs : Normes européennes harmonisées sappuyant su la norme NF EN 13369, laquelle précise et complète, pour les aspects concernant les produits préfabriqués structuraux, la norme NF EN Conformité aux normes de produits structuraux = Satisfaction aux exigences de la norme NF EN Autres produits préfabriqués, dont les blocs : Normes européennes harmonisées contenant en elles-mêmes toutes les spécifications nécessaires. Contexte normatif

120 MÉMENTO Les produits en béton sont conformes à leurs normes respectives Marquage CE Marquage CE Permet la libre circulation du produit au sein de lUnion Européenne Certification volontaire (exemple NF) Certification volontaire (exemple NF) Une preuve démontrant que le produit est conforme à des caractéristiques de sécurité, daptitude à lemploi et de durabilité définies dans le référentiel de certification correspondant Contexte normatif


Télécharger ppt "Contexte normatif. Intro Tout sur les normes Normes sur les constituants du béton La norme adjuvants Les normes granulats Normes de dimensionnement des."

Présentations similaires


Annonces Google