La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Les formes urbaines et la mobilité quotidienne. Vers un urbanisme des modes doux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Les formes urbaines et la mobilité quotidienne. Vers un urbanisme des modes doux."— Transcription de la présentation:

1 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Les formes urbaines et la mobilité quotidienne. Vers un urbanisme des modes doux ? Guillaume Pouyanne Maître de Conférences en Economie Urbaine GREThA, UMR CNRS 5113 Université de Bordeaux Rencontres « De la ville automobile à la ville à vivre » Bordeaux, 17.XI.2011

2 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Létalement urbain : état des lieux

3 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113

4

5

6 Etalement urbain : –Faibles densités –Discontinuité urbaine De Saint-Médard (33) à Saint-Louis (MO)…

7 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Lautomobile, un mode davenir… dans les années 60 « Ladaptation de la ville à lautomobile » –Infrastructures : rocades, parkings souterrains… –Accession à la propriété et étalement urbain Usage de lautomobile Etalement urbain (1) (2) (1)Transformation des gains de vitesse en allongement des distances (Loi de Zahavi) (2)La « dépendance automobile » due à la faible densité

8 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Le lien densité – consommation dénergie Source : Newman et Kenworthy, 1998 Source : Fouchier, 1997

9 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Létalement urbain, un mode socialement coûteux Les inconvénients de létalement urbain –Consommation extensive de sols (Camagni et al., 2002), destruction despaces naturels (Jenks et al., 1996) –Coûts de la croissance urbaine, éparpillement des services publics (Morlet, 2001) –Sur-utilisation de lautomobile Externalités de densité et nécessité de lintervention publique (Deal & Schunk, 2004) Une forme « coûteuse » de la croissance urbaine (Ewing, 1997)

10 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Source : Deymier, Gaschet, Pouyanne, 2008

11 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Source : Deymier, Gaschet, Pouyanne, 2008

12 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Linjonction au développement durable La « mobilité durable » : « assurer un équilibre durable entre les besoins en matière de mobilité et de facilité daccès, dune part, et la protection de lenvironnement et de la santé dautre part. » (LAURE du 30/12/1996, art. 14) La perspective dune augmentation du prix des carburants…

13 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 La diabolisation de lautomobile

14 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 La Ville Compacte Avantages des fortes densités : –Distances de déplacement plus faibles (Krizek, 2003) –Partage modal en faveur des modes doux (Cervero & Kockelman, 1997 ; Levinson et Kumar, 1997) Consommation énergétique et pollutions plus faibles (Newman et Kenworthy, 1998) Justifications : –Meilleure accessibilité (Fouchier, 1997) –La congestion grève lavantage-temps de lauto (Pouyanne, 2004) –Plus grande efficacité des TC (Kenworthy et Laube, 1999)

15 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 La maîtrise de létalement

16 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113

17 De la densification aux « courtes distances » (1) La courte distance : condition du report modal –Du quantitatif (densité) au qualitatif : la mixité emplois-résidents –Le « Nouvel Urbanisme » (E. Plater-Zyberck, Andrès Duany…) Jakriborg, Sweden Prospect New Town (Colorado) : the unsprawl city

18 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Les « éco-quartiers » Un modèle : le quartier Vauban à Fribourg : lurbanisme des courtes distances –Desservi par le tramway –Mixité emplois-résidences –Zones 30, rues piétonnes (« rues-jeux ») –Pas de stationnement pour les voitures (mais parc à vélo) –Auto-partage et parking en entrée de quartier GWL – Terrein (Amsterdam) : la voiture persona non grata A quand des éco-zones dactivité ?..

19 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 De la densification aux « courtes distances » (2) Le « polycentrisme en réseau » –Ex : Tokyo, le polycentrisme compact interconnecté La densification doit être ciblée –Renforcer (densifier) les centres périphériques Lille : les DIVAT –Adosser développement urbain et axes de transport : les « corridors dintensification urbaine » Stuttgart : conditionner louverture à lurbanisation à des critères daccessibilité (cf. politique « ABC » Pays-Bas) Bordeaux : logements le long du tram Taxe (France) ou subvention (Rhénanie –NW) au logement

20

21 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Tokyo

22 La verticalité en débat…

23 Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 En guise de conclusion Laction sur la forme urbaine est lente… … et les échéances à court terme. Vers de nouvelles mobilités usages ? –Partager plutôt que posséder Lautopartage : des difficultés pour simposer La location à la carte : « Mu » de Peugeot Le VLS, lALS –Sédentarité et hypermobilité (Kauffmann, 2009)


Télécharger ppt "Groupe de Recherche en Economie Théorique et appliquée – UMR CNRS 5113 Les formes urbaines et la mobilité quotidienne. Vers un urbanisme des modes doux."

Présentations similaires


Annonces Google