La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Est-ce possible ? Agir sur les ressources physiques en EPS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Est-ce possible ? Agir sur les ressources physiques en EPS."— Transcription de la présentation:

1 Est-ce possible ? Agir sur les ressources physiques en EPS

2 Organisation de lintervention : 1 1- Une réflexion professionnelleUne réflexion professionnelle 2 2- Des enjeuxDes enjeux 3 3- Le projet pédagogique, une affaire de choixLe projet pédagogique, une affaire de choix 4 4- Les APSA pour développer desLes APSA pour développer des ressources physiques 5 5- Les contenus denseignement, laLes contenus denseignement, la situation dapprentissage 6 6- Exemples de mise en œuvreExemples de mise en œuvre 7 7- ConclusionConclusion

3 1- 1- Une réflexion professionnelle

4 Constats et prise de conscience: Inquiétude des médecins (obésité, sédentarité, conduites déviantes…) Inquiétude des médecins Rapport à leffort physique négatif et des performances moyennesRapport à leffort physique négatif et des performances moyennes Des expériences personnelles qui interrogent Il est nécessaire dagir sur la santé du public scolaire

5 Des chiffres parlant: 17% des jeunes sont en surpoids (3,5% en situation dobésité) (source: le programme « Bouge…une priorité pour ta santé) En épidémiologie, le temps passé devant la télévision est un indice pour évaluer le niveau dinactivité physique. La moyenne actuelle est de 3h40 devant les écrans! Des campagnes de recherche nombreuses (exemple avec létude associant INRA, CNRH Auvergne et CHU Clermont-Ferrand sur les capacités physiques des adolescents obèses)les capacités physiques des adolescents obèses Une étude aux États-Unis (Surgeon General Report, 1996) a souligné les effets de la technologie moderne sur la dépense physique, non compensés pendant les loisirs. Le manque dactivité et ses répercussions sur la santé public est décrié au quotidien dans les médias (stress au travail, maladie cardio-respiratoire…) Retour

6 Chez des adolescents obèses, une activité physique régulière, progressive, accompagnée dune alimentation équilibrée amènent une baisse importante de masse grasse et une élévation des capacités physiques. Cette étude souligne limportance dune régularité de la pratique sur le long terme.

7 Beaucoup trop délèves qui soufflent à lannonce des temps de courses. Des comportements de facilité (choix de contrats ne posant pas de difficulté) et de moindre effort Une persévérance à leffort faible par manque de capacité et/ou par manque de volonté Une disparité importante des performances qui interpelle pour des élèves ayant de la pratique physique depuis lécole primaire. Retour

8 Le test du chronomètre (le temps de travail effectif lors dune leçon dune heure) Les difficultés rencontrées sur le terrain en course de durée, à léchauffement. Témoin attristé de la mauvaise santé dun certain nombre délèves (physique, mentale et sociale propice à lémergence de conduite déviante) Des évaluations certificatives qui font débats (ex: fiches BAC). Des exigences trop élevées ou une incapacité à élever le niveau de performance des élèves? Retour

9 LEPS un terrain privilégié Ses objectifs La mobilisation et le développement des ressources afin de rechercher lefficacité dans laction Lacquisition de compétences et connaissances nécessaires au développement de la santé Sa spécificité Sollicitation de lindividu dans toutes ses dimensionsSollicitation de lindividu dans toutes ses dimensions, cognitive, affective, sociale et physique, nécessaires pour appréhender le concept de santé Ses ressources Littérature scientifique, professionnelle comme un éclairage sur les conditions pour agir sur les ressources en EPS (théories, expériences, précautions) MAIS…

10 EPS ET SANTE QUELQUES MOTS: L EPS, dans son histoire, a toujours montré une volonté dagir sur la santé des personnes. Par sa particularité, celle de sappuyer sur le corps agissant, l EPS est sans doute la discipline scolaire la plus apte à éduquer les futurs adultes à la sécurité et la santé. Dailleurs les programmes de notre discipline place cette priorité parmi les trois objectifs généraux poursuivis : « Lacquisition des compétences et connaissances nécessaires à lentretien de la vie physique et au développement de sa santé tout au long de la vie » A une période de notre vie sociale où les problèmes de santé sont mis en avant tels que lobésité, le mal de dos, les problèmes respiratoires, le stress…dus à diverses causes (mauvaise alimentation, sédentarité, pollution, mal-être…), les enseignants sont particulièrement sensibles à cette préoccupation. Notre discipline doit se donner les moyens dy répondre.

11 Est-il possible dagir sur les ressources physiques des élèves en EPS? Exigences de notation pour les examens Se confronter au problème de sens, de motivation (ex:course de durée) 1h40 hebdomadaire de pratique effective Juxtaposition de cycles dAPSA de nature différente

12 HIATUS VOLONTE DAGIR SUR LES RESSOURCES PHYSIQUES MISE EN ŒUVRE SUR LE TERRAIN AGIR SUR LES RESSOURCES PHYSIQUES, ILLUSOIRE OU DOMAINE DU POSSIBLE?

13 J.Bordet : Attitudes pédagogiques et évaluation Une recherche qui montre que depuis les années 80 il existe: « une attitude dominante de mise à lécart de lenseignement des connaissances pratiques de la physiologie de leffort, mais aussi la montée dune mythification du travail de la capacité énergétique ou aérobie de lélève » « une mise à distance de la composante sportive performative en EPS, doù une minimisation de léducation de lélève vis-à-vis de leffort. » (Revue EPS,1996)

14 Des potentiels, aptitudes ou valeurs permettant de contribuer à réaliser des performances motrices avec la mise en jeu dhabiletés. On y retrouve: la vitesse, la force, lendurance lactique, ladresse, la souplesse, lendurance aérobie. Définir les ressources physiques: Sommaire

15 2- 2- Des enjeux

16 Un enjeu professionnel et politique Si cet investissement physique est non significatif, a t-on alors besoin de cours d E.P.S pour connaître les principes dentraînement, les conseils et les précautions pour assurer le maintien de sa santé? Peut-on rendre compte objectivement du volume de travail physique des élèves pour maintenir la pertinence dun objectif lié à la mobilisation et au développement des ressources ? Peut-on éduquer à la santé sans mobiliser et développer les ressources chez les individus? (travaux de Lantz et Alexandre, Revue EPS n° 327, 2007)Lantz et Alexandre

17 Le cours d E.P.S, le seul lieu où TOUS LES ELEVES ont la possibilité de mobiliser et dexploiter au mieux leurs potentialités physiques, déprouver les connaissances théoriques, que ce soit de façon motivée et volontaire ou que ce soit de façon contraignante. Doit-on réserver la possibilité dêtre plus performant physiquement, maintenant et plus tard, aux seuls jeunes pratiquant une activité physique en club?

18 Il existe de nombreux ouvrages pour nous éclairer sur les possibilités de développement des qualités physiques, les périodes favorables, les méthodes et les précautions à prendre. Et force est de constater que les années collège - lycée constituent une période clé pour le développement du potentiel des individus. Un enjeu ontogénétique

19 « (...) certains auteurs considèrent même que si la sollicitation a été insuffisante au moment de la puberté, jamais par la suite les sujets natteindront le niveau quils auraient été en droit despérer ». JM Le Chevalier, Énergie et conduites motrices, INSEP, Le curriculum de développement des qualités physiques (Duchateau, l'enfant et le sport, De Boeck, 1998 )Le curriculum de développement des qualités physiques (Duchateau, l'enfant et le sport, De Boeck, 1998 ) Tableau : le développement des qualités physiques

20 Un enjeu didactique et pédagogique Le manque de temps qui peut donner un caractère illusoire à toute idée de développement des ressources physiques en EPS.Le manque de temps La succession de cycles avec des activités de nature différente discréditant les activités « pour développer les ressources » en raison de leffet de désentraînement.des activités de nature différente La confrontation des élèves à la notion deffort physique et par là leurs motivations. Le problème du sens.Le problème du sens Les exigences des examens en terme de connaissances et de compétences à faire acquérir, évinçant très souvent la préoccupation relative à la mobilisation des ressources physiques.Les exigences des examens Sommaire

21 1h40 hebdomadaire de pratique effective «...il semble possible de conclure que la VMA des sujets puisse être améliorée dans un contexte scolaire en consacrant une heure par semaine à un travail de course en endurance ». « Lintensité est une des conditions du développement du potentiel de lélève » (M. Gerbeaux et S. Berthoin, Aptitudes et pratique aérobie chez lenfant et ladolescent, PUF, 1999 ) Sous certaines conditions nous croyons pouvoir agir sur les ressources physiologiques des élèves !

22 Juxtaposition de cycles dAPSA de nature différente « (...) il a été observé que des leçons dEPS dont lobjectif clairement annoncé est la croissance de la dépense énergétique de lélève en augmentant la part des APS modérément intensives (Fc de battmin), peuvent améliorer la condition physique de type aérobie (Sallis et Patrick, 1994) ». Nous devons faire une programmation dAPSA cohérente pour un continuum dans la sollicitation des ressources physiologiques ! Oser dire que développer les ressources physiologiques ne se résume pas à programmer la course de durée ou la musculation ! (E. Van Praagh, Dossier n°35, EPS, 1998)

23 Se confronter au problème de sens, de motivation (ex:course de durée) « Le plaisir est pensé comme une motivation fondamentale. Dans ce sens, il na pas à être construit, il constitue une donnée de départ susceptible de favoriser les apprentissages » « Le concept de plaisir […] est lié avant tout au sentiment de maîtrise et de compétence dans une activité librement choisie. Paradoxalement, le plaisir ainsi conçu est sous tendu par le travail, leffort, la recherche de progrès. » Passer de « apprendre à sentraîner » comme finalité à « sentraîner pour être plus efficace » (mobile), sous la perspective du plaisir de sinvestir ! (D. Delignières et C. Garsault, Libres propos sur léducation physique, EPS, 2004)

24 Exigences de notation pour les examens Est-il impossible de faire acquérir les « connaissances » des programmes tout en agissant sur les ressources physiques des élèves ? Pensons autrement nos situations dapprentissage en exploitant les variables didactiques, les données scientifiques et les caractéristiques des élèves.

25 3- Le projet pédagogique, 3- Le projet pédagogique, une affaire de choix (illustration)

26 Agir sur les ressources physiques Les apprentissages Léducation à la santé Le plaisir Les choix dobjectifs qui nous guident:

27 Quelques pistes pour tenter dagir sur les ressources de façon signifiante: Cycles longs (10 à 12 leçons) pour des acquisitions plus solides et plus ambitieuses. Lien méthodologique avec lapsa qui précède ou qui suit (continuité dans le travail sur les ressources). En parallèle, une réflexion sur lacquisition des compétences de la composante culturelle 5 (planifiée sur toute lannée) Échauffement comme moment privilégié pour aborder nos objectifs. Utilisation de tests, dindicateurs de lévolution de certaines ressourcesde tests, dindicateurs Lien permanent entre les contraintes de la tâche dapprentissage, de la situation de jeu, de lapsa et les ressources à mobiliser de façon optimale au regard du potentiel de lélève.

28 Évaluation des ressources physiques: Les tests : Vitesse sur 30m Test VMA (8 fois 45/15) Lancers de medecine-ball Pentabond sans élan Détente verticale Intérêts: Caractère ludique des tests et des indices de terrain Caractère ludique des tests et des indices de terrain Faisabilité des tests non coûteux en temps Faisabilité des tests non coûteux en temps Indicateurs de progrès pour les élèves (motivation, sens) Indicateurs de progrès pour les élèves (motivation, sens) Indicateurs pour lenseignant (réussite ou non des objectifs) Indicateurs pour lenseignant (réussite ou non des objectifs) Les indices de terrain: Les performances métriques ou chronométriques (athlétisme) Le volume de jeu : distances parcourues, nombre de sprints, nombre de conquêtes… Le ressenti: sensations, état de forme En complément sur le pôle santé (service médico-social) Bilan général sur la santé (le bien-être, les blessures en EPS) Évolution de lIndice de Masse Corporel (cas particulier)

29 LE CONTEXTE DE LETABLISSEMENT LA CLASSE (Caractéristiques, motivations, tests…) CHOIX DES APSA ET DES CONTENUS CHOIX DES RESSOURCES PHYSIQUES A MOBILISER (Illustration)

30 Exemple dune expérience menée au LP de Rothschild (Académie dAmiens, 2007)

31 Les caractéristiques générales: Élèves préparant un BEP en mécanique automobile Élèves en échec scolaire, assez peu motivés. Élèves pouvant faire preuve dautonomie mais dans un laps de temps court. Comportements souvent dans lexcès, sans retenue (engagement verbale et physique assez violent et soudain) Grande hétérogénéité dans le pôle santé (hygiène, attitude, habitudes de vie) Et en EPS ?: Hétérogénéité au niveau moteur (persévérance à leffort, tonicité) Culture sportive fortement centrée sur le football Pas dengagement dans leffort sil ny a pas denjeu compétitif ou ludique. Engagement physique sans gestion dans le temps ne permettant pas un travail de qualité au delà dune heure (voire trente minutes) Contexte de classe

32 Les choix en terme de ressources à mobiliser pour cette classe : VITESSE FORCEENDURANCE Arguments: Les qualités nécessaires à leurs objectifs professionnels Les besoins immédiats pour agir sur leur santé Améliorer lefficacité dans lactivité sportive de prédilection

33 Continuité dans la mobilisation de certaines ressources physiologiques APSA programmées: BIATHLON ATHLETIQUE FOOTBALL Sappuyer sur une apsa majoritairement appréciée avec lambition de passer du plaisir immédiat de la pratique, au plaisir de travailler sur ses ressources physiques pour un autre plaisir, celui de progresser dans lactivité ! MUSCULATION Sommaire

34 4- 4- Les APSA et les ressources physiques

35 Chaque APSA (sauf peut-être des activités bien spécifiques) peut solliciter des ressources physiques différentes. Une fois identifiées, dans leur contexte démergence, on pourra plus facilement les mettre en valeur dans la conception des situations dapprentissage et dans la mise en place dune programmation cohérente.

36 Quelles apsa pour mobiliser la vitesse? : Exemples de contraintes imposées par lactivité Améliorer lefficacité dans la phase daccélération et la fréquence gestuelle Sprints de 10 à 30m pour conquérir lespace de jeu ou le ballon Travailler sur la disponibilité des fibres musculaires, améliorer la tonicité Commençons par lexemple du LP de Rothschild: Les activités choisies Biathlon athlétique Football Musculation Mais peut-être aussi: natation, handball, badminton… Quelques remarques pour la développerSommaire

37 Les méthodes de développement de la capacité anaérobie alactique: Mobilisation par des courses à vitesse sous maximale Durée de course 5 à % de la Vitesse Maximale 1 à 3 fois 6 à 12 répétitions Récupération 6 à 12 (10 à 20 entre les séries) Volume environ 500m Comment?:

38 Les méthodes de développement de la puissance anaérobie alactique: Mobilisation par des courses dont la vitesse est maximale Comment?: Durée de course inférieur à % de la Vitesse Maximale 1 à 3 fois 5 à 10 répétitions Récupération 5 à 10 (8 à 15 entre les séries) Volume environ 300m

39 Travail en pyramide (10m, 20m, 30m…) Travail de réaction Montée/descente Handicap Record de distance Conseils et précautions: Aborder la vitesse juste après léchauffement (fin déchauffement) pour un travail plus qualitatif Lier le travail technique et physique avec la disponibilité mentale, importance de lattention. Travailler la fréquence pour habituer à la vitesse gestuelle Accorder de limportance à la technique pour replacer les exercices dans le contexte de lactivité (ex: départ pieds décalés, respect de la foulée naturelle)

40 Quelles apsa pour mobiliser la force ? : Exemples de contraintes imposées par lactivité Améliorer lefficacité dans le départ de la course, améliorer la qualité de limpulsion au saut. Réaliser des tirs puissants, simposer dans les duels Déplacer une charge importante dans un intervalle de temps court Les activités choisies Biathlon athlétique Football Musculation Mais peut-être aussi: rugby, gymnastique, lutte, escalade, volley- ball… Quelques remarques pour la développerSommaire

41 Les méthodes de développement: 1 ) Les méthodes avec des charges Charge maximaleCharge non maximale Intensité + de 80%Intensité de 20 à 70% 3 à 7 répétitions4 à 8 répétitions 3 à 7 séries8 à 10 séries Réalisation explosiveRéalisation explosive/vitesse Récupération 4 à 7Récupération 4 à 5

42 Mais attention: Besoin de matériel « lourd » et de temps, doù une mise en place non évidente en milieu scolaire. La méthode avec charge maximale nest pas à conseiller, pour des raisons de sécurité, avec des élèves ne connaissant que trop peu lactivité musculation. A proscrire avant la phase post- pubertaire. La formule de Brzicki permet destimer la charge maximale à partir dune performance réalisée sur quelques répétitions (5 par exemple).

43 2 ) Les méthodes sans charge Méthodes moins contraignantes en matériel pour une mise en place plus aisée. Plus « naturelle » car proche des gestes sportifs. (bondissements, medecine-ball…) Variées: concentrique, excentrique, isométrique, pliométrique. Il sagira cependant dêtre vigilant sur la progressivité de ce travail, un réel apprentissage étant indispensable pour une pratique sans risque (disponibilité des fibres musculaires, coordinations,renforcement et tonicité musculaire préalable) !

44 Quelles apsa pour mobiliser lendurance aérobie? : Exemples de contraintes imposées par lactivité Récupérer plus facilement après la répétition defforts. Considérer la PMA comme le reflet dun match avec une variation dintensité, une alternance de temps forts (course rapide) et de temps de récupération (marche). Tenir un effort long, peu intense et « avoir la forme » Les activités choisies Biathlon athlétique Football Musculation Mais peut-être aussi: orientation, danse, boxe française, basket- ball, natation, aérobic… Quelques remarques pour la développer Sommaire

45 Les méthodes de développement de la capacité aérobie: Mobilisation par des courses dont la vitesse est située entre le seuil aérobie et le seuil anaérobie 130 à 150 pulsations cardiaques par minute 70 à 85 % de la Vitesse Maximale Aérobie Test VO2max Courses continues ou par intervalles longs Comment?:

46 Les méthodes de développement de la puissance aérobie: Mobilisation par des courses dont la vitesse est située au delà du seuil anaérobie Comment?: Courses par intervalles courts à très courts (15 à 45) Supérieur à 160/170 pulsations cardiaques par minute 90 à 120 % de la Vitesse Maximale Aérobie Importance de la récupération le plus souvent équivalent au temps deffort.

47 Quelles apsa pour mobiliser lendurance lactique ? : 3x500m - Aérobic - Judo -Sport collectif - Badminton… Les précautions: Prudence en milieu scolaire mais travail possible. Travailler dabord le processus aérobie (élimination de lacide lactique) Suivre le travail lactique par une récupération aérobie Quelques remarques pour la développerSommaire

48 Les méthodes de développement de la capacité anaérobie lactique: Mobilisation par des courses dont lintensité est sous maximale Comment?: Durée de course 30 à 2 80 à 90 % de la Vitesse Maximale 4 à 6 fois Récupération 3 à 8 (active)

49 Les méthodes de développement de la puissance anaérobie lactique: Mobilisation par des courses dont lintensité est maximale Comment?: Durée de course 15 à % dintensité Répétitions en fonction du niveau, arrêt dés les signes de fatigue (baisse dintensité) Récupération 1 à 3 et plus de 5 si plusieurs séries

50 Quelles apsa pour mobiliser la souplesse ? : Acrosport - Volley-ball - Aérobic - Boxe française - Escalade - Danse… Les méthodes de développement de la souplesse: Travail par méthode de contraction isométrique avec étirement préalable Âge idéal pour développer la souplesse entre 11 et 14 ans puis travail pour entretenir Sommaire

51 Quelles apsa pour mobiliser ladresse ? : Handball - Cirque - Lancers athlétiques Gymnastique rythmique - Rugby - Tennis de table… Les méthodes de développement de ladresse: Travail par répétitions de geste finalisé dans un contexte qui peut évoluer. Sommaire

52 5 5- Les contenus denseignement, la situation dapprentissage

53 QUELS ENJEUX POUR LA MISE EN PLACE DE NOS CONTENUS DENSEIGNEMENT ? Préserver le plaisir, lintégrité physique des élèves, tout en permettant de mieux se connaître physiquement en se confrontant à lactivité sociale de référence et dépasser les seules connaissances techniques, de donner du sens au travail physique (poursuivre un mobile sportif saccrocher sur un objectif damélioration de sa santé). Espérer que lélève se mette en projet par rapport au développement des ressources physiques et ainsi quil appréhende les qualités nécessaires pour sentraîner et être plus efficace ou simplement se dépenser dans le respect et/ou lamélioration de sa santé (respect des paramètres personnels, disponibilité psychologique, résistance à leffort…) !

54 Modèle pour la conception des situations dapprentissage PROGRAMMESEXAMENS PROJET EPS PRINCIPES DENTRAÎNEMENT THEMES DETUDE RESSOURCES A DEVELOPPER CARACTERISTIQUES DES ELEVES SITUATIONS DAPPRENTISSAGE APSA

55 Mettre en relation les différentes connaissances (techniques et tactiques) avec les ressources physiques à solliciter pour: Essayer de donner du SENS au travail physique. Faire adhérer lélève à une démarche de recherche defficacité et la relier à lapprentissage technique. Pour lélève, accepter leffort et y prendre goût ! Petite expérience positive avec notre classe: Il a été demandé aux élèves de mettre en relation les thèmes susceptibles dêtre abordés et les qualités physiques quils sollicitent ! (tableau)(tableau)

56 A la traditionnelle structure de la situation dapprentissage (but, consignes, critères de réussite…) on essaiera aussi souvent que possible dy inclure et de façon la moins intuitive possible pour une meilleure pertinence, des critères sur la mobilisation des ressources (nature, intensité, durée, volume de travail souhaité, indices de contrôle…). intensité Limpact sur les variables didactiques sera sensible (espace, temps, événements) Sommaire

57 Afin denvisager un éventuel développement, il sagira de proposer des exercices « individualisés », à un niveau « dintensité » élevé. DUCHATEAU in THIEBAULD et SPRUMONT, « Lenfant et le sport », 1998.

58 6 6- Exemples de mise en œuvre (Illustration en football) Sommaire

59 7 7- Conclusion

60 Bilan de notre expérience Du point de vue « énergétique », la quantité et la qualité de travail fourni ont été nettement meilleures au fil des semaines mais restant néanmoins dépendant du niveau de motivation. On notera beaucoup moins délèves « statiques » ou « passifs », favorable pour la mobilisation minimale des ressources.

61 Globalement, ce que nous pouvons retenir : Pôle des apprentissages moteurs Se concentrer sur les ressources physiques pour les mobiliser (les développer?) nest pas incompatible avec lacquisition de connaissances techniques Sans doute la quantité ou qualité des connaissances techniques et tactiques est moindre car la régulation sur le pôle énergétique nécessite du temps, mais cest un choix.

62 Globalement, ce que nous pouvons retenir : Pôle physiologique Linvestissement est plus important avec à court terme moins de contestation ou de refus face à un travail physique. (plus de sens, plus dadaptation?) On fait lhypothèse que les ressources physiologiques peuvent être développées en EPS mais cela reste à vérifier. Dans tous les cas, on a essayé dexploiter de façon optimale les potentiels.

63 Globalement, ce que nous pouvons retenir : Pôle didactique et pédagogique Un réel plaisir de voir les élèves sinvestir physiquement. Cela nous conforte dans lidée quil faut être ambitieux sur les objectifs. Un plaisir aussi, dans le cadre de la défense de lEPS, de montrer que lon peut espérer atteindre ses finalités sans que celles-ci soient morcelées dans nos pratiques (enjeu) On fera tout de même des réserves sur la possibilité de lier les situations dapprentissage avec un objectif de développement physiologique en permanence pour une classe donnée. Mais si on peut tendre vers…!

64 Michaël Tailleux Séminaire EPS 15, 16 et 17 décembre 2008 Collège Les Fontilles, Blesle (43) Ce document a pour but de présenter et partager des idées, des convictions et une expérience de terrain En souhaitant quil puisse ouvrir des interrogations, des certitudes et des doutes aussi, parfois en bousculant (ou provoquant) des opinions établies.

65 Quelques sources: Bibliographie: Manuel dentraînement –Weineck, Vigot, Paris, 1997 Lenfant et le sport – Duchateau, De Boeck, Bruxelles,2000 Comprendre lAthlétisme – Hubiche et Pradet, Insep, 2000 Les capacités aérobies, un objectif transversal – Lab, Revue EPS n° 258, 1996 Étude comparée de 6 activités physiques – Gindre- Revue EPS n° 286, 2000 Lentraînement physique intégré- Baux, Chanon et Quilis, Revue EPS n° 249, 1994 Attitudes pédagogiques et évaluation- Bordet, Revue EPS, 1996 Site internet: Physifootball.com Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport de la région Nord-Pas- de-Calais


Télécharger ppt "Est-ce possible ? Agir sur les ressources physiques en EPS."

Présentations similaires


Annonces Google