La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le dossier de validation des méthodes Cas pratiques et pistes de réflexion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le dossier de validation des méthodes Cas pratiques et pistes de réflexion."— Transcription de la présentation:

1 Le dossier de validation des méthodes Cas pratiques et pistes de réflexion

2 2 1) Présentation de lanalyse A.Description de la méthode : 1.Analyte : Définir lélément analysé et son origine Ex: Chromosomes de lymphocytes 2.Principe : Description générale de la méthode : Ex: culture cellulaire, obtention de métaphase, marquage… 3.Mesure : Description de la technique dexploitation des résultats : Ex: comptage et analyse des chromosomes. 4.Marquage CE et codage C.N.Q. : A définir selon les réactifs utilisés.

3 3 1) Présentation de lanalyse B.Mise en œuvre : 1.Opérateurs: Personnes ayant réalisé les tests et analysé les résultats (vérifier les qualifications et habilitations de ces personnes). 2.Procédures de référence : Procédure générale de validation (référence et mise à disposition) Procédure générale de gestion de la portée flexible (référence et mise à disposition) 3.Période dévaluation : Déterminer la période sur laquelle les résultats ont été collectés. 4.Autorisation et date de mise en service : A partir de quelle date la méthode a-t-elle été utilisée et qui en a autorisé son utilisation (Vérifier la qualification et lhabilitation à la date désignée).

4 4 2) Maitrise des risques Données dentréePoints critiques à maitriserModalités de maitrise Type déchantillon primaire Définir la nature de léchantillon, la quantité nécessaire, son conditionnement… Ex: condition prédéfinies dans le catalogue d'analyse, mise en place de procédure de vérification à la réception… Formation du personnel à ces procédures (traçabilité de ces formations) Selon les procédures techniques mises en place Prétraitement de léchantillon Main doeuvreFormation du personnel (traçabilité de la démarche) Mise en place de procédures pour définir les modalités de formation, dhabilitation et de maintien dhabilitation du personnel Conditions ambiantes requises températures de transport, de réalisation technique, etc. Enumérer les procédures mises en place dans le laboratoire concernant ces points.

5 5 2) Maitrise des risques Données dentréePoints critiques à maitriserModalités de maitrise Référence du réactif Les réactifs utilisés doivent être conformes à ce qui est annoncé dans les procédures techniques (lot, marquage CE, durée dutilisation, etc.) Mise en place de procédures définissant les réactifs utilisés dans la méthode et de procédure expliquant la gestion de ces derniers (contrôle et tests de lots, condition de stockage, etc.) _ Ce point nest pas applicable car il ny a pas détalon de référence existant dans le domaine de la cytogénétique Matériau de référence Equipements Définir toutes les étapes critiques pour la méthodes et, pour chacune de ces étapes, les équipements entrant en jeu (ex: température dincubateur, stérilité sous les hottes, identification des lames…) Pour chaque point défini, indiquer la procédure à respecter pour maitriser le risque (ex: procédure dutilisation et dentretien des hottes, procédure de maintenance des incubateurs, suivi métrologique, etc.)

6 6 3) Evaluation des performances de la méthode A.Comparaison de méthodes 1.Méthodes utilisées : Il conviendra de comparer, sur un nombre prédéterminé déchantillons (Cf. procédure générale de validation des méthodes), les résultats obtenus avec la méthode aux résultats obtenus avec des méthodes dites de références. Les méthodes utilisées peuvent être : De même nature que la votre mais sur un échantillon dorigine différente. Ex: Résultat de caryotype sur liquide amniotique comparé au résultat de caryotype sur villosité choriale. De nature différentes mais sur un échantillon de même origine. Ex: Résultats de FISH sur noyaux non cultivés de liquide amniotique comparés aux résultats du caryotype (pour les anomalies de nombre). 2.Exploitation des résultats La comparaison de méthode devra prouver quil y a bien corrélation entre les résultats obtenus à partir de votre méthode et ceux obtenus à partir des méthodes de références. Il conviendra de comparer des résultats intra et inter laboratoires et de ne pas oublier de présenter une corrélation pour des résultats aussi bien normaux que pour des résultats avec anomalies. ATTENTION: Toute absence de corrélation entre deux résultats devra être clairement justifiée (bibliographie, explication clinique, etc.)

7 7 3) Evaluation des performances de la méthode B.Spécificité et sensibilité diagnostique 1.Paramètres utilisés : En référence au SH-GTA-04 § létude se base sur les points suivants : résultats obtenus lors de la comparaison de méthode (Présence ou absence danomalie correctement démontré par la méthode). résultats obtenus lors de létude des CQE et CQI. 2.Conclusion : La méthode est considérée comme spécifique et sensible si les deux points ci-dessus sont maitrisés. Létudes des CQE et des CQI permet de prouver que la spécificité et la sensibilité diagnostique de la méthode est durable et quelle est contrôlée dans le temps.

8 8 3) Evaluation des performances de la méthode C.Contamination 1.Inter-échantillons Létude doit porter sur les possibles contaminations entre échantillon à toutes les étapes de la méthode (Mise en culture, technique, étalement, etc.). Pour les étapes effectuées sur automate, un test de non contamination doit être réalisé. ATTENTION une contamination peut être découverte mais doit être argumentée : Sur automate : déterminer un seuil limite sous lequel la contamination peut être considéré comme négligeable et vérifier périodiquement que ce seuil nest pas dépassé en renouvelant le test de contamination. Si elle est possible à des étapes manuelles : définir toutes les modalités mises en place pour éviter que cette contamination ait lieu (ex: procédures de formation, vérifications et contrôles, etc.) 2.Inter-réactifs Létude doit porter sur les possibles contaminations entre réactifs à toutes les étapes de la méthode. Pour les techniques sur automate, il ny a pas de contamination possible si les réactifs passent par des canules différentes (cas le plus courant en cytogénétique) et pour les techniques manuelles, il faudra prouver que la formation du personnel et la mise en place dun système de contrôle permettent déviter ce type de contamination.

9 9 3) Evaluation des performances de la méthode D.Robustesse 1.Mise en œuvre des tests: Après avoir déterminé les paramètres sensibles pour la méthode (Ex: température de dénaturation, hygrométrie lors de létalement, etc.), il convient de mettre en place une série de tests qui simuleront une variation de ces paramètres. Ainsi, il faudra : Réaliser des tests en quantité suffisante pour chacun des paramètres sensibles en faisant varier le paramètre testé. (Ex: un même échantillon étalé à des hygrométries différentes, marqué à des températures de dénaturation différentes, etc.) Comparer les résultats obtenus à partir de chaque échantillon pour toutes les variations testées. 2.Exploitation des résultats Les résultats obtenus devront prouver que même dans le cas dune variation dun des paramètres sensibles, la qualité des résultats obtenus nest pas altérée. NB: Pour évaluer la qualité des résultats, il faudra avoir préalablement défini au sein dune procédure ce qui est considéré comme un résultat de bonne qualité (Ex: niveau de résolution, nombre de cellules…).

10 10 3) Evaluation des performances de la méthode E.Stabilité 1.Mise en œuvre des tests: Après avoir déterminé les réactifs sensibles pour la méthode (Ex: milieu de culture, colcemid, choc hypotonique, etc.), et défini une durée dutilisation pour chacun dentre eux (cette durée doit clairement apparaitre dans les procédures), Il faut mettre en place des tests pour prouver par exemple : Que la pousse dun échantillon reste identique quelle que soit la date douverture de la bouteille de milieu de culture. Que la date douverture dun flacon de colcemid ninfluence pas la qualité de la technique obtenue. Que les résultats techniques obtenus sont de qualité équivalente quelle que soit lancienneté de la préparation de choc hypotonique utilisée. Etc.… 2.Exploitation des résultats : Les résultats obtenus devront prouver que dans le cadre dune utilisation « normale » dun réactif (lot vérifié, date de péremption non dépassée, conditions de stockage respectées etc.), les réactifs considérés comme sensibles pour la méthode restent stables et ninfluent pas sur la qualité et la fiabilité des résultats.

11 11 4) Contrôle qualité A.Contrôle Qualité Externe 1.Comparaisons Inter laboratoires Indiquer les procédures mises en place avec des laboratoires extérieurs pour réaliser ces comparaisons ; la nature des tests comparatifs, la quantité et la périodicité de ces derniers. 2.Organismes indépendants Indiquer les adhésions aux programmes de contrôles qualité externes existants (ACLF, UK-NEQAS,…) et la périodicité des évaluations. B.Contrôle Qualité Interne 1.Mise en œuvre Labsence détalon de référence dans le domaine de la cytogénétique ne permettant pas de réaliser des contrôles internes « classiques » (comparaisons tests/témoins), il faut réfléchir à un système spécifique à lanalyse effectuée dans votre laboratoire. Indiquer les procédures mises en place pour la réalisation de ces CQI. 2.Exploitation des résultats Les CQI mis en place doivent être suivis et analysés tout au long de lannée afin de garantir un niveau optimal des performances de la méthode. Toute anomalie détectée par lanalyse de ces CQI doit faire lobjet dune étude approfondie afin de rétablir au plus vite ce niveau de performance.


Télécharger ppt "Le dossier de validation des méthodes Cas pratiques et pistes de réflexion."

Présentations similaires


Annonces Google