La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

05/10/20121CASE BKF PDB. Burkina Faso Les formations professionnelles et techniques agricoles et rurales Présenté le 6 octobre 2012 par Pierre DEBOUVRY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "05/10/20121CASE BKF PDB. Burkina Faso Les formations professionnelles et techniques agricoles et rurales Présenté le 6 octobre 2012 par Pierre DEBOUVRY."— Transcription de la présentation:

1 05/10/20121CASE BKF PDB

2 Burkina Faso Les formations professionnelles et techniques agricoles et rurales Présenté le 6 octobre 2012 par Pierre DEBOUVRY Case Burkina « Rencontres de CRUAS » 05/10/20122CASE BKF PDB

3 Sources : Démographie : Urbanisation : Agriculture : 05/10/2012CASE BKF PDB3

4 Sommaire I. Le contexte II. Les dispositifs éducatifs III. Échange de vues IV. Éléments de réflexions pour lavenir. V. Échange de vues 05/10/ CASE BKF PDB

5 1. Le contexte 1) Démographie 2) Urbanisation 3) Secteur agricole 4) Synthèse 05/10/2012 5CASE BKF PDB

6 /10/20126CASE BKF PDB MONDE

7 /10/20127CASE BKF PDB

8 8 Population by age groups and sex (absolute numbers) 05/10/2012CASE BKF PDB 2010

9 05/10/20129CASE BKF PDB

10 Burkina Faso /10/201210CASE BKF PDB

11 05/10/201211CASE BKF PDB

12 05/10/201212CASE BKF PDB

13 /10/201213CASE BKF PDB

14 Évolution de lindice de fécondité par région 05/10/201214CASE BKF PDB

15 05/10/201215CASE BKF PDB

16 05/10/201216CASE BKF PDB

17 05/10/201217CASE BKF PDB

18 05/10/201218CASE BKF PDB

19 05/10/201219CASE BKF PDB

20 05/10/201220CASE BKF PDB

21 05/10/201221CASE BKF PDB

22 05/10/201222CASE BKF PDB

23 Taux de croissance (en % ) Temps de doublement (en année) 1,069,66 2,035,00 3,023, , , , , , ,04 10,07,27 05/10/201223CASE BKF PDB

24 Population change between 2010 and 2100 by major region (millions) 05/10/201224CASE BKF PDB

25 1. Le contexte 1) Démographie 2) Urbanisation 3) Secteur agricole 4) Synthèse 05/10/ CASE BKF PDB

26 05/10/201226CASE BKF PDB

27 05/10/201227CASE BKF PDB

28 05/10/201228CASE BKF PDB

29 1. Le contexte 1) Démographie 2) Urbanisation 3) Secteur agricole 4) Synthèse 05/10/ CASE BKF PDB

30 Un territoire à vocation agricole réduite Culture permanente + Terres arables + Prairies et pâturages = Superficie agricole soit ha représentant 42.98% de lensemble du terroir en 000 haen % Culture permanente65,80,24 Terres arables5912,221,56 Prairies et pâturages597821,8 Superficie forestière5731,220,9 Autres terres9734,835,5 Total /10/201230CASE BKF PDB

31 05/10/201231CASE BKF PDB

32 05/10/2012CASE BKF PDB32 Les cinq missions du secteur agricole dans un État nation : 1.Nourrir les populations urbaine et rurale. 2.Accroître les ressources en devises de l'État par les produits d'exportation. 3.Protéger et améliorer les ressources naturelles. 4.Assurer à ses acteurs un niveau de revenu décent et en progression. 5.Conserver et accroître ses emplois et auto emplois.

33 1) Nourrir les populations urbaine et rurale. 05/10/201233CASE BKF PDB

34 2) Accroître les ressources en devises de l'État par les produits d'exportation. 05/10/201234CASE BKF PDB

35 3)Protéger et améliorer les ressources naturelles. 34 % des terres de production sont dégradées pour des causes anthropiques et climatiques, avec une progression annelle de à ha. 74 % des terres arides ou semi-arides sont affectées par le phénomène de la désertification/dégradation des terres. 4,04 % soit ha du couvert forestier disparaît annuellement. Perspectives de stress hydrique élevé permanent, la demande en eau atteignant 69,7 % du volume utilisable en année normale et 141,9 % en année très sèche. Érosion de la biodiversité liée aux fortes pressions exercées par les activités humaines (agriculture, élevage, bois de chauffe, urbanisation, chasse, etc.) fragilisant les habitats naturels (dégradation du couvert végétal, déforestation, assèchement des zones humides, etc.), et accentuant la vulnérabilité des espèces végétales et animales et de la disparition de certaines d'entre elles. Nb) Le système énergétique est fondé à 85 % sur la biomasse. 05/10/201235CASE BKF PDB

36 4) Assurer à ses acteurs un niveau de revenu décent et en progression. 42,6 % de la population burkinabé vit en dessous du seuil de pauvreté. Cette population pauvre est rurale à 80.6% soit 6,869,166.5 pauvres ruraux La pauvreté demeure un phénomène essentiellement rural 05/10/201236CASE BKF PDB

37 5 ) Conserver et accroître ses emplois et auto emplois. Environ ruraux quitte annuellement les campagnes. 05/10/201237CASE BKF PDB

38 1. Le contexte 1) Démographie 2) Urbanisation 3) Secteur agricole 4) Synthèse 05/10/ CASE BKF PDB

39 Synthèse Un pays très jeune ( âge médian 17 ans) Pays à forte croissance démographique ( 3%, soit un doublement tous les 23.5 ans). Une très forte croissance urbaine ( plus de 6.0 % soit un doublement tous les 12 ans. Un secteur agricole ne remplissant plus ses fonctions. 05/10/201239CASE BKF PDB

40 Sommaire I. Le contexte II. Les dispositifs éducatifs III. Échange de vues IV. Éléments de réflexions pour lavenir. V. Échange de vues 05/10/ CASE BKF PDB

41 II Les dispositifs éducatifs. II Les dispositifs éducatifs. 1) Enseignement primaire 2) Démographie et emploi/autoemploi 3) Enseignement et formation agricole et rurale. 05/10/ CASE BKF PDB

42 ASS : Flux des scolarisés Source : Pole de Dakar : % 20 % 15% 43 % 96 % 64% 05/10/201242CASE BKF PDB

43 05/10/201243CASE BKF PDB

44 Accès et achèvements aux différents niveaux du système éducatif, en 1998 et 2006 (Source RESEN 2007) Accès en Sur 100 élèves Sur 100 enfants dans la population Sur 100 élèves Sur 100 enfants dans la population CP , CM2 6024,56732,8 6 ème 10013,610020,0 3 ème 547,45310,7 2 nde 1004,21006,9 Terminale 572,4714,9 05/10/201244CASE BKF PDB

45 Le taux dachèvement du primaire reste faible et la qualité de lenseignement est insuffisante. En 1998, le système primaire générait 86.4 % de laissés-pour-compte jusquà lentrée en sixiéme, ce chiffre est descendu à 80 % en Lobjectif du millénaire « Éducation pour tous » ne sera pas atteint en 2015, notamment en milieu rural. La scolarisation des filles est en retard, notamment en milieu rural Lent recul de lanalphabétisme (78 % des adultes) 05/10/2012CASE BKF PDB45

46 Lobjectif du millénaire « Éducation pour tous » Lobjectif du millénaire « Éducation pour tous » a quelque peu contribué à lamélioration des performances quantitatives du dispositif primaire, mais son impact est loin dêtre satisfaisant. 05/10/201246CASE BKF PDB

47 II Les dispositifs éducatifs. II Les dispositifs éducatifs. 1) Enseignement primaire 2) Démographie - Enseignement et emploi/autoemploi 3) Enseignement et formation agricole et rurale. 05/10/ CASE BKF PDB

48 Les effectifs de la nouvelle cohorte annuelle de jeunes à insérer dans la vie professionnelle connaissent, avec un certain décalage, les mêmes évolutions que celles de la cohorte des enfants à insérer en première année du primaire : 05/10/2012CASE BKF PDB48

49 05/10/201249CASE BKF PDB

50 Face à ces cohortes de demandeurs demploi, la situation de lemploi et de lautoemploi se présentait de la manière suivante en 2005 : 05/10/2012CASE BKF PDB50

51 05/10/2012CASE BKF PDB51

52 Il apparaît clairement que : Lemploi formel (publique et privée) ne dépasse pas 4 % des emplois et auto emplois. Linformel urbain, 9 %, est en pleine progression. Linformel rural, 87 %, demeure le sous secteur le plus important. 05/10/2012CASE BKF PDB52

53 Le rappel de ces chiffres met en évidence la totale inadéquation de loffre éducative par rapport aux réalités du marché de lemploi et de lautoemploi. Ce constat est considérablement conforté par le fait que lenseignement technique ne représente que 7 % de lenseignement secondaire de lAfrique subsaharienne : 05/10/2012CASE BKF PDB53

54 05/10/2012CASE BKF PDB54

55 Les effectifs de la population active sont appelés à connaître une progression constante au cours des 40 prochaines années. 05/10/2012CASE BKF PDB55

56 05/10/201256CASE BKF PDB

57 II Les dispositifs éducatifs. II Les dispositifs éducatifs. 1) Enseignement primaire 2) Démographie et emploi/autoemploi 3) Enseignement et formation agricole et rurale. 05/10/ CASE BKF PDB

58 Le cas de lenseignement agricole En ASS francophone, lenseignement agricole a été initialement mis en place, sous tutelle du ministère de lagriculture, pour satisfaire la demande en personnel qualifié des structures étatiques et para étatique. La formation professionnelle agricole était assumée par : Les dispositifs dencadrement polyvalent assumant notamment la vulgarisation agricole. Des centres privés, para étatiques ou étatiques. Il nexistait pas de formation diplômante dexploitants agricoles En labsence de pilotage, il en est résulté des ratios inter catégoriels totalement aberrants au détriment des producteurs.(Plus ingénieurs formés que de producteurs) 05/10/2012CASE BKF PDB58

59 05/10/2012CASE BKF PDB59

60 Au cours de la phase dajustement structurel ( ), la quasi-totalité des dispositifs éducatifs agricoles fut « mise en veilleuse » en raison de la « fonctionnarisation systématique de leurs diplômés ». À partir de 1990, avec la mondialisation, le secteur agricole perd son intérêt.Toutefois, son secteur éducatif connaît une certaine relance. 05/10/2012CASE BKF PDB60

61 Cette relance se traduit par : Défonctionnarisation des débouchés. Tentatives de mise aux normes de lenseignement technique des titres délivrés, dont les libellés correspondaient souvent à des fonctions administratives. Changement de lautorité de tutelle avec souvent atomisation du dispositif. Reprise plus lente et disparate pour le technique. Reprise rapide des écoles dingénieurs dont bon nombre était passé sous tutelle de lenseignement supérieur. 05/10/2012CASE BKF PDB61

62 05/10/201262CASE BKF PDB

63 À partir de 1995, sous limpulsion de la Banque Mondiale, apparaît une prise de conscience de linadéquation de ce dispositif par rapport aux besoins de formation professionnelle des producteurs/trices La thématique de la « Formation professionnelle de base et de masse » se diffuse, mais na abouti à aucune réforme jusquà ce jour ! 05/10/2012CASE BKF PDB63

64 Sommaire I. Le contexte II. Les dispositifs éducatifs III. Échange de vues IV. Éléments de réflexions pour lavenir. IV. Éléments de réflexions pour lavenir. V. Échange de vues 05/10/ CASE BKF PDB

65 III Éléments de réflexions pour lavenir. III Éléments de réflexions pour lavenir. 1) Un oubli récurent : lexploitation agricole ! 2) Seule issue réaliste : le développement du capital humain ! 05/10/ CASE BKF PDB

66 Le monde rural Un tiers de la population est estimée comme pauvre et la grande majorité de cette population vit en milieu rural. La population agricole est approximativement constituée de ménages de 9 personnes. Plus de 80 % de ces ménages pratiquent une agriculture de subsistance sur une superficie cultivable moyenne de 2 ha /ménage. 05/10/201266CASE BKF PDB

67 05/10/201267CASE BKF PDB

68 05/10/2012CASE BKF PDB68 Les exploitations paysannes sont de moins en moins viables, développables et transmissibles. structures dexploitation Avec la montée des besoins, de la monétarisation et, de la pression foncière les structures dexploitation tendent à se dégrader rapidement selon un processus aisément observable :

69 05/10/2012CASE BKF PDB69 Ces unités de production paysannes se fragmentent à loccasion des héritages. De moins en moins viables elles deviennent des unités dattache où résident vieux, épouse(s) et jeunes enfants tandis que les adultes partent chercher « ailleurs » le nécessaire complément dentretien de la famille. Soumis aux aléas des revenus des migrants, les « résidents » surexploitent les terres ou les vendent. Loutil de production initial glisse vers un statut d unité de survie générateur de pauvreté nayant aucun attrait pour les jeunes.

70 05/10/2012CASE BKF PDB70 processus de décapitalisation Ce processus induit un processus de décapitalisation des exploitations : Appauvrissement du capital circulant. Appauvrissement des cheptels vif et mort Appauvrissement des sols et de leur biomasse. Appauvrissement du capital foncier. Appauvrissement du capital humain.

71 Le secteur agricole est composé de trois modes dexploitation : Lagro industrie très spécialisée et représentant quelques unités par pays. Les exploitations moderne créé généralement à partir de capitaux dorigine urbaine (quelques centaines ou milliers) Les petites unité de production paysanne (plusieurs centaines de milliers, voire des millions) 05/10/2012CASE BKF PDB71

72 Le secteur agricole assumant de plus en plus difficilement ses fonctions au sein de lÉtat nation, deux hypothèses sont, actuellement, envisageables : Le recours à des investissements étrangers pour créer des agro industries susceptibles de pourvoir aux besoins nationaux, voire dexporter. Lancer un processus de modernisation des exploitations paysannes par une série de mesures leur permettant daugmenter progressivement leurs capitaux dexploitation. 05/10/2012CASE BKF PDB72

73 05/10/2012CASE BKF PDB73 Pour être crédible, cette deuxième voie ne peut quêtre envisagé au travers dune politique de long terme visant à mettre en place une génération entière dexploitants agricoles en 30 années (50000/an). Toutefois, lactuel processus de dégradation des structures et du capital des exploitations est antinomique de « développement agricole ». Il est contraire aux nécessaires dynamiques dintensification requises par un contexte de fort accroissement de la population induisant montée des densités et augmentation des personnes à nourrir :

74 05/10/201274CASE BKF PDB

75 05/10/201275CASE BKF PDB

76 Les incontournables augmentations des productivités du sol et du travail requièrent une série de mesures et évolutions concomitantes pour générer les synergies nécessaires au développent des exploitations agricoles : Évolution de la dévolution traditionnelle Évolution de la dévolution traditionnelle rendant difficile laccès au foncier, Politique damélioration des structures dexploitation, Politique incitative à linstallation des jeunes Politique incitative à linstallation des jeunes producteurs/trices, Accès au crédit, Développement des ressources humaines Atténuer lattrait de lurbanisation par le développement rural et un meilleur pouvoir dachat des producteurs/trices 05/10/2012CASE BKF PDB76

77 05/10/2012CASE BKF PDB77 Développement agricole = Développement des exploitations agricoles

78 05/10/2012CASE BKF PDB78 Développement rural = Développement agricole. + Développement des activités connexes (Commercialisation, transformation, transport, OPA, etc.). + Développement des services (Santé, éducation, informations, loisirs, etc.).

79 05/10/2012CASE BKF PDB79 Exploitant agricole : Un métier complexe

80 05/10/2012CASE BKF PDB80 ajuste, en conséquence, la combinaison des éléments constitutifs de son outil de production : - Terre, - force de travail, - capital et - eau,(éventuellement). Exploitantagricole Productions possibles possibles Terre Eau Capital Force de travail En fonction de lenvironnement (écologique, économique, social, fiscal,etc.) de son exploitation, lexploitant agricole identifie les productions possibles techniquement, socialement financièrement et,

81 05/10/2012CASE BKF PDB81 Développement des exploitations agricoles = Développement du capital dexploitation, et Développement du mieux être de la famille vivant de lexploitation.

82 05/10/2012CASE BKF PDB82 Développement du capital dexploitation = élargissement du: Foncier ( Extension par acquisition de nouvelles parcelles sous bail ou en propriété et/ou, Bonification de lexistant par drainage et /ou irrigation), et/ou du cheptel vif (bétail), et/ou du cheptel mort (outillage, machine, engins divers, bâtiments, etc.), et/ou du verger (plantations), et/ou du capital circulant ( Engrais, semences, stocks, fonds de trésorerie, etc.).

83 05/10/2012CASE BKF PDB83 Le développement des exploitations agricoles suppose,notamment,le développement de leurs ressources humaines.

84 05/10/2012CASE BKF PDB84 Développement des ressources humaines = Développement des compétences techniques de chacun des membres de l'exploitation pour quils puissent sadapter : Aux évolutions techniques du métier ( Machinisme, intrants,etc.) Aux normes et exigences du marché Développement des capacités de diagnostic globale (technique, commercial, économique, fiscal, humain, etc.) et de gestion de l'exploitant pour quil puisse : Adapter sa combinaison « Terre – travail – capital – eau - productions » en fonction des évolutions de lenvironnement de son exploitation afin den faire un outil de production viable, développable, transmissible et, vivable.

85 05/10/2012CASE BKF PDB85 outil de production viable, développable, transmissible et vivable Au travers de la gestion de son exploitation, lexploitant doit tendre à en faire un « outil de production viable, développable, transmissible et vivable » ce qui signifie :

86 05/10/2012CASE BKF PDB86 Viable : Viable : Capable dassurer un niveau de revenu décent et en progression pour lensemble des membres de la famille de lexploitant et des éventuels employés. Développable : Capable de dégager un bénéfice dexploitation pouvant être investi, en tout ou en partie, dans le capital de lexploitation. Transmissible : capable dêtre transmise à un tiers (descendant ou autre) par une gestion « en bon père de famille » (gestion durable des ressources naturelles, valorisation et adaptation du capital dexploitation). Vivable : Capable dassurer une qualité de vie en termes de charge de travail et denvironnement de services (Santé, eau potable, école, énergie, loisirs, etc.).

87 05/10/2012CASE BKF PDB87 Pour développer son outil de travail lexploitant a besoin de multiples services DAmont (Recherche, intrants, outillage, machinisme, transport, crédit) Daccompagnement (Vulgarisation-conseil, suivi du cheptel vif, entretien des équipements et de loutillage) Daval (Commercialisation,transformation, transport, crédit)

88 05/10/2012CASE BKF PDB88 Ces services : sont créateurs d emplois et autoemplois en milieu rural. favorisent lintégration du « monde paysan » dans léconomie marchande. décloisonnent les univers urbain et agricole. Incitent la profession à sorganiser. sont nécessaires pour engager un véritable processus de développement rural.

89 05/10/2012CASE BKF PDB89 Prenant en étau le maillon de production, ces services ont un formidable effet dentrainement sur le développement agricole dont ils ont besoin pour vivre et se développer et réciproquement.

90 05/10/2012CASE BKF PDB90 La Combinaison raisonnée des activités productives de biens et de services agricoles et non agricoles mises en œuvre au sein de lexploitation, ainsi que la nature des rapports avec lenvironnement qui en résulte. constitue un ensemble complexe à multiple facettes dont lévolution des performances ne saurait être liée à la seule formation.

91 05/10/2012CASE BKF PDB91 Un processus de développement des exploitations agricoles suppose des stratégies concomitantes et cohérentes en matière, notamment, de :

92 05/10/2012CASE BKF PDB92 1Aménagement et équipement du territoire nationale : Infrastructures routiéres, transports, électricité, carburant, soins de santé, téléphone et internet. 2 Aménagement et développement durable des territoires ruraux : occupation des sols, préservation de l'environnement. 3 Régulation des prix des produits agricoles par le contrôle des quantités et prix des produits alimentaires importés. 4 Accès aux services damont (intrants, outillage,machinisme, entretien équipement, crédits),dappuis techniques (vulgarisation, conseil) dinformations (Radio, TV,Internet, téléphone) et daval (Collecte des produits, transformation, marché) et de transports. 5 Structures dexploitation : évolution vers des entités viables et développables, transparence et sécurisation du marché foncier rural, agrandissement mesuré des exploitations, regroupement des parcelles pour une plus grande rationalisation des exploitations. 6 Installation des jeunes agriculteurs : passage du système traditionnel de dévolution vers un système dinstallation garantissant la responsabilisation effective des jeunes et une vieillesse décente à la génération sortante.

93 05/10/2012CASE BKF PDB93 7 Aides financières: Dotation et crédits bonifiés aux installés et, primes et crédits aux exploitants en place pour moderniser les exploitations. 8 Fiscalité: Droits de succession, défiscalisation, etc. 9 Recherche agronomique : Mise au point de techniques de production pertinentes (techniquement, socialement et économiquement). 10 Organisation de la profession : groupe de réflexions, captage de la plus-value, défense, représentation, filières de production, etc. 11 Organisation des administrations en charge des secteurs rural et agricole. 12 Développent du capital humain du secteur rural (Education primaire pour tous, formation professionnelle et technique,enseignement secondaire et supérieure,formation continue, accès à linformation).

94 III Éléments de réflexions pour lavenir. III Éléments de réflexions pour lavenir. 1) Un oubli récurent : lexploitation agricole ! 2) Seule issue réaliste : le développement du capital humain ! 05/10/ CASE BKF PDB

95 05/10/201295CASE BKF PDB

96 05/10/201296CASE BKF PDB

97 Dans des pays à fortes dynamiques démographiques, la planification de léducation, notamment agricole et rurale, requiert une vision de long terme : Vers quelle société ? Quel aménagement du territoire ? Quelle intégration au niveau régional et international ? Etc. La construction dune telle vision doit être conduite avec deux préoccupations majeures : 1.Équité 2.Efficacité Elles requièrent le recours à un certain nombre de concepts tels que : capital humain, investissements publics, investissements privés, bénéfices publics, bénéfices privés, etc. 05/10/2012CASE BKF PDB97

98 Équité et efficacité La réforme des systèmes éducatifs ne doit pas être considérée comme un simple ajustement de lexistant. Au-delà des aspects purement techniques, elle revêt une dimension sociétale. Pour engager une véritable réforme des systèmes éducatifs, les différents groupes dacteurs doivent construire une vision commune du devenir de leur pays à long terme. Leur mise en place apparaît comme une priorité pour engendrer une véritable prise de conscience permettant dengager des processus démocratique aboutissant aux nécessaire restructurations profondes 05/10/2012CASE BKF PDB98

99 05/10/201299CASE BKF PDB


Télécharger ppt "05/10/20121CASE BKF PDB. Burkina Faso Les formations professionnelles et techniques agricoles et rurales Présenté le 6 octobre 2012 par Pierre DEBOUVRY."

Présentations similaires


Annonces Google