La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Syndicat des Transports agit principalement sur 7 secteurs d'activités avec des réalités économiques et sociales contrastées.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Syndicat des Transports agit principalement sur 7 secteurs d'activités avec des réalités économiques et sociales contrastées."— Transcription de la présentation:

1

2 Le Syndicat des Transports agit principalement sur 7 secteurs d'activités avec des réalités économiques et sociales contrastées.

3 En Bretagne, le Transport de MARCHANDISES représente 2112 entreprises soit salariés 101 entreprises sont de + 50 salariés

4 En Bretagne, le Secteur DEMENAGEMENT représente 30 entreprises soit 481 salariés

5 En Bretagne, le Transport de VOYAGEURS représente 896 entreprises soit 4134 salariés 20 entreprises sont de + 50 salariés

6 En Bretagne, le Secteur activités de TRANSPORTS DE FONDS avec 7 agences Loomis et Brink's représente 2 entreprises soit 400 salariés

7 En Bretagne, le Transport Sanitaire représente 320 entreprises soit 3000 salariés

8 En Bretagne, le Secteur ACTIVITE DU DECHET représente 20 entreprises soit 3000 salariés

9 En Bretagne, le Secteur LOGISTIQUE représente 400 entreprises soit 3800 salariés

10 de 20 % en 10 ans. Dans sa globalité, le secteur du transport rassemble environ salariés. Porté par un environnement favorable, l'emploi de ce secteur a progressé de 20 % en 10 ans Pour 2012, environ embauches étaient prévues dans ses diverses branches. Concernant le marché du travail, le transport concentrait 10% des demandeurs d'emplois de la région à fin demandeurs d'emploi On dénombre demandeurs d'emploi dans le transport. Les métiers du transport se démarquent par une très faible féminisation. 11% Le secteur des Transports compte en proportion plus de travailleurs handicapés : 11% que la moyenne de l'ensemble des secteurs : 9%.

11 75% des transporteurs routiers prévoient un recul ou une stagnation de l'activité en 2013 avec, pour les premiers six mois, un net recul des volumes transportés. Il est à craindre une vraie récession économique avec des entreprises qui n'atteindront pas leurs résultats et des conséquences directes sur l'emploi et les investissements (ralentissement des embauches et des achats de camion). Un bon nombre d'entreprises vont demander des augmentations tarifaires (+3%) pour restaurer les marges dégradées depuis 3 ans.

12 Il faut distinguer des réalités différentes suivant les secteurs du Transport. a.La Marchandise est particulièrement perturbée par les effets de la crise économique et financière et également par la hausse du coût des carburants. Le parent pauvre reste la messagerie ou les grands du secteur connaissent une descente aux enfers. L'actualité chez Mory/DHL/Ducros est un exemple frappant d'un secteur en difficulté. Beaucoup de transporteurs ont géré les effets de la crise par un tour de vis sur les temps de travail ( passage de 220h à 180h) et une gestion drastique des frais de route. b.Le secteur des Ambulances/Taxi pourrait être très perturbé par certaines transformations des règles de la CPAM.

13 c. Le transport de voyageurs voit son activité tourisme souvent récupérée par des entreprises qui se sont spécialisées (SALAUN). Pour les services interurbain, c'est bien la CCNTR qui joue un rôle de pare-feu sur le maintien des emplois (transfert des salariés avec le transfert du marché public). d. Le Transport de fonds a connu trois grandes transformations règlementaires (instauration des contrats de formation obligatoire, transformation des décrets sécuritaires et accord de transférabilité) qui sécurisent fortement les emplois. e.Les activités du déchets sont elles aussi gérées par l'attribution de marchés publics avec une convention SNAD qui assure la reprise des emplois par le repreneur en cas de pertes de marchés. Il est à noter, une initiative bretonne sur la communauté des communes de Guichen qui pourrait faire école en instituant des comités de suivi avec des actions fortes de pilotages en présence des sociétés entrantes, sortantes, du donneur d'ordres et de la CFDT.

14 On peut distinguer plusieurs types d'acteurs : a.La Marchandise est représentée par deux organisations ouvrières plus importantes CFDT/CGT. Il est à signaler des crises liées à la représentativité pour les autres notamment entre la FNCR et la CFTC. Plusieurs syndicats patronaux sont en présence avec pour la Bretagne une reconnaissance en croissance de la FNTR. b.Le secteur des ambulances est généralement sensibilisé à la CFDT. Les syndicats patronaux sont en nombres et paradoxalement toujours absents. C'est une activité de service à la personne individuelle. c.Le transport de voyageurs est représenté par la CFDT et FO comme leader suivi par la CGT. La FNTV joue un rôle prédominant. Le donneur d'ordre est surtout la ville qui répartie ses marchés sous forme de lots.

15 d. Le Transport de fonds en Bretagne est surtout représenté par la CFDT. Il est à signaler une crise important au sein du syndicat patronal FEDESFI qui a donné le jour à l'USP Valeurs. A noter également la vigilance de l'état désormais instituée par les CNAPS et les commissions préfectorales de sécurité. e. Les activités du déchet sont elles principalement représentées par la CFDT et la CGT. La majeure partie des négociations se réalisent en direct avec les directions des grands groupes (VEOLIA, SAUR, SUEZ) et, soit les communautés de communes soit les villes. Les lieux programmés de rencontres sont les OPTL et les commissions de sanctions administratives.

16 Si plusieurs éléments macro économiques sont importants, sur l'activité globale des transports, DEUX DEUX sont à retenir : le temps de travail avec les amplitudes et les temps de conduite qui deviennent non seulement un élément de masse salariale mais également un élément économique de vente (exemple pour l'activité transport de voyageurs, dans les appels d'offre, l'entreprise vend du temps de travail) les coûts d'assurances (matériels et sécurisation des marchandises transportées) et les coûts du carburant

17 Nbre d'adhérents par secteurs : : N: S: : : 495 Nombre d'adhérents par branches: Voyageurs: 277 Transports de fonds: 86 Ambulances: 151 Déchets: 63 Déménageurs: 7 Isolés: 57 Logistique: 31 Marchandise: 1158 Messagerie: 28 Forces de la CFDT Transports Bretagne 496 sections sur 5 secteurs 22: 62 29N: 82 29S: 71 35: : 133

18 Globalement, l'activité des Transports Bretagne est liée et fluctue suivant la consommation générale, les évolutions de la production, la gestion des services d'utilité publique. C'est un secteur où les règles statutaires et règlementaires nationales influencent très rapidement l'évolution économique des activités. Ces règles sont devenues un rempart aux dérives et aux conséquences socio-économiques qui pourraient découler de la crise du capital. C'est un secteur qui a été impacté à tous les niveaux par des mouvements de grèves importants qui ont fait évoluée les conditions de travail, de rémunérations, de temps de travail avec une influence immédiate sur les coûts et la vente des produits. Les partenaires sociaux et notamment la CFDT à la fois en terme de négociateur, de représentativité et de nombre d'adhérents jouent un rôle prédominant.

19 Si au niveau statutaire, certaines protections de l'emploi ont vu le jour, la CFDT Transport Bretagne s'adapte aux évolutions en se formant, en s'informant, en informant, en plaçant ses représentants au niveau national, en utilisant les nouvelles technologies, en intégrant les groupes inter-professionels, en étant à l'initiative de nouveaux partenariats avec la DIRECCTE, en ayant mis en perspective un groupe "dialogue social" avec les chambres patronales, les représentants de l'état et les partenaires CFDT. Des accords d'anticipations ont permis la sécurisation et le maintien de nombreux emplois mais l'avenir reste incertain et le bureau CFDT a introduit récemment dans son ordre du jour de nouveaux sujets de réflexion avec la création de pôles d'échanges, d'études et de veille : pôle Fonctionnement et Organisation, pôle juridique et défense, pôle délégués syndicaux et sections, pôle Actions transverses, pôle secrétariat général et pôle politique.

20 Les actions de la CFDT transports contribueront à : Améliorer les conditions de travail dans le secteur Développer le respect de la règlementation sociale Agir sur l'organisation des entreprises Sécuriser les parcours professionnels Installer durablement un dialogue social dans l'entreprise et dans les secteurs dactivités professionnels concernés Le syndicat travaille notamment sur différents sujets : Réalisation d'un état des lieux régional qui intègre les dimensions économiques et sociales (emploi, temps de travail, évolutions des entreprises). Apprécier l'évolution sociale dans les entreprises (respect de la réglementation, accords négociés et signés). Apprécier la professionnalisation dans les entreprises (développement de la formation professionnelle, sécurisation des parcours, etc., ) La CFDT transports œuvrera pour renforcer les liens entre les représentants des entreprises et l'organisation syndicale afin : D'accompagner les équipes syndicales, former les militants et élus. D'apporter toutes les aides nécessaires à l exercice de leurs fonctions. De mettre en place des IRP (Institutions Représentatives du Personnel) dans les entreprises aujourdhui sans représentation

21 Merci de votre attention Passez une agréable fin de journée Stéphane BOURGEON SGA - CFDT Transports Bretagne


Télécharger ppt "Le Syndicat des Transports agit principalement sur 7 secteurs d'activités avec des réalités économiques et sociales contrastées."

Présentations similaires


Annonces Google