La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Co-infection tuberculose et VIH La gestion au quotidien Dr Cédric Arvieux – Université Rennes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Co-infection tuberculose et VIH La gestion au quotidien Dr Cédric Arvieux – Université Rennes."— Transcription de la présentation:

1 1 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Co-infection tuberculose et VIH La gestion au quotidien Dr Cédric Arvieux – Université Rennes 1

2 2 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Pourquoi cest compliqué ? Quelles sont les raisons qui rendent difficiles la gestion de la co-infection VIH et tuberculose

3 3 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Exercice 2 Cest encore plus compliqué car cest le dernier cours avant lexamen… …Mais tuberculose et VIH, cest un problème de santé public majeur dans la région des grands lacs… …et donc un très bon sujet dexamen !!!

4 4 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Plan Reconnaître une tuberculose Réaliser la prise en charge initiale Suivre le traitement antituberculose Dépister les effets secondaires Reconnaître un syndrome de reconstitution immune Conclusions

5 5 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Exercice Citer des modalités de présentation de tuberculose que vous avez rencontrées

6 6 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Formes atypiques de tuberculoses de limmunodéprimé Ganglionnaire Pleurale Méningée Osseuse Digestive Abcès froids …

7 7 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Approche syndromique : toux

8 8 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Reconnaître une tuberculose Formes classiques –Toux + AAA amaigrissement, asthénie, anorexie Formes atypiques –Multiples

9 9 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Prise en charge initiale TB/VIH Les bonnes questions –Faut-il un isolement / contagion ? –Quel est le niveau de déficit immunitaire ? –Quel traitement antituberculose –Quel traitement anti-VIH –Organisation des modalités du traitement et du suivi

10 10 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Quand débuter ? CD4 < 50 –Au 15 ème jour CD4 > 50 –Maladie clinique sévère : entre J15 et J30 –Maladie clinique peu sévère : entre J15 et S8 Femmes enceintes –Au 15 ème jour

11 11 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Avec quoi traiter ? Tuberculose –Anti-tuberculose habituels en cas de sensibilité VIH –Privilégier NRTI- EFV Quelle dose dEFV ? –600 mg –Possibilité NRTI-Lopinavir/ritonavir Quelle dose de lopinavir ? –4 cps x 2 / jour

12 12 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH LPV/r avec et sans rifampicine (1) LPV 400/100 sans rifampicine

13 13 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Avec rifampicine LPV/r avec et sans rifampicine (2)

14 14 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Avec rifampicine et LPV/r 800/200x2/j LPV/r avec et sans rifampicine (3)

15 15 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Quelle durée de traitement ? TBs « classiques » –6 mois Formes neuro-méningées –12 mois Traitement initial non optimal –Au moins 9 mois

16 16 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Suivre clinique dun traitement antituberculose/VIH Modalités de délivrance du traitement –D.O.T ? Clinique –Amélioration « rapide » de la TB Régression des signes dimprégnation –Fièvre : de 4 jours 4 semaines Régression des signes spécifiques

17 17 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH CE QUI PEUT SE PASSER DANS LES 15 JOURS…

18 18 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Allergie cutanée Surtout Rifampicine INH

19 19 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Ictère Surtout Pyrazinamide INH

20 20 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Troubles psychiatriques Surtout INH

21 21 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Les effets 2 ndaires plus tardifs Neuropathie –INH –INH + d4T ou ddI : Troubles de la vision –Ethambutol

22 22 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Suivi biologique du traitement antituberculose/VIH Transaminases hépatite (H, Z) –Si < 3N : surveiller J15 –Si > 3N : … Créatinine –Si ARVs associés – si > N : faire boire –Si > 1,5 N : calcule DFG et adaptation des doses

23 23 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Ernestine Diagnostic dinfection par le VIH –Clinique Asthénie, diarrhée, amaigrissement –Bilan : CD4 = 3/mm 3 –Début dune trithérapie AZT/3TC/EFV A un mois –Beaucoup mieux A deux mois –Très volumineuses adénopathies cervicales

24 24 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Ernestine Que vous évoque ce diagnostic Que faire ?

25 25 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Clémentine Diagnostic de tuberculose pulmonaire –Pneumopathie droite, BK+ –Quadrithérapie standard VIH associé –20 CD4/mm 3 –Début ARV à J15 Evolution –Amélioration clinique initiale –A J45, aggravation de la toux, fièvre, majoration des signes radiologiques pulmonaires

26 26 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Clémentine (2) Quel est le diagnostic probable ? Quelle prise en charge ?

27 27 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Syndrome de reconstitution immunitaire (IRIS) Syndrome inflammatoire lié à la reprise des capacités de réponse immunitaire Dans lannée –En général entre 15j et 2 mois Clinique –IRIS « démasquant » Apparition des signes de tuberculose à la mise sous ARV –IRIS « paradoxal » Majoration des symptômes initiaux après la mise sous ARV

28 28 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Gérer lIRIS IRIS = traitement efficace et bien pris ! –Ne pas arrêter les ARV –Ne pas arrêter les traitements anti-TB IRIS non cérébral = IRIS rarement grave Corticothérapie –Uniquement dans les formes sévères

29 29 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Sidonie –Découverte TB pulmonaire Quadrithérapie classique –150 T4/mm 3 Début AZT + 3TC + EFZ Bilan à M3: –Bonne amélioration clinique, –montée T4 à 300/mm 3 Sidonie vous prévient à loccasion de cette consultation quelle est enceinte Quelle est votre attitude ?

30 30 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Emile Enseignant, 28 ans, célibataire, Séropositif pour le VIH-1 il y a 2 ans (dépistage volontaire avec son amie). Dépression depuis rupture volontaire car son amie était séronégative. Depuis quelques semaines: fatigue, sueurs nocturnes, fièvre vespérale, perte de 4 kilos. A lexamen: une adénopathie latéro-cervicale droite

31 31 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Emile

32 32 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Emile (2) Quelle est votre hypothèse principale et quels examens complémentaires demandez-vous pour conforter le diagnostic ? –Frottis à la recherche de BAAR de la ponction ganglionnaire: négatif à lexamen direct. –Radio de thorax: normale –Recherche de BAAR dans les tubages ou crachats: négatif –Échographie abdominale: adénopathies rétropéritonéales

33 33 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Emile (3) Comment prendriez-vous en charge ce patient ? –Traitement antituberculose dépreuve isoniazide 4mg/kg rifampicine 10mg/kg ethambutol 15mg/kg pyrazinamide 20mg/kg –Soutien psycho-social pour sa dépression, antidépresseurs si besoin/disponible –ARV dès que le traitement TB est bien toléré (J 15 à J30)

34 34 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Emile (5) Quelle combinaison ARV lui prescrivez-vous? –Éviter d4T si association avec lINH dans un contexte de dénutrition (neuropathie) –Pas de NVP car association avec rifampicine –Possibilités Atripla un cp/j AZT 300mg x 2 + 3TC 150mg x 2 + EFV 600 mg ABC 600 x 2 + 3TC 150 x2 + EFV 600 mg (TDF + 3TC) + EFV 600 mg

35 35 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Conclusions


Télécharger ppt "1 DIU VIH-SIDA des grands lacs 2012: Co-infection TB-VIH Co-infection tuberculose et VIH La gestion au quotidien Dr Cédric Arvieux – Université Rennes."

Présentations similaires


Annonces Google