La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JAGA 2011 JAGA 2011 Le Gosier Alcoolisme et Personnes Agées 25 Novembre 2011 Dr Francis EZELIIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JAGA 2011 JAGA 2011 Le Gosier Alcoolisme et Personnes Agées 25 Novembre 2011 Dr Francis EZELIIN."— Transcription de la présentation:

1 JAGA 2011 JAGA 2011 Le Gosier Alcoolisme et Personnes Agées 25 Novembre 2011 Dr Francis EZELIIN

2 « Le sujet âgé qui salcoolise peut passer inaperçu dans la mesure où il dérange moins » (ENGLERBERTS)

3 POURQUOI LES PERSONNES AGEES? Cette population va augmenter de manière importante dans les années à venir. Trois raisons : 1- Diminution de la mortalité infantile. 2- Amélioration de lhygiène et de lutte contre les maladies infectieuses. 3- « PAPY BOOM ».

4 ON NOTE UNE MULTIPLICATION DES ARTICLES SPECIALISES.

5

6

7

8

9

10

11

12 Addiction au Tabac ADDICTION CHEZ LES SENIORS

13 Addiction aux jeux

14 Addiction aux médicaments

15 Addiction à la Télévision

16 Addiction au Tabac

17 Addiction à lalcool

18 Réflexion sur trois cas cliniques Cas clinique n°1 Madame S.P, 64 ans, enseignante retraitée, consulte pour tachycardie et palpitations. Le bilan cardiologie avec Holter montre un trouble du rythme supra ventriculaire qui serait déclenché par des prises dalcool répétées durant la journée et en particulier lors des rencontres avec ses amis.

19 Cas clinique n°2 Nous sommes appelés au domicile de Monsieur R, ancien militaire, 71 ans, sans antécédent particulier mais qui depuis quelques temps se plaint de chutes répétées dont la dernière a causé un gros hématome fronto-orbitaire. Son hospitalisation montre un bilan cardiologique et neurologique normal. Mais lanamnèse montre un mésusage de rhum à début matinal commencé peu de temps après le décès de son épouse confirmé, par son aide-ménagère.

20 Cas clinique n°3 Madame SJ, 80 ans retraitée qui pendant des années a tenu un lolo, sans antécédent particulier mis à part une cataracte, a présenté brutalement un syndrome confusionnel ayant nécessité une hospitalisation dont le bilan a été tout à fait normal, mais la révélation dune consommation quotidienne dalcool comme le témoignent les nombreuses bouteilles vides de bières et de vin trouvées à son domicile. Consommation confirmée pas son aide-ménagère. Après un bref séjour, elle rentre chez elle avec comme diagnostic de sortie un mésusage dalcool.

21 « NOUS PASSERONS VOLONTAIREMENT SUR DIFFERENTES MODIFICATIONS PHYSIOLOGIQUE LIEES A LAGE »

22 Par contre, dans le processus du vieillissement, deux éléments nous semblent importants.

23 1.Volume de distribution plus petit avec réduction du liquide extra-cellulaire 2.Disparition du premier passage hépatique Conséquences: Chez la personne âgée le pic dalcoolémie après ingestion est plus rapide et plus élevé Livresse pathologique avec son cortège de troubles du comportement est plus fréquente et de survenue plus rapide.

24 Importance du Problème Selon létude épidémiologique PAQUID, la quantité de personnes vivant à domicile consommant un quart de litre par jour varient entre 40,1 et 42,8 %, soit quasiment la moitié. De plus, 15,1 à 15,4 % de ces personnes âgées consomment un demi-litre quotidiennement. Les chiffres ainsi obtenus via lenquête PAQUID sont révélateurs dun véritable problème de santé publique. Le problème de lalcool a une grande importance dans la mesure où il coûte aussi cher que la dépression et la pathologie athéromateuse.

25 Un autre facteur à tenir en compte, est la grande consommation de médicaments par les sujets dits « fragiles » et poly pathologiques. Ces derniers sont susceptibles de présenter de nombreuses complications. Ce sont ces patients qui sont les plus alarmants car ils présentent un risque plus important vis-à-vis des interférences entre les pathologies et les traitements.

26 Une enquête réalisée chez les sujets âgés vivant à domicile, présente les résultats suivants : 61 % de consommateur dantalgiques 49 % de consommateurs de traitements cardiovasculaires 35 % de consommateurs de psychotropes

27 Les effets vont donc être majorés par interaction avec les médicaments psycho- actifs notamment des médicaments confusogènes, dont les psychotropes font parties, ou encore les antalgiques. En réalité, cette interaction médicament alcool peut potentialiser les effets confusogènes ainsi que les altérations cognitives.

28 Ajoutons les situations disolement et de solitude dont souffrent les personnes âgées (pour plusieurs raisons) expliquant en parti les débuts tardifs de consomma- tion dalcool.

29 Le vieillissement lui-même constitue une cause dalcoolisme, néanmoins les notions de vieillissement et alcool sont rarement abordées, doù limportance de reconnaître les situations de difficultés avec lalcool. Beaucoup de personnes âgées restent en souffrance avec lalcool.

30 PRESENTATION DE LETUDE « Alcoolisme et Personnes Agées » Matériels et Méthodes Certains questionnaires de repérage des difficultés avec lalcool ont été élaborés : MAST, CAGE/DETA, FACE, AUDIT. Dautre versions plus caractéristiques ont été élaborées, telles que le MAST-G, version gériatrique du Michigan Alcohol Sceening Test.

31 En raison de la simplicité de sa mise en œuvre, notre choix doutils de dépistage de lalcoolisme chez la personne âgée sest porté sur le MAST- G auquel nous avons adjoint des données supplémentaires, en particulier la prise en compte dune part de la consommation de médicaments essentiellement psychotropes ainsi que dautre part des données sociales telles que les conditions de vie (En annexe) La population choisit est une population de plus de 60 ans, chez un médecin généraliste installé à BASSE-TERRE, en consultation en cabinet ou à domicile pour les villes de BASSE-TERRE, GOURBEYRE, SAINT-CLAUDE et BAILLIF

32

33

34

35

36

37

38 Études et Résultats La population mère est donc constituée dindividus de plus de 60 ans, habitants à BASSE-TERRE, GOURBEYRE, SAINT-CLAUDE et BAILLIF. Leffectif total N est 5350 et létude porte sur un échantillon de taille n=239. Nous avons n/N = 4,46 % ce qui représente une proportion raisonnable. Sur léchantillon choisit la proportion observée des individus ayant un problème avec lalcool est 41 %. Le risque derreur est de 5 % ce qui donne un intervalle de confiance de 95 %. Selon la loi de GAUSS, il y a 95 chances sur 100 pour que la proportion soit comprise entre 34,76 % et 47,23 %.

39 Population et sexe Sur 239 personnes 108 Hommes et 131 Femmes soit respectivement 45 % et 55% de cette population. 131

40 Population avec Problèmes 41% soit 97 personnes sur 231 personnes ont un problème avec lalcool 97

41 Problème avec alcool chez les Hommes 66 Hommes sur 108 hommes soit 61% ont un problème avec lalcool 42

42 Problème avec alcool chez les Femmes 31 24% des Femmes ont un problème avec lalcool

43 Sur 239 personnes 95 vivent seules soit 40% Mode de vie Population traitée

44 Personnes isolées Sur ces 95 personnes il y a 33 Hommes et 62 Femmes, soit 35% dHommes et 65% de Femmes

45 Isolées avec problème dalcoologie Sur les 95 personnes isolées, 39 ont un problème avec lalcool : Soit 16% du Total général ( 239 personnes) Et 41% des personnes isolées Leffectif des 39 personnes est composé de 26 Hommes et de 13 Femmes.

46 Prise de médicaments psychotropes Sur les 239 personnes, 55 soit 23 % utilisent des médicaments psychotropes

47 Répartition en fonction du sexe 30 femmes soit 55% 25 hommes soit 45% 30 25

48 Hommes Médicalisés et Alcool Sur 25 hommes, 17, soit 68%, ont un problème avec lAlcool 8

49 Femmes Médicalisés et Alcool Sur 30 femmes, 10, soit 33%, ont un problème avec lalcool 20

50 Sujet ayant un problème avec lalcool traité Avec des psychotropes et vivant seul Des 239 personnes concernées, 10 personnes âgées, soit 9 Hommes et 1 Femme, constituent des éléments à risque majeur. 9 1

51 Bilan La taille de léchantillon N=239 est extrait, dune population Mère de 5350 individus. Léchantillon a un effectif supérieur à 30. La moyenne ou proportion «délément très exposé» est P=10/239=0,42. La proportion de cette catégorie dans la population Mère est approchée par la loi Normale ( Laplace-Gauss). Au risque de 5% la population des éléments exposés se situe dans lintervalle entre 89 et 360 personnes en « grave exposition » dans cette population.

52 Préconisations Démarche de sensibilisation La première démarche est de commencer à en parler et à sensibiliser. Actuellement on se rend compte que la population des seniors nest pas une population ciblée au même titre que : La femme enceinte (prévention du SAF) La femme seule Détenu Consultation jeune consommateur

53 Actuellement aucune prévention nest faite sur la population des seniors. Les spots télé de prévention ne concernent que les jeunes. Dans les années à venir avec le PAPY BOOM, le nombre de consommateurs dalcool sera amené à augmenter et peut être même la consommation des autres produits psycho-actifs du fait des progrès de la médecine et de laugmentation de lespérance de vie. Dou lintérêt de commencer à se pencher sur la question, car cest une population en danger. Il convient den prendre conscience : Déchanger De débattre Puis développer des prises en charges particulières

54 Axes (Médical – Paramédical - Social) Le Médecin généraliste (sur trente interrogés par téléphone seul deux font une proposition de dépistage systématique). Le Médecin traitant est celui qui a le plus dopportunité de repérer lalcoolisme du sujet âgé, dont lisolement social et familial est fréquent. Infirmière à domicile Auxiliaire de vie Avec plusieurs niveaux de formation

55 CONCLUSION Compte tenu du PAPY BOOM et des progrès de la médecine permettant de maintenir en vie plus longtemps non seulement les alcooliques mais aussi les consommateurs dautres substances psycho-actives nous nous orienterons probablement dans les années avenir dans une nouvelle approche « Addictogériatrique ». La diffusion de données utiles et la formation constitueront des enjeux importants pour lavenir. Nous pensons que tous les professionnels de laddiction et de la gériatrie sauront relever le défi pour améliorer la qualité de vie et pas seulement lespérance de vie des sujets âgés ce qui nous permet de terminer cette conférence sur une note despoir et doptimisme.

56 A votre santé sans abus ! MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "JAGA 2011 JAGA 2011 Le Gosier Alcoolisme et Personnes Agées 25 Novembre 2011 Dr Francis EZELIIN."

Présentations similaires


Annonces Google