La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge des complications lors de la grossesse et de laccouchement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge des complications lors de la grossesse et de laccouchement."— Transcription de la présentation:

1 Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge des complications lors de la grossesse et de laccouchement

2 2Saignement vaginal en début de grossesse Objectifs de la séance Revoir les meilleures pratiques de diagnostic et de prise en charge du saignement vaginal en début de grossesse Revoir les stratégies pour le diagnostic de la grossesse ectopique

3 3Saignement vaginal en début de grossesse Définition Le saignement vaginal qui survient lors des 22 premières semaines de la grossesse

4 4Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge générale du saignement en début de grossesse Evaluer létat de la femme, y compris les signes vitaux Si on soupçonne un choc, commencer immédiatement le traitement Si la femme est en choc, envisager une rupture de grossesse ectopique Perfuser des liquides en IV

5 5Saignement vaginal en début de grossesse Diagnostic du saignement en début de grossesse Menace davortement Avortement inévitable Avortement incomplet Avortement complet Grossesse extra-utérine Grossesse molaire

6 6Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge de la menace davortement Le traitement médical nest généralement pas nécessaire Conseiller à la femme déviter toute activité éprouvante et les rapports sexuels ; lui demander de garder le lit si nécessaire Si le saignement sarrête, la suivre en service prénatal. Réévaluer en cas de récidive des saignements Si les saignements persistent, contrôler la viabilité fœtale (test de grossesse/ultrason) ou grossesse extra-utérine (ultrason). Des saignements persistants, surtout en présence dun utérus plus large que prévu pourraient indiquer des jumeaux ou une grossesse molaire Ne pas donner de médicaments tels que les hormones (par exemple, oestrogènes ou progestatifs) ou agents tocolytiques (par exemple, salbutamol ou indométhacine) car ils néviteront pas la fausse couche.

7 7Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge de lavortement inévitable Si la grossesse est inférieure à 16 semaines, prévoir lévacuation du contenu de lutérus. Si lévacuation nest pas possible immédiatement : Administrer 0,2 mg dergométrine en IM (répéter après 15 mn si nécessaire) OU 400 µg de misoprostol par voie buccale (répéter une fois après 4 heures si nécessaire) Prendre les dispositions dévacuation aussi rapidement que possible Si la grossesse est de plus de 16 semaines : Attendre lexpulsion spontanée des produits de la conception et ensuite, évacuer lutérus pour enlever tout produit restant de la conception Si nécessaire, perfuser 40 unités docytocine en 1 l de liquides en IV à 40 gouttes/mn pour faciliter lexpulsion des produits de la conception Vérifier le suivi après le traitement

8 8Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge de lavortement incomplet si la grossesse est de moins de 16 semaines Si les saignements sont légers à modérés, utiliser les doigts ou une pince à anneaux (ou éponge) pour retirer les produits de la conception sortant par le col Si les saignements sont abondants, évacuer lutérus Laspiration manuelle intra-utérine (AMIU) est la méthode préférée, lévacuation par curetage ne sera effectuée que si lAMIU nest pas disponible Si lévacuation nest pas possible immédiatement, administrer 0,2 mg dergométrine en IM (répéter après 15 mn si nécessaire) OU 400 µg de misoprostol par voie buccale (répéter une fois après 4 heures si nécessaire) Vérifier le suivi de la femme après le traitement

9 9Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge de lavortement incomplet si la grossesse est de plus de 16 semaines Perfuser 40 unités docytocine dans 1 l de liquides en IV à 40 gouttes/mn jusquà lexpulsion des produits de la conception Evacuer tout produit restant de la conception de lutérus par voie de dilatation et de curetage Si nécessaire, administrer 200 µg de misoprostol par voie vaginale toutes les 4 heures jusquà lexpulsion, mais ne pas administrer plus de 800 µg Vérifier le suivi de la femme après le traitement

10 10Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge de lavortement complet Lévacuation de lutérus nest généralement pas nécessaire Observer pour détecter saignement abondant Vérifier le suivi de la femme après le traitement

11 11Saignement vaginal en début de grossesse Suivi après lavortement Indiquer à la femme que lavortement spontané est courant Rassurer la femme en lui indiquant quelle a de bonnes chances davoir une grossesse ultérieure réussie, à moins dune septicémie ou si la cause de lavortement est reconnue comme ayant un effet adverse sur les futures grossesses (chose rare) Lencourager à remettre à plus tard sa prochaine grossesse, jusquà ce quelle ait entièrement récupéré

12 12Saignement vaginal en début de grossesse Suivi après lavortement (suite) Apporter des conseils aux femmes qui ont eu un avortement à risques. Si une grossesse nest pas souhaitée, on peut démarrer immédiatement certaines méthodes contraceptives (dans les 7 jours) si : Il nexiste pas de complications graves demandant un traitement supplémentaire La femme a reçu des conseils et de laide pour choisir la méthode contraceptive qui lui convient le mieux

13 13Saignement vaginal en début de grossesse Méthodes contraceptives après lavortement MéthodeConseil de démarrage Hormonale (pilule, injections, implants) Immédiatement PréservatifsImmédiatement DIUImmédiatement Si linfection est présente ou soupçonnée, retarder linsertion jusquà ce quelle soit guérie Si Hb < 7 g/dl, remettre jusquà ce que lanémie saméliore Fournir une méthode intérimaire (par exemple, préservatifs) Ligature volontaire des trompes Immédiatement Si linfection est présente ou soupçonnée, retarder lintervention chirurgicale jusquà ce quelle soit guérie Si Hb < 7 g/dl, remettre jusquà ce que lanémie saméliore Fournir une méthode intérimaire (par exemple, préservatifs)

14 14Saignement vaginal en début de grossesse Signes et symptômes dune grossesse extra-utérine sans rupture Symptômes dune grossesse précoce Saignotement ou saignement irrégulier Nausée Seins enflés Discoloration bleuâtre du vagin et du col Ramollissement du col Léger élargissement utérin Fréquence accrue de la miction Douleur abdominale et pelvienne

15 15Saignement vaginal en début de grossesse Signes et symptômes dune rupture de grossesse extra-utérine Evanouissement et faiblesse Pouls rapide et filant (110 battements/mn) Hypotension Hypovolémie Douleur abdominale et pelvienne aiguë Distension abdominale Sensibilité à la palpation Pâleur

16 16Saignement vaginal en début de grossesse Diagnostic différentiel pour la grossesse extra-utérine Menace davortement Maladie inflammatoire pelvienne aiguë ou chronique Kystes ovariens (torsion ou rupture) Appendicite aiguë

17 17Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge immédiate de la grossesse molaire Si le diagnostic est certain, évacuer lutérus : Si une dilatation cervicale est nécessaire, utiliser un bloc paracervical Utiliser laspiration manuelle intra-utérine (AMIU de préférence) Trois seringues doivent être prêtes pour utilisation durant lévacuation Perfuser 20 unités docytocine dans 1 l de liquides en IV à 60 gouttes par minute

18 18Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge ultérieure de la grossesse molaire Méthode hormonale de planification familiale recommandée pendant au moins 1 an pour prévenir la grossesse Suivi toutes les 8 semaines pendant au moins 1 an avec tests de grossesse (urine) à cause du risque de maladie trophoblastique persistante Si le test de grossesse (urine) nest pas négatif après 8 semaines ou devient positif à nouveau pendant la première année, orienter la femme vers les soins tertiaires pour suivi et traitement supplémentaires

19 19Saignement vaginal en début de grossesse Récapitulatif Le saignement vaginal en début de grossesse saccompagne de diagnostics très différents : Menace davortement Avortement inévitable Avortement incomplet Avortement complet Grossesse extra-utérine Grossesse molaire Le diagnostic peut souvent être établi cliniquement, économisant sur le temps et les dépenses


Télécharger ppt "Saignement vaginal en début de grossesse Prise en charge des complications lors de la grossesse et de laccouchement."

Présentations similaires


Annonces Google