La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA GROSSESSE EXTRA UTERINE DEFINITION = Implantation hors de la cavité utérine de trophoblaste Affection qui peut mettre en jeu le pronostic vital (risque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA GROSSESSE EXTRA UTERINE DEFINITION = Implantation hors de la cavité utérine de trophoblaste Affection qui peut mettre en jeu le pronostic vital (risque."— Transcription de la présentation:

1 LA GROSSESSE EXTRA UTERINE DEFINITION = Implantation hors de la cavité utérine de trophoblaste Affection qui peut mettre en jeu le pronostic vital (risque dH.interne)

2 GENERALITES Localisations: – Tubaire : 98% de cas, le plus souvent ampullaire = hematosalpinx. – Ovarienne : 1%. – Abdominale : 1%. Implantation différente selon la localisation: – Profonde : dans la portion proximale de la trompe pouvant provoquer des hémorragies importantes. – Superficielle : pavillon et ampoule tubaire. Évolution : 3 possibilités= rupture, hématocèle, guérison spontanée.

3 PHYSIOPATHOGENIE Retard de la captation ovulaire. Retard de la migration de lœuf dorigine hormonale ou mécanique. Reflux tubaire.

4 EPIDEMIOLOGIE 1 à 2% de la population générale. Augmentation de la fréquence depuis quelques années (rôle des infections : MST) + tabac Risque de 15 à 30% après plastie tubaire. 15% après 1 GEU. 30% après 2 GEU. 90% après 3 GEU. Rôle du stérilet.

5 CLINIQUE Dg difficile avec tableaux trompeurs mais auquel on doit toujours penser étant donné le risque vital quil génère, sauf dans 2 circonstances : – Rupture cataclysmique : tableau dhémorragie interne chez une patiente présentant un retard de règles et TV douloureux+++(« cri du douglas ») = hémopéritoine nécessitant une intervention urgente. – Forme clinique typique :retard de règles,douleurs pelviennes, métrorragies noirâtres, signes sympathiques de grossesse avec au TV perception dune masse latéro utérine douloureuse.

6 DIAGNOSTIC EXAMEN CLINIQUE Bhcg PLASMATIQUE QUANTITATIF : – Si négatif = permet déliminer GEU. – Si positif = évoque la GEU avec orientation Dg. ECHOGRAPHIE : – Surtout signes indirects = absence de sac gestationnel intra utérin. – Parfois visualisation dun sac gestationnel extra utérin (apport de lamélioration de la qualité des appareils déchographie), dune masse latéro utérine, ou dun épanchement liquidien (douglas). – Apport du doppler couleur.

7 DIAGNOSTIC (suite) Parfois Dg difficile entre : – GEU – GIU à début tardif – Fausse couche précoce Nécessité deffectuer une surveillance avec répétition des examens (Bhcg, US). Si doute persiste: VIDEO COELIOSCOPIE: à la fois Dg et thérapeutique = visualisation dun hématosalpinx (dilatation bleutée de la trompe) rupture tubaire, hématocéle enkystée.

8 LE TRAITEMENT LE BUT : – Supprimer la GEU – Préserver la fertilité – Limiter le risque de récidive LES MOYENS : – TT médical – La chirurgie – Abstention thérapeutique.

9 LE TT MEDICAL Le RU ou myfegine (per os) Le méthotrexate (voie IV ou IM surtout ou injection écho guidée dans la GEU) le TT médical ne peut être utilisé que dans des circonstances bien définies et entre dans le cadre dapplication de protocole très précis : il nécessite linformation de la patiente sur ses modalités et ses risques ainsi quune surveillance régulière avec de nombreuses Cs pour contrôles clinique, échographique, et biologique (Bhcg)

10 LE TT CHIRURGICAL VIDEO COELIOSCOPIE le plus souvent même dans le contexte durgence sauf si conditions hémodynamiques précaires de la patiente ou si hémopéritoine important. On pratique : – Salpingotomie:ouverture de la trompe avec extraction de lœuf. – Salpingectomie si GEU trop volumineuse ou rompue. Rares cas de nécessité de laparotomie : hémorragie interne importante mettant en jeu le pronostic vital

11 CONCLUSION Le pronostic de la GEU sest modifié grâce à la possibilité de diagnostic plus précoce (Bhcg, US) et ce malgré ses formes trompeuses (toujours penser dans le cadre de douleurs pelviennes à la possibilité dune GEU) Ce Dg précoce permet le plus souvent dêtre conservateur :TT médical ou TT chirurgical « élégant »préservant la fertilité avec hospitalisation réduite (vidéo cœlioscopie) Par ailleurs, même en cas de récidives, le pronostic est différent avec possibilité davoir recours à la PMA.


Télécharger ppt "LA GROSSESSE EXTRA UTERINE DEFINITION = Implantation hors de la cavité utérine de trophoblaste Affection qui peut mettre en jeu le pronostic vital (risque."

Présentations similaires


Annonces Google