La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SALPINGITES DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SALPINGITES DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005."— Transcription de la présentation:

1 SALPINGITES DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005

2 1-DEFINITION Infection génitale haute atteignant la trompe et les organes voisins (utérus et ovaires) et le péritoine pelvien. Fait suite presque toujours à une origine ascendante à partir du vagin et du col utérin.

3 2-EPIDEMIOLOGIE à nouveaux cas par an en France 3/4 avant 25 ans et 1/3 avant 19 ans 1-Germes en cause : MST dans 75 % des cas : - Chlamydiae trachomatis (> 50%) - Gonocoque = Neisseria gonorrhoea (15 %) - Mycoplasmes

4 2-EPIDEMIOLOGIE Germes endogènes : - aérobies : Escherichia coli,Streptocoques… - anaérobies : Bactéroïdes… Origine polymicrobienne : MST + germes endogènes Parfois inconnus

5 2-EPIDEMIOLOGIE 2-Facteurs de risques : Age : risque diminue avec lage Facteurs comportementaux : -jeune age au moment des premiers rapports -partenaires multiples Contraception : DIU augmente le risque par 3 à 9 Manœuvres endo-utérines

6 3-DIAGNOSTIC CLINIQUE 1-3 formes évolutives : Aiguë : - Douleurs pelviennes (98 % des cas) - Leucorrhées - Métrorragies (50 % des cas) - Dyspareunie - Signes urinaires possibles - Fièvre

7 3-DIAGNOSTIC CLINIQUE Pauci- symptomatique : seuls 1 ou 2 signes présents Silencieuses : Chlamydiae +++ passent inaperçues et se révèlent à loccasion dune complication tardive

8 3-DIAGNOSTIC CLINIQUE 2-Examen clinique : - Douleur hypogastrique +/- défense - Douleurs à la mobilisation utérine et au niveau des culs de sac latéraux - Aspect de cervicite

9 4-EXAMENS COMPLEMENTAIRES 1-Prélèvement vaginal avec recherche de chlamydiae (PCR) et mycoplasmes 2-Echographie : peut montrer - une collection liquidienne annexielle évocatrice dun abcès : pyosalpinx - un épanchement du cul de sac de Douglas - ou rien

10 4-EXAMENS COMPLEMENTAIRES 3-Examens sanguins : - Hyper Leucocytose, élévation de la VS et de la CRP - Béta HCG systématique (diagnostic différentiel de la GEU) - Sérologies : syphilis, HIV, chlamydiae 4-ECBU

11 5-COELIOSCOPIE Elle nest pas systématique 1-Indications : - suspiscion de complication immédiate : abcès pelvien, pelvi-péritonite - doute diagnostic - inéfficacité de lantibiothérapie

12 5-COELIOSCOPIE 2-Constatations : - trompe rouge, inflammatoire voire pyosalpinx - adhérences - épanchement louche du Douglas 3-Intérêt : - diagnostic - permet des prélèvts bactério. in situ - permet le traitement chirurgical des abcès

13

14

15 6-EVOLUTION 1-Complications immédiates graves : abcès, pelvi-péritonite 2-Guérison apparente avec possibilité de séquelles tardives : Stérilité : 11% après 1 salpingite, > 50% après 3 salpingites GEU : risques x 7 à 10 Douleurs pelviennes chroniques

16 7-TRAITEMENT MEDICAL Il doit être instauré demblée, dès lévocation du diagnostic. Un traitement PRECOCE, EFFICACE et LONG permet une guérison sans séquelle..

17 7-TRAITEMENT MEDICAL 1-Traitement classique : triple antibiothérapie : Béta lactamine + Gentamycine + Métronidazole puis Cycline Actuellement presque abandonné devant la fréquence des infections à chlamydiae et lapparition de schémas plus maniables.

18 7-TRAITEMENT MEDICAL 2-Traitement actuel : +++ Amoxicilline – Ac. Clavulanique pendant 10 jours + Cycline ou Fluoroquinolone pendant 3 à 6 semaines Dans les formes sévères : traitement IV pendant 4 à 6 jours.

19 7-TRAITEMENT MEDICAL 3-Traitements associés : AINS Oestroprogestatifs pour certains Traitement du partenaire

20 8-CONCLUSION Grande variabilité clinique Importance des séquelles et donc dun traitement précoce et bien mené Importance de la PREVENTION.


Télécharger ppt "SALPINGITES DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2005."

Présentations similaires


Annonces Google