La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CANCER DU COL Nette diminution de sa fréquence grâce au dépistage. Déplacement de lage du Dg vers le bas = sujets plus jeunes atteints. Maximum de fréquence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CANCER DU COL Nette diminution de sa fréquence grâce au dépistage. Déplacement de lage du Dg vers le bas = sujets plus jeunes atteints. Maximum de fréquence."— Transcription de la présentation:

1 LE CANCER DU COL Nette diminution de sa fréquence grâce au dépistage. Déplacement de lage du Dg vers le bas = sujets plus jeunes atteints. Maximum de fréquence entre 30 et 50ans.

2 ANATOMO PATHOLOGIE Les types de K : 2 principaux = – K épidermoide : 70% – Adénocarcinome cervical : 30% (en augmentation) K du col naît le plus souvent à la zone de jonction développement ensuite exo cervical (femme jeune) ou vers lendocol(1/3 des cas) Puis extension aux structures de voisinage, GG lymphatiques pelviens puis extra pelviens, puis aux viscères situés à distance du pelvis.

3 SIGNES CLINIQUES Signes fonctionnels : – Métrorragies provoquées (rapports)+++,chez la femme âgée : métrorragies spontanées. – Pertes purulentes (surinfection). – douleurs : quand extension avancée. Examen : – Spéculum = tumeur exocervicale : zone rouge surélevée ou cratère. – Tumeur endocervicale = Dg plus difficile. – TV :informatif que si lésion étendue.

4 DIAGNOSTIC Dg positif = biopsies au cours de la colposcopie ou conisation Dg (endocol). Dg dextension = – Ex.clinique + cystoscopie + UIV qui va permettre de « stader » la lésion : classification de la FIGO – Autres examens: scanner ou IRM.

5 TRAITEMENT CHIRURGIE RADIOTHERAPIE CHIMIOTHERAPIE : assez limitée.

6 LA CHIRURGIE Hystérectomie totale élargie selon Wertheim = ablation de lutérus + annexes +ablation du dôme vaginal et des paramètres + lymphadénectomie (laparotomie, voie basse pour certaines équipes avec lymphadénectomie par cœlioscopie. Exentérations pelviennes = ablation de la vessie et/ou du rectum avec dérivations.

7 RADIOTHERAPIE Curiethérapie endo vaginale. Radiothérapie externe = cobaltothérapie.

8 INDICATIONS THERAPEUTIQUES Dépendent du STADE de la maladie donné par la classification de la FIGO : – Stade 1 : K limité au col. – Stade 2 : K infiltrant les tissus péri utérins sans atteindre les limites du pelvis = Stade 2a : atteinte 1/3 sup. du vagin Stade 2b : atteinte du paramètre – Stade 3 : K atteignant les limites du pelvis. – Stade 4 :K atteignant les organes de voisinage ou métastases à distance.

9 INDICATIONS THERAPEUTIQUES (SUITE) Jusquau stade 2a : CHIRURGIE ou RADIOTHERAPIE ou le plus souvent les deux Au delà : RADIOTHERAPIE Formes rebelles et récurrences pelviennes : – Exentérations pelviennes – Radiothérapie – chimiothérapie

10 PRONOSTIC Dépend du stade clinique et de létat des ganglions : les chances de guérison sont divisées par trois si les GG sont positifs. Survie globale à 5ans : – Stade 1a = 100% – Stade 2a = 85% – Stade 2b = 75% – Stade 3 = 50% – Stade 4 = moins de 20%

11 CONCLUSION (1) LE K du col est un K dévolution lente le plus souvent On dispose dun excellent moyen Dg = le FROTTIS dont la pratique régulière permet de diagnostic des lésions précancéreuses et le TT de celles ci avant quelles ne se transforment en K du col. On devrait avec un dépistage bien conduit pouvoir éradiquer le K du col

12 CONCLUSION (2) Lavenir proche : le vaccin préventif : - chez les adolescentes. - Pb du coût, de la durée de protection. Lavenir plus lointain : le vaccin curatif


Télécharger ppt "LE CANCER DU COL Nette diminution de sa fréquence grâce au dépistage. Déplacement de lage du Dg vers le bas = sujets plus jeunes atteints. Maximum de fréquence."

Présentations similaires


Annonces Google