La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer de prostate Dr J. Schlosser Octobre 2007. Epidémiologie 1er cancer de l homme (avant le cancer du poumon et le cancer colo-rectal) 2ème cause de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer de prostate Dr J. Schlosser Octobre 2007. Epidémiologie 1er cancer de l homme (avant le cancer du poumon et le cancer colo-rectal) 2ème cause de."— Transcription de la présentation:

1 Cancer de prostate Dr J. Schlosser Octobre 2007

2 Epidémiologie 1er cancer de l homme (avant le cancer du poumon et le cancer colo-rectal) 2ème cause de mortalité par cancer après le cancer du poumon incidence moyenne en Europe de l ouest de l ordre de 40/ hab./an forte variation d incidence géographique nouveaux cas en 2000 en France

3 Facteurs de risque et causes âge (cancer des plus de 50 ans) hérédité familiale certaines origines ethniques (afro-américains, antillais) facteurs géographiques (alimentation, ensoleillement, …) infection?, inflammation?, cadmium?,...

4 Circonstances de découverte Clinique - signes très tardifs dans l évolution de la maladie, longtemps asymptomatique - signes de métastases (douleur osseuse, phlébite, …) - troubles mictionnels (soit dûs au cancer en lui- même, soit à l adénome de prostate associé)

5 Circonstances de découverte Dépistage individuel - repose en France, sur le toucher rectal et le PSA total annuel à partir de l âge de 50 ans - indications habituelles de biopsies prostatiques: PSA>4ng/ml et/ou anomalie du toucher rectal

6 Diagnostic Porté après étude histologique de biopsies de prostate, échoguidées, réalisées le plus souvent par voie transrectale Habituellement, biopsies sans ou sous AL Après préparation rectale par lavement au Normacol, avec des urines stériles et sous couvert dune antibioprophylaxie Parfois, biopsies dites de saturation, souvent sous AG, en cas de re-biopsies

7 Anatomopathologie Adénocarcinome: forme histologique la plus fréquente, classée selon sa différentiation (score de Gleason) en forme plus ou moins péjorative Evolution sans traitement: habituellement lente, avec des métastases ganglionnaires pelviennes, puis des métastases osseuses

8 Bilan d extension Conditionne le traitement, et son type dépend du PSA total et du grade de Gleason biopsique, qui définit le risque métastatique IRM pelvienne et prostatique: extension locale et ganglionnaire TDM abdomino-pelvienne: métastases ganglionnaires Scintigraphie osseuse: métastases osseuses Curage ganglionnaire: métastases gg pelviennes

9 Traitement Formes localisées - prostatectomie radicale +/- curage ganglionnaire pelvien - curiethérapie - radiothérapie externe - cryothérapie - ultrasons focalisés de haute intensité (Ablatherm), couplé à une résection de prostate

10 Traitement Formes métastatiques - hormonothérapie (anti-androgènes, analogues de la LH-RH) - castration chirurgicale (orchidectomie, pulpectomie) - chimiothérapie (dans les formes hormono-résistantes / Mitoxantone, Taxotère) - biphosphonates per os ou IV (zoledronate IV) - radiothérapie métabolique (strontium 89, samarium 153) - radiothérapie en flash sur les métastases osseuses - antalgiques, corticoïdes,...

11 Traitement Chirurgie palliative - résection désobstructive de prostate - pose de sonde JJ urétérale - dérivations urinaires (urétérostomies, néphrostomies, « Bricker », …) - traitement orthopédique de consolidation osseuse


Télécharger ppt "Cancer de prostate Dr J. Schlosser Octobre 2007. Epidémiologie 1er cancer de l homme (avant le cancer du poumon et le cancer colo-rectal) 2ème cause de."

Présentations similaires


Annonces Google