La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 1 Une petite histoire de la peinture à lhuile Quelques règles à respecter Broyage et préparation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 1 Une petite histoire de la peinture à lhuile Quelques règles à respecter Broyage et préparation."— Transcription de la présentation:

1 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 1 Une petite histoire de la peinture à lhuile Quelques règles à respecter Broyage et préparation La technique mixte (héritage de Van Eyck). Le maigre et le gras Exemples de rendus

2 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 2 Jusquà la Renaissance (XV siècle) on nutilisait pas trop lhuile comme liant ou comme médium. Lhuile a de nombreux défauts Elle est lente à sécher. Elle est collante et poisseuse si elle est mal préparée. Elle brûle les supports mal préparés. Elle jaunit les couleurs en vieillissant. Avant cette période, on la trouve malgré tout comme dernière couche. Sur la tempera elle permet de réaliser un glacis final. Il fallait donc trouver une préparation qui puisse lever tout ces obstacles pour peindre à lhuile.

3 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 3 La première peinture à lhuile

4 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 4 Pallier les contraintes : Elle est lente à sécher : On utilise des huiles rendus naturellement siccatives. En effet lhuile ne « sèche » pas au simple contact de lair. Elle sèche au contact de la lumière. Elle se polymérise. Il fallait donc mettre lhuile au contact de la lumière longtemps avant de lutiliser. Elle est collante et poisseuse si elle est mal préparée : On lui adjoint une résine et on ne lutilise pas pure comme médium. On évite quelle ne brûle les supports par une préparation dencollage et denduit qui serviront à labsorbe Elle jaunit les couleurs en vieillissant : On utilise des huiles décolorées par le soleil ou par des procédés chimiques. La première règle : utiliser toujours le moins dhuile possible.

5 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 5 Pour broyer les couleurs à lhuile: 1.Il faut un support (plaque de verre) 2.Des pigments 3.De lhuile de lin clarifiée + 10 % de vernis dammar On mélange en faisant un petit cratère dans le pigment jusquà obtenir un pâte homogène de la texture du dentifrice. Attention, pour arriver à ce résultat il faut le moins dhuile possible. Le blanc ne doit pas être broyé à lhuile mais à lémulsion. En effet ceci à deux avantages : cela permet des empâtements plus denses et cela permet aussi de préparer cette couleur à la demande car elle sèche vite. Enfin un blanc à lhuile jaunirai plus que les autres couleurs. Conservez vos couleurs dans des tubes (pour ma part jutilise des vieux tubes de vitascorbol en alu) Si vous utilisez des couleurs industrielles en tube, il faut les déposer sur une palette en carton de façon à leur faire rendre le trop plein dhuile quelles renferment.

6 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 6 Limprimatur : couleur de fond qui permet de soutenir les lumières Une vidéo arte

7 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 7 La quantité dhuile à broyer est fonction des particularités du pigment.

8 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 8 Le glacis

9 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 9 La méthode Van Eyck Elle reprend les vertus de la détrempe en lassociant à lhuile. Il sagit dune méthode mixte qui repose sur la logique dabsorption du gras par le maigre. Chaque couche inférieure doit être plus maigre que la couche suivante. Ainsi on commence par une préparation très maigre contenant très peu dhuile (vernis dammar ou/et une émulsion huile eau) et on superpose des couches contenant des médiums de plus en plus gras. Fabrication du vernis damar

10 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 10 Les trois composantes Huile broyée à lhuile siccative additionnée de résine Couche maigre à lémulsion Glacis et couches au médium La recette proposée par Nicolas Wacker Broyage des couleurs l'huile de lin crue avec 10 % de vernis Damar. L'ÉMULSION : 1 vol. d'Alcasit _liant cellulosique (solution 1 : 25) 1/2 vol. d'huile de lin épaissie au soleil 1/2 vol. de vernis (Damar 1 : 2) de 1 à 3 vol. d'eau LE MÉDIUM 1 vol. d'huile de lin épaissie au soleil 1 vol. de vernis (Damar 1 : 2) 1 à 3 vol. d'essence térébenthine vernis Damar 1 vol de Damar 2 vol dessence de térébenthine rectifiée. Mettre la poudre de damar dans un bas de nylon et la laisser se dissoudre dans le vernis.

11 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 11 Partie traitée au médium La couleur est brillante et la couche est fine et transparente Partie traitée à lémulsion La couleur est opaque et dense en volume (chargée en blanc couvrant)

12 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 12 Effets de glacis jaunes et bleus Denise dans son étable

13 La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 13 Effets de rehauts dans les blancs pour la lumière. Le bougnat


Télécharger ppt "La peinture à lhuile Rc-coupvrayRc-coupvray - Guy BraunGuy Braun 1 Une petite histoire de la peinture à lhuile Quelques règles à respecter Broyage et préparation."

Présentations similaires


Annonces Google