La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FCL040 - §2 - Diapo 1 - 05/10/01 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR ATPL FCL040 Performance humaine et limitations Partie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FCL040 - §2 - Diapo 1 - 05/10/01 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR ATPL FCL040 Performance humaine et limitations Partie."— Transcription de la présentation:

1 FCL040 - §2 - Diapo /10/01 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR ATPL FCL040 Performance humaine et limitations Partie 2 LES RISQUES DE LALTITUDE

2 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Les bases physiologiques et médicales Le système respiratoireLe système respiratoire Les effets de laltitudeLes effets de laltitude

3 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Le système respiratoire Besoins en oxygène Physiologie Circulation

4 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR La respiration La respiration permet de fournir de lénergie en brûlant le glucose avec de loxygène Lhémoglobine, présente dans le sang, transporte lO2 vers les cellules Elle évacue le résidu quest le CO2

5 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Le système respiratoire humain Les poumons servent déchangeur respiratoire Le processus déchange O2/CO2 est appelé ventilation Le taux respiratoire sadapte pour satisfaire les changements des besoins métaboliques

6 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Les besoins en oxygène La fréquence respiratoire moyenne chez ladulte est de 10 à 15 inspirations par minute A chaque inspiration, un volume de 0,5l est inhalé mais peut aller jusquà 5,5l Au repos le corps humain consomme 5 à 7l/min soit environ 250ml doxygène En cas de charge de travail maximale lorganisme peut avoir besoin de 120l/min

7 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Le poumon Lieu de la respiration externe Composants: 1.Trachée 2.Bronche droite 3.Bronche gauche 4.Veine pulmonaire 5.Sang riche en O2 6.Sang pauvre en O2 7.Artère pulmonaire

8 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Les alvéoles Léchange de gaz a lieu dans les sacs dair terminaux situés dans les poumons Les alvéoles sont reliées aux tubes bronchiques qui sont à leur tour reliés à la trachée

9 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Les capillaires Réseau de petits vaisseaux sanguins dont les parois ont une seule couche de cellules Ils interagissent avec les tissus dans tout le corps pour livrer loxygène et les aliments Ils évacuent le CO2 et dautres déchets.

10 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Le sang Suspension de cellules dans un liquide complexe : le plasma Le plasma est constitué deau, de sels minéraux, de molécules organiques (glucides, protides, lipides), dhormones, de fibrinogène et de gaz dissous (azote). Sérum = plasma - fibrinogène Assure la stabilité du milieu intérieur

11 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Lhémoglobine Petite protéine contenant du fer qui absorbe loxygène gazeux dans les poumons et le transporte dans les tissus. Principal constituant des globules rouges (un tiers de leur poids). Sa petite taille (un millième du diamètre dun globule rouge) lui donne un grand pouvoir de diffusion. Structure creuse à quatre unités (tetramère) qui retiennent quatre atomes de fer (Fe2+) en leur centre. Le fer fixe loxygène disponible dans les poumons pour le transporter et le libérer dans les tissus.

12 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Circulation sanguine Distribution de lO2 La quantité dO2 transportable dépend de la pression que lO2 de lair exerce sur le sang pendant quil traverse les poumons

13 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Système circulatoire Le sang riche en O2 est appelé artériel Le sang pauvre en O2 est appelé veineux

14 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Cœur Les vaisseaux qui vont vers le cœur sappellent des veines, elles sont reliées aux oreillettes Les vaisseaux qui quittent le cœur sappellent des artères elles sont reliées aux ventricules La partie gauche du cœur pompe le sang artériel vers le corps (en rouge) Le sang veineux retourne vers la partie droite du cœur qui le pompe vers les poumons (en gris) Aorte Artère pulmonaire Veine cave supérieure Veine cave inférieure Veine pulmonaire

15 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Petite et grande circulation Petite: du cœur depuis et vers les poumons Grande: du cœur depuis et vers le reste du corps Dans la petite circulation, lartère pulmonaire transporte du sang pauvre en 02

16 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Effets de laltitude Hypoxie Barotraumatismes Dysbarisme Hypothermie, hyperthermie Déshydratation Rayonnements

17 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Latmosphère Baisse de pression atmosphérique de 1hPa par 28ft Baisse de la température de 2°C par 1000ft

18 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Un effet physiologique de laltitude : lhypoxie La pression partielle en oxygène PO 2 régule la saturation de lhémoglobine en oxygène cest à dire la quantité doxygène utilisable par les tissus Leffet de la diminution de PO 2 est appelé hypoxie

19 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Circonstances dapparition Lhypoxie apparaît au dessus de 3500m Certaines personnes peuvent y être sujettes à des niveaux proches des altitudes cabine (4500ft) comme les cardiaques

20 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Saturation du sang en oxygène 98% de lhémoglobine suffit pour transporter lO 2 en conditions normales Cest un rendement A 10000ft, lhémoglobine est saturée à 90%

21 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Causes additionnelles de privation doxygène Influence de la constitution personnelle Tabac: 1 paquet par jour équivaut à laltitude de 7000ft Mauvaise circulation: age et corpulence Anémie: manque dhémoglobine Gravité: facteur de charge La combinaison de ces symptômes aggrave les dangers premiers de lhypoxie

22 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Symptômes de lhypoxie daltitude AltitudeSignes cliniques ft Maux de tête, fatigue, somnolence, augmentation des battements cardiaques et de la fréquence respiratoire ft Aggravation des signes précédents, perturbation de la vision périphérique, troubles du comportement (indifférence), perte de coordination ft Palpitations et troubles du rythme cardiaque, hyper ventilation, perte de conscience, ft Convulsions, perte de conscience aggravée

23 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Temps de conscience utile Le minimum de saturation du sang en O 2 est de 88% Le TCU est le temps disponible pour réagir Il faut agir vite: Mettre le masque: 100% Établir la communication

24 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR TCU moyen Altitude Décompression progressive Décompression explosive Assis Activité modérée ft5 min3 min2 min ft1,5 min45 sec30 sec ft45 sec30 sec20 sec ft25 sec18 sec12 sec Au dessus de 38000ft, lapport doxygène en surpression est nécessaire pour compenser la faible pression atmosphérique

25 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Tolérance à lhypoxie FacteurTolérance Vie en altitude+ Altitude cabine- Faible vario+ Fort vario- Durée du vol- Faible température - Toute baisse de la pression partielle en oxygène sinstallant de manière progressive favorise la résistance à lhypoxie

26 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Stimulation du centre de la respiration Laugmentation de la ventilation est la réponse de lorganisme à laugmentation de lactivité physique car il y a plus de CO 2 à évacuer En conséquence, en altitude, quand il y a moins dO 2 disponible, le taux de CO 2 augmente, lhyperventilation se produit

27 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Hyperventilation Cause: Respiration rapide et profonde quand une situation stressante est rencontrée en vol Effets: Décroissance rapide de la quantité de CO 2 dans le sang Symptômes: Similaires à ceux de lhypoxie Suffocation, somnolence, sensation de tête lourde, désorientation

28 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Conséquences de lhyperventilation Elle peut mener à la perte de conscience Elle fait donc bon ménage avec lhypoxie Attention à la respiration trop profonde en altitude

29 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Prévention de lhyper ventilation Garder son rythme respiratoire sous contrôle Respirer dans un sac posé sur le nez et la bouche pour augmenter le volume de CO 2 inspiré Se parler à soi même ou crier

30 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Les barotraumatismes Conséquence d'une différence de pression entre les cavités du corps humain (sinus, intestin, …) et l'environnement. atteignent, lors des décompressions rapides, le tube digestif en provoquant des douleurs qui peuvent aller jusqu'à la syncope; les dents (caries), et les poumons. Les barotraumatismes peuvent atteindre en descente l'oreille moyenne (otite barométrique) ou les sinus en cas d'inflammation préexistante (douleur, larmes, saignements de nez).

31 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Barotraumatisme de loreille Avec laltitude, la pression diminue dans le conduit auditif, loreille moyenne reste à la pression du sol. Le tympan se déforme vers lextérieur Loreille moyenne est sensible à cette pression et exige une légère surpression pour ouvrir la trompe dEustache En descente, les conditions sont inversées. La pression inférieure dans loreille moyenne tend à faire « seffondrer » les parois de la trompe dEustache ce qui rend difficile le passage de lair

32 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Oreille moyenne Les différences de pression contraignent le tympan à un bombement vers lextérieur ou lintérieur qui crée la sensation doreille pleine Léquilibrage des pressions se fait grâce à la trompe dEustache Oreille externe trompe dEustache tympan

33 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Symptômes de l'otite barotraumatique Les symptômes de l'otite barométrique sont une sensation d'oreille pleine, une baisse de l'audition, des sifflements, des douleurs, des vertiges. Elle peut conduire à une rupture du tympan. Elle peut être prévenue en restant au sol dans les premières 24 heures suivant la déclaration d'un rhume.

34 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Prévenir lotite barotraumatique Le meilleur remède est la manœuvre de Valsalva Si cette manœuvre est inefficace, attention au barotraumatisme Attention : en cas de rhume, les tissus autour de lextrémité nasale de la trompe dEustache sont gonflés ce qui risque de gêner le passage de lair et mener à un barotraumatisme

35 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Sinus Le terme sinus définit nimporte quelle cavité située dans un os Emprisonnés dans un tel endroit les gaz peuvent amener un mal de tête voire des limitations de la fonction visuelle

36 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Prévenir le barotraumatisme des sinus Si vous avez une infection des sinus, les tissus autour des cavités peuvent être gonflés ou remplis dabcès. Les cavités pourraient être fermées Risque de barotraumatisme grave

37 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Système digestif Le système digestif est exposé à la pression sur ses surfaces externes La majeure partie du gaz quil contient est de lair inspiré, lautre partie est le résultat de la digestion Ces gaz humides peuvent doubler de volume à 18000ft

38 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Prévenir les problèmes du système digestif La quantité de gaz change avec lindividu et avec le type de nourriture consommée. En conséquence: Ne pas manger trop vite avant le vol Ne pas manger trop Eviter les boissons gazeuses Eviter les nourritures créant des gaz Eviter le chewing gum en montée

39 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Caries dentaires Lair emprisonné exerce une pression sur les nerfs de la dent Il sen suit une intense rage de dent On ne peut agir que préventivement pour contrer les caries.

40 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Prévenir les autres barotraumatismes En gardant la bouche (glotte) ouverte, on peut favoriser la fuite de l'air dans les poumons. Les bâillements, la mastication ou la déglutition peuvent aider à minimiser les différence de pression. On peut utiliser des décongestionnants sans anti-histaminiques.

41 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR La maladie de décompression daltitude La maladie de décompression d'altitude résulte de la transformation en bulles de l'azote dissous dans les tissus de l'organisme. Environ 1,5l dazote est dissous dans le corps… Elle peut survenir lors dune montée rapide à 18000ft Monter à 8000ft, vaporisera 20% de lazote contenu dans le corps

42 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Facteurs de risques On ne l'observe pas chez des personnes saines en dessous de 5500m, les troubles sont supportables jusqu'à 9000 m. Les facteurs aggravants sont l'obésité, une régime alimentaire protéiné, une activité physique en altitude, la plongée préalable au vol. Il s'observe surtout chez des sujets de plus de 40 ans.

43 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Symptômes Courbatures Douleur provoquée par la formation de bulles autour des articulations et des muscles Suffocation Douleur provoquée par la formation de bulles dans les poumons (sensation de brûlure ou de douleur poignardante dans la poitrine) Chair de poule Sensation de chatouillements dans la peau provoquée par des bulles dans la texture graisseuse Symptômes neurologiques Clignements des yeux, maux de tête, perte de champs visuel, tremblement des muscles. Formation de bulles dans le cerveau. Potentiellemen mortel Défaillance circulatoire Conséquence du déréglement neurologique. Les bulles dazote peuvent constiper les vaisseaux sanguins et arrêter le cœur

44 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Plongée sous marine La quantité de gaz dissous dans le sang augmente si on reste dans un environnement dune pression plus élevée, telle que leau quand on plonge En plongeant à une profondeur de 30m, la pression de lair inhalé doit être 3 fois supérieure à la normale Même en respectant ses pallier de décompression, la quantité dazote est augmentée pendant plusieurs heures Pas de plongée 24h avant un vol

45 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Hypothermie Premiers symptômes : une difficulté à raisonner amplifiée par des frissons intenses qui épuisent l'organisme. lorganisme essaie daugmenter la température corporelle par friction des tissus. Si on lutte contre lhypothermie par le frisson qui consomme de lénergie, on se fatigue et on consomme de loxygène ce qui va aggraver lhypoxie.

46 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Hyperthermie Adaptation à la chaleur par : Sudation permet d'abaisser la température grâce à lévaporation de leau en une réaction exothermique.

47 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Symptômes de lhyperthermie altération des performances physiques et mentales avec des sueurs fréquentes quand la température du corps atteint 39°C. Les petites pathologies comme les rhinopharyngites, sinusites, bronchites, etc... créent les mêmes symptômes car elles occasionnent une fièvre. La sudation aggrave la déshydratation.

48 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR La température corporelle

49 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Étude de cas : Dépressurisation lente Extrait du bulletin de sécurité des vols de Northwest Airlines B Réseau domestique USA

50 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Environnement de haute altitude Hygrométrie Rayonnement cosmique Ultra violets Ozone

51 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Température et hygrométrie 20% 90% 15°C 40°C

52 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR La déshydratation Lhygrométrie souhaitable à bord dun avion est de 40 à 60% Lors de certains vols elle peut être aussi faible que 2% Signes dalerte: irritation et inconfort du nez, de la gorge et des yeux assèchement de la peau soif (signe tardif)

53 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Rayonnements généralités 2 types de rayonnements : Rayonnement galactique particules haute énergie (haute vitesse) et basse intensité Rayonnement solaire particules basse énergie (basse vitesse) et forte intensité Les radiations solaires sont dune intensité triple de celle des radiations galactiques.

54 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Rayonnement cosmique Principales caractéristiques : Interaction rayonnement cosmique / vent solaire Cycle dactivité du soleil de 11 ans Éruptions solaires

55 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Cycle dactivité du soleil Module le spectre des rayonnements ionisants En phase de faible activité : les rayonnements cosmiques sont plus forts En phase de forte activité, ils sont limités mais il y a plus déruptions solaires

56 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Importance des rayonnements pour le PN Ces rayonnements ont des effets différés précoces sur la moelle osseuse, la peau, le cristallin, les testicules et les ovaires. Les effets tardifs sont 2 fois plus fréquents chez les PN que pour le reste de la population avec des anomalies chromosomiques, des tumeurs de la peau, du cerveau et des leucémies.

57 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Effets biologiques des rayonnements ionisants Les rayonnements ionisants provoquent des dégâts sur lADN provoquant des conséquences plus ou moins graves : On distingue 2 types deffets : Effets déterministes Effets stochastiques

58 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Effets déterministes Dus à des doses élevées voire mortelles Effets à seuil : Seule une dose supérieure au seuil provoque leffet La gravité de leffet est proportionnelle à la dose reçue

59 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Effets aléatoires Dus à tout type de doses Le risque de leur survenue est proportionnel à la dose reçue La gravité de leffet na aucune proportion avec la dose reçue

60 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Évaluation de lexposition Route au départ de Paris 1991/92 Faible activé solaire 1996/98 Forte activité solaire Tokyo (700 hdv/an)3,9 mSv4,6 mSv San Fransisco (700 hdv/an)---4,4 mSv Washington (700 hdv/an)---4,3 mSv Buenos Aires (700 hdv/an)2,1 mSv3 mSv NYC Concorde (300 hdv/an)2,6 mSv2,8 mSv

61 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Conclusion Les doses auxquelles sont soumis les PN sont à considérer Ces doses varient dans des fourchettes connues Le risque peut être évalué par différents moyens Pour les éruptions solaires, seule une évaluation à posteriori est possible Lutilisation dun outil de calcul est envisageable Cet outil doit être validé par des mesures ponctuelles car les incertitudes du modèle sont encore de +/- 20% La réglementation sur la tolérance aux radiations cosmiques en vigueur sapplique à partir du niveau 500.

62 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Ultra violets Filtrés par la couche dozone Entraînent des lésions de lœil (oeil rouge, paupières enflées, larmoiement, douleur oculaire, baisse de lacuité, cataracte) et de la peau (aggravent les risques de cancer de la peau) Le port de lunettes de classe 4 est la seule solution pour protéger ses yeux. Pour protéger la peau, les crèmes dun indice supérieur à 12 sont suffisantes si on ne sexpose pas entre 10 et 14 heures.

63 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Ozone Résulte de laction des UV sur loxygène, O 2 se transforme en O 3 instable. Lozone se décompose à 400°C, les groupes de climatisation la détruisent donc mais à faible régime, la température des packs diminue, ce qui augmente la concentration en ozone de lair.

64 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Importance du problème Principal polluant des cabines davion La FAA a fixé le seuil toxique de la concentration dozone à 0,1 ppm.

65 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Effets toxiques de lozone Respiratoires : mauvais échange de gaz entre le sang et les poumons, difficultés dévacuation du gaz carbonique Visuels réduction de la vision nocturne Génétiques action identique à celle des rayons X Lintoxication à lozone provoque des douleurs oculaires, des maux de tête, une irritation du nez et de la gorge avec une toux.

66 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Intoxication au monoxyde de carbone Si une molécule de CO sunit à une molécule dhémoglobine, elles restent collées La réaction est due au fer contenu dans lhémoglobine Un carbonate de fer très stable est créé

67 FCL040 - §2 - Diapo /11/02 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR Cause de lintoxication Lintoxication peut être le résultat de gaz déchappement (GPU) Le tabagisme est une intoxication au CO Un paquet par jour sature lhémoglobine de 4 à 8% en CO La fumée de cigarette se compose de 3% de CO, celle de cigare de 5 à 8%


Télécharger ppt "FCL040 - §2 - Diapo 1 - 05/10/01 © A.KAISER – UTILISATION PUBLIQUE INTERDITE SANS ACCORD DU CONCEPTEUR ATPL FCL040 Performance humaine et limitations Partie."

Présentations similaires


Annonces Google