La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La CRC : son rôle et son utilisation France Myette Registraire, Université de Sherbrooke Réjean Drolet Chargé de recherche principal, CREPUQ 13 septembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La CRC : son rôle et son utilisation France Myette Registraire, Université de Sherbrooke Réjean Drolet Chargé de recherche principal, CREPUQ 13 septembre."— Transcription de la présentation:

1 La CRC : son rôle et son utilisation France Myette Registraire, Université de Sherbrooke Réjean Drolet Chargé de recherche principal, CREPUQ 13 septembre 2013

2 Composition et mandat du CGBEC Rappel des principales étapes dimplantation et de modifications de la CRC Les deux principales composantes de la CRC La CRC par programme Quelques questions et réponses sur la CRC Plan de la présentation 2 La CRC : son rôle et son utilisation

3 Composition et mandat du CGBEC 3 La CRC : son rôle et son utilisation

4 Le Comité de gestion des bulletins détudes collégiales (CGBEC) est composé de représentants : des collèges des universités du MESRST Table de concertation dédiée aux problématiques de gestion des admissions à luniversité des sortants des collèges Relève du Comité de liaison de lEnseignement supérieur (CLES) Existe depuis 1979 CGBEC 4 La CRC : son rôle et son utilisation

5 CRC : rappel des principales étapes dimplantation et de modifications 5 La CRC : son rôle et son utilisation

6 Aut. 1977: implantation de la cote Z Aut. 1996: implantation de la CRC Hiv. 2005: pondération des échecs Aut. 2007: ajout des cours déducation physique dans le calcul de la CRC Aut. 2009: IFG basé sur les matières obligatoires Aut : CRC par programme CRC : rappel 6 La CRC : son rôle et son utilisation

7 Les deux principales composantes de la CRC 7 La CRC : son rôle et son utilisation

8 La cote Z : prend en compte deux paramètres : la moyenne et lécart-type des notes obtenues au collégial par les étudiants du groupe-cours considéré Lindicateur de la force du groupe (IFG) : basé sur les notes obtenues en 4 e et 5 e secondaire des étudiants faisant partie du groupe-cours La cote Z et lIFG 8 La CRC : son rôle et son utilisation

9 La cote Z ramène sur une même échelle les évaluations faites par les professeurs tout en respectant les classements : en conséquence, elle élimine toutes les différences initiales entre les groupes-cours au collégial LIFG ajoute à la cote Z une correction qui tient compte de la force du groupe-cours : plus un groupe-cours est composé délèves forts, plus la cote Z de chacun des étudiants de ce groupe sera corrigée à la hausse et inversement La cote Z et lIFG (suite) 9 La CRC : son rôle et son utilisation

10 CRC = (Cote Z + IFG + 5) X 5 Les nombres 5 dans la formule font en sorte que la CRC soit positive et varie entre 0 et 50 (moyenne aux alentours de 25) Formule de la CRC 10 La CRC : son rôle et son utilisation

11 Avant ladmission de lautomne 2009 à luniversité, cest la moyenne des notes finales de lensemble des matières de la formation générale en 4 e et 5 e secondaire qui servait à caractériser la force relative des groupes (IFG) Depuis ladmission de lautomne 2009, lIFG sappuie sur la moyenne des notes finales des matières obligatoires de la formation générale en 4 e et 5 e secondaire Les résultats des analyses effectuées dans le cadre des travaux du CGBEC ont montré que la formule actuelle de la CRC, avec un IFG basé uniquement sur les matières obligatoires, est un meilleur prédicteur de la performance des étudiants à lUniversité Un IFG modifié 11 La CRC : son rôle et son utilisation

12 Liste des matières obligatoires : Chimie (4 e secondaire de lancien régime) Physique (4 e secondaire de lancien régime) Sciences physiques (4 e secondaire, régimes des anciens curriculums) Science et technologie ou applications technologiques et scientifiques (4 e secondaire, renouveau pédagogique) Mathématiques (4 e et 5 e secondaire de tous les régimes) Histoire du Québec et du Canada (4 e secondaire, régimes des anciens curriculums) Histoire et éducation à la citoyenneté (4 e secondaire, renouveau pédagogique Un IFG modifié (suite) 12 La CRC : son rôle et son utilisation

13 Liste des matières obligatoires (suite) : Éducation économique (5 e sec. régimes des anciens curriculums) Monde contemporain (5 e secondaire, renouveau pédagogique) Français langue denseignement (4 e et 5 e sec. de tous les régimes) Anglais langue seconde (4 e et 5 e secondaire de tous les régimes) Anglais langue denseignement (4 e et 5 e sec. de tous les régimes) Français langue seconde (4 e et 5 e secondaire de tous les régimes) Langue maternelle pour commissions scolaires conventionnées (Crie, Kativik, Naskapi) Un IFG modifié (suite) 13 La CRC : son rôle et son utilisation

14 Le groupe à lévaluation devrait rassembler les étudiants dun même collège qui ont suivi le même cours, la même année, au même trimestre et qui ont été évalués de la même façon. Le groupe à lévaluation est donc généralement plus large que le groupe horaire Exemple : si un professeur donne au trimestre dhiver le même cours à trois groupes composés de 40 étudiants chacun et quil y a un processus commun dévaluation, il ne devrait y avoir quun seul groupe à lévaluation comptant 120 étudiants. Cest donc à partir de ce groupe à lévaluation que la moyenne, lécart-type et lIFG seront calculés La façon de constituer les groupes à lévaluation est une responsabilité qui relève de chaque collège (direction des études du collège) Groupe à lévaluation 14 La CRC : son rôle et son utilisation

15 Plusieurs collèges semblent avoir une méconnaissance du concept de groupe à lévaluation et, par conséquent, ne saisissent pas pleinement son rôle et son influence sur le calcul de la CRC Le groupe à lévaluation, qui est la « matière première » de la CRC, est souvent limité au groupe horaire Il pourrait être envisagé, dans le but dune meilleure information aux intervenants scolaires et aux étudiants, que les collèges énoncent dans leur Politique institutionnelle dévaluation des apprentissages leur mécanique locale de constitution des groupes à lévaluation Groupe à lévaluation (suite) 15 La CRC : son rôle et son utilisation

16 Depuis février 2013, la moyenne qui sert au calcul de la CRC est disponible dans Socrate en ligne du MESRST Cette moyenne peut être plus élevée que celle affichée sur le bulletin, car les toutes les notes du groupe inférieures à 50 sont exclues du calcul Laccès à cette information permet de comprendre pourquoi, dans certains cas, un étudiant obtient une CRC moins élevée que celle à laquelle il sattendait Moyenne de groupe et calcul de la CRC 16 La CRC : son rôle et son utilisation

17 Les portails des collèges (ex. Omnivox de Skytech Communications) pourraient aussi rendre disponibles en temps réel les moyennes de groupes en excluant les notes inférieures à 50. À chaque fois quun résultat dexamen est déposé dans le portail, cette moyenne, calculée par les fournisseurs de services informatiques, serait ainsi rendue disponible En rendant accessible cette moyenne à chacune des étapes dévaluation et à la fin du trimestre, létudiant ne développerait pas dattentes irréalistes à légard de sa CRC. Cette moyenne ne serait pas nécessairement identique à celle calculée par le MESRST aux fins du calcul de la CRC, mais sen approcherait davantage que la moyenne inscrite sur le bulletin La moyenne du MESRST qui sert au calcul de la CRC est basée sur le groupe à lévaluation. En rendant désormais accessible cette moyenne aux étudiants, cela pourrait inciter les collèges à réfléchir sur leurs pratiques concernant la constitution des groupes à lévaluation et, le cas échéant, faire les correctifs nécessaires Moyenne de groupe et calcul de la CRC (suite) 17 La CRC : son rôle et son utilisation

18 La CRC par programme 18 La CRC : son rôle et son utilisation

19 En avril 2002, le Conseil supérieur de lÉducation (CSE) a déposé un avis ayant pour titre : Au collégial – Lorientation au cœur de la réussite Selon le CSE, il faut privilégier une utilisation moins rigide des résultats scolaires afin de redonner confiance aux étudiants qui connaissent des difficultés en raison de problèmes dorientation Lavis du CSE 19 La CRC : son rôle et son utilisation

20 En septembre 2004, le CLES a adopté la recommandation du CGBEC à savoir que le calcul de la CRC moyenne devrait se faire uniquement sur les cours du programme pour lequel létudiant obtient son DEC Recommandation du CGBEC à la suite de lavis du CSE 20 La CRC : son rôle et son utilisation

21 La façon dopérationnaliser la recommandation consiste à calculer une CRC moyenne pour chaque programme de DEC auquel létudiant a été inscrit durant son parcours au collégial Recommandation mise en place depuis ladmission de lautomne 2009 à luniversité Opérationnalisation de la recommandation 21 La CRC : son rôle et son utilisation

22 La CRC retenue est celle du programme qui a mené (ou qui mènera) au DEC Sil ny a pas de sanction DEC : on retient la CRC du dernier programme dans lequel le candidat sest inscrit, sous la condition quau moins 16 cours soient contributoires à son calcul on inclut, au besoin, les résultats des cours préalables nécessaires à ladmission si < 16 cours = CRC globale La CRC par programme et la gestion des admissions universitaires 22 La CRC : son rôle et son utilisation

23 Sil y a une sanction DEC : on retient la CRC la plus élevée entre la CRC du dernier programme inscrit (sous la condition quau moins 16 cours soient contributoires à son calcul) et la CRC du programme de DEC on inclut, au besoin, les résultats des cours préalables nécessaires à ladmission Dans tous les cas, les cours de formation générale sont toujours contributoires au calcul de la CRC La CRC par programme et la gestion des admissions universitaires (suite) 23 La CRC : son rôle et son utilisation

24 Dans cet exemple, la CRC moyenne du dernier programme inscrit (sciences humaines) est retenue. Le candidat est admis, puisque cette CRC moyenne est supérieure à 28 (28,53) Exemple 1 : sans sanction DEC 24 La CRC : son rôle et son utilisation Le candidat présente une demande dadmission au programme de droit où le seuil minimal de CRC moyenne pour être admis est de 28 Programme Dernière inscription CRC moyenne Nombre de cours contributoires DEC Sciences humainesAutomne ,5328Non Sciences de la nature Automne ,1518Non Ensemble du dossier s.o.27,60s.o.

25 Pour lanalyse du dossier, on doit retenir la cote la plus élevée entre la CRC moyenne du programme qui a mené au DEC (sciences humaines) et la CRC moyenne du dernier programme inscrit (sciences de la nature), à laquelle on ajoute, au besoin, les préalables pertinents Dans cet exemple, on retient donc la CRC moyenne du programme de sciences humaines à laquelle on ajoute les préalables de sciences de la nature : CRC = (31,10 X ,12 X 10) / ( ) = 30,27 (exemple simplifié où tous les cours ont le même nombre dunités) Le candidat est admis puisque la CRC moyenne retenue pour ladmission est supérieure à 30 (30,27) Exemple 2 : avec sanction DEC 25 La CRC : son rôle et son utilisation Le candidat présente une demande dadmission au programme de physiothérapie où le seuil minimal de CRC moyenne pour être admis est de 30. Ce dernier a complété un DEC en sciences humaines et fait un retour aux études en sciences de la nature Programme Dernière inscription CRC moyenne Nombre de cours contributoires DEC Sc. de la natureAutomne ,2520Non Sc. humainesHiver ,1026Oui Ens. du dossiers.o.29,86s.o. Préalables pertinentss.o.28,1210s.o.

26 Analyse de limpact de la CRC par programme à partir des données dadmission de lautomne 2009 de trois établissements (UL, UdeM, UdeS) : seulement 2,6 % des admis ne lauraient pas été si la CRC globale avait été utilisée Raisons qui expliquent ce résultat : Environ 80 % des personnes qui postulent dans les programmes contingentés nont pas connu de changement de programme au collège La formation générale est toujours contributoire au calcul de chacune des CRC Effets de la CRC par programme 26 La CRC : son rôle et son utilisation

27 La CRC par programme peut avoir un impact positif sur la persévérance aux études : Élimine la rigidité de lancien système Pardonne les erreurs de parcours causées en général par les tâtonnements des choix vocationnels Parmi les candidats ayant changé de programme de DEC, un sur dix a été admis à lautomne 2009 grâce à lutilisation de la CRC par programme Effets de la CRC par programme (suite) 27 La CRC : son rôle et son utilisation

28 Bulletin détudes collégiales continue de faire état du cheminement scolaire complet de létudiant, mais les cours de formation spécifique échoués ou réussis dans le « mauvais programme » ne sont plus pris en compte dans le calcul de la CRC du programme pour lequel le candidat compte obtenir son DEC Cas « classique » dun changement de programme de sciences de la nature à sciences humaines illustre bien cette situation Effets de la CRC par programme (suite) 28 La CRC : son rôle et son utilisation

29 Quelques questions et réponses sur la CRC 29 La CRC : son rôle et son utilisation

30 Pour avoir une bonne CRC, létudiant doit-il nécessairement sinscrire dans un collège réputé fort? Non. Étant donné que la CRC tient compte de la force des groupes, elle donne au départ une chance égale à tous dans tous les collèges. En fait, il est inutile de choisir un collège pour la seule raison quon croit y gagner un avantage lors de laccès à luniversité. Dautres considérations doivent motiver le choix de létudiant comme, par exemple, la nature et la diversité des cours, des programmes et des activités, la qualité de laccueil, de lenseignement et de lencadrement des étudiants, la proximité géographique du collège, etc. Question 1 : Influence du collège 30 La CRC : son rôle et son utilisation

31 Un étudiant ayant échoué des cours au collégial peut-il tout de même espérer être admis dans un programme universitaire? Oui. Depuis les admissions du trimestre dhiver 2005, le poids des échecs est pondéré dans le calcul de la CRC moyenne : au premier trimestre dinscription au collégial, les cours échoués ne comptent que pour le quart des unités qui leur sont attribuées, soit une pondération de 0,25; pour les trimestres subséquents, cette pondération est de 0,50. Cette mesure a été adoptée afin de redonner confiance aux étudiants qui connaissent des difficultés en raison notamment de problèmes dorientation. Question 2 : Pondération des échecs 31 La CRC : son rôle et son utilisation

32 Dans le cas où le candidat a changé de programme au collégial et que le collège accorde une substitution pour un cours de formation générale complémentaire à partir dun cours de formation spécifique, ce cours est-il contributoire à la CRC moyenne du programme dans lequel létudiant compte obtenir son DEC ? Il est important de faire la distinction entre les règles servant au calcul de la CRC de celles requises à la sanction des études. Si le cours substitut (celui suivi par létudiant, qui sert à reconnaître un autre cours dit « substitué ») permet latteinte dobjectifs et standards du programme dans lequel létudiant compte obtenir son DEC (tel que défini par le Système des objets détudes collégiales (SOBEC) du MESRST), il sera contributoire au calcul de la CRC moyenne de ce programme. Dans le cas contraire, il ne sera pas contributoire. Question 3 : Substitution pour un cours de formation générale complémentaire 32 La CRC : son rôle et son utilisation

33 Si un étudiant effectue un changement de programme pour passer des Sciences de la nature aux Sciences humaines, le cours 203-NYA-05 (Mécanique) suivi en Sciences de la nature pourrait servir de substitut pour un cours complémentaire, aux fins de lobtention du DEC en Sciences humaines. Toutefois, ce cours, ne faisant partie ni de la formation générale ni de la formation spécifique en Sciences humaines, ne serait pas pris en compte dans le calcul de la CRC de ce programme. Donc, seuls les cours directement associés à un objectif du programme sont retenus pour le calcul de la CRC moyenne de ce programme; une association indirecte par voie de substitution ne sera pas prise en compte. Question 3 (suite) : Exemple 33 La CRC : son rôle et son utilisation

34 Est-ce que la CRC est un bon prédicteur de la réussite à luniversité? Oui. La CRC est bon instrument de classement des candidats qui permet de bien prédire leur réussite à luniversité (voir graphique à la page suivante) Question 4 : CRC et réussite à luniversité 34 La CRC : son rôle et son utilisation

35 35 La CRC : son rôle et son utilisation Source : MESRST, banque de données sur les cohortes universitaires. Il s'agit ici du taux de diplomation à l'automne 2010 des personnes qui ont obtenu leur diplôme collégial en et qui ont entrepris des études de baccalauréat à l'automne 2005.

36 Pour des précisions sur la CRC, nhésitez pas à consulter les documents dinformation disponibles sur le site Web de la CREPUQ : Nous vous remercions de votre attention 36


Télécharger ppt "La CRC : son rôle et son utilisation France Myette Registraire, Université de Sherbrooke Réjean Drolet Chargé de recherche principal, CREPUQ 13 septembre."

Présentations similaires


Annonces Google