La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Politiques dadaptation face aux changements climatiques CAS DU MAROC Réflexion sur la création dun observatoire national pour le climat et lenvironnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Politiques dadaptation face aux changements climatiques CAS DU MAROC Réflexion sur la création dun observatoire national pour le climat et lenvironnement."— Transcription de la présentation:

1 1 Politiques dadaptation face aux changements climatiques CAS DU MAROC Réflexion sur la création dun observatoire national pour le climat et lenvironnement Par Abderrahman El Fouladi Ph.D. Géographie (Climatologie) M.Sc. Géographie (Systèmes dinformation géographique) B.Sc. Géographie (Environnement)

2 2 La planète se réchauffe Le XXe siècle a été le siècle le plus chaud des dernières années, et la décennie la plus chaude est celle des années 1990 ! D'ici la fin de ce siècle, il est prévu que la température moyenne au sol augmentera de 1,5°C à 6°C globalement. Le niveau des mers devrait, quant à lui, s'élever de 15 à 95 centimètres. Exemple dimpact: Lorsque la température grimpe de seulement 0,6 degré Celsius l'été dans les eaux de l'Atlantique où se forment les ouragans, l'activité cyclonique dans la région augmente de moitié !

3 3 IMPACTS EN FONCTION DU RÉCHAUFFEMENT

4 4 Émission de CO2 par habitant Les grandes victimes sont celles qui polluent le moins !

5 5 Émission de CO2 par habitant Données pour lannée 2009 Maroc (2006): 1,47 tonne /habitant Mettre le problème dans son contexte global: Exemple la Chine est un grand pollueur… Pas le chinois !

6 6 Vulnérabilité face aux changements climatiques Source:

7 7 LES IMPACTS Source:

8 8 LES IMPACTS (SUITE) Source:

9 9 Facture salée pour les pays en développement Les pays en développement auront besoin de 75 à 100 milliards de dollars par an entre 2010 et 2050 pour sadapter aux conséquences du changement climatique, selon une étude de la Banque mondiale publiée le 30 septembre 2009 dernier. « Compte tenu des énormes coûts associés aux nouvelles infrastructures, ainsi quà la sécheresse, la maladie et la réduction de la productivité agricole, les pays en développement doivent être prêt à faire face aux conséquences du changements climatiques », a dit Katherine Sierra, vice-présidente pour le développement durable de la Banque Mondiale.

10 10 QUE RISQUE LE MAROC ? Sécheresse; Désertification; Hausse du niveau de la mer.

11 11 La désertification La Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification définit la désertification comme étant « la dégradation des terres dans les zones arides, semi- arides et sub-humides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les changements climatiques et les activités humaines ». La surexploitation des ressources et les changements climatiques entraînent la perte de la couverture végétale, la perte de la biodiversité, lérosion éolienne et hydrique, lappauvrissement des sols, voire la perte des ressources en terre. Un milliard de personnes sont menacés par la désertification et 10 millions dhectares de terres arables se dégradent tous les ans.

12 12 Désertification: Étendue mondiale de la menace

13 13 Désertification: La part du Maroc Carte: Centre Royal de Télédétection Spatial (Maroc) 80 % de la superficie est sévèrement menacée; km 2 environ sont affectés chaque année; 13,5 millions dhabitants vivent dans les zones critiques.

14 14 La désertification, conséquence dune pluviométrie en déclin Dune façon simplifiée: Renforcement de lanticyclone des Açores; Faiblesse de la basse dépression de lIsland; La circulation atmosphérique vide lair de son humidité, sur lEurope et sur le nord de lAsie pour le ramène sec vers le Maroc ! Carte:

15 15 La menace de la hausse du niveau moyen de la mer 3500 Km de côtes; 80 % de lindustrie concentrée dans la zone côtière; Ceci sans parler des infrastructures touristiques !

16 16 Hausse du niveau de la mer: Le Maroc court un risque réel Source: Satellite Topex Poséidon. Période: Selon les données recueillies entre janvier 1993 et octobre 2005, le Maroc court le même risque que court lîle de Trinidad que nous avions récemment étudiée. Mais les observations par satellites sont encore loin des 30 ans exigées en climatologie pour tirer des conclusions !

17 17 La hausse de la mer due à lexpansion thermique cas de Trinidad La hausse de la mer due à lexpansion thermique cas de Trinidad Calcul de lexpansion thermique en utilisant les outputs du modèle de circulation générale HadCM3 Source: A. El Fouladi, 2005

18 18 La hausse de la mer due à lexpansion thermique cas de Trinidad La hausse de la mer due à lexpansion thermique cas de Trinidad Calcul de lexpansion thermique en utilisant les outputs du modèle de circulation générale CGCM2 Source: A. El Fouladi, 2005

19 19 Impacts de la hausse du niveau de la mer (Daprès Alm et al., 1993, modifié)

20 20 La réponse du Maroc Face à ce défi colossal, (la réponse aux changements climatiques nécessitant une équipe multidisciplinaire, avec une vision globale et à long terme, avec un pouvoir décisionnel indépendant et des moyens financiers propres) le Maroc confie la mission davantage à la direction nationale de la météorologie (beaucoup plus équipée pour faire des prévisions à court et moyen terme) quau département de lenvironnement (qui axe ses efforts davantage sur la lutte à la pollution)

21 21 Missions du département de lenvironnement Le département de lenvironnement a pour missions 1.d'animer, de susciter, de promouvoir et de coordonner, en relation avec les départements ministériels concernés et sous réserve des attributions dévolues aux autres départements et organismes par la législation et la réglementation en vigueur, l'action gouvernementale en matière de gestion de l'environnement et en suivre l'exercice en vue : 2.de renforcer le cadre institutionnel et juridique dans le domaine de l'environnement ; 3.de contribuer à la protection des ressources naturelles afin d'éviter toute forme de gaspillage ou de dégradation susceptibles de compromettre le développement durable ; 4.de mettre en place les instruments appropriés de surveillance continue et de contrôle de l'état de l'environnement ; 5.de procéder à des études d'impact et formuler des avis sur les projets de développement ayant des implications sur l'environnement ; 6.de prévenir et de lutter contre toutes formes de pollution et nuisances pouvant porter atteinte à la santé de la population ; 7.de procéder aux contrôles qui lui sont dévolus par la législation en vigueur et d'assister les personnes morales de droit public ou de droit privé en matière d'environnement ; 8.d'améliorer les conditions et le cadre de vie des populations au sein des établissements humains, urbains et ruraux ; 9.d'intégrer la dimension Environnement dans les programmes de développement et notamment ceux de l'éducation, de la formation, de la recherche et de l'information ; 10.de développer toutes activités en matière de coopération régionale et internationale dans le domaine de la gestion de l'environnement ; 11.de promouvoir la coopération avec les organisations non gouvernementales internationales, avec les institutions associatives nationales et avec les collectivités locales.

22 22 Missions de la Direction de la Météorologie Nationale Assurer les activités relatives aux informations et prévisions météorologiques et climatologiques nécessaires pour satisfaire tous les besoins des usagers au plan national et assurer les échanges internationaux de données en application des accords ratifiés par le Royaume du Maroc ; Effectuer des études et recherches atmosphériques, de météorologie et de climatologie théoriques, expérimentales et appliquées ainsi que les études et les recherches en rapport avec sa mission ; Assumer le rôle de référence en matière de mesure et d'observation des paramètres météorologiques, climatologiques et environnementaux en accord avec les normes et standards internationaux ; Renforcer la coopération bilatérale et multilatérale et participer à la préparation des accords internationaux en liaison avec les administrations intéressées dans les domaines de la météorologie et la climatologie et établir les textes réglementaires y afférents et en assurer l'exécution. UN PAYS COMME LE CANADA, CONFIE LA MISSION AU MINISTÈRE DE LENVIRONNEMENT QUI GÈRE LE SERVICE DE LA MÉTÉO ET LA DIRECTION DE LA RECHERCHE CLIMATIQUE COMME DEUX ENTITÉS DISCTINCTES !

23 23 Car la météorologie pourrait nêtre que lun des multiples outils de la climatologie ! Stations de monitoring des variables climatiques; Mesures, traitement et compilation de ces variables climatiques à long terme.

24 24 La météo un outil au même titre que les SIG Source: A. El Fouladi

25 25 Au même titre que les images par satellite au sein dun SIG Source: A. El Fouladi

26 26 Au même titre que la cartographie thématique comme outil daide à la décision ! Source: A. El Fouladi

27 27 ORGANIGRAMME Observatoire national du climat et de lenvironnement Recherche fondamentale Climat et lenvironnement Base des données Centralisation de linformation Données du réseau national de veille et de mesure des indicateurs du climat; Données étrangères simulées… Direction de la Météorologie Nationale Environnement Direction de la surveillance et de la prévention des risques Autres Ministères: (Agriculture, Énergie et mines, Équipement et transports; Tourisme…) Réseau de veille et de mesure Pôle coopération Centres universitaires de recherche climatique nationaux et Internationaux… Prédiction et évaluation des Impacts / Élaboration des outils daide à la Décision Source: A. El Fouladi

28 28 En conclusion… Le Maroc se trouve exposé, dans le cadre des changements climatiques, à trois menaces majeures: 1) La sécheresse, 2) La désertification; et 3) La hausse du niveau moyen de la mer. Les impacts de ces menaces touchent plusieurs secteurs et les outils dadaptation, quand ils existent, ainsi que les compétences capables de sen servir se trouvent éparpillés dans différents départements ministériels, dans les institutions de lenseignement ou tout simplement à létranger. Doù lurgence de réfléchir sur la création dun organisme transversal capable de centraliser linformation, coordonner et mener les actions nécessaires pour assurer le monitoring des phénomènes climatiques, cueillir et compiler les données, repérer les avenues de recherche pertinentes, assurer des partenariats au niveau national et international et développer les politiques dadaptation aussi bien au niveau national que régional. Merci pour votre attention !


Télécharger ppt "1 Politiques dadaptation face aux changements climatiques CAS DU MAROC Réflexion sur la création dun observatoire national pour le climat et lenvironnement."

Présentations similaires


Annonces Google