La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTERCACES St-Jean-sur- Richelieu Anne Roudaut 14 décembre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTERCACES St-Jean-sur- Richelieu Anne Roudaut 14 décembre 2012."— Transcription de la présentation:

1 INTERCACES St-Jean-sur- Richelieu Anne Roudaut 14 décembre 2012

2 NOS PARTENAIRES

3 1.Contexte 2.Le concours 3.Lentreprenariat social 4.Les concepts clefs 5.Le plan daffaires 6.Nos conseils SOMMAIRE

4 1. CONTEXTE

5 Impact réel Impact de la conseillère en environnement? 45/1500 Impact du comité écolo? Engagement étudiant : altruisme vs CV? Mission Brébeuf Former des hommes et des femmes pour les autres et avec les autres Enseigner la complexité Perspective développement durable Rencontre des deux mondes Entrepreneurs vs Social

6 « L'éducation à l'environnement est conçue comme un processus permanent dans lequel les individus et la collectivité prennent conscience de leur environnement et acquièrent les connaissances, les valeurs, les compétences, l'expérience et aussi la volonté qui leur permettront d'agir, individuellement et collectivement, pour résoudre les problèmes actuels et futurs de l'environnement ». Définition commune établie par L'UNESCO et l'ONU DÉFINITION ÉRE

7 « Je pense que lorsque lon est tellement vieux, 94 ans, on se rend compte que beaucoup de problèmes qui paraissaient insolubles ont été résolus. Jai assisté à la défaite du fascisme, du nazisme, du stalinisme, à la fin de lapartheid, à la décolonisation (pas forcément réussie, mais quand même), cela nous rend confiant. » « Il faut savoir sindigner, mais il ne faut pas en rester là, après il faut savoir sengager. » Stéphane Hessel

8 2. LE CONCOURS

9 En chiffres 8 projets 23 étudiants 4 conférences 6 projets avec intention de durer (mai 2012) PREMIÈRE ÉDITION

10 PARTICIPATION AU CONCOURS 1.Équipe de 2 minimum 2.Présenter un projet dentreprenariat (à but lucratif ou à but non-lucratif) qui pourrait apporter une solution à une problématique environnementale 3.Projet effectué dans le cadre dun cours, dun projet personnel ou parascolaire. 4.Avoir amorcé le projet sur le terrain au 15 avril Évaluation par un jury de professionnels

11 1.Encourager les membres de notre communauté à devenir des citoyens-acteurs en matière de protection de lenvironnement et daide aux plus démunis. 2.Trouver des solutions aux problématiques environnementales et sociales 3.Contribuer au développement de la culture entrepreneuriale 4.Offrir aux étudiant(e)s une occasion de développer des liens entre leurs disciplines dapprentissage 5.Amorcer des changements au niveau local 6.Stimuler lintérêt des étudiants à légard des objectifs du millénaire (ONU) OBJECTIFS DU CONCOURS

12 Gagnant : une bourse de 300$ (500$) + kiosque au colloque Écodéveloppement de lAQPERE Des mentions spéciales du Jury Un diplôme de reconnaissance pour chaque participant LES PRIX

13 POURQUOI PARTICIPER? Développer vos envies dentrepreneur ou de leader de changement Changer les choses Laisser votre trace au Collège Heures de CAS/RAP (distinction Brébeuf) Apporter des solutions aux plus démunis Protéger lenvironnement Développer votre premier plan daffaires Participer à dautres concours Occuper votre trop plein de temps libre?

14 Lancement : 24 septembre 2012 Lettre dintention date limite le 5 octobre 2012 Inscription date limite le 5 novembre 2012 Remise du plan daffaire date limite le 15 février 2013 Kiosque lundi 15 avril 2013 Soirée ent. Socialmardi 16 avril conférences/ateliers + participation à des concours nationaux ÉTAPES DU CONCOURS

15

16 Ateliers Conférence de jeune entrepreneur social Idéation avec lInstitut du Nouveau Monde Rédaction dun plan daffaires SOCIAL Financement et la comptabilité Communication et le marketing Outils de gestion Courriel, MOI Dropbox Facebook Mentorat Information sur les concours ACCOMPAGNEMENT DES ÉTUDIANTS

17 AUTRES CONCOURS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX Fondation du Cardinal léger Novembre 2012 Concours pédagogie environnement Février 2013 Bourse Toyota Jour de la terre Février 2013 Quebec entrepreneurship contest Mars 2013 SAGE Global Avril 2013 À go on change le monde! (INM) Avril 2013 Ashoka youth social entrepreneur comp.Septembre 2013 TD Scholarships for Community Leadership Octobre 2013

18 Photo : Soirée de clôture du Concours entrepreneuriat social 2012 SOIRÉE ENTREPRENEURIAT SOCIAL Pecha-kucha Stagiaires en Sc. Hum Conférencier : Dario Iezzoni

19 3. LENTREPRENARIAT SOCIAL (VERSION CESB) Définition et exemples

20 Plutôt que de laisser les besoins sociétaux pour les secteurs du gouvernement ou des entreprises, des entrepreneurs sociaux trouvent ce qui ne fonctionne pas et cherchent à résoudre le problème en changeant le système, diffusent la solution, et persuadent des sociétés entières à changer. Ils sont à la fois visionnaires et réalistes ultimes, concernés par la mise en œuvre pratique de leur vision par-dessus tout. Ils présentent des idées qui sont conviviales, faciles à comprendre, éthiques, et recherchent un large soutien afin de maximiser le nombre de personnes qui se lèvent, saisissent leur idée, et les mettent en œuvre avec eux. Définition de Ashoka QUEST-CE QUUN ENTREPRENEUR SOCIAL?

21 ENTREPRENEURS SOCIAUX RECONNUS Mahatma Gandhi Maria Montessori Mère Teresa Alphonse Desjardins Pierre de Coubertin Nelson Mandela David Suzuki Muhammad Yunus Etc.

22 LENTREPRENARIAT SOCIAL au Collège… au Québec… dans le monde.

23 Égoïsme vs altruisme Égoïsme vs altruisme 7 principes 7 principes 1.Mission est daliéner la pauvreté, ou un ou plusieurs problèmes (comme léducation, la santé, laccès aux technologies, et lenvironnement) qui menacent les personnes et la société ; et non la maximisation du profit 2.Viabilité économique et financière 3.Les investisseurs retrouvent leur investissement de départ uniquement, Aucun dividende nest versé en plus du montant de départ. 4.Quant linvestissement est remboursé, le profit de la compagnie reste dans lentreprise pour permettre les améliorations. 5.Responsable vis-à-vis de lenvironnement 6.Employés touche le salaire du marché avec de bonnes conditions 7.À effectuer dans la joie SOCIAL BUSINESS

24 À QUOI PEUVENT RESSEMBLER LES PROJETS? Projet à but lucratif ou sans but lucratif. N'importe quel type de projet si : Entend explicitement résoudre un problème social ou environnemental À une stratégie pour atteindre la durabilité.

25 Vision TDC Mission LES CONCEPTS CLEFS

26 VISION Comment imaginons nous les choses si nous arrivions à résoudre cette problématique? Comment imaginons nous les choses si nous arrivions à résoudre cette problématique? À quoi ressemblerait le monde grâce à notre intervention? À quoi ressemblerait le monde grâce à notre intervention?

27 VISION La vision d'Oxfam est un monde juste et sans pauvreté. Nous envisageons un monde dans lequel les gens peuvent influencer les décisions qui affectent leur vie, jouir de leurs droits et assumer leurs responsabilités en tant que citoyens d'un monde dans lequel tous les êtres humains sont appréciés et traités de manière égale. Nous visons à briser le cynisme ambiant qui bloque le renouvellement des idées.

28

29 THÉORIE DU CHANGEMENT Quel changement espérez-vous opérer ? Quel changement espérez-vous opérer ? Quelles sont les étapes du processus? Quelles sont les étapes du processus? Votre intervention continuera-t-elle de favoriser des changements après que vous ayez arrêté de mettre vos ressources à lœuvre? Votre intervention continuera-t-elle de favoriser des changements après que vous ayez arrêté de mettre vos ressources à lœuvre?

30 THÉORIE DU CHANGEMENT La théorie de changement dApplab est fondée sur des recherches montrant que les écarts d'accès à l'information et aux services* entre les individus contribuent au manque d'opportunité économique et au bien-être. Et par conséquent, ces écarts contribue à provoquer et à perpétuer la pauvreté. La théorie de changement dApplab est fondée sur des recherches montrant que les écarts d'accès à l'information et aux services* entre les individus contribuent au manque d'opportunité économique et au bien-être. Et par conséquent, ces écarts contribue à provoquer et à perpétuer la pauvreté. Cette situation est aggravée par l'incapacité à agir sur l'information de certains. Cette situation est aggravée par l'incapacité à agir sur l'information de certains. En misant sur les téléphones mobiles comme moyen pour éliminer ou réduire ces lacunes, et pour réduire la friction dans les systèmes, nous croyons qu'il est possible de directement et indirectement à réduire la pauvreté. En misant sur les téléphones mobiles comme moyen pour éliminer ou réduire ces lacunes, et pour réduire la friction dans les systèmes, nous croyons qu'il est possible de directement et indirectement à réduire la pauvreté. *par exemple, la santé, les services financiers, l'agriculture, les marchés, les opportunités d'emploi, etc

31 MISSION Quoi et pourquoi ? (raison dêtre, lentreprise fait quoi?) Quoi et pourquoi ? (raison dêtre, lentreprise fait quoi?) Pour qui ? Pour qui ? Comment ? Comment ? Sur quel territoire Sur quel territoire La mission de lorganisme consiste à stimuler le développement dune conscience environnementale et dune pensée critique auprès des jeunes afin quils exercent des actions citoyennes pour un avenir viable

32 DÉFINIR DES INDICATEURS Un membre est sorti de la pauvreté si : Un membre est sorti de la pauvreté si : Tous ses enfants de plus de 6 ans vont à lécole et finissent le primaire Tous ses enfants de plus de 6 ans vont à lécole et finissent le primaire Dont la famille utilise des latrines Dont la famille utilise des latrines Dont la famille possède des sources additionnelles de revenu tels quun potager, des arbres à fruits, etc. afin de pouvoir transférer sur ces ressources de revenu si nécessaire. Dont la famille possède des sources additionnelles de revenu tels quun potager, des arbres à fruits, etc. afin de pouvoir transférer sur ces ressources de revenu si nécessaire. La famille néprouve aucune difficulté à manger 3 repas par jour et aucun membre de la famille ne souffre de la faim, a aucun moment de lannée La famille néprouve aucune difficulté à manger 3 repas par jour et aucun membre de la famille ne souffre de la faim, a aucun moment de lannée Dont la famille sait et peut prendre soin de sa santé (accès aux médicaments, à un médecin en cas de blessures, etc.) Dont la famille sait et peut prendre soin de sa santé (accès aux médicaments, à un médecin en cas de blessures, etc.) Etc. Etc.

33 « La créativité commence lorsque lon retire un zéro à son budget, la durabilité lorsque lon en retire deux » Jaimie Lerner, ancien maire de Curitiba, Brésil VIABILITÉ FINANCIÈRE

34 4. LE PLAN DAFFAIRES

35 LE PLAN DAFFAIRES Section du dossierPages approx Page de présentation (coordonnées)1 Table des matières0.5 Mission, vision et théorie du changement1 Présentation résumée du projet0.5 Présentation détaillée du projet et indicateurs de résultats3 Présentation détaillée de léquipe et leurs compétences pour le projet1 Liste de partenaires potentiels1 Échéancier de réalisation0.5 Portrait financier de votre projet (coûts vs financement + vision à long terme)1 Analyse critique du projet0.5 Conclusion0.5 Liste de références0.5 TOTAL PAGES APPROXIMATIF (plus annexes…)11

36 5. CONCLUSION

37 Dossiers environnementaux vs sociaux? Anthropocentrisme vs biocentrisme Calcul dimpact? Partenariat avec les enseignants Accompagnement post-concours CRITIQUE

38 9 projets, 23 étudiants 50% en 1 ère année vs 50% 2 nde année 40% nauraient pas réalisé leur projet si il ny avait pas eu le concours 80% pensaient continuer à simpliquer dans leur projet lannée suivante 100% recommanderaient le concours : 9/10 projets au départ… RETOUR DES ÉTUDIANTS

39 Anne Roudaut Conseillère en environnement brebeuf.qc.ca Concours entrepreneuriat social Brébeuf

40 Actualisation de programmes spécifiques, de manière transversale. Création de profils en environnement/développement durable accessible aux étudiants de différents programmes. Création de programmes spécifiques « environnement » formant des professionnels du conseil en environnement Actualisation ou création de cours spécifiques dintégration (ou stage) pour permettre une approche interdisciplinaire, collaborative et la réalisation daction dans la communauté Création de cours interdisciplinaires, inter-programmes, voir parfois inter-institutions (cours-projet). DIFFÉRENTES APPROCHES DINTÉGRATION

41 Culture en bacsPlantations en terre AGRICULTURE URBAINE

42 PROJET DE PROTECTION DE LA BIODIVERSITÉ Initiative de la Ville de Montréal Partenariat avec lUniversité de Montréal, Polytechnique, etc. Objectif dintégrer les cours et étudiants dans le plan daction Appel aux étudiants et enseignants pour projets

43 ProblèmesPerspective L'environnement se dégrade. Les ressources s'amenuisent et sont inégalement distribuées. Perspective environnementale ou socio- écologique Une rupture humains-nature liée à la rupture entre les humains Une aliénation Un désenchantement Perspective éducationnelle Les contenus et processus d'enseignement et d'apprentissage actuels: - problème de pertinence - problème de cohérence Perspective pédagogique PROBLÈMES Source : Lucie Sauvé


Télécharger ppt "INTERCACES St-Jean-sur- Richelieu Anne Roudaut 14 décembre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google