La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIGUE DES CONSOMMATEURS DU BURKINA PANEL SUR LA QUALITE DU RIZ LOCAL LCB / CPF Le RIZ LOCAL BURKINABE: Quelle appréciation qualitative et quelles propositions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIGUE DES CONSOMMATEURS DU BURKINA PANEL SUR LA QUALITE DU RIZ LOCAL LCB / CPF Le RIZ LOCAL BURKINABE: Quelle appréciation qualitative et quelles propositions."— Transcription de la présentation:

1 LIGUE DES CONSOMMATEURS DU BURKINA PANEL SUR LA QUALITE DU RIZ LOCAL LCB / CPF Le RIZ LOCAL BURKINABE: Quelle appréciation qualitative et quelles propositions damélioration de la part des consommateurs Par Daniel DA HIEN

2 PLAN DE PRESENTATION Historique du consumérisme Historique du consumérisme Effets de la consommation Effets de la consommation Droits fondamentaux et devoirs du consommateur Droits fondamentaux et devoirs du consommateur Consommer local pour agir global Consommer local pour agir global La qualité du riz local burkinabé La qualité du riz local burkinabé suggestions suggestions

3 Historique du consumérisme Il y a peu de temps encore lorsque lon parlait de protection des consommateurs. Il y a peu de temps encore lorsque lon parlait de protection des consommateurs. Lon ne limaginait que dans les sociétés économiquement développées et cela se justifiait au regard de lhistoire Lon ne limaginait que dans les sociétés économiquement développées et cela se justifiait au regard de lhistoire

4 Aux États-Unis où le consumérisme a, le plus, affiché son activisme, le président John Fitzgerald Kennedy avait en 1962, ouvert la voie en définissant les principaux droits des consommateurs : Aux États-Unis où le consumérisme a, le plus, affiché son activisme, le président John Fitzgerald Kennedy avait en 1962, ouvert la voie en définissant les principaux droits des consommateurs : - le «droit à la sécurité», - le «droit à la sécurité», le «droit d'être entendu», le «droit d'être entendu», le «droit d'être informé» le «droit d'être informé» et le «droit de choisir». et le «droit de choisir».

5 Les consommateurs, par définition, nous incluent tous, a dit KENNEDY dans sa déclaration du 15 mars 1962 devant le congrès des USA. Ils sont le groupe économique le plus important qui touche et est touché par presque toutes les décisions publiques et privées d'ordre économique. Pourtant, ils sont le seul groupe important... dont les avis ne sont souvent pas entendus. Les consommateurs, par définition, nous incluent tous, a dit KENNEDY dans sa déclaration du 15 mars 1962 devant le congrès des USA. Ils sont le groupe économique le plus important qui touche et est touché par presque toutes les décisions publiques et privées d'ordre économique. Pourtant, ils sont le seul groupe important... dont les avis ne sont souvent pas entendus. animé par Daniel DA HIEN

6 Si le continent africain a été très lent à prendre le train du mouvement consommateur, Si le continent africain a été très lent à prendre le train du mouvement consommateur, cest en raison de labsence dun Etat de droit dans bon nombre de pays ayant connu des régimes dexception et où la négation des droits fondamentaux de lHomme ne pouvait pas être un terrain propice à léclosion de la notion de droits du consommateur.

7 50 années dindépendances, pour notre Pays ont été marquées par des résultats économiques peu favorables, en terme damélioration des conditions de vie des plus grandes couches des populations. 50 années dindépendances, pour notre Pays ont été marquées par des résultats économiques peu favorables, en terme damélioration des conditions de vie des plus grandes couches des populations. Cest dans ce contexte national que diverses formes dorganisations émergent en zones rurales et urbaines au Burkina pour prendre en charge les secteurs dans lesquels lintervention de lEtat sessouffle ou savère inopérante, tels que la production agricole, lalimentation, et autres. Cest dans ce contexte national que diverses formes dorganisations émergent en zones rurales et urbaines au Burkina pour prendre en charge les secteurs dans lesquels lintervention de lEtat sessouffle ou savère inopérante, tels que la production agricole, lalimentation, et autres.

8 Rappel des concepts 1-lexpression consommateur sentend de toute personne physique ou morale de droit privé qui acquiert ou utilise à des fins non professionnelles des biens, technologies ou services mis sur le marché. Consommateurs = acheteurs de biens de consommation destinés à leur usage personnel,

9 Effets de la consommation

10 Consommer nest pas seulement un acte personnel. Consommer nest pas seulement un acte personnel. Nous consommons aussi comme citoyens et nos organisations sont des organisations de citoyens. Nous consommons aussi comme citoyens et nos organisations sont des organisations de citoyens.

11 En effet, lorsquun consommateur prend des décisions individuelles sur comment et quoi consommer, ses actions ont plusieurs effets : La manière de consommer peut toucher la famille, la communauté, la nation et le monde ; La manière de consommer peut toucher la famille, la communauté, la nation et le monde ; Elle peut toucher la production des biens et des services ; Elle peut toucher la production des biens et des services ; Elle peut toucher lenvironnement et le bien être économique et social des autres. Elle peut toucher lenvironnement et le bien être économique et social des autres.

12 Les organisations de consommateurs agissent de différentes manières. Les organisations de consommateurs agissent de différentes manières. Lorsque les organisations de consommateurs étudient et contrôlent des produits, elles ne sont pas seulement utiles aux consommateurs individuels. Lorsque les organisations de consommateurs étudient et contrôlent des produits, elles ne sont pas seulement utiles aux consommateurs individuels. Quand les consommateurs prennent des options individuelles en se basant sur les résultats des organisations de consommateurs, ils exercent une force économique sur léconomie de marché Quand les consommateurs prennent des options individuelles en se basant sur les résultats des organisations de consommateurs, ils exercent une force économique sur léconomie de marché

13 Quand les consommateurs sont informés du comportement gouvernemental, cest une manière dagir sur léconomie. Quand les consommateurs sont informés du comportement gouvernemental, cest une manière dagir sur léconomie. Quand les organisations de consommateurs informent ceux – ci sur des domaines tels que la production agricole, elles exercent un contrôle important. Quand les organisations de consommateurs informent ceux – ci sur des domaines tels que la production agricole, elles exercent un contrôle important.

14 Les droits fondamentaux du consommateur 1. Droit daccéder aux produits et services de base ; 2. Droit de choisir ; 3. Droit à linformation ; 4. Droit à léducation ; 5. Droit à disposer de produits sûrs ; 6. Droit de plainte et de recours ; 7. Droit de représentation en tant que consommateur ; 8. Droit à disposer de produits et services durables.

15 Au titre des devoirs du consommateur, Au titre des devoirs du consommateur, Le consommateur a le devoir : –dêtre averti, cest-à-dire de sinformer suffisamment sur les biens et les services quil utilise ; –dêtre actif, cest-à-dire de se défendre, lorsquil sait que sa cause est honnête et juste ; –dêtre socialement responsable, cest-à- dire conscient de linfluence que son comportement peut avoir sur les autres citoyens, en particulier à légard des plus défavorisés, tant sur le plan local que national ou international ;

16 –dêtre écologiquement responsable, cest-à-dire dêtre sensible aux effets que sa consommation peut avoir sur lenvironnement, en veillant notamment à ne pas gaspiller les ressources naturelles, ni polluer la planète ; –dêtre solidaire, cest-à-dire de se convaincre que cest en unissant actes et efforts à ceux dautres consommateurs quil aura la force et linfluence de promouvoir les intérêts de tous.

17 LES ASSOCIATIONS OU ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS se sont assignées comme tâches : de promouvoir la participation des consommateurs aux actions visant à améliorer la qualité des biens de consommation et de services ; de promouvoir la participation des consommateurs aux actions visant à améliorer la qualité des biens de consommation et de services ; de travailler à lamélioration des produits et des services mis à la disposition des consommateurs de travailler à lamélioration des produits et des services mis à la disposition des consommateurs

18 Consommer local pour agir global La consommation est aujourdhui considérée comme un baromètre un peu particulier dans notre société, qui fait les délices mais aussi les tourments de lhomme : La consommation est aujourdhui considérée comme un baromètre un peu particulier dans notre société, qui fait les délices mais aussi les tourments de lhomme : –- quand elle se porte bien, elle est censée relancer léconomie nationale et améliorer le niveau de vie de chacun ; –quand elle va mal, elle fait cauchemarder ministres et économistes et plonge le pays dans la récession.

19 Les modes de consommation se sont énormément diversifiés ces dernières années, en lien avec lévolution des nouvelles technologies mais aussi en réaction à des systèmes marchands peu satisfaisants individuellement. Les modes de consommation se sont énormément diversifiés ces dernières années, en lien avec lévolution des nouvelles technologies mais aussi en réaction à des systèmes marchands peu satisfaisants individuellement.

20 Au Burkina Faso, les consommateurs sont confrontés à un dilemme : Au Burkina Faso, les consommateurs sont confrontés à un dilemme : consommer local donc burkinabé et le droit au choix un droit si cher aux consommateurs Lanalyse de cette situation sera effectuée au plan de la consommation alimentaire et particulièrement, Lanalyse de cette situation sera effectuée au plan de la consommation alimentaire et particulièrement, du RIZ LOCAL

21 Consommer local, c'est un moyen de relancer les productions autour des bassins de consommation et de renforcer - ou créer - un maillage agricole de proximité, avec des créations d'emplois et une stimulation de l'économie locale. Consommer local, c'est un moyen de relancer les productions autour des bassins de consommation et de renforcer - ou créer - un maillage agricole de proximité, avec des créations d'emplois et une stimulation de l'économie locale. Qui dit aliment produit localement, dit généralement aliment de saison et de contre saison Qui dit aliment produit localement, dit généralement aliment de saison et de contre saison Un produit local est plus frais, n'ayant pas eu à parcourir des milliers de kilomètres pour arriver sur nos étals. Il a été récolté à maturité et a souvent plus de goût. Un produit local est plus frais, n'ayant pas eu à parcourir des milliers de kilomètres pour arriver sur nos étals. Il a été récolté à maturité et a souvent plus de goût.

22 La qualité est devenue depuis peu une des valeurs cardinales sur laquelle se fonde le choix du consommateur ; La qualité est devenue depuis peu une des valeurs cardinales sur laquelle se fonde le choix du consommateur ; et la qualité d'un aliment sentend être en effet une donnée multidimensionnelle qui peut être définie par sa capacité à satisfaire un ensemble complexe d'attentes. et la qualité d'un aliment sentend être en effet une donnée multidimensionnelle qui peut être définie par sa capacité à satisfaire un ensemble complexe d'attentes. Les qualités nutritionnelle, sanitaire, fonctionnelle, sociale, symbolique, humaniste, sont autant de dimensions mobilisables dans la définition de la qualité. Les qualités nutritionnelle, sanitaire, fonctionnelle, sociale, symbolique, humaniste, sont autant de dimensions mobilisables dans la définition de la qualité. Des données intrinsèques aux produits viennent ainsi se combiner avec des données plus symboliques, faisant appel aux croyances, à limaginaire parfois. Des données intrinsèques aux produits viennent ainsi se combiner avec des données plus symboliques, faisant appel aux croyances, à limaginaire parfois.

23 Quand nous disons quaujourdhui que le consommateur est dictateur tout comme le client est roi selon le commerçant, nous entendons clamer par là que le consommateur a ses propres critères dont le principal est le rapport qualité / prix. Quand nous disons quaujourdhui que le consommateur est dictateur tout comme le client est roi selon le commerçant, nous entendons clamer par là que le consommateur a ses propres critères dont le principal est le rapport qualité / prix. Cest dire quà qualités égales, le consommateur choisira le produit qui lui est accessible (disponible et à coût acceptable pour son revenu). Cest dire quà qualités égales, le consommateur choisira le produit qui lui est accessible (disponible et à coût acceptable pour son revenu).

24 Le mot dordre « consommons burkinabé » doit être donc internalisé par tous les acteurs. Le mot dordre « consommons burkinabé » doit être donc internalisé par tous les acteurs. Chacun doit y jouer sa partition: - producteurs, - transporteurs, - commerçants, - transformateurs, - consommateurs - et surtout décideurs publics).

25 Chaque acteur a son rôle à jouer dans la transparence totale. Chaque acteur a son rôle à jouer dans la transparence totale. Les consommateurs burkinabé comprennent les producteurs burkinabé mais, il va falloir que les producteurs burkinabé comprennent également les consommateurs burkinabé qui sont butés à des modes de production, de transformation et de commercialisation qui choquent par endroits, la morale. Les consommateurs burkinabé comprennent les producteurs burkinabé mais, il va falloir que les producteurs burkinabé comprennent également les consommateurs burkinabé qui sont butés à des modes de production, de transformation et de commercialisation qui choquent par endroits, la morale. (pois de terre, haricots, légumes, …)

26 De la qualité du riz local burkinabé : appréciation des CONSOMMATEURS

27 Des études et recherches effectuées par le vaillant père OUDET Maurice nous révèlent ce qui suit: Des études et recherches effectuées par le vaillant père OUDET Maurice nous révèlent ce qui suit: les femmes étuveuses narrivent pas encore à vendre la qualité de leur produit. Peut-être nen ont-elles pas encore pris conscience : - La qualité du riz étuvé se révèle à la cuisson : les grains demeurent fermes et ne collent pas. - Le riz est aussi plus nutritif car les protéines et vitamines sont diffusées au centre du grain pendant létuvage. - Grâce à sa plus grande dureté, le riz étuvé se conserve mieux. - Enfin, comme il a déjà subit une certaine cuisson (en passant à la vapeur), le riz étuvé cuit plus rapidement. les femmes étuveuses narrivent pas encore à vendre la qualité de leur produit. Peut-être nen ont-elles pas encore pris conscience : - La qualité du riz étuvé se révèle à la cuisson : les grains demeurent fermes et ne collent pas. - Le riz est aussi plus nutritif car les protéines et vitamines sont diffusées au centre du grain pendant létuvage. - Grâce à sa plus grande dureté, le riz étuvé se conserve mieux. - Enfin, comme il a déjà subit une certaine cuisson (en passant à la vapeur), le riz étuvé cuit plus rapidement.

28

29 Les Burkinabè boudent le riz local (article de presse - Janvier 2012) Les Burkinabè boudent le riz local (article de presse - Janvier 2012) « Les Burkinabè boudent le riz local, lui préférant le riz importé, moins cher. Les producteurs nationaux, dos au mur face à une concurrence quils jugent déloyale, montent au créneau. Ils dénoncent les conséquences de laide internationale et revendiquent la qualité de leur céréale. Ils réclament à lEtat des mesures protectionnistes pour sauver la filière… ».

30 Hélas cest vrai, les producteurs nont pas développé des arguments pour convaincre les consommateurs du Riz que notre riz est bon, sinon le meilleur. les producteurs nont pas développé des arguments pour convaincre les consommateurs du Riz que notre riz est bon, sinon le meilleur. En fait les paysans dénoncent une concurrence déloyale du riz importé qui est, à leurs yeux, de mauvaise qualité. 95% du riz importé est de la brisure de riz « que les Asiatiques ne veulent pas manger ou que les Européens donnent à la volaille », En fait les paysans dénoncent une concurrence déloyale du riz importé qui est, à leurs yeux, de mauvaise qualité. 95% du riz importé est de la brisure de riz « que les Asiatiques ne veulent pas manger ou que les Européens donnent à la volaille », le père Maurice Oudet, réalisateur du film «LAfrique en danger», dénonce les travers de la politique rizicole du Burkina. le père Maurice Oudet, réalisateur du film «LAfrique en danger», dénonce les travers de la politique rizicole du Burkina.

31 La plupart des consommateurs burkinabè sont convaincus que le riz de leur pays coûte cher. La plupart des consommateurs burkinabè sont convaincus que le riz de leur pays coûte cher. Une vision que réfutent les producteurs nationaux. Une vision que réfutent les producteurs nationaux. « Vous ne pouvez pas mettre en compétition un riz qui est souvent âgé de plus de sept à dix ans avec un riz de la même saison (cest-à-dire moins dun an) et dire que lun est plus cher que lautre. Si vous voulez parler de la compétitivité entre le riz national et le riz importé, il faut que les deux aient le même âge. A partir de ce moment, on peut parler de riz qui est cher ou qui est moins cher », explique M. Dipama de linterprofessionnel du riz

32 Convaincus donc que leur riz est de meilleure qualité, les producteurs burkinabè ont décidé de convaincre leurs compatriotes de « faire le bon choix » en consommant national. Convaincus donc que leur riz est de meilleure qualité, les producteurs burkinabè ont décidé de convaincre leurs compatriotes de « faire le bon choix » en consommant national. Mais la tâche nest pas facile. Dans les boutiques, les commerçants préfèrent vendre du riz importé, dont la marge bénéficiaire semble plus élevée. Mais la tâche nest pas facile. Dans les boutiques, les commerçants préfèrent vendre du riz importé, dont la marge bénéficiaire semble plus élevée.

33 > Les variétés de paddy. Les commerçants pensent quil faut promouvoir le riz produit au Burkina en produisant un nombre réduit de variétés car il y a trop de variétés et cette multitude de riz pollue le marché. «On ne sait plus quel riz est bon ». > Les variétés de paddy. Les commerçants pensent quil faut promouvoir le riz produit au Burkina en produisant un nombre réduit de variétés car il y a trop de variétés et cette multitude de riz pollue le marché. «On ne sait plus quel riz est bon ». Le consommateur burkinabé connait bien le riz local et lassocie aux zones de production (riz du Sourou, riz de la Vallée de Kou, riz de Bagré …). Le consommateur burkinabé connait bien le riz local et lassocie aux zones de production (riz du Sourou, riz de la Vallée de Kou, riz de Bagré …). Pour quil puisse garder ce mode de qualification, il ne faut pas quil y ait une trop grande variabilité des variétés qui peut modifier fortement les caractéristiques du riz (forme, couleur, goût). Pour quil puisse garder ce mode de qualification, il ne faut pas quil y ait une trop grande variabilité des variétés qui peut modifier fortement les caractéristiques du riz (forme, couleur, goût).

34 > La qualité du riz. Le riz paddy doit être livré avec un taux dhumidité nexcédant pas 14%, ce qui permet déviter les problèmes de conservation, de transformation et de coût du transport et le taux dimpuretés doit être bas (moins de 5 %). Le riz paddy doit être livré avec un taux dhumidité nexcédant pas 14%, ce qui permet déviter les problèmes de conservation, de transformation et de coût du transport et le taux dimpuretés doit être bas (moins de 5 %). Les producteurs reconnaissent quils ne sont pas outillés pour mesurer correctement le taux dhumidité, ni pour faire un bon triage/nettoyage. Le riz doit également être homogène (variété, forme) pour avoir une qualité régulière. Les producteurs reconnaissent quils ne sont pas outillés pour mesurer correctement le taux dhumidité, ni pour faire un bon triage/nettoyage. Le riz doit également être homogène (variété, forme) pour avoir une qualité régulière.

35 La qualité du riz. (SUITE) La qualité du riz. (SUITE) Les consommateurs trouvent que : - « Le riz local est collant (dosage deau difficile, çà ne lâche pas vite) »; - « Il est plus nourrissant que le riz importé »; - « Le riz étuvé est bon pour le couscous mais il est plein de cailloux » les transformatrices confirment cela; - Le riz local est plus consommé par les familles que dans les restaurants; - Le riz local est difficile à transformer (passé au couscous, il est difficile le tamiser

36 > Le prix du riz. Le prix demeure élevé et constitue un facteur bloquant pour le consommateur. > Le prix du riz. Le prix demeure élevé et constitue un facteur bloquant pour le consommateur. Toutefois, il faut relativiser, car certains estiment quil est bon, par rapport à la qualité. Toutefois, il faut relativiser, car certains estiment quil est bon, par rapport à la qualité. Pour linstant loffre est inférieure à la demande et donc le riz local trouve acquéreur sans grande difficulté mais quand la production va devenir plus importante, il faudra trouver des gains de compétitivité pour élargir la base de consommation. Pour linstant loffre est inférieure à la demande et donc le riz local trouve acquéreur sans grande difficulté mais quand la production va devenir plus importante, il faudra trouver des gains de compétitivité pour élargir la base de consommation.

37 > La couleur et le conditionnement. La qualité et le goût du riz national sont bien perçus et appréciés par les consommateurs. > La couleur et le conditionnement. La qualité et le goût du riz national sont bien perçus et appréciés par les consommateurs. Le jugement est en revanche assez mitigé pour ce qui est de la couleur et du conditionnement (souhait davoir des conditionnements de 5kg, en plus des conditionnements actuels de 25 et 50 kg). Le jugement est en revanche assez mitigé pour ce qui est de la couleur et du conditionnement (souhait davoir des conditionnements de 5kg, en plus des conditionnements actuels de 25 et 50 kg).

38 > La disponibilité. Les consommateurs se plaignent de labsence du riz local à certaines périodes. Il est également important de sassurer de sa disponibilité dans les lieux traditionnels dachat (marchés et boutiques de quartiers). Les consommateurs se plaignent de labsence du riz local à certaines périodes. Il est également important de sassurer de sa disponibilité dans les lieux traditionnels dachat (marchés et boutiques de quartiers). Les magasins spécialisés attirent moins de monde. Les magasins spécialisés attirent moins de monde.

39 Les consommateurs apprécient fortement le riz local burkinabé mais leurs prix ainsi que leur accessibilité constituent pour beaucoup un blocage. Les consommateurs apprécient fortement le riz local burkinabé mais leurs prix ainsi que leur accessibilité constituent pour beaucoup un blocage. Lactuelle opération de Boutiques de consommateurs (12 à Ouaga et 13 à lintérieur) confirme cette donne Lactuelle opération de Boutiques de consommateurs (12 à Ouaga et 13 à lintérieur) confirme cette donne

40 Suggestions: Suggestions: - disponibiliser le riz local dans les marchés et yaars - disponibiliser le riz local dans les marchés et yaars La Direction Générale de la Qualité et de la Métrologie, le Département de Technologie Alimentaire de l'IRSAT/CNRST et le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) sont chargés, chacun selon ses prérogatives et ses compétences, du contrôle, de l'analyse et de l'information du consommateur sur la qualité du riz destiné à la consommation. La Direction Générale de la Qualité et de la Métrologie, le Département de Technologie Alimentaire de l'IRSAT/CNRST et le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) sont chargés, chacun selon ses prérogatives et ses compétences, du contrôle, de l'analyse et de l'information du consommateur sur la qualité du riz destiné à la consommation.

41 Suggestions: Subventionner les producteurs de riz; Subventionner les producteurs de riz; Réduire les facilités accordées aux importateurs de riz; Réduire les facilités accordées aux importateurs de riz; Exiger la préparation du riz local dans les grands restaurants (R.U, Maisons darrêts, cantines scolaires, Exiger la préparation du riz local dans les grands restaurants (R.U, Maisons darrêts, cantines scolaires, Ainsi que lors de grandes manifestations ou cérémonies; ceci, pour valoriser le travail du paysan

42 CONCLUSION Consommer un acte citoyen et chaque citoyen agit en fonction des comportements des autres citoyens et surtout des orientations et convictions des décideurs publics. Consommer un acte citoyen et chaque citoyen agit en fonction des comportements des autres citoyens et surtout des orientations et convictions des décideurs publics. La meilleure façon dobtenir des changements de comportement est de sensibiliser par lexemple. Cet exemple doit venir de tous : considérer que nous vivons sur un même espace et quil nya pas une catégorie qui doit consommer local, quel quen soit le prix, alors que les plus nantis sapprovisionnent hors du pays. La meilleure façon dobtenir des changements de comportement est de sensibiliser par lexemple. Cet exemple doit venir de tous : considérer que nous vivons sur un même espace et quil nya pas une catégorie qui doit consommer local, quel quen soit le prix, alors que les plus nantis sapprovisionnent hors du pays.

43

44 Je vous remercie de votre attention Je vous remercie de votre attention


Télécharger ppt "LIGUE DES CONSOMMATEURS DU BURKINA PANEL SUR LA QUALITE DU RIZ LOCAL LCB / CPF Le RIZ LOCAL BURKINABE: Quelle appréciation qualitative et quelles propositions."

Présentations similaires


Annonces Google