La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de lanimation Définition Définition Les prémices de lanimation Les prémices de lanimation Les jouets optiques Les jouets optiques Quand la science.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de lanimation Définition Définition Les prémices de lanimation Les prémices de lanimation Les jouets optiques Les jouets optiques Quand la science."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de lanimation Définition Définition Les prémices de lanimation Les prémices de lanimation Les jouets optiques Les jouets optiques Quand la science sen mêle Quand la science sen mêle Quand la science rencontre l'art Quand la science rencontre l'art Les débuts du cinéma Les débuts du cinéma Les débuts du film d'animation Les débuts du film d'animation De l'artisanat à l'industrie De l'artisanat à l'industrie les grands studios les grands studios Les matières à animer Les matières à animer Du côté de la technique Du côté de la technique Les diverses expériences artistiques Les diverses expériences artistiques

2 Histoire de lanimation Introduction

3 Histoire de lanimation Définition : L'étymologie du mot "animation" vient du mot latin "animus", qui signifie "âme". On pourrait donc dire que l'animation est le fait de donner une âme, autrement dit « la vie » ou « du mouvement » à des objets a priori inertes.

4 Histoire de lanimation Le principe : Dans le domaine de limage, quel est le principe qui permet de créer cette illusion du mouvement?

5 Histoire de lanimation Le mouvement est décomposé en une succession d'images fixes dont la vision à une fréquence donnée donne l'illusion du mouvement continu.

6 Histoire de lanimation Les prémices de lanimation

7 Histoire de lanimation A votre avis, de quand date la première animation dimages? Il y a 5000 ans, dans une province dIran, des gobelets de 8 cm de diamètre et 10 cm de hauteur semblaient être utilisés pour produire des animations. Sur la paroi extérieure figurent 9 dessins décrivant une chèvre sautant sur une branche d'arbre pour manger une feuille.

8 Histoire de lanimation Gobelet déployé Mouvement reconstitué par succession des images

9 Histoire de lanimation Plus tard en Chine à partir du VIe siècle une forme de théâtre semblable à l'animation est présentée : le théâtre d'ombres. Une lanterne est utilisée pour projeter sur une toile les ombres de marionnettes articulées en peau de bœuf séchée. Théâtre de Xiaogan

10 Histoire de lanimation Les images projetées

11 Histoire de lanimation Au XVIIIe siècle, la projection d'images à l'aide d'une lanterne magique était une distraction populaire. Elle est décrite pour la première fois en 1671 par le père jésuite Athanase Kircher. Le Belge Étienne-Gaspard Robert ( ) présentait des fantasmagories où, caché derrière un écran, il projetait des images de personnes, de monstres ou d'esprits qui donnaient au public le sentiment d'une apparition surnaturelle.

12 Histoire de lanimation Fantasmagorie vers Étienne-Gaspard Robert(son) 1795, dont la lanterne magique, très perfectionnée, est appelée Fantascope.

13 Histoire de lanimation Les jouets optiques

14 Histoire de lanimation Au XIXe siècle, une variété de différents jouets optiques font leur apparitions Phénakistiscope Le phénakistiscope (mot formé du grec phenax -akos, « trompeur », et skopein, « examiner ») est un jouet optique donnant l'illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne. Il a été inventé par le Belge Joseph Plateau en 1832.

15 Histoire de lanimation Le Thaumatrope (du grec thauma, prodige et tropion, tourner) est un jouet optique qui exploite le phénomène de la persistance rétinienne. Il a été inventé vers

16 Histoire de lanimation Tambour percé de fentes sur sa moitié supérieure, il abrite à l'intérieur une bande de dessins décomposant un mouvement. Le tambour est fixé sur un axe dans sa base inférieure, ce qui permet de tenir le zootrope d'une main et de faire tourner le tambour de l'autre. En regardant fixement l'intérieur à travers les fentes, les dessins s'animent. Zootrope : jouet optique inventé en 1834 par William George Horner

17 Histoire de lanimation Le praxinoscope fut la première invention d'Émile Reynaud en En 1888, il perfectionne sa machine sous la forme dun théâtre optique. Avec cette version, Émile Reynaud apporte une nouvelle évolution à ses inventions précédentes : l'action n'est plus contrainte à un mouvement cyclique et permet la narration de petites histoires complexes pouvant se développer sur plus de 10 minutes.

18 Histoire de lanimation Fonctionnement du théâtre optique.

19 Histoire de lanimation Autour d'une cabine (1894)

20 Histoire de lanimation En 1868 L'anglais John Barnes Linnett a déposé un brevet de cette invention sous le nom de Kinéographe. Un folioscope, ou flip book en anglais, est un livret de dessins animés ou de photogrammes cinématographiques qui, feuilleté rapidement, permet la synthèse du mouvement. Flip book contemporain trouvé sur internet

21 Histoire de lanimation Quand la science sen mêle

22 Histoire de lanimation À l'époque, en 1872, le physiologiste français Étienne-Jules Marey affirme qu'un cheval au galop voit ses jambes se décoller du sol, une vision vivement repoussée. Un prix est promis à celui qui résoudra le problème. Pour trancher la question, Muybridge va utiliser la photographie. En 1878, il commande en Angleterre 24 appareils photographiques qu'il dispose le long d'une piste équestre. En les déclenchant à distance par le biais de fils tendus, il obtient le fameux cliché qui confirme la théorie de Marey.

23 Histoire de lanimation Le résultat sous forme d'animation. Eadweard Muybridge Le galop de daisy

24 Histoire de lanimation Muybridge - Le saut dun cheval

25 Histoire de lanimation Pélican volant photographié par Marey vers Il trouva un moyen de saisir plusieurs mouvements en une seule photographie. En 1882, il met au point le fusil photographique qui lui permet de photographier « sur nature » un être en mouvement sur douze poses. La même année, il invente la chronophotographie à plaque fixe (au gélatinobromure) : à l'aide d'un seul objectif contrairement à la méthode de Muybridge qui utilise plusieurs objectifs et avec des sujets clairs sur fond noir, une plaque photographique est exposée plusieurs fois par un obturateur rotatif.

26 Histoire de lanimation Etienne Jules Marey - Décomposition du mouvement – vers 1882

27 Histoire de lanimation Quand la science rencontre lart

28 Histoire de lanimation Marcel Duchamp, Nu descendant lescalier « Cette version définitive du Nu descendant un escalier, peinte en janvier 1912, fut la convergence dans mon esprit de divers intérêts, dont le cinéma, encore en enfance, et la séparation des positions statiques dans les chronophotographies de Marey en France, d'Eakins et Muybridge en Amérique.» « Duchamp du signe » - p

29 Histoire de lanimation e Etienne-Jules Marey, il réussit à rendre lillusion de la marche de son modèle Avec ce tableau, réalisé à partir détudes de mouvement par le photographe Etienne-Jules Marey, il réussit à rendre lillusion de la marche de son modèle Giacomo Balla, 1912 Jeune Fille courant sur le balcon

30 Histoire de lanimation Giacomo Balla Dynamique d'un chien en laisse Marinetti, théoricien du futurisme : « Un cheval courant n'a pas 4 pattes, il en a 20 et leurs mouvements sont triangulaires »

31 Histoire de lanimation Les débuts du cinéma

32 Histoire de lanimation Thomas Edison présente en 1891 deux inventions : le kinétographe, une enregistreuse et le kinétoscope, une visionneuse. Lerreur dEdison de ne pas breveter son invention en Europe permit aux Frères Lumières, de créer à partir de ces deux inventions une seule machine permettant à la fois denregistrer et de visionner, le cinématographe. Le 28 décembre 1895, Auguste et Louis Lumière présentent pour la première fois des films devant un public

33 Histoire de lanimation Image extraite du film La Sortie de l'usine Lumière à Lyon projetée le 28 décembre 1895

34 Histoire de lanimation L'arrivée du train en gare de la Ciotat 1895

35 Histoire de lanimation Les débuts du film danimation

36 Histoire de lanimation Avec linvention du cinéma, lidée danimer des dessins, des découpages ou des objets en trois dimensions prend forme dans limagination des réalisateurs du début du XXe siècle. Le premier dessin animé cinématographique est « Fantasmagorie » du Français Émile Courtet (dit Émile Cohl), projeté pour la première fois le 17 août 1908 au Théâtre du Gymnase à Paris

37 Histoire de lanimation

38 De lartisanat à lindustrie

39 Histoire de lanimation Émile Reynaud et Émile Courtet avaient trouvé différents moyens artisanaux de superposer personnages et décor, mais ces techniques n'étaient pas adaptées pour une industrialisation du cinéma danimation. Deux américains inventent en 1914 la technique du cellulo qui révolutionne le dessin animé industriel dans les années En utilisant une feuille d'acétate transparente sur laquelle les personnages ou objets animés sont dessinés, puis coloriés, on permet la superposition avec le décor qui restera sur papier. Il fut utilisé par la majorité des studios depuis cette époque jusqu'au passage à la composition numérique.

40 Histoire de lanimation Les grands studios danimation

41 Histoire de lanimation Les studios américains En 1914, Windsor McKay crée Gertie le Dinosaure. C'est la première fois qu'il y a personnification de personnage et empathie. En 1928 Walter Disney ( ), dit Walt crée le personnage de « Mickey Mouse », cette souris est née avec le cinéma parlant, elle est spécialisée dans les gags sonores

42 Histoire de lanimation

43 Les studios japonais En 1910 les japonais voient apparaître les premiers films d'animation, il s'agit des productions américaines et françaises (Emile Cohl). Ces films ont à cette époque un tel succès, que lannée 1917 voit apparaitre 3 créations japonaises. Des années 30 à 50, les films se perfectionnent (animation en ombres chinoises de papiers découpés) Dans les années 1980, les anime sont intégrés à la culture populaire et la production explose bien que Toei Animation existe depuis Les succès sexportent grâce aux réalisateurs Hayao Miyazaki et Isao Takahata (1986 Studios Ghibli).

44 Histoire de lanimation Le lièvre et la tortue [Usagi to kame] / Sanae Yamamoto / muet / – Nausicaa et la vallée du vent Hayao Miyasaki

45 Histoire de lanimation Les studios français Dès 1952 Paul Grimaud étonne par la qualité danimation de son film « Le roi et loiseau ». Le succès de l'animation française doit beaucoup à celui de la bande dessinée franco-belge (Astérix, Tintin, Lucky Luke...). En 1968, René Goscinny et Albert Uderzo réalisent « Astérix et Cléopâtre » en dessin animé et en 1969 sort « Tintin et le temple du soleil »par Raymond Leblanc Dans les années 70, des séries marquantes telles que Colargol ou Les Shadoks font leur apparition. En 1998 Michel Ocelot marque un tournant avec « Kirikou et la sorcière» par la grande beauté de son univers visuel et son style de narration. La France est première productrice de films d'animation en Europe, et troisième dans le monde derrière le Japon et les Etats-Unis.

46 Histoire de lanimation Le roi et loiseau – première sortie en Kirikou et la sorcière – 1998 Les shadoks de Jacques Rouxel diffusées entre 1968 et 1973

47 Histoire de lanimation Les matières à animer

48 Histoire de lanimation Photographie et dessin En 1902, Georges Méliès réalise "Le voyage dans la lune " court métrage qui mélange différents trucages optiques : surimpression, arrêt sur image. Dans les années 70, langlais Terry Gilliam des Monty Python utilisait la technique du collage surréaliste animé quil intégrait par la suite dans ses films. Aujourdhui, le français Michel Gondry réutilise ces procédés de trucages par collage ou par stop motion dans des clips vidéo ou des longs métrages Monty Python « la quête du sacré grall »

49 Histoire de lanimation Pate à modeler Jan Svankmajer est un cinéaste danimation tchèque. Membre du groupe surréaliste de Prague, il repousse les limites de notre imagination en utilisant la technique de limage par image et nous fait pénétrer un univers unique et profondément personnel où la comédie se mêle à lonirisme et au fantastique Extrait "Possibilités du dialogue" © ChaletFilms.com / Kratky Films

50 Histoire de lanimation Pate à modeler L'animation de pâte à modeler est une forme d'animation en volume utilisée dans des films animés image par image. Le premier personnage d'animation de pâte à modeler est Gumby, créé dans les années 1950 par Art Clokey. Les studios Aardman (1972) ont aussi créé les célèbres Wallace & Gromit, et Chicken run 2005 – Le mystère du lapin garou Nick Park, Steve Box,

51 Histoire de lanimation 1er film d'animation en pâte à modeler des studios Aardman 1977

52 Histoire de lanimation Papier découpé Princes et Princesses est un film d'animation en théâtre d'ombres (papier découpé) de Michel Ocelot réalisé en Papivole est une série télévisée d'animation en papier découpé franco-belge en 52 épisodes de cinq minutes, créée par Mila Boutan et diffusée à partir du 13 juillet 1978 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2. Bande annonce de « Princes et Princesses »

53 Histoire de lanimation Du côté de la technique

54 Histoire de lanimation Rotoscopie La rotoscopie est une technique cinématographique qui consiste à relever image par image les contours d'une figure filmée en prise de vue réelle pour en transcrire la forme et les actions dans un film d'animation. Ce procédé permet de reproduire avec réalisme la dynamique des mouvements des sujets filmés. Cheval animé au rotoscope d'après les photos de Eadweard Muybridge

55 Histoire de lanimation Animation 3D L'animation 3D est une technique d'animation numérique équivalent à l'animation en volume dans un monde virtuel. Les animations 3D sont des œuvres artistiques complexes dont dépendent la maîtrise de multiples procédés. La production de cinéma d'animation connait depuis quelques années une progression considérable causant ainsi la quasi-disparition de l'animation traditionnelle Toy Story (1996) est le premier long-métrage d'animation entièrement en images de synthèse des studios Pixar.

56 Histoire de lanimation Pixilation et Stop motion La pixilation (de l'anglais pixilated) est une technique d'animation en volume, où des acteurs réels ou des objets sont filmés image par image. Entre chaque image, les objets de la scène sont légèrement déplacés. Lorsque le film est projeté à une vitesse normale, la scène semble animée. Déplacement d'une pièce de monnaie

57 Histoire de lanimation Pixilation et Stop motion La pixilation a notamment été utilisée par Norman Mc Laren dans « Neighbours » en 1952 puis par Jan Kounen dans son court métrage « Gisèle Kérosène » en Le plus ancien film d'animation en volume connu est Les Allumettes animées d'Émile Cohl en Extrait de Gisèle Kérozen de Jan Kounen

58 Histoire de lanimation En 1929, le Russe Ladislas Starevitch tourne quasiment seul, en 18 mois, à Paris, le long métrage sonore et noir et blanc, Le Roman de Renart, avec des personnages à taille humaine habillés de daim et velours et cuir.

59 Histoire de lanimation Les diverses expérimentations artistiques

60 Histoire de lanimation Le Canadien Norman McLaren continue les innovations de ses prédécesseurs français en faisant du cinéma d'animation expérimental. Il est considéré comme l'un des plus grands cinéastes d'animation et l'un des pionniers du cinéma surréaliste. Il réalise une soixantaine de films, image par image (pixilation), intervenant directement sur la pellicule, animant des objets ou des personnages, travaillant sur des fondus enchaînés, des éléments découpés. Dessiner le son sans pouvoir lentendre, comme il le fait dès 1940 dans Boucles, suppose une capacité peu commune danticiper mentalement les sons restitués Les Voisins (1952) est son film le plus connu.

61 Histoire de lanimation Norman Mc Laren: «l'animation n'est pas l'art des dessins-qui-bougent mais l'art des mouvements-qui-sont- dessinés. Ce qui se passe entre les images est beaucoup plus important que ce qui existe sur chaque image. L'animation est donc l'art de manipuler les interstices invisibles qui se trouvent entre les images.» Norman MacLaren « Dots »

62 Histoire de lanimation L'artiste italien Blu, réalise depuis 2000 des animations urbaines. En 2007 il investi les murs de Bueno Aires pour réaliser un film animé image par image Muto. Il peint directement sur les diverses surfaces de la ville et fait évoluer son personnage ou formes animées au gré des supports qu'il rencontre. Ici, il est accompagné de l'artiste français JR à Berlin

63 Histoire de lanimation Quelques pistes de réflexion Quelles sont les influences de lanimation sur lart pictural du Xxe? – Futurisme – Art optique, cinétique... Ville/art et société : comment le travail de Blu s'inscrit dans la vie urbaine? – Art de la rue, art sauvage/art militant (exposition Né dans la rue, fondation Cartier 2009) – Urbanisme, habiller les murs de la ville En quoi les nouvelles technologies et les médias sont liés à l'animation?

64 Histoire de lanimation Des ressources Association française du cinéma d'animation : Festival du film d'animation Imagina Divers


Télécharger ppt "Histoire de lanimation Définition Définition Les prémices de lanimation Les prémices de lanimation Les jouets optiques Les jouets optiques Quand la science."

Présentations similaires


Annonces Google