La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEMARCHE QUALITE EN IMAGERIE MEDICALE Thème : Qualité et Radiologie numérique au CHUY UWAMARIYA Irène Consolée CHUY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEMARCHE QUALITE EN IMAGERIE MEDICALE Thème : Qualité et Radiologie numérique au CHUY UWAMARIYA Irène Consolée CHUY."— Transcription de la présentation:

1 DEMARCHE QUALITE EN IMAGERIE MEDICALE Thème : Qualité et Radiologie numérique au CHUY UWAMARIYA Irène Consolée CHUY

2 Plan Introduction Définitions Qui sont nos clients Radiologie numérique et informatisation au CHUY Leçon à tirer Conclusion

3 Objectifs : 1. Discuter sur les principes généraux de la qualité 2. Partager lexpérience de la démarche qualité dans un service de radiologie numérique

4 I. Introduction Lamélioration de la qualité dans une entreprise demande une réflexion associant la direction et lensemble du personnel, afin de définir des objectifs de qualité atteignables et accepté pour tous. La mise en place dune démarche qualité démarre par une implication de la hiérarchie au plus haut niveau, Elle se traduit souvent par des modifications organisationnelles.

5 II. Définitions Qualité: Latin Qualitas=compétence, capacité, nature Quality: Quality is something immaterial, such as music and all art, and nevertheless something comprehensive (Jef Geeraerts) Qualité : Ensemble des propriétés et caractéristiques dun service ou dun produit qui confère laptitude à satisfaire des besoins exprimés ou implicites.(ISO)

6 DEMARCHE QUALITE? Méthodes des techniques et des actions managériales Mène un établissement pour gérer la qualité de ses prestations BUTBUT satisfaire ses clients, de maîtriser les risques, dassurer sa pérennité et de se développer.

7 Pourquoi faire une démarche qualité ? Dans lobjectif dune évaluation de la qualité des prestations de service La certification dun service ou dun établissement de santé

8 Démarche qualité dans un service de radiologie numérique

9 Historique Début RX, dev automa - tique Réhabilitation des locaux Numérique (CR) Échogra- phie Scanner. IRMTélé - radiolo gie (Inde) DR

10 Situation Occupe 1000 m2. Est situé au Rez- de- chaussée entre le service des urgences et les Laboratoires

11 Personnel 3 radiologues Dont 1 Pr à la tête du service Un médecin radiologue formé en Belgique 6 Manipulateurs 2 secrétaires 2 personnels de surface 2 agents de bureau 1 ingénieurs biomédicale

12 Fournir des services médicaux et paramédicaux Missions de prestations de service, formation, recherche, coopération Technologie irradiantes : radiographie conventionnelle, fluoroscopy, scanner, mammographie, panoramique dentaire, …. Technologie non irradiantes : Echographie, IRM Activités

13 Qui sont nos clients ? Toute personne sollicitant un examen dimagerie.

14 Quest ce que les clients attendent de nous? accueil, confort conformément à leurs besoins. la sécurité et le respect de la pudeur du patient information, confidentialité Un examen conforme aux données actuels de la science: Utile, pertinent et sûr pour sa plus grande satisfaction et celle du personnel soignant accueil, confort conformément à leurs besoins. la sécurité et le respect de la pudeur du patient information, confidentialité Un examen conforme aux données actuels de la science: Utile, pertinent et sûr pour sa plus grande satisfaction et celle du personnel soignant

15 Linformatisation: une voie vers la qualité Contexte Volonté politique forte de la Direction Générale et du Conseil dAdministration suite à la réhabilitation du CHU décidée en 1999 ( améliorer laccès à des soins de qualité) Expérience de partenariat public – privé Renforcement de la mission pédagogique Formation initiale (FMSB) Formation continue (Réseau dExcellence en Radiologie et Imagerie Médicale)

16 Objectifs spécifiques visés 1. Meilleure prise en charge des patients 2. Qualité et rapidité de limage et du compte rendu 3. Impression à sec (hygiène et environnement, problèmes de consommables, …) 4. Radioprotection 5. Archivage 6. Transfert de limage et du compte rendu; téléradiologie

17 Les équipements du service Où en sommes-nous? 1. 4 Sources dimages (standard DICOM 3.0) a. Radiographie conventionnelle (analogique et Numérique) a. Echographie b. Scanner c. IRM (imagerie par résonance magnétique) 2. Réseaux et communication 3. Visualisation et traitement 4. Stockage - Impression

18 La radiologie conventionnelle numérique Elle permet: le stockage et le transfert des données via les réseaux informatiques et la visualisation des clichés sur les écrans d'ordinateurs. Deux types de Numérisation

19 1. Computed Radiography Numériseur AGFA CR 25.0 Numérisation dite à cassette: C.R Installé au CHUY en 2007 en conservation de la source de rayons X et l'ensemble de l'appareillage radiologie. Les cassettes sont de mêmes dimensions mécaniques que la cassette à film traditionnelle

20 est : de marquer un écran radio luminescent à mémoire (plaque ou support phosphore) avec l'image des rayons X,écran radio luminescent à mémoirerayons X le scanner dans un appareil dédicacé. Fort éclairage du phosphore, de manière à en effacer la marque de l'image Cassette immédiatement réutilisée. la procédure prend de 2 à 4 min Principe de la CR

21 2. Digital radiography Marque: Médian, Fabricant: Toshiba: installé en Novembre 2011 Format: 44 x49 cm résolution spatiale: 0,8 à 2 pl/mm Capteur Plan,cassetteless radiography ou DR Noms de cette nouvelle génération de radiologie conventionnelle : moins irradiant, plus flexible L'imagerie de haute qualité résolution plus fine

22 Principe de la DR Permet d'obtenir instantanément une image radiologique numérique de haute définition dès la prise du cliché radiographique. Image dématérialisée. Image directement interprétable sur l'écran Peut toujours être imprimée. Le traitement de l'image est deux à trois fois plus rapide

23 CT Hélical bi-barrettes, GE

24 GE Profile EXCITE Aimant permanent :0.2T IRM

25 Networking Un réseau Ethernet relie toutes les machines y compris les PC sauf les échographes (problème de configuration ou de licence) Les images échographiques peuvent être récupérées sur clé USB

26 Visualisation et traitement des images 1. PCs sous Windows (Pacspartner, IQViewer, Dicomworks, Clearcanvas) 2. Station de travail DELL sous Windows (ADC) 3. Station de travail Sun sous Unix (Advantage Windows) 26

27 Pacspartner, IQViewer Fonctions Sélection de létude, visualisation et traitement Archivage et communication Impression Utilisé essentiellement pour les possibilités dinterfaçage entre les deux sous réseaux Car moins bien outillé que les logiciels propriétaires

28 Archivage Stockage distribué dans toutes les machines (Station AW, PP) Formats utilisés: DICOM (scanner, IRM) JPEG : radio standard et échographie DICOM est le standard universellement reconnu dans le domaine de limagerie biomédicale.

29 Évaluation de linformatisation au bout de la 7é année 1. Qualité et rapidité de limage et du compte rendu 2. Prise en charge des patients et Radioprotection 3. Archivage 4. Impression à sec (hygiène et environnement, pb de consommables, …) 5. Transfert de limage et du compte rendu; téléradiologie

30 Qualité de limage et rapidité de visualisation améliorées Qualité améliorée (image de haute qualité, de résolution plus fine, Amélioration de la qualité du diagnostic Une autre application, dite Volume Rad, permet également de réaliser une imagerie en coupe Maitrise rapide par le personnel des notions de base: identification, traitement, impression Gain en rapidité Une image en 10 seconde contre 3 mn Évaluation

31 Qualité améliorée De la CR à la DR Évaluation Analogique CR Gain en temps

32 Radioprotection: gain probable Pas détude effectuée en matière de dosimétrie Mais bilan global incertain Réduction de dose en ce qui concerne les répétitions (pour sous ou sur exposition) Les doses délivrées par la technologie capteur- plan sont beaucoup plus faibles :5 et 10 fois moins importantes qu'avec une table et un générateur classique. un avantage en terme de radioprotection des patients et du personnel exposé". Évaluation

33 Prise en charge des patients Temps dattente réduite (accueil et réception immédiate dans la salle) Résultat vite remis par nos 2 personnel de bureau Possibilité davoir ses images sur les supports électroniques (CD, Flash disk,..) Suivi clinique amélioré (antériorité) Évaluation

34 Archivage: plus facile Radiographie standard Amélioration du nombre et de la qualité des images archivées (7000 images en format JPEG) Échographie Amélioration du nombre et de la qualité des images archivées (format JPEG) Scanner / IRM Après une période de tâtonnement, archivage mis en place grâce à Pacspartner((picture archiving and communication systems) Évaluation

35 Impression des images Bilan globalement positif Vitesse dimpression et qualité des images sont améliorées Absence de problèmes liés à la gestion de la chimie Gain inestimable de temps et de productivité Bénéfice économique significatif Évaluation

36 Transfert (image et compte rendus): problème non résolu Interservices : le problème reste entier Interconnexion des services non effective Problèmes logiciels À distance et téléradiologie Connexion du CHU avec linde inauguré en 2010 dans le cadre dun projet avec lUnion Africaine Peu utilisée Problèmes constatés

37 Maintenance Hôtellerie: air conditionné Équipements de radiologie Numériseur dysfonctionnel depuis 2 ans Retour à lanalogique pendant un certain temps IRM (panne depuis 2ans) La télécommandée Matériel informatique: disques durs, virus Contrôle qualité

38 Problèmes constatés Équipements et gestion de limage Obsolescence (scanner et IRM) Compatibilité entre les matériels Contrôle de la qualité Personnels Effectifs insuffisants, formation Gestion des consommables Rupture de stocks

39 Leçons à tirer A. Peut-on basculer vers un service entièrement numérique en Afrique? Oui B. Doit-on basculer vers des services entièrement numériques en Afrique? Oui, mais démarrage progressif C. Comment amorcer la transition? 1. Vérifier la disponibilité dun informaticien 2. Commencer par la technologie CR 3. Commencer par les grands centres 4. Penser immédiatement à la connexion interne et à distance 5. Conserver le plan B analogique

40 conclusion La qualité étant une affaire de tous,il est indispensable dentreprendre une démarche qualité dans les structures de santé pour garantir à chaque patient le meilleur résultat en terme de santé.

41 LA POLITIQUE QUALITE VisionVision « Il ny a pas de vent favorable pour celui qui ne connaît pas son port » Stratégies Valeurs Situation Objectifs qualité

42 Thank you for your kind attention

43 Relecture Pr NKOO AMVENE Samuel :Chef de service RIM(CHUY) Mme EKANGA Georgette: Chef TMS (CHUY)


Télécharger ppt "DEMARCHE QUALITE EN IMAGERIE MEDICALE Thème : Qualité et Radiologie numérique au CHUY UWAMARIYA Irène Consolée CHUY."

Présentations similaires


Annonces Google