La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Assurances Maritimes Assurance CORPS Assurance FACULTÉS Assurance RESPONSABILITÉ

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Assurances Maritimes Assurance CORPS Assurance FACULTÉS Assurance RESPONSABILITÉ"— Transcription de la présentation:

1 Les Assurances Maritimes Assurance CORPS Assurance FACULTÉS Assurance RESPONSABILITÉ

2 Les Assurances Maritimes Généralités Assurance FACULTÉS Assurance CORPS Délaissement Assurance RESPONSABILITÉ Le marché de lassurance maritime Annexes

3 Histoire (1) Domaine vaste et spécifique activité industrielle maritime, une assurance maritime Commerce Assurance 20 siècles dexistence Premiers vrais contrats : XV e et XVI e –Assuré paye une prime –Assureur indemnise en cas de sinistre.

4 Histoire (2) Immiscions de lÉtat dans les affaires –Groupements dassureurs – Cercles - –Privilèges : domaines « privés » / Cercle des épices Activité Corsaires –Augmentation de la sinistralité –Création de nouveaux cercles Mutation –XVIII e et XIX e siècles –Cercles Compagnies.

5 Caractères essentiels Commercial Les parties sont des commerçants Pas de disposition législative pour protéger lassuré Loi du 7 juillet 1967 (de gré à gré) International Géographie du commerce Transmission multiple de propriété Uniformité des documents Action de la CNUCED (harmonisation).

6 Caractères essentiels Consensuel –Lécrit nest pas obligatoire mais cest une règle de forme (communication du document) Base : forme pré-établie propre à chaque marché Clauses additionnelles : clausier (~ 100 clauses) Clauses ad hoc (nouveau trafic) Bonne foi Synallagmatique UN risque UNE assurance et UNE SEULE.

7 Les parties en présence ASSURÉASSUREUR COURTIER en assurance AGENT dassurance commerçant ou particulier ou transitaire compagnie agrée par létat officier ministériel dans le passé MANDATAIRE de lassureur classique = prime fixe mutuelle = prime révisable cabinet spécialité sous spécialité corps ou facultés fruits ou pétrole MANDATAIRE de lassuré En s engageant il engage la compagnie dassurance

8 Les parties en présence ASSURÉ COMPAGNIE « A » COURTIER AGENT 2 AGENT 1 COMPAGNIE « Z » COMPAGNIE « E » COMPAGNIE « R » COMPAGNIE « T » COMPAGNIE « Y » 20% 15% CO-ASSUREUR ASSURÉ COMPAGNIE N° 1 COURTIER AGENT 1 APÉRITEUR COMPAGNIE N° 2 COMPAGNIE N° 3 COMPAGNIE N° 4 COMPAGNIE N° 5 COMPAGNIE N° 6 APÉRITEUR

9 CO-ASSURANCE Apériteur –Compagnie dassurance leader –Clause dapérition apériteur / autres co-assureurs –Ne représente pas les co-assureurs en cas de suite judiciaire * Les compagnies ne sont pas SOLIDAIRES

10 Les commissaires davaries Représentants locaux du marché français Représentation locale de la compagnie dassurance –Intervention « à chaud » –Mission dintérêt général –Vente sauvetage Agent ou expert maritime –CESAM : ex-comité des assureurs maritimes français Association loi 1901 GIE Gère le réseau des commissaires davarie Gestion des sinistres.

11 Assurance facultés (1) « Police française d'assurance maritime sur facultés » 2 polices –du 30/06/1983 modifiées le 16/02/90 et le 22/10/98 Garanties –pertes et dommages matériels subis pendant déplacements ou séjour à terre (transit) –frais et dépenses engagées dans l'intérêt des biens Pré et Post-acheminement –Couverture de bout en bout par assurance maritime

12 Assurance facultés (2) Classement des risques : –Risques ordinaires de transport (R.O) –Risques exceptionnels (R.G.) Conséquences des risques réalisés : –Avaries particulières –Avaries communes Les avaries peuvent survenir : –Lors du séjour à bord –Lors de la manutention –Lors du séjour à quai ou en entrepôts.

13 Assurance facultés (3) Avarie particulières : Dommages et pertes matériels, manquant, perte de poids ou de quantité subis par les marchandises en cours de transport et résultant : –D'événements dits "MAJEURS frappant à la fois le moyen de transport et son chargement –D'accidents affectant uniquement la marchandise * Avarie communes –constituent un risque spécial aux transports maritimes dans certaines conditions aux transports fluviaux Rhin et Moselle.

14 Les polices d'assurance facultés (1) Police Au Voyage : –Expéditions occasionnelles –Couvre une marchandise pour un trajet déterminé. Police À Alimenter : –Exécution de marché / expéditions échelonnées –Indiquer la valeur totale des marchandises et le nombre d'expéditions prévues à la souscription –Informer l'assureur de la nature, de la composition et de la valeur de l'expédition, avant chaque envoi.

15 Les polices d'assurance facultés (2) Police D'abonnement ou Police Flottante : –Adaptée aux besoins des importateurs ou exportateurs –Couvre automatiquement toutes les expéditions rentrant dans le cadre des activités de l'assuré –La seule mise en route des marchandises entraîne la garantie de l'assureur Déclaration en « aliment » = régularisation –Contre partie : l'assuré est tenu d'affecter à la police la totalité de ses expéditions –« Plein de la police » : l'assureur limite sa garantie à une valeur maximum convenue par expédition et par navire.

16 Les polices d'assurance facultés (3) Police Tiers Chargeurs ou Police Pour Compte : –à l'usage des : compagnies de navigation, commissionnaires de transport, consignataires de navire, etc. –C'est une police d'abonnement dont la garantie n'est pas automatique. –Le souscripteur n'est pas tenu d'appliquer à la police toutes les expéditions mais seulement celles dont ses clients l'ont chargé d'assurer.

17 Les modes d'assurance facultés (1) Garantie Tous Risques : –« Tous Risques » tous les risques –Dans toutes les polices : Certains risques sont formellement exclus de la garantie, D'autres sont exclus sauf conventions contraires. –Dans la garantie « tous risques », tout est couvert sauf les risques expressément exclus. Garantie F.A.P. Sauf (Événements majeurs) –Franc d'Avaries Particulières –Sauf lorsque les dommages ou pertes matériels résultent d'un des évènements limitativement énumérés.

18 Les modes d'assurance facultés (2) Dispositions communes aux garantie Tous Risques et garantie F.A.P. Sauf –Garantie "Magasin à Magasin" –Garantie de divers frais et dépenses –Garantie des contributions d'avaries communes –Les risques exclus : Risques nayant pas caractère aléatoire ou accidentel Risques très spécifiques (guerre, grève, piraterie…) Autres modes d'assurance – gamme de clauses / adapter les garanties : Aux besoins particuliers À certaines marchandises À certaines conditions de vente.

19 Assurance Facultés : Valeur assurée Valeur fixée par l'assuré (sans demande de justification) –La prime sera calculée sur cette valeur –En cas de sinistre, l'assureur demandera des justificatifs de cette valeur. Principes à retenir : –L'assurance transport est une assurance de chose –L'assurance à un caractère indemnitaire. Détermination de la valeur à assurer : –Prix de revient à destination –Valeur à destination à la date d'arrivée –Valeur stipulée par le contrat de vente (CREDOC…) –Valeur de remplacement.

20 Valeur assurée - exemple - V.A. = P.R.D. = % ème CAS3ème CAS er CAS4ème CAS VALEUR DE REMPLt CONTRAT DE VENTE GGZHRFNFSNML4NJNVSNMZHRNNNNN?NNU34H HBIOHUAPNFMNP43NVFMNVOJZJV?D NZAHPNVDSNNVNFPANVNANVMSDNVNN NMJ23?G §?A3¨J%?G N?F¨1?V%?A¨JV?A?V?V?VAARJ?VAJNVNNV%?V V?¨?V?A?V?V?A30?VV?VA??? NPO34°NVNN239N2°9NLFNVLDL?LNJ?NOHNV V? ONNVNR9H8¨,dnvanf Vfep,v,,,,vd,,ù,ngirnjg FACTURE N° 1 GGZHRFHGOBNI NINP FACTURE N° 2 GGZHRFHGOBNI NINP FACTURE N° 3 GGZHRFHGOBNI NINP FACTURE N° 4 GGZHRFHGOBNI NINP V.A. = P.R.D. =

21 Assurance Facultés : Délai de garantie La garantie est accordée de bout en bout : moyens de transport successifs durée du transport. L'assurance cesse : –À l'expiration d'un délai de 60 jours après déchargement des marchandises du dernier navire de mer –À toute prise de livraison anticipée. En cas de sinistre : –intervention d'un commissaire d'avarie sur requête de l'assuré dans les 3 jours de la cessation de garantie, sous peine de déchéance.

22 Assurance Facultés : Particularités CREDIT DOCUMENTAIRE : –Les conditions d'assurance sont souvent imposées dans les cas de vente avec CREDOC. CONTRE-ASSURANCE : –Certains pays importateurs imposent que l'assurance soit souscrite auprès d'une société établie localement –L'exportateur français peut souscrire auprès de son assureur en France, une contre-assurance. Assurance « INTERETS DU VENDEUR » –Cas des ventes où la charge de l'assurance incombe à l'acheteur (FOB ou C et F) –Le vendeur n'a pas perçu le prix de vente, alors qu'il est dessaisi de la marchandise (expédition / risques).

23 Assurance Corps (1) Porte sur le navire, au sens large du terme : –Tout engin utilisé à titre commercial ou privé –Sur les eaux maritimes ou fluviales –En navigation ou en construction : navire de commerce de tous types navire de pêche navire spécialisé. L'assurance Corps est : –soit du type « tous risques sauf » (voir police F) –soit du type « périls énumérés » (voir polices EU et GB).

24 Assurance Corps (2) La « police française d'assurance maritime sur corps de tous navires » a pour objet la garantie : –des dommages –des pertes –des recours de tiers –des dépenses résultant de fortunes de mer ("tout ce qui survient sur ou par la mer") –d'accidents qui arrivent au navire assuré. –Seuls restent exclus : les risques précisément énumérés au chapitre exclusion c'est à l'assureur de démontrer l'exclusion.

25 Assurance Corps (3) Les polices anglaises ou américaines sur corps de tous navires sont du type « périls énumérés » : –Seuls sont couverts les risques énumérés dans la police –La charge de la preuve est inversée En fonction de la nature des risques et des besoins de l'armateur, certaines clauses peuvent permettent de limiter le contenu de la garantie et son coût : –FAP (Franc d'avaries particulières) –FAP sauf ou FAP absolument –Perte Totale et Délaissement.

26 Assurance Corps (4) Présente la particularité d'être à la fois : –une assurance de chose couvrant la perte ou l'avarie du Corps, et –une assurance de responsabilité couvrant certains dommages causés aux tiers (appelés recours de tiers) occasionnés à l'occasion d'abordage avec un autre navire ou de heurt avec tout autre bien ou installation fixe ou flottante. Moyennant surprime, il est possible de garantir : –les risques de guerre –les risques assimilés (grèves, émeutes, mouvements populaires, lock-out et autres faits analogues).

27 Modes dindemnisation deux modes de règlement distincts : –Règlement davaries : Calcul de la partie du risque subi par lassuré qui doit être à la charge de lassureur –Règlement par délaissement : Institution spécifique du droit maritime par laquelle lassuré recevra lintégralité de la somme assurée en effectuant un transfert de propriété à lassureur. Laction en délaissement nest possible que dans certains cas Sa réalisation est soumise à des formes particulières Une fois réalisé il produit des effets, dont le transfert de propriété de la marchandise à lassureur.

28 Cas de délaissement Assurances sur corps Article 48 loi et Art.L CoAs –Le délaissement du navire peut être effectué dans les cas suivants : 1.Perte totale ; 2.Réparation devant atteindre les trois quarts de la valeur agréée ; 3.Impossibilité de réparer ; 4.Défaut de nouvelles depuis plus de trois mois ; la perte est réputée s'être produite à la date des dernières nouvelles. Assurances sur facultés Article 55 loi et Art.L CoAs –Le délaissement des facultés peut être effectué dans les cas où les marchandises sont : 1.Perdues totalement ; 2.Perdues ou détériorées à concurrence des trois quarts de leur valeur 3.Vendues en cours de route pour cause d'avaries matérielles des objets assurés par suite d'un risque couvert.

29 Réalisation du délaissement Procédure de délaissement –Notification à lassureur de loption « délaissement » –Délai de 3 mois à partir de la connaissance de lévénement –Informer lassureur de toutes les assurances souscrites pour le bien concerné –Lassureur accepte le principe du délaissement ou se le voit imposé par le tribunal Effets du délaissement –Indemnisation INTÉGRALE de lassuré –Transfert de la propriété du bien délaissé subordonné à lacceptation par lassureur

30 Assurance Responsabilité Civile Couvrir les risques non garantie suite : –Clauses dexclusion des contrats types –Limitation du montant de certains dédommagements –Rejet de la limitation de responsabilité Ces risques peuvent être garantis par : –Insertion ce clauses additionnelles (contrats types) –Souscription à une police particulière –Adhésion à un Club.

31 Les P&I Clubs (1) Créés par les armateurs à la suite d'une crise de capacité du marché de l'assurance RC Fonctionnent comme des mutuelles : –leurs membres sont solidaires –des rappels de cotisations sont possibles pour faire face à des pertes techniques. Racines britanniques mais organismes internationaux –navires adhérents battent tous les pavillons mondiaux –sièges dans des paradis fiscaux (Bermudes). Fin du monopole mondial britannique : –concurrence scandinave et japonaise.

32 Les P&I Clubs (2) Prééminence britannique : –Contentieux : clauses compromissoires / chambres arbitrales britanniques NOTA : loi applicable n'est pas nécessairement la loi britannique –Réassurance : P&I Clubs réassurés sur le marché Londonien État du marché : conséquences du 11 septembre baisse récurrente des produits financiers = 336 M US $ de pertes techniques en 2000/2001. En 2002 : augmentation de tarif de 25 et 30% un rappel de cotisation pour 2000.

33 ANNEXES Police dAssurance tous risques sur FacultésPolice dAssurance tous risques sur Facultés Police dAssurance FAP sauf sur FacultésPolice dAssurance FAP sauf sur Facultés Police dAssurance Corps Loi du 03 juillet 1967 Décret du 19 janvier 1968 Code des assurances, TITRE VII Code des assurances, dispositions applicablesCode des assurances, dispositions applicables

34 Assurance maritime en France

35 Le marché français Lun des 4 grands marchés maritimes mondiauxmarchés maritimes mondiaux Existence de trois institutions originales : –CESAM : organisme centralisateur qui gère principa- lement les flux financiers du marché, offre un réseau très étendu de commissaires d'avaries communes et de risques de guerre –Caisse Centrale de Réassurance (CCR) : a le monopole de la souscription des risques de guerre et assimilés, notamment dans les formules dites "de bout en bout" –GAREX : offre des garanties de risques de guerre et assimilés en complément de ce que peut apporter la CCR.

36 Délaissement (1) Obligations de l'assureur et de l'assuré : Article 16 loi et Art. L CoAs: –La clause "Franc d'avarie" affranchit l'assureur de toutes avaries, soit communes, soit particulières, excepté dans les cas qui donnent ouverture au délaissement : dans ces cas, l'assuré a l'option entre le délaissement et l'action d'avarie.

37 Délaissement (2) Règlement de l'indemnité : Article 28 loi et Art. L CoCo –Les dommages et pertes sont réglés en avarie, sauf faculté pour l'assureur d'opter pour le délaissement dans les cas déterminés par la loi ou par la convention. Article 31 loi et Art. L CoCo –Le délaissement ne peut être ni partiel, ni conditionnel. Il transfère les droits de l'assuré sur les objets assurés à l'assureur, à charge par lui de payer la totalité de la somme assurée et les effets de ce transfert remontent entre les parties au moment où l'assuré notifie à l'assureur sa volonté de délaisser. L'assureur peut, sans préjudice du paiement de la somme assurée, refuser le transfert de propriété.

38 Délaissement (3) Règlement de l'indemnité (décret) Article 4 –Le délaissement est notifié à l'assureur par lettre recommandée ou par acte extrajudiciaire. Il doit intervenir dans les trois mois de la connaissance de lévénement qui y donne lieu, ou de lexpiration du délai qui le permet. Article 5 –En notifiant le délaissement, l'assuré est tenu de déclarer toutes les assurances qu'il a contractées ou dont il a connaissance. Article 6 - 3° –Le délai de prescription des actions nées du contrat d'assurance court pour l'action en délaissement, de la date de l'événement qui y donne droit ou, si un délai est fixé pour donner ouverture à l'action, de la date d'expiration de ce délai.

39 Délaissement (4) Règles particulières aux diverses assurances maritimes Assurances sur corps Article 42 loi et Art.L CoAs –L'assurance sur bonne arrivée ne peut être contractée, à peine de nullité, qu'avec l'accord des assureurs du navire. Lorsqu'une somme est assurée à ce titre, la justification de l'intérêt assurable résulte de l'acceptation de la somme ainsi garantie. L'assureur n'est tenu que dans les cas de perte totale ou de délaissement du navire à la suite d'un risque couvert par la police ; il n'a aucun droit sur les biens délaissés. Article 45 loi et Art.L CoAs –Dans l'assurance à temps, la prime stipulée pour toute la durée de la garantie est acquise en cas de perte totale ou de délaissement à la charge de l'assureur. Si la perte totale ou le cas de délaissement n'est pas à sa charge, la prime est acquise en fonction du temps couru jusqu'à la perte totale ou à la notification du délaissement.

40 Délaissement (5) Règles particulières aux diverses assurances maritimes Assurances sur corps (suite) Article 48 loi et Art.L CoAs –Le délaissement du navire peut être effectué dans les cas suivants : 1.Perte totale ; 2.Réparation devant atteindre les trois quarts de la valeur agréée ; 3.Impossibilité de réparer ; 4.Défaut de nouvelles depuis plus de trois mois ; la perte est réputée s'être produite à la date des dernières nouvelles. Article 7 décret –La valeur agréée comprend indivisément le corps et les appareils moteurs du navire, ainsi que tous les accessoires et dépendances dont lassuré est propriétaire… Toute assurance, quelle que soit sa date, faite séparément sur des accessoires et dépendances appartenant à lassuré, réduit dautant, en cas de perte totale ou de délaissement, la valeur agréée.

41 Délaissement (6) Règles particulières aux diverses assurances maritimes Assurances sur facultés Article 55 loi et Art.L CoAs –Le délaissement des facultés peut être effectué dans les cas où les marchandises sont : 1.Perdues totalement ; 2.Perdues ou détériorées à concurrence des trois quarts de leur valeur 3.Vendues en cours de route pour cause d'avaries matérielles des objets assurés par suite d'un risque couvert.

42 Report on Marine Insurance Premium 2002 and 2003 Tore Forsmo, Managing Director Astrid Seltmann, Analyst The Central Union of Marine Underwriters, Oslo, Norway Thanks also to Fédération Française des Sociétés dAssurances (FFSA) and the International Underwriting Association of London (IUA) IUMI 2004 Singapore Facts & Figures Committee

43 World Merchant Fleet by type of ship of 300gt and over As at January 1 st, 2004 – Number of ships in share of the World Reported Fleet, growth rate (%) and average age Source: Indicators issued from various sources such as ISL Bremen for World fleet and trading figures (as at May 2004) and Clarkson Research Studies for shipbuilding and scrapped vessels (as at June 2004).

44 Report on marine insurance premiums 2002 and 2003 By end of August 2003, 46 of 56 members reported their countrys marine premium figures for accounting years 2002 and Reported figures represent approx. 97% of the total marine premium written by all IUMI members in 2002 and Total premium for 2002 is therefore estimated to reach approx. USD 13.3 billion and for 2003 approx. USD 15.3 billion (excluding P&I from mutual P&I Clubs).

45 World Merchant Fleet and Global Marine Hull & Liability Premium Index of evolution, vessels > 100 GT, 1995 = 100% Source: Indicators for World Fleet from ISL Bremen

46 World Seaborne Trade Volume and Global Cargo Premium Index of evolution, 1995 = 100% Source: Indicators for World Trade Volume from ISL Bremen

47 Global premiums reported 1998 to 2003 (accounting years) Reported Increase 2002-> % 15.4% 15.0% 12.5% 15.0% A major part of the 15 % increase is due to a weakening of US$ against major European and Asian currencies and thus not a real global volume increase! Estimate of increase 2002->2003 without exchange rate impact 9% 3% 9% 7% 6%

48 Index of evolution of Exchange rates between US$ and selected currencies (as of December each year) Source: Norges Bank Exchange Rates Statistics

49 Market Shares 2003 Europe :Albania, Austria, Belgium, Bulgaria, Croatia, Cyprus, Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Ireland, Italy, Netherlands, Norway, Poland, Portugal, Romania, Russia, Slovenia, Spain, Sweden, Switzerland, Turkey, Ukraine, United Kingdom (IUA + Lloyds) Asia/Pacific : Australia, China, Hong Kong, India, Indonesia, Japan, North Korea, South Korea, Malaysia, New Zealand, Pakistan, Singapore North America : Bermuda, Canada, USA Rest of the World : Congo, Egypt, Israel, Ivory Coast, Kenya, Lebanon, Mexico, Morocco, Nigeria, South Africa,Tunisia, United Arab Emirates Countries in italics did not report for 2003

50 Report on marine insurance premiums - by economic areas (USD Millions) A major part of the increase in European volume is due to a weakening of the US$ against European currencies and thus not a real volume increase.

51 Global Marine Premium (USD Million), as reported Dotted lines show estimated increase without exchange rate impact. Total Cargo Hull Energy Liability

52 Global Hull Premium - Major Markets (USD Million)

53 Global Cargo Premium - Major Markets (USD Million)

54 MARINE MUTUAL MARKET SECTOR Gross Calls (Premium) – Operational location Per accounting year – USD Million Source: Standard & Poors Marine Mutual Report 2004

55 Report on marine insurance premiums - Accounting year 2003 (in USD 1000) Comments: NA = split not available, not rep. = country did not report

56 Marine Hull – Evolution of Paid Claims and Gross Premiums as reported, U/W Year 1996 to 2003 (USD) Totals of 6 Member Organisations – France, Germany, Italy, Norway, UK Lloyds, UK IUA (5 for 1996 – No Germany) Blue line = Gross Premium; Red line = Paid Claims

57 Ultimate calculation based on figures of 6 Member Organisations – France, Germany, Italy, Norway, UK Lloyds, UK IUA (5 for 1996 – No Germany) Marine Hull – Evolution of Gross Premium and Paid Claims Actual and estimated towards ultimate, U/W Year 1996 to 2003 (USD) Blue line = Gross Premium; Red line = Paid Claims

58 Ultimate calculation based on figures of 6 Member Organisations: France, Germany, Italy, Norway, UK Lloyds, UK IUA (5 for 1996 – No Germany) Marine Hull – Evolution of Gross Loss Ratio, actual and estimated towards ultimate U/W Year 1996 to 2003 Assuming a 30% expense ratio (acquisition and management expenses), technical break even is achieved when the gross loss ratio does not exceed 70% / /

59 Transport/Cargo – Evolution of Paid Claims and Gross Premiums, as reported, U/W Year 1996 to 2003 (USD) Totals of 7 Member Organisations – Belgium, France, Germany, Italy, Netherlands, UK Lloyds, UK IUA (6 for 1996 – no Germany) Blue line = Gross Premium; Red line = Paid Claims

60 Transport / Cargo – Evolution of Gross Premium and Paid Claims Actual and estimated towards ultimate, U/W Year 1996 to 2003 (USD) Totals of 7 Member Organisations – Belgium, France, Germany, Italy, Netherlands, UK Lloyds, UK IUA (6 for 1996 – no Germany) Blue line = Gross premium Red line = Paid claims Blue line = Gross Premium; Red line = Paid Claims

61 Ultimate calculation based on totals of 7 Member Organisations – Belgium, France, Germany, Italy, Netherlands, UK Lloyds, UK IUA (6 for 1996 – no Germany) Transport/Cargo – Evolution of Gross Loss Ratio, actual and estimated towards ultimate U/W Year 1996 to 2003 Assuming a 30% expense ratio (acquisition and management expenses), technical break even is achieved when the gross loss ratio does not exceed 70%

62 Marine Hull and Cargo/Transport Gross Ultimate Loss Ratio U/W Year 1996 to 2003 Assuming a 30% expense ratio (acquisition and management expenses), technical break even is achieved when the gross loss ratio does not exceed 70%


Télécharger ppt "Les Assurances Maritimes Assurance CORPS Assurance FACULTÉS Assurance RESPONSABILITÉ"

Présentations similaires


Annonces Google