La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA 1."— Transcription de la présentation:

1 VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA 1 Séminaire e-Agri - Bassam - 06 au 08 Novembre Présentation GOTIC

2 PRÉSENTATION DU GOTIC Groupement des Opérateurs du secteur des TIC en Côte dIvoire créé en 2009 pour représenter lensemble des professionnels du secteur. Missions o Défendre les intérêts de la profession o Assurer le développement du secteur o Vulgariser lusage des TIC en Côte dIvoire Représentativité o 90 entreprises affiliées opérant dans tous les domaines du secteur des TIC o Taille des entreprises affiliées : de la filiale de multinationale à la très petite entreprise Localisation o Siège en zone franche de Grand Bassam o Site internet :

3 SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE 3 DEFINITION DU CONCEPT (FAO) Un service, généralement public, qui se charge de collecter périodiquement auprès des marchés (Gros, Détail), toutes les informations nécessaires (Cours, Prix, Quantités) sur les denrées les plus couramment commercialisées, afin de les porter, régulièrement et en temps utile, à la connaissance des acteurs du marché (Agriculteurs, Négociants, Consommateurs, Gouvernants) en les diffusant par lintermédiaire des différents media disponibles.

4 SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE 4 OBJECTIFS Améliorer les décisions des acteurs par une plus grande disponibilité dinformations. Réduire les asymétries dinformations entre les acteurs dune filière donnée afin de rééquilibrer les rapports de force dans la chaîne de valeur.

5 SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE 5 Mettre en place les 2 chaînons manquants ! Base dinformation Communautés métiers Plateforme dintermédiation Services de proximité, applications et contenus à valeur ajoutée locale Réseaux Primaires nationaux Transports Télécommunications Electricité Réseau communautaire de proximité

6 LES RESEAUX COMMUNAUTAIRES DE PROXIMITE 6 Panneaux solaires Alimentation et recharges Cyber centres Accès TIC Centre daffaires Téléboutique Mobile Accès TIC Interconnexions Réseaux nationaux Opérateur communautaire Etablissements Financiers Microfinance Banques Radio de proximité Informations communautaires Etablissements Agricoles Coopératives Stockage Médiateurs Accès TIC Conseil agricole Collecteur Info Marchés Proximité (Gros, Détail)

7 PLATEFORME DINTERMEDIATION (1) 7 Téléphone Internet APPLICATIONS METIERS Marché de proximité Bibliothèque numérique Banque à distance Sites Web Usagers Applications standards CONTENUS Multimédia BASE DE DONNEES USAGERS Profils Comptes Réseaux MEDIATION Centre dappels Datacenter PASSERELLE AGREGATION SMS/MMS/USD IVR Web/WAP

8 PLAT FORME DINTERMEDIATION (2) …fournir des services de proximité comme outil de développement rural Accompagnement des utilisateurs au quotidien APPLICATIONS STANDARD (ex: SIM, M.paiement,.) WWW CENTRE INFO Communautaire Réseaux Nationaux + Extensions Territoire Rural Plateforme Centrale USAGES INDIVIDUELS Agriculteurs Éleveurs Pêcheurs Coopératives Groupements Commerçants Artisans PME Caisses de crédit Centres de santé Collèges Cybercafés Populations USAGES COLLECTIFS Serveur Central APPLICATIONS DÉDIÉES 8

9 Applications et Services dun SIMA 9 SERVICES & APPLICATIONS Commercialisation Productivité Approvisionnement Paiement Environnement Conseil et formation Capitalisation Courrier Santé Education …. USAGERS INDIVIDUELS Agriculteurs Eleveurs Commerçants Artisans Animateurs Transporteurs… USAGERS COLLECTIFS Coopératives Groupements Entreprises Télécentres ONG Centres de Santé Ecoles ….. Prix minimum Faible consommation Client léger Open source Interactivité Un outil daide à la décision …à la portée des acteurs métiers

10 QUELQUES CAS CONCRETS QUELQUES CAS CONCRETS Place de marché « virtuelle » Déposer une offre (nom, produits, quantité, prix, lieu marché) ou déclarer une intention doffre ; Déposer une option dachat ou déclarer un besoin précis (nom, produits, quantité, prix, lieu marché) ; Connaitre létat du marché (à linstant « t » et la projection pour le prochain jour de marché); Entrer les informations collectées sur le terrain (mise à jour de la base de données ); 10 Avec un téléphone portable ou en se rendant à la boutique Info, lutilisateur accède à une plateforme Web pour effectuer des requêtes

11 QUELQUES CAS CONCRETS QUELQUES CAS CONCRETS Télédiagnostic et conseil agricole Transmettre des photos (prises avec son téléphone ou avec laide de lanimateur) dune plante attaquée Attendre en retour un diagnostic à distance et linformation sur la prophylaxie la mieux adaptée. Recevoir les News agricoles du jour Poser des questions précises à un centre dexpertise (hot line) Autres exemples Micro paiement, SMS vocal, Téléréunion Skype, outils de gestion de microentreprises (compta et commercial) 11 Avec un téléphone portable ou en se rendant à la boutique Info, lutilisateur accède à une plateforme Web pour effectuer des requêtes

12 PÉRIMÈTRE DE COUVERTURE DUN SIMA PÉRIMÈTRE DE COUVERTURE DUN SIMA 12 PRODUCTIONINTRANTSEVACUATIONSTOCKAGEDISTRIBUTIONVENTECONSOMMATION Flux matériels et immatériels Produits, services, transferts de fonds, énergie, … FLUX DINFORMATIONS STRATEGIQUES ET OPERATIONNELS Marketing: prix, niveau de stock, offre vs demande Localisation et Logistique: Marché, stock, produits, disponibilité transports Productivité: méthode cultures, météo, Documentation: foncier, achats/ventes, bibliothèque rurale, …. Financier et assurances: paiements, crédits

13 MODÈLE ÉCONOMIQUE DUN SIMA MODÈLE ÉCONOMIQUE DUN SIMA 13 Opérateurs Nationaux Gérant Local Plateforme centrale Opérateur Local Distributeur Achats Contenus X% Communications de base Tarification nationale (ou spécifique) SVA + CSC* % SVA régional% SVA central SVA + CSC*: Prix du Service à Valeur Ajoutée + Contribution de Solidarité Communautaire (financement services sociaux) Au total: environ 20 à 30% du prix dun SMS de base (10 à 20 FCFA) Modèle indépendant des opérateurs nationaux

14 SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS GOTIC Etablir un réseau communautaire de proximité Mettre en place un système dintermédiation technologiquement « adapté » Déployer des applications, services et contenus locaux qui optimisent les chaînes de valeur agricole Bâtir des modèles économiques équilibrés et avantageux pour tous les acteurs de la chaine 14

15 LE GOTIC VOUS REMERCIE ! 15


Télécharger ppt "VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA SYSTÈME DINFORMATION DE MARCHE VISIONS ET RECOMMANDATIONS DU GOTIC CI Patrick MBENGUE PCA 1."

Présentations similaires


Annonces Google