La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTRÔLE DU VIH/SIDA AU SEIN DE LA FDE EXPÉRIENCES ET LEÇONS DÉGAGÉES DÉPT. DE LA SANTÉ FDE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTRÔLE DU VIH/SIDA AU SEIN DE LA FDE EXPÉRIENCES ET LEÇONS DÉGAGÉES DÉPT. DE LA SANTÉ FDE."— Transcription de la présentation:

1 CONTRÔLE DU VIH/SIDA AU SEIN DE LA FDE EXPÉRIENCES ET LEÇONS DÉGAGÉES DÉPT. DE LA SANTÉ FDE

2 INTRODUCTION COMPOSITION ET MISSION DE LA FDE COMPOSITION La FDE rassemble des jeunes Érythréens de nationalités, confessions, cultures, valeurs et niveaux d'éducation et économiques divers. La FDE rassemble des jeunes Érythréens de nationalités, confessions, cultures, valeurs et niveaux d'éducation et économiques divers. Réguliers – 15%, surtout des anciens combattants de la libération Réguliers – 15%, surtout des anciens combattants de la libération Recrues du service national – 85% Recrues du service national – 85%

3 MISSION Militaire – protection, souveraineté et intégrité nationale. Hors militaire – principal moteur de la campagne de développement économique et anime :Par la conservation des sols et de leau, lélaboration de plans dirrigations, laménagement de terrasses, reforestation, construction de barrages, cultures essentielles et leurs récoltes Maintien de la sécurité alimentaire au niveau national Par la conservation des sols et de leau, lélaboration de plans dirrigations, laménagement de terrasses, reforestation, construction de barrages, cultures essentielles et leurs récoltes Par la conservation des sols et de leau, lélaboration de plans dirrigations, laménagement de terrasses, reforestation, construction de barrages, cultures essentielles et leurs récoltes

4 DÉVELOPPEMENT DE LINFRASTRUCTURE Reconstruction de la seule ligne de chemin de fer détruite par la guerre Reconstruction de la seule ligne de chemin de fer détruite par la guerre Construction de routes et de ponts Construction de routes et de ponts Construction décoles, structures de santé et logements Construction décoles, structures de santé et logements Freiner la propagation du VIH/SIDA en sensibilisant les communautés rurales par le biais du programme de vulgarisation auprès de la communauté FDE EXIGENCES DE LA MISSION JEUNES JEUNES ROBUSTES ROBUSTES SAINS ET APTES SAINS ET APTES

5 FACTEURS DE RISQUE INHÉRENTS ET ACQUIS Jeune et ayant des rapports sexuels Jeune et ayant des rapports sexuels Sentiment dinvincibilité Sentiment dinvincibilité Prise de risque sans réflexion préalable Prise de risque sans réflexion préalable Profession dangereuse Profession dangereuse Logement hors caserne Logement hors caserne Absence prolongée loin de chez soi Absence prolongée loin de chez soi Consommation dalcool Consommation dalcool Ainsi, la FDE peut permettre ou bloquer le cycle de transmission, avec des répercussions à long terme extrêmement favorables ou défavorables pour le pays. Ainsi, la FDE peut permettre ou bloquer le cycle de transmission, avec des répercussions à long terme extrêmement favorables ou défavorables pour le pays. Le programme de contrôle du VIH/SIDA fut lancé pour tirer profit de la présence de tant de jeunes au sein de la FDE, avec laccord dautres secteurs, t.q. MSP, MLG, GCSE, NUEUS, des agences des Nations Unies et autres intervenants.

6 PROGRAMME DE CONTRÔLE DU VIH/SIDA DE LA FDE Dicté par la notion de « protéger les personnes en bonne santé et prendre soin des personnes souffrantes. » Essentiellement de nature préventive Dicté par la notion de « protéger les personnes en bonne santé et prendre soin des personnes souffrantes. » Essentiellement de nature préventive Partie intégrante du programme national de contrôle Partie intégrante du programme national de contrôle Adhère à la politique et aux stratégies nationales, adaptant ces dernières aux réalités militaires, par ex. structure de commandement en place et organisation de structures de santé à divers échelons Adhère à la politique et aux stratégies nationales, adaptant ces dernières aux réalités militaires, par ex. structure de commandement en place et organisation de structures de santé à divers échelons

7 STRATÉGIE DE PRÉVENTION CONFRONTER LE PROBLÈME – POINT DENTRÉE DE LA PRÉVENTION Sensibiliser la bureaucratie militaire et obtenir sa pleine participation en fournissant des données réelles sensibles et en établissant des liens favorables Sensibiliser la bureaucratie militaire et obtenir sa pleine participation en fournissant des données réelles sensibles et en établissant des liens favorables Permettre au personnel subalterne de saisir directement lampleur du défi Permettre au personnel subalterne de saisir directement lampleur du défi Choisir une démarche de communication entre militaires Choisir une démarche de communication entre militaires Dans ce cadre, une campagne intitulée « VOIR POUR CROIRE », lancée au début de 2002, se poursuivit pendant neuf mois.

8 PHASE 1 : Commandants – du ministre au chef d'unité au total

9 PHASE 2 : tous les soldats au total

10 ÉLÉMENTS DE CAMPAGNE : Cause, transmission, prévalence du VIH/SIDA et autres MST Décès dus au SIDA, classés par rang, âge, genre, éducation, etc… Modes de prévention, part. le port de préservatifs Témoignages de 11 membres de la FDE vivant avec le VIH/SIDA, soulignant les circonstances familiales, léducation, les rapports sexuels non protégés la consommation dalcool, les habitudes personnelles, les réactions au diagnostic et vivre avec le VIH/SIDA Discussions ouvertes Discussions ouvertes Déclaration douverture et de clôture par des commandants supérieurs Déclaration douverture et de clôture par des commandants supérieurs

11 AVANTAGES TIRÉS Le VIH/SIDA et sa prévention furent insérés au programme des réunions mensuelles d'évaluation des activités à tous les échelons et la transmission de rapports devint obligatoire. Le VIH/SIDA et sa prévention furent insérés au programme des réunions mensuelles d'évaluation des activités à tous les échelons et la transmission de rapports devint obligatoire. Outre la distribution officielle et informelle habituelle, il devint obligatoire de prendre des préservatifs avec les autres rations. Outre la distribution officielle et informelle habituelle, il devint obligatoire de prendre des préservatifs avec les autres rations. Les commandants de garnison reçurent lordre dobserver le bien-être de leur effectifs en interdisant létablissement de maisons de thé ou bière, ainsi que le travail sexuel commercial près de leurs garnisons. Les commandants de garnison reçurent lordre dobserver le bien-être de leur effectifs en interdisant létablissement de maisons de thé ou bière, ainsi que le travail sexuel commercial près de leurs garnisons. Le public demanda ouvertement le dépistage universel Le public demanda ouvertement le dépistage universel Nombre accru de consultations auprès des structures de CDV Nombre accru de consultations auprès des structures de CDV

12 ACTIVITÉS RÉGULIÈRES DE PRÉVENTION Production de supports, affiches, dépliants et autocollants aux fins dIEC Production de supports, affiches, dépliants et autocollants aux fins dIEC Spectacles et vidéos de démonstrations Spectacles et vidéos de démonstrations Promotion et distribution gratuite de préservatifs à tous les effectifs militaires Promotion et distribution gratuite de préservatifs à tous les effectifs militaires Distribution de sachets pour le transport de préservatifs Distribution de sachets pour le transport de préservatifs Confirmation de la sécurité sanguine Confirmation de la sécurité sanguine Gestion syndromique précoce des MST au niveau des bataillons Gestion syndromique précoce des MST au niveau des bataillons Prophylaxie post exposition Prophylaxie post exposition

13 La poursuite de léducation et de la formation est nécessaire pour répéter et maintenir les activités. 40Formateurs des agents du changement en matière de VIH/SIDA 100Animateurs et formateurs des pairs 46Formateurs expérimentés en formation relative à léducation par les pairs 150Gestion clinique des IO en milieu hospitalier et appui aux PVVS (personnel hospitalier) 1630Formation de nouveaux éducateurs de pairs 4800Précautions relatives au VIH/SIDA et universelles destinées au personnel hospitalier, y compris des formations de recyclage périodique 240Formations de recyclage sur la gestion des MST à lintention des agents de santé de bataillon, selon la démarche syndromique 650Formation des agents de santé de bataillon en gestion des MST appliquant la démarche syndromique 1500 Campagne de sensibilisation au VIH/SIDA à lintention des commandants supérieurs 175Formation de conseillers civils dans le cadre de la formation militaire 140 CDV et conseil à l'intention de l'ensemble des infirmiers de l'hôpital et des agents de santé militaires Nb. de personnes formées Programmes de formation

14 PRISE EN CHARGE ET APPUI Rétention de tous les membres séropositifs (VIH/SIDA – nimplique pas une révocation de la FDE) Rétention de tous les membres séropositifs (VIH/SIDA – nimplique pas une révocation de la FDE) Affectation à des services sédentaires Affectation à des services sédentaires Suivi périodique de la numération des CD4 Suivi périodique de la numération des CD4 Fourniture du HAART aux personnes dont les CD4 < 200 (selon les directives nationales de traitement) Fourniture du HAART aux personnes dont les CD4 < 200 (selon les directives nationales de traitement) Traitement des infections opportunistes Traitement des infections opportunistes Prophylaxie régulière contre les infections opportunistes Prophylaxie régulière contre les infections opportunistes Suivi séquentiel et conseil en vue de la conformité Suivi séquentiel et conseil en vue de la conformité Discussions approfondies au niveau supérieur sont en cours sur le mode de participation des PVVS à des entreprises rentables et durables au sein de l'armée leur permettant de subvenir à leurs besoins et ceux des personnes à leur charge. Discussions approfondies au niveau supérieur sont en cours sur le mode de participation des PVVS à des entreprises rentables et durables au sein de l'armée leur permettant de subvenir à leurs besoins et ceux des personnes à leur charge.

15 DÉPISTAGE EN TANT QUOUTIL DE PRÉVENTION, SOINS ET ÉVALUATION Suite à la demande en dépistage universel lors de la campagne « voir pour croire » de 2002, une série de réunions consultatives à différents niveaux de commandement donnèrent lieu à une décision commune de procéder à un dépistage universel périodique de la FDE Suite à la demande en dépistage universel lors de la campagne « voir pour croire » de 2002, une série de réunions consultatives à différents niveaux de commandement donnèrent lieu à une décision commune de procéder à un dépistage universel périodique de la FDE

16 Pourquoi le dépistage universel ? (observations des participants aux réunions consultatives) Le CDV est une intervention insuffisante, arrivant trop tard, Dieu seul sait combien de soldats ont succombé à des exercices militaires ardus. Le CDV est une intervention insuffisante, arrivant trop tard, Dieu seul sait combien de soldats ont succombé à des exercices militaires ardus. Les indices statistiques ne nous intéressent pas. Ils vous sont destinés, les cadres de la santé. Nous souhaitons uniquement parler des soldats et des personnes à leur charge. Procédez au dépistage et transmettez-nous les résultats car nous sommes seuls à même de les aider. Les indices statistiques ne nous intéressent pas. Ils vous sont destinés, les cadres de la santé. Nous souhaitons uniquement parler des soldats et des personnes à leur charge. Procédez au dépistage et transmettez-nous les résultats car nous sommes seuls à même de les aider. Le programme fut lancé il y a plusieurs années déjà et la majorité des membres de la FDE sont bien sensibilisés au VIH/SIDA. Mais mettent-ils réellement en pratique ce quils ont appris. Le programme fut lancé il y a plusieurs années déjà et la majorité des membres de la FDE sont bien sensibilisés au VIH/SIDA. Mais mettent-ils réellement en pratique ce quils ont appris.

17 Ne jouons pas à cache-cache – le dépistage universel est la seule mesure fiable du changement de comportement, faites-le donc, sil vous plait. Ne jouons pas à cache-cache – le dépistage universel est la seule mesure fiable du changement de comportement, faites-le donc, sil vous plait. Vous, les cadres de la santé, faites partie du problème. Nous fréquentons vos structures de santé et vous demandez une gamme de tests sans obtenir une permission préalable et nhésitez pas à donner le diagnostic, mortel ou autre. Pour ce qui est du VIH/SIDA, la confidentialité extrême que vous imposez est devenue un obstacle majeur aux efforts visant à briser le silence entourant cette maladie. La solution réside dans le dépistage universel. Vous, les cadres de la santé, faites partie du problème. Nous fréquentons vos structures de santé et vous demandez une gamme de tests sans obtenir une permission préalable et nhésitez pas à donner le diagnostic, mortel ou autre. Pour ce qui est du VIH/SIDA, la confidentialité extrême que vous imposez est devenue un obstacle majeur aux efforts visant à briser le silence entourant cette maladie. La solution réside dans le dépistage universel. PRATIQUES ACTUELLES DE DÉPISTAGE Routine Tous les cas cliniquement suspects Tous les cas cliniquement suspects Tous les patients subissant une opération chirurgicale Tous les patients subissant une opération chirurgicale Toutes les personnes recevant du sang Toutes les personnes recevant du sang Suite…

18 CDV Quiconque en fait la demande Quiconque en fait la demande UNIVERSALITÉ DES EXAMENS MÉDICAUX, DE LA DIVULGATION, DES RÉSULTATS RÉALISÉS TOUS LES 2 ANS RÉALISÉS TOUS LES 2 ANS Cycle 1, 2004 Cycle 1, 2004 Cycle 2, 2006 Cycle 2, 2006DIVULGATION Respecte la hiérarchie de commandement Respecte la hiérarchie de commandement Toutes les personnes séropositives sont informées individuellement, selon le rang et la position, par le commandant supérieur immédiat (bataillon, brigade, division, zone dopération) Toutes les personnes séropositives sont informées individuellement, selon le rang et la position, par le commandant supérieur immédiat (bataillon, brigade, division, zone dopération) Toutes les personnes séronégatives sont informées collectivement par leur commandant supérieur immédiat Toutes les personnes séronégatives sont informées collectivement par leur commandant supérieur immédiat

19 RÉSULTAT Très favorable Très favorable Baisse de la prévalence en 2006, par rapport à 2004 Baisse de la prévalence en 2006, par rapport à 2004 Le taux dincidence a été établi. Le taux dincidence a été établi. Ampleur du problème définie. Ampleur du problème définie. Planification facilitée. Planification facilitée.

20 PROGRAMME DE VULGARISATION AUPRÈS DE LA COMMUNAUTÉ DE LA FDE Idée conçue au début de 2002 Idée conçue au début de 2002 Déployer des recrues du service national, formées à agir comme agents du changement, auprès de leurs communautés dorigine (rurales), en vue de lélargissement des efforts de sensibilisation et de prévention du VIH/SIDA Déployer des recrues du service national, formées à agir comme agents du changement, auprès de leurs communautés dorigine (rurales), en vue de lélargissement des efforts de sensibilisation et de prévention du VIH/SIDA Financé par le Gouvernement norvégien, par le biais du FNUAP, en 2003 Financé par le Gouvernement norvégien, par le biais du FNUAP, en agents du changement, choisis, formés et déployés dans les régions du sud, de l'ouest et de l'est du pays pendant 2 ans 325 agents du changement, choisis, formés et déployés dans les régions du sud, de l'ouest et de l'est du pays pendant 2 ans Porta sur 22 sous-zones administratives et atteignit personnes des deux sexes Porta sur 22 sous-zones administratives et atteignit personnes des deux sexes Évaluation dimpact, réalisée par un consultant indépendant au cours du quatrième trimestre de 2006, comparant les communautés ayant bénéficié du programme aux autres Le résultat fut jugé favorable et une extension de la durée fut recommandée Évaluation dimpact, réalisée par un consultant indépendant au cours du quatrième trimestre de 2006, comparant les communautés ayant bénéficié du programme aux autres Le résultat fut jugé favorable et une extension de la durée fut recommandée

21 DÉFIS Viabilité du programme dans son ensemble Viabilité du programme dans son ensemble Viabilité du programme de vulgarisation auprès de la communauté de la FDE Viabilité du programme de vulgarisation auprès de la communauté de la FDE Décentralisation de la thérapie ARV Décentralisation de la thérapie ARV Logistique Logistique équipement équipement Réactifs Réactifs Rapprochement avec les familles des membres de la FDE infectés par le VIH/SIDA Rapprochement avec les familles des membres de la FDE infectés par le VIH/SIDA

22 NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE ATTENTION.


Télécharger ppt "CONTRÔLE DU VIH/SIDA AU SEIN DE LA FDE EXPÉRIENCES ET LEÇONS DÉGAGÉES DÉPT. DE LA SANTÉ FDE."

Présentations similaires


Annonces Google