La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

"C'était comme si le monde voulait se recouvrir d'un blanc manteau d'églises" Raoul Glaber, Chroniqueur du XIe siècle Chapitre 4 (adaptation Drom)

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""C'était comme si le monde voulait se recouvrir d'un blanc manteau d'églises" Raoul Glaber, Chroniqueur du XIe siècle Chapitre 4 (adaptation Drom)"— Transcription de la présentation:

1 "C'était comme si le monde voulait se recouvrir d'un blanc manteau d'églises" Raoul Glaber, Chroniqueur du XIe siècle Chapitre 4 (adaptation Drom)

2 1. LOccident christianisé A. Léglise au cœur des sociétés humaines B. Un monde encadré par lEglise 11. Des entreprises gigantesques au nom de la foi (Etude de léglise abbatiale de Sainte Foy de Conques) A. Une église sur les chemins de pèlerinage B. Une architecture au service de la foi C. Un édifice qui abrite un fabuleux trésor D. Le tympan de Conques, une Bible de pierre Vitraux de Chartres (détail) : le Christ trônant et bénissant entouré de quatre anges. Assis sur un large siège qui ressemble à un autel, il bénit de la main droite et tient le globe terrestre dans sa main gauche.

3 1. Quelle religion a majoritairement adopté lOccident ? 2. Quels territoires a-t-elle conquis ? Par quels moyens ? 3. Comment le chrétien catholique affirme-t-il sa foi profonde ? LO CCIDENT CHRÉTIEN AU XI ÈME SIÈCLE Au Moyen âge, lOccident est chrétien. Il est peuplé de catholiques à lOuest et au Nord, dorthodoxes à lEst. Les chrétiens catholiques gagnent des territoires dans le Sud de lEurope (Espagne, Italie, Sicile) ainsi que dans le Nord et en Orient. Cest par les armes (croisade, Reconquista) et par la conversion (évangélisation) que de nouveaux territoires sont christianisés. Par ailleurs, il est conseillé aux croyants de partir en pèlerinage cest-à-dire deffectuer un voyage vers un lieu tenu pour sacré par la religion (ex : Rome, Jérusalem)

4 Schisme Schisme : Séparation de lEglise dOrient (orthodoxe) et de lEglise dOccident (catholique) Réforme Grégorienne Réforme grégorienne Ensemble de mesures prises par le Pape Grégoire VII pour réformer les mœurs du clergé, améliorer sa formation et renforcer le rôle de la papauté. Réforme grégorienne Ensemble de mesures prises par le Pape Grégoire VII pour réformer les mœurs du clergé, améliorer sa formation et renforcer le rôle de la papauté LEglise joue un rôle de plus en plus important en Occident : elle renforce son pouvoir en réformant ses institutions, en améliorant la formation des clercs. Elle encadre davantage les fidèles et lutte contre les autres formes de pratiques religieuses Huitième et dernière croisade en Huitième et dernière croisade en Orient 4. Expliquez les raisons pour lesquelles lEglise prend une importance croissante en Occident. Croisade intervention armée demandée par lEglise pour des raisons religieuses, comme la délivrance dun lieu Saint. Croisade intervention armée demandée par lEglise pour des raisons religieuses, comme la délivrance dun lieu Saint. Hérésie Déviance par rapport au dogme (pratiques fondamentales) défini par lEglise de Rome. Hérésie Déviance par rapport au dogme (pratiques fondamentales) défini par lEglise de Rome Combat contre les hérésies Mise en place de lInquisition par le Pape Grégoire IX. Inquisition Tribunal spécialisé, crée par lEglise romaine. Juridiction dexception, elle représente lautorité du Pape dans une région. Inquisition Tribunal spécialisé, crée par lEglise romaine. Juridiction dexception, elle représente lautorité du Pape dans une région. début XIII° : des ordres mendiants début XIII° : création des ordres mendiants Ordres mendiants religieux qui suivent une règle et font vœux de pauvreté. Ils vivent au contact des populations (Dominicains, Franciscains) Ordres mendiants religieux qui suivent une règle et font vœux de pauvreté. Ils vivent au contact des populations (Dominicains, Franciscains) Appel à la croisade Appel à la croisade Le pape Urbain II demande aux chrétiens de libérer le tombeau du Christ à Jérusalem tombé aux mains des musulmans

5 Quelle place occupe la religion chrétienne en Occident du XI ème au XIII ème siècle ? Comment lEglise encadre-t-elle les sociétés humaines ? Quelles sont les croyances du chrétien ? Quelle place occupe la religion chrétienne en Occident du XI ème au XIII ème siècle ? Comment lEglise encadre-t-elle les sociétés humaines ? Quelles sont les croyances du chrétien ? Détail de la fresque de Bonaiuti, , chapelle du couvent des Dominicains, Florence, Italie Le Pape (à gauche) siège aux côtés dun Empereur, dun Roi, et dun noble. A ses pieds, sont disposés des brebis (symbole du troupeau de lEglise) et des chiens (symbole des Dominicains, ordre mendiant). La foule des fidèles (laïcs) est représentée au niveau central alors que les pèlerins forment le groupe agenouillé (en bas et à droite).

6 1. LOccident christianisé. A. Léglise au cœur des sociétés humaines. Village dArinthod, Jura (39) Franche Comté Village de Gourdon, Lot (46) Midi Pyrénées « Léglise était au Moyen Age le domicile du peuple. La maison de lhomme...nétait quun abri momentané. Il ny avait quune maison, à vrai dire, la maison de Dieu.... la vie sociale sy était réfugiée tout entière. Lhomme y priait, la commune y délibérait, la cloche était la voix de la cité. Elle appelait aux travaux des champs, aux affaires civiles, quelquefois aux batailles.... Le commerce se faisait autour des églises : les pèlerinages étaient des foires. Les marchandises étaient bénies ; on mangeait dans léglise même et après le repas venait la danse. Léglise se prêtait à ces joies. » Jules Michelet, histoire de France, Tome 3 Léglise occupe une position centrale. Le village sorganise autour delle. Elle joue un rôle important dans la vie quotidienne : elle marquait le temps des hommes (travaux des champs), servait de lieu de rassemblement pour régler des problèmes dordre politique, attirait les pèlerins. Les activités économiques avaient lieu autour de cet édifice. Léglise était donc au cœur de la vie sociale du village. 1. Quel est l'édifice remarquable, présent sur les deux documents ? Coloriez-le en rouge. Quelle est sa position par rapport au village ? 2. En vous aidant du texte de Michelet, que pouvez-vous en déduire sur son rôle ?

7 3. Burchard entend ainsi : -protéger léglise et le clergé mais également la population civile (commerçants, paysans…) de la barbarie des seigneurs. - défendre les biens (moulins, maisons) et les récoltes (blé). - sécuriser les routes - interdire les vols - réglementer la guerre en limitant temporairement les conflits. Les seigneurs qui ne respectent pas cette paix seront bannis de la chrétienté. 3. Burchard entend ainsi : -protéger léglise et le clergé mais également la population civile (commerçants, paysans…) de la barbarie des seigneurs. - défendre les biens (moulins, maisons) et les récoltes (blé). - sécuriser les routes - interdire les vols - réglementer la guerre en limitant temporairement les conflits. Les seigneurs qui ne respectent pas cette paix seront bannis de la chrétienté. B. Un monde encadré par lEglise L A PAIX DE D IEU : ACCORD DE V ERDUN - SUR - LE -D OUBS ( ) "Ecoutez, chrétiens, l'accord de paix ! [1] Je n'envahirai d'aucune manière une église... [2] Je n'assaillirai pas de clerc et de moine ne portant pas d'armes séculières ni de gens marchant avec eux sans armes ; je ne m'emparerai pas de leurs biens, sauf si leur culpabilité me donne alors une bonne raison de le faire. Et si leur culpabilité est prouvée, je ne prendrai pas plus que le prix du forfait et l'amende légale… [4] Je ne m'emparerai pas du paysan, de la paysanne, des serviteurs et des marchands. Je ne prendrai pas leurs deniers, je ne les ferai pas racheter, je ne prendrai ni ne gaspillerai leur bien, et je ne les fouetterai pas… [6] Je n'incendierai ni ne détruirai les maisons, à moins que je n'y trouve à l'intérieur un cavalier qui soit mon ennemi et en armes ou un voleur, ou qu'elles ne jouxtent un château qui réponde au nom de château… [9] Je ne détruirai pas de moulin, je ne m'emparerai pas du blé qui s'y trouve… [12] J'observerai ce bref écrit tant que je vivrai (...); à l'exception du temps pendant lequel je bâtis ou j'assiège un château…; à l'exception de la chevauchée des chevaliers. … [13] Depuis le début du jeûne jusqu'à Pâques closes, je n'assaillirai pas le cavalier ne portant pas les armes séculières et je ne lui enlèverai pas de force l'avoir qu'il portera avec lui. Burchard, archevêque de l'Eglise de Lyon, a établi ce pacte de paix au concile de Verdun, en présence de ses évêques…celui qui ne tiendra pas cette paix à partir d'aujourd'hui, … qu'il n'entre plus dans l'église avec les chrétiens, qu'il n'ait plus leur compagnie, qu'il ne reçoive plus le corps et le sang du Seigneur jusqu'à ce qu'il jure cette paix. Nous n'ordonnons pas de jurer ce sacrement à ceux qui ne sont pas cavaliers et ne portent pas les armes séculières. Q UESTIONS 1. Qui a proclamé cet accord ? 2. A quels membres de la société sadresse-t-il ? Selon vous, pourquoi ? 3. Quelles sont les principales interdictions énoncées ? Quelle sanction encourent les contrevenants ? 4. Que nous apprend ce document sur le pouvoir de lEglise ? Q UESTIONS 1. Qui a proclamé cet accord ? 2. A quels membres de la société sadresse-t-il ? Selon vous, pourquoi ? 3. Quelles sont les principales interdictions énoncées ? Quelle sanction encourent les contrevenants ? 4. Que nous apprend ce document sur le pouvoir de lEglise ? 1. Cet accord a été proclamé par un collège de religieux dirigé par larchevêque de Lyon : Burchard. 2. Ce texte sadresse principalement aux seigneurs et chevaliers afin de limiter leurs activités guerrières et leurs exactions. 4. Ce document nous montre que lEglise entend pacifier et surveiller le monde chrétien en limitant lusage de la violence dans la société.


Télécharger ppt ""C'était comme si le monde voulait se recouvrir d'un blanc manteau d'églises" Raoul Glaber, Chroniqueur du XIe siècle Chapitre 4 (adaptation Drom)"

Présentations similaires


Annonces Google