La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ Réunion du lundi 6 septembre 2004 Saint-Jean de la Ruelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ Réunion du lundi 6 septembre 2004 Saint-Jean de la Ruelle."— Transcription de la présentation:

1 ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ Réunion du lundi 6 septembre 2004 Saint-Jean de la Ruelle

2 RAPPEL Le droit à léducation est un droit fondamental dans notre société LÉcole est là pour satisfaire ce droit et pour tout faire afin de mener les enfants qui lui sont confiés à la réussite Elle doit sappuyer sur lensemble des coopérations qui soffrent à elle pour assumer cette mission…

3 DÉFINITION Cest lensemble des actions qui visent à offrir, aux côtés de lÉcole, lappui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir à lÉcole, appui quils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial et social.

4 PRINCIPES « lindifférence aux différences » est une source déchec scolaire Laccompagnement à la scolarité est un « outil de gestion » de lhétérogénéité des élèves en dehors du temps scolaire Il propose un temps supplémentaire consacré aux apprentissages ( temps dapprentissage)

5 Céline PIQUÉE - IREDU Dijon 1089 élèves de CE1 (152 accompagnés) 1064 élèves de CM1 (213 accompagnés)

6 Céline PIQUÉE - IREDU Dijon 1089 élèves de CE1 (152 accompagnés) 1064 élèves de CM1 (213 accompagnés)

7 Céline PIQUÉE - IREDU Dijon 1089 élèves de CE1 (152 accompagnés) 1064 élèves de CM1 (213 accompagnés)

8 Premières conclusions… … trop rapides Laccompagnement à la scolarité ne permet pas une meilleure réussite des élèves : Pourquoi seulement au cycle 2 ? Pourquoi seulement en Français ? La nature des « devoirs » donnés en Français au cycle 2 est discriminante.

9 CARACTÉRISTIQUES En dehors des temps de lÉcole Reconnaissance du rôle central de lÉcole Centrées sur : Laide aux devoirs Les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire

10 LA QUESTION DES DEVOIRS À LA MAISON Ce quils ne sont pas… Ce quils sont… Ce à quoi ils servent…

11 RAPPEL Cycle 2 (6 à 9 ans) 26 heures hebdomadaires (4 jours et demi) 4 ou 5 domaines dapprentissage par jour 2h30 de lecture-écriture quotidiennes Cycle 3 (8 à 11 ans) 26 heures hebdomadaires (4 jours et demi) 5 ou 6 domaines dapprentissage par jour des sollicitations et des supports dapprentissage multiples

12 LES DEVOIRS CE QUILS NE SONT PAS… Une circulaire de novembre 1912 ! Utilité fort contestable… Fatigue des enfants… Nuisibles à la santé de nos élèves…Surmenage anormal… LEUR SUPPRESSION ABSOLUE SIMPOSE Une circulaire du 29 novembre 1956 Des rappels réguliers Circulaire du 28 janvier 1958 Circulaire du 14 mai 1962 Circulaire du 17 décembre 1964 Circulaire du 28 janvier 1971 LES DEVOIRS NEXISTENT PLUS !

13 LES DEVOIRS CE QUILS SONT… Circulaire du 15 janvier 1986 Formalisation du concept détudes (surveillées ou dirigées) Circulaire du 6 septembre 1994 Les élèves n'ont pas de devoirs écrits en dehors du temps scolaire. À la sortie de l'école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou des leçons à apprendre. TRAVAIL À LA MAISON ou LEÇONS

14 CE REPRÉSENTE LE TRAVAIL À LA MAISON… 15 à 20 minutes au maximum Mise en mémoire déléments dapprentissage abordés en classe AU-DELÀ non seulement, il ne favorise pas la réussite des élèves mais il crée des difficultés supplémentaires parce quil installe une autre forme dinégalité.

15 CE À QUOI SERT LE TRAVAIL À LA MAISON… Permettre à lenfant de savoir ce quil sait et ce quil sait moins approfondir ses connaissances anticiper sur des éléments du programme à venir Permettre à lenfant dorganiser son temps et son espace de travail (« apprendre à apprendre ») Maîtriser le cadre horaire et la méthodologie Faire une place pour lÉcole à la maison Préparer son cartable et anticiper Permettre à lenfant de devenir responsable Sengager vis-à-vis de soi-même (savoirs ou savoir-faire) et vis-à-vis des autres (lenseignant ou ses camarades) Rendre compte : à son enseignant, à ses camarades ou à ses parents

16 CE À QUOI SERT LE TRAVAIL À LA MAISON… Permettre aux parents de savoir ce que lenfant sait et ce quil sait moins jouer à lenseignant Rester vigilants vis-à-vis de la difficulté dapprentissage Permettre aux parents de se tenir informés de ce qui se fait en classe Sans penser « proportionnalité » ! Permettre aux parents de communiquer et de partager Avec leur enfant Avec lÉcole

17 UN CADRE FORMALISÉ POUR LE TRAVAIL À LA MAISON… Mettre en place une rupture avec la journée Moment du goûter Temps de parole et déchanges Répondre à la demande de lÉcole (15) Laisser les enfants sorganiser dans leur travail Donner des pistes méthodologiques pour apprendre (mémoriser) en fonction des difficultés constatées (amener lenfant à discerner comment il procède quand il apprend) Permettre à chaque enfant de « rendre compte » Rassurer et valoriser Lire et faire lire… (10) La « belle histoire » à lire ou à raconter Celle quon connaît et dont on peut parler… Celle quon ne connaît pas et qui ouvre limaginaire


Télécharger ppt "ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ Réunion du lundi 6 septembre 2004 Saint-Jean de la Ruelle."

Présentations similaires


Annonces Google