La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DECHARGE DE LOUBEAU Commentaires sur les analyses parvenues au SICTOM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DECHARGE DE LOUBEAU Commentaires sur les analyses parvenues au SICTOM."— Transcription de la présentation:

1 DECHARGE DE LOUBEAU Commentaires sur les analyses parvenues au SICTOM.

2 Paramètres recherchés Coliformes totaux Coliformes Thermotolérants Streptocoques fécaux

3 Normes officielles Coliformes totaux : 500 unités pour 100 ml Coliformes thermotolérants : 100 u/ 100 ml Streptocoques Fécaux : 100 u / 100 ml

4 Comparatif à la date du 20/12/2000 section amont. Résultats : Coli. Totaux : Coli. Thermo : 460 Strepto. Fécaux : 240 Normes : 500 unités admises 100 unités admises 100 unités admises.

5 Même date, section aval. Résultats : Coli. Totaux : Coli. Thermo : Strepto. Fécaux : 750 Normes : 500 unités 100 unités

6 Commentaires Pluviométrie : millimètres Débit faible Sources latérales + + Pluie importante avant le prélèvement.

7 Comparatif à la date du 08/11/2001 Résultats : Coli. Totaux : Coli. Thermo : Strept. Fécaux : Normes 500 unités admises 100 unités admises

8 Même date : section aval. Résutats : Coli. Totaux : Coli. Thermo : Strepto Fécaux : Normes: 500 admises 100 admises

9 Commentaires globaux pour ces 2 dates Pluviométrie de 92 millimètres Dilution Nous trouvons des résultats danalyse ( ) importants. La pluviométrie éxédentaire est peut-être responsable de cette augmentation car elle pourrait avoir comme origine le drainage des égouts libres de la ville de MELLE ainsi que des rejets de la STEP. En aval, lapport deau « propre » par la nappe supra est aussi la cause de la diminution : effet DILUTION.

10 Nouvelles applications européennes. Lanalyse N° 02LH Date : 25/06/2002

11 Paramètres recherchés : Escherichia coli Entérocoques intestinaux Normes pour E.C : 250 Guide (France) Normes pour E. I. : 100 Guide (France) Normes pour E.C : 500 (Europe) Normes pour E.I : 200 (Europe)

12 Comparatif au 25/06/2002 Résultat amont : Escherichia coli : 1390 Entérocoques I : 508 Normes iso Escherichia coli : 250 Entérocoques I : 100

13 Explication du résultat Exemple pour les Eschérichia : Résultat 1390 (885 à 2182) 885 à 2182 est la marge derreur autorisée légalement.

14 Résultat au 25/06/2002 aval Résultat : Eschérichia coli :886 Entérocoques I : 403 Normes iso Eschérichia C : 250 Entérocoques I : 100

15 Commentaire pour cette date : Le mois de juin 2002 a été juste en dessous de la normalité en terme de pluviométrie (84.7 mm). Par-contre, la ré-injection des lixiviats sur le tas se faisait de temps en temps. Létang en parallèle alimenté par la nappe était pratiquement à sec.

16 Commentaire particulier : Les puits dévacuation vers la rivière étaient à sec ou peu alimentés.

17 Résultat au 13/7/2005 (amont) Résultat : Eschérichia C : 1104 Entérocoques I : 2023 Normes iso Eschérichia C : 250 Entérocoques I : 100

18 Résultat même date (aval) Résultat : Eschérichia C : 4074 Entérocoques I : 1128 Normes iso : Eschérichia C : 250 Entérocoques I : 100

19 Commentaires pour cette date : Il est peu probable que les résultats correspondent à la réalité. En effet, depuis 3 mois, la Béronne était à sec, possédant quelques flaques deau. A part quelques suintements de la nappe supra, cumulés avec les apports de la STEP, les valeurs données ne possèdent aucune réalité. Pour le compte de CARGEau Poitou-Charentes, un dossier photos existe pour prouver la réalité de lassec.


Télécharger ppt "DECHARGE DE LOUBEAU Commentaires sur les analyses parvenues au SICTOM."

Présentations similaires


Annonces Google