La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SAVOIR-FAIRE INDIVIDUELS EN ATTAQUE La motricité spécifique du débordement Stage de printemps: sélection 97 Par Bernard Drouère & Patrice Gurand.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SAVOIR-FAIRE INDIVIDUELS EN ATTAQUE La motricité spécifique du débordement Stage de printemps: sélection 97 Par Bernard Drouère & Patrice Gurand."— Transcription de la présentation:

1 SAVOIR-FAIRE INDIVIDUELS EN ATTAQUE La motricité spécifique du débordement Stage de printemps: sélection 97 Par Bernard Drouère & Patrice Gurand

2 COMMENTAIRES L es deux stages précédents étaient consacrés au jeu en supériorité numérique (reconnaître son espace à attaquer, temps dengagement, choix du tir ou de la transmission). A compter de ce stage, nous abordons les savoir-faire du jeu en égalité numérique. Le débordement, sa lecture, sa motricité spécifique est «loutil » primordial que la joueuse doit maîtriser pour sexprimer efficacement sur le terrain. Cette séance se situe en début de cycle de cet apprentissage. Nous avons concentré lattention des joueuses sur les actes moteurs doù labsence dadversaire à déborder sauf au cours des situations de jeu global. Pour aider les joueuses à acquérir ces savoir-faire de débordement, il est essentiel que les observations et les régulations de lentraîneurs se portent sur : -Lorientation des appuis vers le but. -Rechercher le maximum de latéralité pour la pose du deuxième appui, en recherchant lévitement du haut du corps. -Pour poser le dernier appui, ne pas ramener le pied sur la même ligne que lautre pied ou pire croisé les pieds. -Travailler le débordement sur sa droite comme sur sa gauche, impulser au tir aussi bien sur le pied droit que sur le pied gauche, que la joueuse soit droitière ou gauchère. Le débordement est un savoir-faire qui se perfectionnera, se complexifiera dans toutes les catégories à partir de moins de 13. Sa bonne utilisation individuelle est le gage dune expression collective de qualité. COMMENTAIRES L es deux stages précédents étaient consacrés au jeu en supériorité numérique (reconnaître son espace à attaquer, temps dengagement, choix du tir ou de la transmission). A compter de ce stage, nous abordons les savoir-faire du jeu en égalité numérique. Le débordement, sa lecture, sa motricité spécifique est «loutil » primordial que la joueuse doit maîtriser pour sexprimer efficacement sur le terrain. Cette séance se situe en début de cycle de cet apprentissage. Nous avons concentré lattention des joueuses sur les actes moteurs doù labsence dadversaire à déborder sauf au cours des situations de jeu global. Pour aider les joueuses à acquérir ces savoir-faire de débordement, il est essentiel que les observations et les régulations de lentraîneurs se portent sur : -Lorientation des appuis vers le but. -Rechercher le maximum de latéralité pour la pose du deuxième appui, en recherchant lévitement du haut du corps. -Pour poser le dernier appui, ne pas ramener le pied sur la même ligne que lautre pied ou pire croisé les pieds. -Travailler le débordement sur sa droite comme sur sa gauche, impulser au tir aussi bien sur le pied droit que sur le pied gauche, que la joueuse soit droitière ou gauchère. Le débordement est un savoir-faire qui se perfectionnera, se complexifiera dans toutes les catégories à partir de moins de 13. Sa bonne utilisation individuelle est le gage dune expression collective de qualité.

3 2 groupes de 9, 3 joueuses sans ballon par groupe de trois. Manipulations de balle, jonglages pour les porteuses de balle en dispersion. sur le ½ terrain ; les joueuses sans ballon le sollicitent en passe et va Idem avec réception sur 2 pieds et poussée latérale. ! recevoir le ballon en courant. ! bras placé dès la réception. ! position équilibrée pour lancer. ! lancer au-dessus des épaules de la partenaire. SITUATION 1 : ECHAUFEMENT

4 Situation 2: Jeu, dynamisation et entrée dans le duel 3 é quipes de 5+1, 1 GB en r é serve. Sur un ½ terrain, 2 é quipes s affrontent, la troisi è me é quipe est en attente dans les 9 m è tres de l autre ½ terrain. Si il y a but, la même é quipe va attaquer dans l autre ½ terrain ; si il n y a pas but, l é quipe qui d é fendait devient contre-attaquante. Rotation des gardiennes apr è s chaque parade. Tirs à deux mains. 15 renforcements aux troisi è mes, 10 renforcements aux secondes, 5 renforcements au troisi è mes. ! encha î nement des taches : r é cup é ration de balle/mont é e de balle, perte de balle/prise en charge d un adversaire (sur le ½ terrain). ! activit é licite du d é fenseur mais forte pour imposer des duels intenses.

5 Situation 3: Echauffement du GB + motricité spécifique du débordement Sur les deux buts, 1 colonne centrale avec ballon face à chaque but. Cloche-pied gauche, jambe droite tendue devant ; pose du pied droit entre les plots, d é bordement sur la gauche, tir suspension pied droit. Idem sur le pied droit. Au moment de la pose d appui entre les plots, GB touche un plot ; l impact est côt é ouvert. ! Pose du pied proche des 2 plots pour obliger le contournement lat é ralement. ! Ne pas croiser les pieds sur le dernier appui, l orienter vers le but. ! Tirer ses é paules vers l arri è re lors du d é bordement ( é vitement du d é fenseur). ! Pour le GB, varier les plots touch é s. ! Enchainer rapidement les actions. ! Se d é placer sans croiser les pieds. ! Mettre le maximum de partie du corps en face de la balle.

6 Situation 4: Motricité spécifique du débordement Sur les deux buts, 2 colonnes d ArL avec 1 balle chacune, 1 ½ centre sans balle. 4 plots secteur central. Engagement par l ArL, transmission au ½ centre qui re ç oit entre les plots sur un appui, puis d é borde sur 2 appuis en sortant de l espace limit é par les plots. ArL devient 1/2C, le tireur vient se replacer ArL. ! Idem situation 3.

7 Situation 5: opposition 6 c 6 3 é quipes de 6 (5+1). Rotation tous les 2 buts ou 3 minutes. D é fense 3-2 fille à fille. Attaque 5 joueuses autour. En attaque: recherche syst é matique de la travers é e et du d é bordement. En défense: se situer entre son adversaire direct et le milieu du but.


Télécharger ppt "SAVOIR-FAIRE INDIVIDUELS EN ATTAQUE La motricité spécifique du débordement Stage de printemps: sélection 97 Par Bernard Drouère & Patrice Gurand."

Présentations similaires


Annonces Google