La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychologie Sociale La Motivation & Les Emotions Anna Tcherkassof et Maria Popa-Roch CM 3.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychologie Sociale La Motivation & Les Emotions Anna Tcherkassof et Maria Popa-Roch CM 3."— Transcription de la présentation:

1 Psychologie Sociale La Motivation & Les Emotions Anna Tcherkassof et Maria Popa-Roch CM 3

2 II. LES BUTS Les facteurs extérieurs ou contextuels - La présence des conditions environnementales qui affectent directement le déclenchement ou la régulation du comportement - Les récompenses - Les structures existantes - Les menaces et les limites de temps - Lévaluation et la surveillance - La possibilité de choisir - Les objectifs de la tâche - Les rétroactions verbales Motivation intrinsèque : rappel

3 Les comportements interpersonnels - Lapproche interpersonnelle : les caractéristiques des relations entre les acteurs de la situation - La façon dont les gens utilisent les contraintes externes -- encourager à lautonomie -- favoriser la prise de responsabilités -- rendre possible le choix de lactivité -- participation aux décisions en rendant claires les limites à respecter II. LES BUTS Ryan, Mims & Koestner (1983) : la manière dont on administre les récompenses joue sur les effets des récompenses G1 : vous allez recevoir une récompense si VOTRE PERFORMANCE EST BONNE G2 : vous allez recevoir une récompense si VOTRE PERFORMANCE EST AUSSI BONNE QUELLE DEVRAIT Contexte contraignant

4 II. LES BUTS Le cas de la relation superviseur-subordonné E1 : les comportements des superviseurs Deci, Spiegel, Ryan, Koestner (1982) -Des dyades : - un étudiant jouant le rôle du professeur - un étudiant jouant le rôle de létudiant La tâche des « enseignants » était de monter comment résoudre des casse-tête -2 conditions : C1 – « Vous être responsables du niveau atteint par les étudiants » C2 – « Votre responsabilité est uniquement de présenter les règles et le niveau à atteindre » VD : les conversations entre étudiants et enseignants codées pour déterminer la nature des approches interpersonnelles Résultats : C1 – permettent moins dinitiative - trois fois plus de directives que les C2 - perçus comme plus exigeants, moins efficaces et agréables que C2 - performances objectives moins bonnes que celles du C2

5 II. LES BUTS Le cas de la relation superviseur-subordonné E2 : les comportements des subordonnés Jelsma (1982) : le comportement coopérant et lintérêt manifesté par les élèves en classe fait que lenseignant respectera plus leur autodétermination Tâche : des mères qui doivent apprendre aux enfants de 9 à 11ans de résoudre des anagrammes La manipulation expérimentale : entraîner les enfants de se comporter comme des complices dans létude Conditions expérimentales : C1: monter un comportement intéressé et coopérant C2 : - // - // - // - indisciplinés et désintéressés Résultats : les mères étaient beaucoup plus contraignantes avec les C2 quavec les C1

6 II. LES BUTS Le cas de la prophétie qui sautoréalise Des travaux dans le domaine de la perception sociale - Biais de confirmation dhypothèse : tendance à chercher linformation confirmant des idées préconçues -Les gens ne sont pas à la recherche des informations qui infirme ce quils croient Watson (1960) : donner une série de nombre 2, 4, 6 Quelle étaient la règle de lenchainement? - Prophétie qui sautoréalise (Merton, 1948) Rosental & Jacobson (1968) : en situation scolaire -Les enseignants sont amenés à croire que certains de leurs élèves étaient plus lents que dautres (il existe un groupe contrôle : aucune attente) Résultats : la performance des élèves pourrait être influencée par les attentes des enseignants

7 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination Lintériorisation -Des activités que nous faisons librement alors quinitialement nous ont été imposées Intériorisation : le processus par lequel certains comportements deviennent autodéterminés alors quinitialement étaient extérieurement motivés - Directement relié au besoin de lindividu dêtre compétent et autodéterminé - Sujet aux mêmes principes de maintien, diminution ou facilitation que les cpt intrinsèquement motivés Ex : - trop de pression de la part des parents - utilisation des moyens de contrôle Conséquences négatives sur lintériorisation Ex : - informer la personne de son niveau de compétence face à une tâche - justifier la pertinence de la tâche - favoriser la possibilité de choix Conséquences positives sur lintériorisation

8 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination La réactance psychologique Définition : impulsion à protéger ou à rétablir son sentiment de liberté ; elle se manifeste lorsque la liberté daction est menacée. - Accompagnée dun état affectif négatif (= réactance) Ex : sopposer aux restrictions légales en simpliquant dans des activités interdites - trouver un livre dautant plus attractif que cest spécifié « interdit aux -18 ans » Etude (Heilman, 1976), 360 passants dune rue -Signer une pétition en faveur du contrôle du prix des denrées alimentaires -Manipulation : - menace de restriction faible - menace de restriction forte - menace forte + représailles signatures Les individus affirment leur liberté daction

9 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination La réactance psychologique Conditions qui rendent la réactance difficile - Menace dexercice du pouvoir, de répression - Durée longue de la privation de liberté de choix la résignation apprise La réactance peut sintensifier jusquà devenir de la révolte sociale Gamson, Fireman & Rytina (1982) jouent le rôle des représentants dune entreprise - Des personnes toute venantes invitées à participer à une « discussion de groupe sur les standards communautaires » - Ils apprennent que la discussion sera enregistrée et utilisée par une compagnie pétrolière dans un procès -Tous les participants ont pris part pour le gérant de station -La plupart des groupes se sont révoltés, en allant jusquaux formes très actives dopposition

10 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination Lengagement = la tendance de persévérer dans une décision prise lorsque la décision est suivie dacte ; les actes engagent celui qui les émet Ex : faire un don pour une cause après avoir signé une pétition pour cette cause Les décisions accompagnées dun sentiment de liberté donnent lieu à des persévérations La théorie de lengagement (Kiesler, 1971) -Seuls les actes nous engagent (des agissements que les autres peuvent voir) -Contextes : - caractère privé ou public de lacte - réaliser un acte une fois ou plusieurs fois - le caractère « définitif et irrévocable » du comportement - actes couteux ou moins couteux - divers degrés des sentiments de liberté Joule & Beauvois (2002)

11 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination Lengagement Le pied dans la porte : tendance chez les individus ayant préalablement répondu à une petite demande (comportement), de se soumettre à une demande plus importante Lamorçage : les individus ayant accepté une demande initiale accepteront facilement une hausse de la demande -Le sentiment de liberté peut amener de fois lindividu à émettre des cpt qui vont à lencontre des objectifs poursuivis Lescalade de lengagement : la tendance à saccrocher à sa décision initiale même si elle savère inefficace

12 II. LES BUTS B. Quelques conséquences de lautodétermination Lengagement …Adopter des comportements absurdes -des cpt qui vont à lencontre de nos gouts, attitudes avec des conséquences négatives -on fait des cpt couteux alors quaucune obligation ne nous est formulée -laisser à qqn la liberté de décision le renforce dans son engagement Nous adoptons de comportements parce que nous voulons atteindre certains buts, choisis, ou bien sont ils le produit de lengagement? Cialdini (1978) Deux épreuves A : inintéressante mais crédit de 2h B : intéressante mais crédit d1h -G1 : choisir les test en toute liberté (libre décision) -G2 : fortement conseillés de choisir les test le plus avantageux (décision forcée) Mais première information erronée : les deux épreuves valent 2 h Quelles conséquences?

13 II. LES BUTS B. Les buts daccomplissement Définition : un but qui consiste à démontrer une compétence. La théorie des buts daccomplissement : Nicholls, analyse les conduites humaines tournées vers la démonstration de la compétence -lêtre humain est un organisme intentionnel dirigé par un but agit de manière rationnelle -les buts daccomplissement guident les prises de décisions et les comportements Deux types de buts : BUTS DE PERFORMANCE (dimplication de lego) BUTS DE MAITRISE (dimplication dans la tâche) Reliés à différents types de jugements du niveau de compétence personnelle dans un domaine particulier : comparer sa performance avec soi ou avec lautrui

14 II. LES BUTS B. Les buts daccomplissement BUTS DE MAITRISE (ou but dimplication dans la tâche) Type dorientation : buts de maitrise/buts de performance On établit la compétence en fonction des progrès personnels Le projet personnel est daccroître et de maîtriser les contraintes de la tâche Comparaison temporelle à des critères autoréférences -maîtriser la tâche -leffort consenti -lapprentissange -lamélioration personnelle Sentiment de réussite et succès -persévérance face à la difficulté -préférence pour les tâches défi -effort important -performance optimale

15 BUTS DE PERFORMANCE (ou but dimplication de lego) II. LES BUTS B. Les buts daccomplissement Type dorientation : buts de maitrise/buts de performance Démontrer son habileté en établissant sa supériorité par rapport à lautrui Le sentiment de compétence repose sur un processus de comparaison normative des critères socialement référencés Lindividu se focalise sur la comparaison sociale -démontrer quil est meilleur que les autres et avec moins deffort -préoccupé par le niveau de son habileté succès -diminution de la performance -faible effort -sélection de tâches trop faciles ou trop difficiles

16 II. LES BUTS B. Les buts daccomplissement Type dorientation : buts de maitrise/buts de performance ApprocheEvitement Maîtrise (orientation vers la tâche) Amélioration des compétences et maîtrise de la tâche Crainte de ne pas comprendre et de ne pas progresser (but dévitement de la maîtrise) Performance (orientation vers lego) Démonstration dune compétence normative (la compétence est démontrée en réalisant des performances > à celles des pairs) Eviter la démonstration dincompétence (mettre en place un ensemble de stratégies et de conduites afin déviter de dévoiler ses capacités médiocres)

17 II. LES BUTS B. Les buts daccomplissement La compétence perçue Compétence perçue faible Compétence perçue élevée Maîtrise (orientation vers la tâche) Effort important consenti pour réaliser des tâches de difficulté moyenne Effort important consenti pour accomplir des tâches de difficulté élevée Performance (orientation vers lego) Effort important consenti pour accomplir des tâches de difficulté modérée (effort limité pour les tâches un peu plus difficiles) Effort important consenti pour réaliser des tâches de difficulté élevée mais jugées abordables


Télécharger ppt "Psychologie Sociale La Motivation & Les Emotions Anna Tcherkassof et Maria Popa-Roch CM 3."

Présentations similaires


Annonces Google