La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lindustrie québécoise de la transformation alimentaire et lOMC Doha et la fin de lexception agricole!!! Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lindustrie québécoise de la transformation alimentaire et lOMC Doha et la fin de lexception agricole!!! Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée."— Transcription de la présentation:

1 Lindustrie québécoise de la transformation alimentaire et lOMC Doha et la fin de lexception agricole!!! Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée de Québec

2 Plan 1.ECON AGR 101 : lexception agricole 2.Cycle de lUruguay ( ) 3.Cycle de Doha ( ??) :enjeux 4.Conclusion Le néoprotectionnisme En résumé

3 ECON AGR 101 Risques climatiques Instabilité des marchés Forte capitalisation Rapport de force défavorable aux agriculteurs Sécurité alimentaire Développement rural Exception agricole

4 ECON AGR 101 « Price maker »: céréales N bre moyen sécheresses par période de 5 ans (8 pays, blé, céréales secondaires et oléagineux) : : 1 sécheresse : 10 sécheresses (4 au Canada) Risques climatiques

5 ECON AGR 101 Cycles Porc : 3-4 ans Boeuf : 6-7 ans Poulet /lait: 1 an Céréales : –Conditions climatiques –Incitatifs monétaires –Nouveaux compétiteurs Instabilité des marchés

6 ECON AGR 101 « Price maker » : viandes ESB : Europe (1996 et 2000) et Japon (2001) Fièvre aphteuse : Taiwan (1997), Corée du Sud et Japon (1999), Europe (2001), Uruguay et Argentine (2001) Sécurité alimentaire

7 ECON AGR 101 La descente aux enfers Mars 2000 : intoxication alimentaire Octobre 2001 : crise du bœuf Février 2002 : crise du beurre Impact économique Trois années consécutives ROUGE Faillite filiale « viandes » Restructuration division laitière –Part de marché : 45 % - de 20 % –Emplois : Le cauchemar Revenus : 9 G$ US Emplois : No.7 Fortune Global Most Admired Companies

8 ECON AGR 101 Regroupement de loffre Plan conjoint Coopératives approvisionnement Organisation collective des marchés PAC Coopérative de commercialisation Rapport de force

9 ECON AGR 101 Réseau coopératif agricole Développement rural La force dun réseau

10 ECON AGR 101 Source : OCDE Soutien à lagriculture mondial (2001) 311 milliards $ US États-Unis, Union européenne, Japon 80 % du total +4 milliards $ CA

11 ECON AGR 101 Exportations Le degré douverture de léconomie québécoise nest surpassé que par celui enregistré au Canada

12 ECON AGR 101 Exportations Le taux dexportation de lindustrie de la transformation alimentaire québécoise est passé de 10 à 16,3 % de 1992 à 2000

13 Cycle de lUruguay Objectif : mettre fin à lexception agricole Trois piliers de lAA Accès aux marchés Soutien interne Subventions exportations Résultats mitigés, bien qu au Québec…

14 Cycle de lUruguay

15 Exportations industrie agroalimentaire québécoise vers les USA (en % du total des exportations) 2001 : 74 % 1992 : 63 %

16 Cycle de lUruguay

17 Déficit structurel de la balance commerciale agroalimentaire du Québec +/- 400 millions de $

18 Cycle de lUruguay Accès aux marchés : au coeur de lagenda

19 Accès aux marchés : un aperçu des tarifs Tarif moyen sur produits agricoles = 62 % Produits « sensibles » sous contingents tarifaires (1 371) Les « PPD » tarifaires Pics tarifaires ou mégatarifs (+100 %) Progressivité tarifaire : tarifs élevés sur produits transformés Dispersion tarifaire : écart considérable au sein dune même famille de produits Cycle de lUruguay

20 1.Tarif agr. moy Cont.Tarifaires Hors quota Intraquota BICO Bulk Intermediate Consumer-oriented

21 Cycle de Doha Négociation globale Pour le développement Agriculture : la clé Échéancier Harbinson : Fin

22 Cycle de Doha : enjeux

23 Position canadienne 1.Aucune réduction des tarifs hors quotas et élimination des tarifs intraquotas 2.Accès minimal : statu quo 3.Modifier définition de MGS 4.Subventions exportations : élimination

24 Cycle de Doha : enjeux NEUTRE MENACEOPPORTUNITÉ Papier Harbinson 1.Accès aux marchés : importations entrent 2.Conséquence : réduction du prix domestique 3.Constat : fin de la gestion de loffre

25 Cycle de Doha : enjeux Position canadienne 1.Accroître laccès minimal, notamment en Europe; réduction tarifaire 2.Réduction substantielle des subventions internes 3.Élimination des subventions aux exportations

26 Cycle de Doha : enjeux NEUTRE MENACEOPPORTUNITÉ Papier Harbinson 1.Accès minimal accru, mais méthodologie inchangée 2.Soutien domestique à la baisse (base ) 3.Subventions exportations maintenues

27 Cycle de Doha : enjeux Position canadienne 1.Accès aux marchés : élimination des tarifs 2.Soutien interne: plafond sur boîte verte et élimination des boîtes bleue et ambrée 3.Élimination des subventions aux exportations

28 Cycle de Doha : enjeux NEUTRE MENACEOPPORTUNITÉ Papier Harbinson 1.Accès aux marchés : loin du tarif 0 % 2.Soutien interne : statu quo 3.Subv. Export. : éliminer sur 10 ans 4.Mort du CWB

29 Cycle de Doha : enjeux Position canadienne 1.Accès aux marchés : élimination des tarifs, notamment sur produits transformés 2.Soutien interne: plafond sur boîte verte et élimination des boîtes bleue et ambrée 3.Élimination des subventions aux exportations

30 Cycle de Doha : enjeux NEUTRE MENACEOPPORTUNITÉ Papier Harbinson 1.Accès aux marchés Peu de changement Réduction accélérée pour produits transformés TSD pour PVD 2.Concurrence déloyale

31 Cycle de Doha : enjeux Papier Harbinson 1.Unanimité au Canada pour condamner ce rapport 2.Menace évidente pour les secteurs contingentés 3.Virage à 180° de la politique agricole canadienne 4.Le Canada a-t-il la capacité de faire modifier la lettre, sinon lesprit du rapport final que sapprête à déposer le président Harbinson???

32 Le néoprotectionnisme 1.« 9/11 » et le bioterrorisme 2.Principe de précaution 3.Létiquetage : « Keep it COOL » Les accords à surveiller SPS, BTC, ADIP Multifonctionnalité et les « Non-trade concerns »

33 Le néoprotectionnisme Country Of Origine Labelling (Farm Bill 2002) Obligatoire en 2004 Coût estimé : 2 G$ US Comment sy retrouver? COOL FOR ground beef « Groud beef from animals born in Canada, raised in the U.S., processed in the U.S./born in the U.S., raised in Canada, processes in the U.S./born in the U.S., raised in the U.S., processed in the U.S/born in Australia, raised in Australia, Processed in Australia »

34 Résumé Jusquà présent, le GATT et lOMC ont eu une influence marginale sur le développement du commerce mondial ?????

35 Résumé La fin de lexception agricole nest pas pour demain. Cest la forme du soutien qui change. « We're a blessed nation because we can grow our own food and, therefore, we're secure. A nation that can feed its people is a nation more secure. »

36 Résumé 1.Létau se resserre sur les secteurs contingentés. De combien de temps disposons-nous? 2.Quel sera limpact de la problématique environnementale sur la locomotive porcine? 3.Les producteurs auront-ils accès à un « level playing field » pour continuer à fournir les matières premières essentielles à la transformation alimentaire?


Télécharger ppt "Lindustrie québécoise de la transformation alimentaire et lOMC Doha et la fin de lexception agricole!!! Mario Hébert Économiste principal Coopérative fédérée."

Présentations similaires


Annonces Google