La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IAS 16 « Immobilisations corporelles ». 2 INTRODUCTION Les immobilisations corporelles constituent souvent une part majeure de l'actif total d'une entreprise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IAS 16 « Immobilisations corporelles ». 2 INTRODUCTION Les immobilisations corporelles constituent souvent une part majeure de l'actif total d'une entreprise."— Transcription de la présentation:

1 IAS 16 « Immobilisations corporelles »

2 2 INTRODUCTION Les immobilisations corporelles constituent souvent une part majeure de l'actif total d'une entreprise et par conséquent elles sont importantes dans la présentation de sa situation financière. De plus, le fait de savoir si une dépense représente un actif ou une charge peut avoir un effet significatif sur la présentation des résultats des activités d'une entreprise.

3 3 OBJECTIF L'objectif de la norme IAS 16 est de prescrire le traitement comptable des immobilisations corporelles. Les questions fondamentales concernant la comptabilisation des immobilisations corporelles portent sur la date de comptabilisation des actifs, la détermination de leur valeur comptable ainsi que la comptabilisation des dotations aux amortissements correspondantes.

4 4 CHAMP D'APPLICATION La norme IAS 16 doit être appliquée pour la comptabilisation des immobilisations corporelles, sauf lorsqu'une autre norme comptable internationale impose ou autorise un traitement comptable différent.

5 5 PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES Définition Les immobilisations corporelles sont des actifs corporels:

6 6 qui sont détenus par une entreprise soit pour être utilisés dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit pour être loués à des tiers, soit à des fins administratives ; qui sont détenus par une entreprise soit pour être utilisés dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit pour être loués à des tiers, soit à des fins administratives ; dont on s'attend à ce qu'ils soient utilisés sur plus d'un exercice. dont on s'attend à ce qu'ils soient utilisés sur plus d'un exercice.

7 7 Un élément d'immobilisation corporelle doit être comptabilisé en tant qu'actif lorsque : il est probable que les avantages économiques futurs associés à cet actif iront à l'entreprise ; il est probable que les avantages économiques futurs associés à cet actif iront à l'entreprise ; le coût de cet actif pour l'entreprise peut être évalué de façon fiable. le coût de cet actif pour l'entreprise peut être évalué de façon fiable. Contrats de location-financement

8 8 le coût de cet actif pour l'entreprise peut être évalué de façon fiable. C'est-à-dire lorsqu'il répond aux critères du Cadre conceptuel relatifs à la définition et la comptabilisation d'un actif.

9 9 Lors de la comptabilisation initiale, l'approche par composants est désormais généralisée : il y a obligation de comptabiliser et d'amortir de manière séparée chaque partie de l'immobilisation exigeant un remplacement à intervalles réguliers, dont le coût est significatif par rapport au coût total de l'immobilisation, et la durée d'utilité différente.

10 10 Par la suite, les coûts de remplacement partiel ou d'inspection majeure sont comptabilisés à l'actif et l'éventuelle valeur comptable résiduelle des pièces remplacées ou de la précédente inspection est décomptabilisée.

11 11 Une immobilisation corporelle qui remplit les conditions pour être comptabilisée en tant qu'actif doit être initialement évaluée à son coût. Ledit coût d'une immobilisation corporelle est constitué : de son prix d'achat, y compris les droits de douane et taxes non récupérables ; de son prix d'achat, y compris les droits de douane et taxes non récupérables ; Évaluation initiale et dépenses ultérieures

12 12 de tous les frais directement attribuables engagés pour mettre l'actif en état de marche en vue de l'utilisation prévue ; de tous les frais directement attribuables engagés pour mettre l'actif en état de marche en vue de l'utilisation prévue ; et de l'estimation initiale des coûts relatifs au démantèlement et à l'enlèvement de l'immobilisation ainsi qu'à la remise en état du site sur lequel elle est située. et de l'estimation initiale des coûts relatifs au démantèlement et à l'enlèvement de l'immobilisation ainsi qu'à la remise en état du site sur lequel elle est située.

13 13 Les dépenses ultérieures relatives à une immobilisation corporelle déjà comptabilisée devront être immobilisées si, et seulement si, elles remplissent les conditions d'inscription à l'actif des immobilisations. Toutes les autres dépenses ultérieures doivent être comptabilisées en charges de l'exercice au cours duquel elles sont encourues.

14 14 La norme prévoit deux méthodes possibles (à appliquer à l'ensemble d'une catégorie d'immobilisations) : Évaluation postérieure à la comptabilisation initiale

15 15 Le modèle du coût II prescrit, qu'après sa comptabilisation initiale en tant qu'actif, une immobilisation corporelle doit être comptabilisée à son coût diminué du cumul des amortissements et du cumul des pertes de valeur.

16 16 Le modèle de la réévaluation II prévoit qu'une immobilisation corporelle doit être comptabilisée à son montant réévalué, à savoir sa juste valeur à la date de la réévaluation, diminué du cumul des amortissements ultérieurs et du cumul de pertes de valeur ultérieures.

17 17 L'utilisation de cette méthode n'est désormais possible que si la juste valeur des immobilisations concernées peut être déterminée de manière fiable.

18 18 Les réévaluations doivent être effectuées (pour toute une catégorie d'immobilisations) avec une régularité suffisante pour que la valeur comptable ne diffère pas de façon significative de celle qui aurait été déterminée en utilisant la juste valeur à la date de clôture.

19 19 Par principe, sauf compensation, les réévaluations positives sont comptabilisées en capitaux propres (« écarts de réévaluation ») et les réévaluations négatives en résultat.

20 20 La juste valeur des terrains et constructions est habituellement leur valeur de marché. Cette valeur est déterminée sur la base d'une estimation à dire d'expert, généralement effectuée par des évaluateurs professionnels qualifiés.

21 21 Le montant amortissable d'une immobilisation corporelle (déterminé après déduction de la valeur résiduelle de l'actif) doit être réparti de façon systématique sur sa durée d'utilité. La dotation aux amortissements de chaque exercice doit être comptabilisée en charges à moins qu'elle ne soit incorporée dans la valeur comptable d'un autre actif. Amortissement

22 22 Le mode d'amortissement utilisé doit refléter le rythme selon lequel les avantages économiques futurs liés à l'actif sont consommés par l'entreprise. Différents modes d'amortissement peuvent être utilises pour repartir de façon systématique le montant amortissable d'un actif sur sa durée d'utilité : le mode linéaire, le mode dégressif et le mode des unités de production.

23 23 Les plans d'amortissements (comprenant la durée d'utilité, le mode d'amortissement, la valeur résiduelle...) doivent être réexaminés au minimum à chaque clôture d'exercice : les modifications doivent être comptabilisées comme des changements d'estimation comptable (cf. IAS 8).

24 24 Une immobilisation corporelle doit être « éliminée du bilan » lors de sa sortie ou lorsque l'entreprise n'attend plus d'avantages économiques futurs de son utilisation ou de sa sortie. Décomptabilisation

25 25 Les profits ou les pertes provenant de la mise hors service ou de la sortie d'une immobilisation corporelle sont égaux à : = produits de sortie nets estimés - valeur comptable de l'actif Et doivent être comptabilisés en produits ou en charges dans le compte de résultat.

26 26 Selon la norme IAS 16, les états financiers doivent indiquer, pour chaque catégorie d'immobilisations corporelles : les conventions d'évaluation utilisées pour déterminer la valeur brute comptable ; les conventions d'évaluation utilisées pour déterminer la valeur brute comptable ; les modes d'amortissement utilisés ; les modes d'amortissement utilisés ; Informations à fournir

27 27 les durées d'utilité ou les taux d'amortissement utilisés ; les durées d'utilité ou les taux d'amortissement utilisés ; la valeur brute comptable et le cumul des amortissements (regroupé avec le cumul des pertes de valeur) à l'ouverture et à la clôture de l'exercice ; la valeur brute comptable et le cumul des amortissements (regroupé avec le cumul des pertes de valeur) à l'ouverture et à la clôture de l'exercice ;

28 28 un rapprochement entre la valeur comptable à l'ouverture et à la clôture de l'exercice montrant les variations (entrées, sorties, augmentations ou diminutions suite à réévaluations et pertes de valeur) ; un rapprochement entre la valeur comptable à l'ouverture et à la clôture de l'exercice montrant les variations (entrées, sorties, augmentations ou diminutions suite à réévaluations et pertes de valeur) ; les modalités de détermination des valeurs réévaluées, le cas échéant. les modalités de détermination des valeurs réévaluées, le cas échéant.


Télécharger ppt "IAS 16 « Immobilisations corporelles ». 2 INTRODUCTION Les immobilisations corporelles constituent souvent une part majeure de l'actif total d'une entreprise."

Présentations similaires


Annonces Google