La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Desjardins gestion d'actifs La gestion active: Est-il possible d'identifier les stratégies et gestionnaires gagnants ? 1er novembre 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Desjardins gestion d'actifs La gestion active: Est-il possible d'identifier les stratégies et gestionnaires gagnants ? 1er novembre 2006."— Transcription de la présentation:

1 1 Desjardins gestion d'actifs La gestion active: Est-il possible d'identifier les stratégies et gestionnaires gagnants ? 1er novembre 2006

2 2 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

3 3 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

4 4 Performance des gestionnaires traditionnels Source Morneau Sobeco.''Performance Universe of Pooled Funds of Pension Fund Managers'', 3rd quarter 2006

5 5 Performance des Gestionnaires Externes Source Morneau Sobeco.''Performance Universe of Pooled Funds of Pension Fund Managers'', 3rd quarter 2006

6 6 Performance des Gestionnaires Externes Source Morneau Sobeco.''Performance Universe of Pooled Funds of Pension Fund Managers'', 3rd quarter 2006

7 7 Est-il possible d'identifier les gestionnaires gagnants ? Source Harlow W. et Brown K.''The Wright Answer to the Wrong Question: Identifying Superior Active Portfolio Management'', Journal of Investment Management, Vol. 4, No. 4, 2006

8 8 Est-il possible d'identifier les gestionnaires gagnants ? Source Harlow W. et Brown K.''The Wright Answer to the Wrong Question: Identifying Superior Active Portfolio Management'', Journal of Investment Management, Vol. 4, No. 4,

9 9 Gestionnaires traditionnels: «Follow the Leader » Source Pomorski L.''Follow the Leader: Peer Effects in Mutual Fund Portfolio Decisions'', University of Toronto, Working Paper, Août 2006 Détermination des fonds leaders À partir de lalpha des gestionnaires de fonds mutuels selon modèle de quatre facteurs Classification des leaders (5 % ) et followers (les autres) À partir des positions de portefeuilles, Pomorski essaie de déterminer leffet des fonds leaders sur les autres gestionnaires de fonds

10 10 Source Pomorski L.''Follow the Leader: Peer Effects in Mutual Fund Portfolio Decisions'', University of Toronto, Working Paper, Août 2006 Variable dépendante: Positions dans les titres par les Fonds ''Follower'' Gestionnaires traditionnels: «Follow the Leader »

11 11 Source Pomorski L.''Follow the Leader: Peer Effects in Mutual Fund Portfolio Decisions'', University of Toronto, Working Paper, Août 2006 Gestionnaires traditionnels: «Follow the Leader »

12 12 Un alpha variable

13 13 Conclusion Peu de gestionnaires battent leurs indices de référence Les gestionnaires qui ont historiquement des alphas élevés ont une probabilité supérieure de battre leurs indices de référence Ces gestionnaires sont reconnus par les autres. Les portefeuilles de ces gestionnaires demeurent performants. Lalpha est une mesure dépendante des facteurs explicatifs de la performance

14 14 Utilisation dune base de données contenant des critères quantitatifs et qualitatifs Exemple : Bêta Nombres de titres Taux de propriété Age de la firme Analyse par type de fonds (Small et Large Cap, Growth et Value) Est-il possible didentifier les meilleurs gestionnaires ?

15 15 Différents modes de sélection active ont été analysés Choix aléatoire Création dun portefeuille dont les composantes sont choisies aléatoirement Meilleurs rendements Sélection à partir des meilleurs rendements passés Sélection par critères Calcul de critères quantitatifs financiers, recherche de critères qualitatifs Utilisation des critères pour déterminer la sélection Est-il possible didentifier les meilleurs gestionnaires ?

16 16 Synthèse des résultats La sélection par critère fait mieux que le choix aléatoire et que le choix selon les meilleurs rendements. Création de valeur Rendement excédentaire moyen des modes de sélection Aléatoire Meilleurs rendements Sélection par critères GrandeCap Valeur -0.38%-0.22%0.68% PetiteCap Valeur -0.02%-0.46%1.17% GrandeCap Croissance 0.15%0.49%1.10% PetiteCap Croissance -0.22%0.44%1.12%

17 17 Performance de la sélection par critères Quintile prédit Grande Cap Valeur Quintile réalisé

18 18 Performance de la sélection par critères Quintile prédit Grande Cap Croissance Quintile réalisé

19 19 Performance de la sélection par critères Quintile prédit Petite Cap Valeur Quintile réalisé

20 20 Performance de la sélection par critères Quintile prédit Petite Cap Croissance Quintile réalisé

21 21 Persistance de la performance des fonds Combien de périodes un fond reste til dans le portefeuille ? Persistance de la méthode de sélection par critères Approche où lon suppose quil ny a pas de contraintes sur la rotation des gestionnaires. Résultats : il est très difficile dobtenir une persistance satisfaisante

22 22 Analyse de la persistance Grande Capitalisation Valeur Note : 1 période = 1 trimestre Persistance moyenne : 1.5 Petite Capitalisation Valeur Persistance moyenne : Grande Capitalisation Croissance Persistance moyenne : Persistance moyenne : Petite Capitalisation Croissance

23 23 Conclusion Il semble possible didentifier des gestionnaires performants Performance de la sélection est positive et supérieure à celle basée sur les rendements historiques La persistance de la sur-performance est faible Rotation élevée des fonds sélectionnés Il y a un conflit potentiel entre létablissement de relations daffaires à long terme entre les investisseurs et le gestionnaire de fonds

24 24 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

25 25 Fonds alternatifs Performance relative des fonds de fonds vs Fonds individuels Les entrées, sorties et fermeture des fonds: un problème majeur Quelles sont les caractéristiques de fonds de fonds performants ? La persistance du rendement des fonds de couverture Limportance des actifs sous gestion La vérification diligente Alpha ou Beta structuré ?

26 26 Fonds de Fonds de couverture Source Beckers S., Curds R. et Weinberger S.''Funds of Hedge Funds Take The Wrong Risks'', Barclays Global Investors, Septembre 2006

27 27 Fonds de couverture: Entrées, sorties et biais Source Malkiel B. et Saha A.''Hedge Fund Risk and Return'', Financial Analyst Journal, Volume 61, no.6, 2005

28 28 Fonds de Fonds de couverture Source Beckers S., Curds R. et Weinberger S.''Funds of Hedge Funds Take The Wrong Risks'', Barclays Global Investors, Septembre 2006

29 29 Fonds de couverture: Limportance des actifs sous gestion

30 30 Fonds de couverture: L'importance de la vérification diligente Source Hasanhodzic J. et Lo A.''Can Hedge Fund Returns Be replicated ?: The Linear Case'', MIT, Working Paper, Août 2006

31 31 Fonds de Couverture: Alpha ou Structured Beta ?? All FundsEquity Long/ShortFunds of Funds FundsClonesFundsClonesFundsClones Annual Compound Return Annualized SD Annualized Sharpe Source: Tass Rolling Window 24 months, February 1986 to September 2005 Source Hasanhodzic J. et Lo A.''Can Hedge Fund Returns Be replicated ?: The Linear Case'', MIT, Working Paper, Août 2006

32 32 Hedge Funds: Évaluation de la performance – Méthode non-linéaire Source Kat H.et Palaro H.''Superstars or Average Joes ? A Replication-based Performance Evaluation of 1917 Individual Hedge Funds'', Alternative Investment Research Center, Working Paper, Février 2006

33 33 Fonds de couverture: Persistance de lalpha Source: Jagannathan R., Malakhov A. et Novikov D. Do Hot Hands Persist Among Hedge Fund Managers ? An Empirical Evaluation, Northwestern University, Working Paper, Janvier 2006

34 34 Conclusion Les fonds de couverture ont généré des rendements excédentaires denviron 5 % au cours des dernières années. La performance est inégale entre les premiers et les derniers quartiles Une incertitude plane sur lindustrie en raison du taux de rotation élevé des fonds de couverture qui mène à des biais de survie Les fonds de fonds de couverture les plus gros semblent avoir un avantage Notamment dans le cas de la vérification diligente Comme dans le cas des fonds traditionnels, les fonds les meilleurs semblent afficher de la persistance dans leurs rendements Néanmoins, une large partie des rendements des fonds de couverture sexplique par lutilisation de facteurs linéraires et non-linéaires Plus on comprend et on explique la structure des rendements des fonds de couverture, moins de fonds semblent générer un alpha positif. Alpha ou beta structuré, les fonds de couverture représente une source importante de diversification

35 35 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

36 36 Gestion interne Les défis de la gestion interne Approche ''Top/Down'' Approche ''Bottom/Up'' Analystes financiers Rapidité de lajustement des marchés financiers Marchés efficients ? Les coûts de mise en application de la stratégie

37 37 Les défis de l'approche ''Top/Down'' Source Annaert J, De Ceuster M. et Van Hyfte W.''The Value of Asset Allocation Advice'', Universiteit Gent, Working Paper, décembre 2002 Source: The Economist

38 38 Les défis de l'approche ''Bottom/Up'' Source Annaert J, De Ceuster M. et Van Hyfte W.''The Value of Asset Allocation Advice'', Universiteit Gent, Working Paper, décembre 2002 Source: The Economist

39 39 Analystes financiers Buy-side vs Sell-side Source Groysberg B., Healy P., Chapman C.et Gui Y.''Do Buy-side Analysts out- perform the Sell-side ?'', Harvard Business School, Working Paper, Juin 2006

40 40 Lefficience des marchés: Un ajustement rapide à la nouvelle information Source Clifton Green T.''The Value of Client Do Buy-side Analysts out-perform the Sell-side ?'', Harvard Business School, Working Paper, Juin 2006

41 41 UpgradeDowngrade Size-industryFFSize-industryFF adjusted 1-month period before event0.80%2.76%-7.55%-5.81% Recommendation day5.06%4.78%-8.32%-7.92% 1st Month after vent1.40%2.59%-0.99%-0.70% 3-Month period after event1.36%4.27%-4.10%-1.26% 6-Month period after event1.43%7.67%1.43%1.04% Recommendations on Nasdaq-listed stocks January 1999 to December 2002 Source Clifton Green T.''The Value of Client Do Buy-side Analysts out-perform the Sell-side ?'', Harvard Business School, Working Paper, Juin 2006 Lefficience des marchés: Un ajustement rapide à la nouvelle information

42 42 Source: DGIA Performance des recommandations d'un courtier spécialisé Lefficience des marchés: Un ajustement rapide à la nouvelle information

43 43 Gestion active: Performance de la détention à court terme Source Yan X. at Zhang Z.''Institutional Investors and Equity Returns: Are Short- term Institutions Better Informed ?'', Singapore Management University, Working Paper, 2006

44 44 Les coûts de transaction: Un impact important sur la performance Source: Kissell R. et Glantz M. Optimal Trading Strategy Quantitative Approaches for Managing Market Impact and Trading Risk, American Management Association, 2003

45 45 Conclusion Les gestion interne apporte plusieurs défis Au plan de la répartition, il existe une difficulté énorme de traduire la lecture de lenvironnement en un allocation dactif performante Au plan de la sélection, la concurrence entre les analystes financiers est forte et rien nindique que les analystes du ''buy-side'' jouissent dun meilleur environnement, bien le contraire. Les marchés financiers incorporent linformation rapidement forçant des réactions vives et éclairées des gestionnaires de portefeuille sils veulent en profiter Les frais de transaction sont élevés. En somme, la gestion interne est un marché de spécialistes bien formés, bien équipés et efficients.

46 46 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

47 47 La gestion passive Des indices de référence basés sur la capitalisation boursière sous-optimaux Une diversification limitée Un manque de stabilité Des vues implicites de marché Un manque defficience Dautres formes dindexation

48 48 Indices Passifs: Une diversification limitée Le modèle théorique

49 49 Indices Passifs: Une diversification limitée

50 50 Indice passifs: Un manque de stabilité Source Amenc N., Goltz F. et Le Sourd V. ''Assessing the Quality of Stock Market Indices'', EDHEC, Septembre 2006

51 51 Indices passifs: Des vues implicites incorporées dans les indices Source Idzorek T. ''A step-by step guide to the Black-Litterman Model'',Zephir Associates Inc., July 2004 Lapproche Black-Litterman

52 52 Indice passifs: Des vues implicites Source Amenc N., Goltz F. et Le Sourd V. ''Assessing the Quality of Stock Market Indices'', EDHEC, Septembre 2006

53 53 Indice passifs: Un manque d'efficience Source Amenc N., Goltz F. et Le Sourd V. ''Assessing the Quality of Stock Market Indices'', EDHEC, Septembre 2006

54 54 Indices Passifs: la performance historique des grandes capitalisations

55 55 Source Hsu J. ''Cap-weighted Portfolios Are Sub-optimal Portfolio'' Journal of Investment Management, Vol. 4, No. 3, 2006 Indices Passifs: Différents modes d'indexation

56 56 Conclusion Les indices passifs basés sur la capitalisation boursière sont pour la plupart inefficients. Lutilisation de lapproche indicielle transfert des vues de marché implicites et un risque actif non anticipé à linvestisseur. Confiner le gestionnaire actif à opérer dans des bornes étroites par rapport à son indice de référence est le confiner à gérer en fonction dun portefeuille inefficient tout en faisant supporter à linvestisseur le risque actif.

57 57 Plan de la présentation Portefeuille Gestion active Délégation Fonds traditionnels Fonds alternatifs Gestion interne Gestion semi-active Gestion passive

58 58 Gestion semi-active Il est possible d'utiliser une voie mitoyenne entre la gestion active et celle passive. L'objectif est d'essayer de rendre les allocations passives plus efficientes en utilisant Les techniques d'allocation de portefeuille moderne Les grandes relations empiriques ou ''anomalies de marché''

59 59 Anomalies de marché: Une liste non-exhaustive Anomalies fondamantales Price/Book, Price/Sales etc. High Dividend Stocks Accruals, Bloated Balance Sheets Neglected Stocks Eanings Surprises Anomalies techniques Momentum National, International Industries Mean Reversion Anomalies de calendrier January effect, Holloween Effect Turn of the Month effect Autres anomalies Size effect Insiders

60 60 Gestion semi-passive DISCOUNTED FUNDAMENTAL STRENGTH DETAILS PARAMETERS Current Ratio > 1.5: A strong current ratio implies the company is more than able to meet all of its short-term obligations. Deb/Equity 1.5: Companies must both have been historically profitable and have a record of effectively managing assets to build shareholder value. Price/Sales < 1.0: Value investors commonly seek out stocks that trading at P/S multiples of 1.0 or lower. PEG Ratio: P/E F(1)/EPS Growth <.9: Checking valuation against expected growth provides assurance that the stock is trading at a discount. Zacks Rank < 3: Stocks whose earnings estimates are being revised materially downward are at greater risk for seeing their fundamental strength deteriorate in the future. Un exemple de stratégie réalisé par la firme de conseillers: Zacks

61 61 Gestion semi-passive Résultats depuis 2001

62 62 Un mouvement vers de nouvelles stratégies semi-actives Un nombre croissant de nouvelles stratégies ou indices semi-actifs sont disponibles: Dow Jones Select Dividend Index, S&P Dividend Achievers, Mergent High Dividend FTSE RAFI Index Portefeuilles ZACKS, Intellidex etc. Jefferies Commodity Performance Index De ce nombre, plusieurs firmes offrent désormais des ETF à frais plus ou moins élevés qui calquent ces indices ou stratégies. Claymore PowerShares

63 63 Gestion semi-active La réplication d'indices et de stratégies devient plus une alternative aux frais de gestion et au risque actif non-contrôlé Réplication des fonds dinvestissements Linéaire et non-linéaire Identifier le beta et lalpha et se demander si ça vaut le coût en fonction de lincertitude et des frais de gestion L'optimisation des benchmarks des clients est une priorité Modèles à plusieurs facteurs. Prendre en considération lefficience ou linefficience des benchmarks traditionnels Il faut être actif avec les indices passifs

64 64 Réplication synthétique de fonds dinvestissement Source Hasanhodzic J. et Lo A.''Can Hedge Fund Returns Be replicated ?: The Linear Case'', MIT, Working Paper, Août 2006

65 65 Gestion semi-active: Les risques Le principal risque demeure la qualité des études menant à la redéfinition des benchmarks et des fonds clones. Approche statistique déficiente Problème de l'horizon à long terme dans un cadre où les données sont persistantes Difficile de tirer des conclusions lorsquon connaît le passé In Sample Out of sample On peut toujours identifier une règle fortuite basée sur lhistoire et en justifier par la suite lexistence. Il est dangereux de réécrire lhistoire en fonction de stratégies ou dactifs inconnus ou non utilisés à lépoque Les marchés financiers changent et donc les résultats historiques ont des pérennités variables. La gestion semi-active doit constamment se remettre en question. Il ny a pas de certitude de sur-performance des portefeuilles optimisés

66 66 Conclusion Il est possible mais difficile d'identifier les gestionnaires et stratégies gagnantes Nécessite des ressources importantes et de la chance Difficile d'établir des relations à long terme avec ses partenaires La gestion passive n'apparaît pas être une solution efficace Malgré l'avantage au plan des frais de gestion, les investisseurs sont exposés à des risques actifs importants La gestion semi-active peut s'avérer une avenue intéressante Il faut faire attention à la qualité des études sous-jacentes


Télécharger ppt "1 Desjardins gestion d'actifs La gestion active: Est-il possible d'identifier les stratégies et gestionnaires gagnants ? 1er novembre 2006."

Présentations similaires


Annonces Google