La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Véronique CREMERS IR1 Les gaz deviennent toxique pour le corps à partir dun seuil de pression partielle PréambulePréambule La pression partielle dun gaz.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Véronique CREMERS IR1 Les gaz deviennent toxique pour le corps à partir dun seuil de pression partielle PréambulePréambule La pression partielle dun gaz."— Transcription de la présentation:

1 Véronique CREMERS IR1 Les gaz deviennent toxique pour le corps à partir dun seuil de pression partielle PréambulePréambule La pression partielle dun gaz constituant un mélange est la pression que ce gaz exercerait sil occupait seul le volume occupé par le mélange. (notée Ppgaz )

2 Véronique CREMERS IR2 En respirant de lair à 1b : on respire donc 80% dN2 et 20%dO2 Soit PpN 2 = 0,8b PpO 2 = 0,2b En effet 0,8 + 0,2 = 1 Pression partielle des gaz constituant lair En respirant de lair à 3b (à 20m) : PpN 2 = 0,8b x 3b = 2,4b PpO 2 = 0,2b x 3b = 0,6b En effet 2,4 + 0,6 = 3b

3 Véronique CREMERS IR3 Les gaz deviennent toxique pour le corps à partir dun seuil de pression partielle Seuil PpN 2 = à partir de 3,2b soit à 4b de pression absolue soit à 30m Seuil PpO 2 = 1,6b soit à 8b de pression absolue soit à 70m Seuil PpCO 2 = à partir de 0,03b

4 Véronique CREMERS IR4 Effets sur le corps Toxicité du N 2 : narcose Toxicité du CO 2 : essoufflement Toxicité de lO 2 : hyperoxie ou hypoxie

5 Véronique CREMERS IR5 Effort Augmentation de la fréquence respiratoire Pas dexpiration suffisante Excès de gaz carbonique CO² Sensation dasphyxie CERCLE VICIEUX Pourquoi est-on essoufflé ?

6 Véronique CREMERS IR6 Sensation doppression Difficulté respiratoire Augmentation du rythme ventilatoire Panique SymptômesSymptômes

7 Véronique CREMERS IR7 Forcer sur lexpiration Faire le signe que je suis essoufflé Détecter les chapelets de bulles des plongeurs Rythme ventilatoire inadapté Engager la remontée sur assistance bouée pour faire chuter la Pp de CO² Fin de la plongée Ne pas redescendre Conduite à tenir

8 Véronique CREMERS IR8 PlongeurMatérielMilieu pas stressé pas fatigué en forme physiquement pas partir essoufflé Bonne stabilisation attention au lestage bloc mal ouvert bonne taille de combinaison détendeur mal entretenu (si personnel) attention au froid attention au courant attention à la visibilité (stress) moins deffort avec la profondeur PréventionPrévention

9 Véronique CREMERS IR9 Cest laccident le plus barbare car il peut évoluer vers : ACCIDENT DE DECOMPRESSION SURPRESSION PULMONAIRE (Panique) PANNE DAIR Conséquences de lessouflement

10 Véronique CREMERS IR10 Loi de HENRY A travers nos poumons, il y a un perpétuel échange des gaz entre lair respiré et notre sang, toujours du milieu le plus concentré vers le moins concentré ++ Lazote dans le Sang

11 Véronique CREMERS IR11

12 Véronique CREMERS IR12 Composition de lair : 80% Azote, 20% Oxygène Durant la plongée : déséquilibre entre lair respiré (à pression ambiante) et la tension dazote dans le sang Le corps stocke lazote durant la plongée Lazote en plongée

13 Véronique CREMERS IR13 L'air que respire le plongeur va être mis en contact avec le sang. L'oxygène va être "brûlé" par les muscles donnant du gaz carbonique qui va être éliminé par la respiration. L'azote ne sert que de diluant. A la pression atmosphérique, ces différents gaz vont saturer la sang et les tissus.

14 Véronique CREMERS IR14 A la descente, lazote ce dissous dans lorganisme Au cours de la plongée, lorganisme atteinte un nouvel état de saturation Au cours de la remontée, lazote reprend sa forme gazeuse, et est éliminée par lexpiration La dissolution de lazote en plongée HENRY Sous-saturation Sur-saturation Saturation Sur-saturation critique

15 Véronique CREMERS IR15 Causes Descente rapide Tête en bas Le stress Le froid Linadaptation à la profondeur La fatigue La mauvaise condition physique Conséquences en plongée 1 – La narcose

16 Véronique CREMERS IR16 Lenteur des gestes et de la réflexion Euphorie injustifiée Trouble de la vision Augmentation du dialogue intérieur Stress Sensation dinvincibilité Comportement anormal, incohérent Les symptômes de la narcose

17 Véronique CREMERS IR17 Effectuer des plongées dadaptation progressive à la profondeur Ne pas plonger fatigué ou stressé Descendre tête en haut et moins vite à partir de 20m Eviter les mouvements brusques et violents Eviter les efforts inutiles Prévention de la narcose

18 Véronique CREMERS IR18 2 – Les accidents de décompression Causes Non respect de : La vitesse de remontée ou Des paliers de décompression

19 Véronique CREMERS IR19 Laccident ce déclare lorsque le dégazage à la remontée est trop rapide, les poumons ne jouent plus le rôle de filtre pulmonaire, par conséquent il y a blocage de la circulation sanguine. CEST LACCIDENT DE DECOMPRESSION

20 Véronique CREMERS IR20 LES SYMPTOMES TYPE 1 : Accidents dit mineurs BENDS : Accident ostéo-articulaire, douleur vive au niveau dune articulation. PUCES OU MOUTONS : Dégazage dazote sous-cutanée. TYPE 2 : Accidents dit majeurs MEDULLAIRE : Atteinte au niveau de la moelle épinière, paralysies selon la localisation de la bulle. SYSTEME NERVEUX : Atteinte au niveau du cerveaux, trouble de la vision, de la parole, paralysies. SYSTEME VESTIBULAIRE : Atteinte de loreille interne, trouble de laudition, de léquilibre, nausées.

21 Véronique CREMERS IR21 CONDUITE A TENIR : PREVENIR LE DIRECTEUR DE PLONGEE(DP)DE TOUTE ANOMALIE PENDANT VOTRE PLONGEE. EN CAS DE SYMPTOMES : ALERTER LE DP OU REPONSABLE CLUB ET OU SECOURS SI VOUS ETES CHEZ VOUS NE NEGLIGEZ VOS SYMPTOMES IL EN VA DE VOTRE VIE, ET DES SEQUELLES DEFINIVES PEUVENT SINTALLER SI VOUS RETARDEZ LE TRAITEMENT.

22 Véronique CREMERS IR22 LES FACTEURS FAVORISANTS lADD La fatigue, Le stress, Lobésité, Lessoufflement, Le froid. Profil inversé, yo-yo

23 Véronique CREMERS IR23 LA PREVENTION de LADD Avant : Ne pas plonger si trop de fatigue, trop de stress, attention en cas de traitement médical, demandez à votre médecin. Calcul de votre majoration si 2ieme plongée. Pendant : Évitez les yo-yo, contrôle de votre profondeur, de votre consommation, signalez que vous avez froid, veuillez à limiter les efforts (stabilisation).

24 Véronique CREMERS IR24 En fin de plongée : Respectez la vitesse de remontée, remontez à une vitesse régulière correspondant à celle de vos tables de plongée ou de votre ordinateur Après la plongée : Délai de 24 heures avant de prendre un avion (pressurisé à 0,8 bar) Pas de montée en altitude dans les heures qui suivent la sortie de leau. Pas deffort violent après la plongée Pas dapnée après la plongée (minimum 6 heures de délai) PREVENTION ADD


Télécharger ppt "Véronique CREMERS IR1 Les gaz deviennent toxique pour le corps à partir dun seuil de pression partielle PréambulePréambule La pression partielle dun gaz."

Présentations similaires


Annonces Google